Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2016

L'encyclopédie du western par Patrick Brion

Cette période de fêtes de fin d'année, est souvent le moment le plus propice pour les beaux cadeaux pour soi ou pour ceux qu'on aime. Ainsi, amis cinéphiles, je ne saurai trop vous conseiller, le superbe ouvrage de Mr Brion, "l'encyclopédie du western" qui fera date dans cette sorte d'ouvrages encore trop rares en France. Le livre reprend tous les grands classiques du genre mais aussi beaucoup d'autres films moins connus, pour donner un sentiment d'exhaustivité à l'ensemble, même si en réalité  ce n'est pas le cas, car il a été produit des milliers de westerns. Le livre a été édité aux éditions Télémaque, en deux volumes à la couverture ferme ou en un seul volume à la couverture souple. L'auteur nous renvoie à l'origine du western et parcourt le genre jusqu'à 2014. Le travail effectué est réellement impressionnant, car il n'y a pas seulement la fiche technique de tous les films, une critique, mais également et surtout une formidable iconographie de chaque film, qui nous permet de nous laisser porter par l'ouvrage, au delà de nos plus folles espérances. Car on peut faire des reproches à cet ouvrage, ce ne peut pas être une aridité. Le livre se lit bien, et comme je viens de l'écrire, l'iconographie attire l'oeil du lecteur. Côté vrai reproche, on peut déplorer quand même, l'absence de quelques pages de textes avant chaque grande décennie. Vu la stratosphérique expertise de l'auteur en matière de cinéma et de western en particulier, il n'aurait pas été de trop de nous présenter en quelques pages, le western à la période du cinéma muet, puis le western des années 30, puis le renouveau du genre par décennie et sa place dans le cinéma de ces années. On peut reprocher également une absence de notation, qui si elle aurait été sans aucun doute affaire de point de vue, elle aurait été un guide important pour le lecteur, lui permettant d'un coup d'oeil de dénicher les perles. Ces deux reproches considérés, on ne peut que féliciter Patrick Brion pour son travail et lui souhaiter qu'il nous fasse maintenant une encyclopédie du film de gangsters. Il y aurait sans doute là un genre à explorer avec bonheur, par cet auteur prolifique qui aura tant fait pour nous faire aimer le grand cinéma.

14693229.jpg

Note : 9 / 10

02/07/2016

Le dernier train pour Frisco / One More Train to Rob - 1971

"Le dernier train pour Frisco" est un film qui fait tâche dans la filmographie du regretté George Peppard et dans celle du réalisateur Andrew V McLaglen. Fils de Victor McLaglen, ce dernier héros de nombreux films de Ford, Andrew V McLaglen gâche ici totalement son talent, pourtant vu maintes fois, que ce soit dans "le Grand McLintock (1963) avec John Wayne et Maureen O'Hara, ou dans les Prairies de l'honneur (1965) avec James Stewart, ou encore "Bandolero !" (1968), "les Géants de l'Ouest" (1969) ou "Chisum" (1970) là aussi avec John Wayne. Dans "le dernier train pour Frisco", il n'y a rien à sauver, ni sa réalisation aux plans inintéressants ou répétés de multiples fois, ni le jeu des acteurs qui sont en perdition car clairement non dirigés par McLaglen. Le ton du film, quant à lui navigue entre celui du western et celui de la comédie grinçante, sans jamais atteindre aucun de ces deux genres. Le film avance donc en boitant bas dans une réalisation qui ferait passer n'importe quel épisode de "la petite maison dans la prairie" pour un film d'art et d'essai. Tout cela, désintéresse pas le spectateur, mais l'agacera au plus haut point, devant tant de médiocrité affligeante. La musique est quant à elle insignifiante, et il n'y a pas le début d'une scène érotique, pour sauver ce film des poubelles du cinéma. On peut donc se demander pourquoi Sidonis nous sort ce genre de navet, alors que "le train sifflera 3 fois" reste inédit en Bluray. Mon conseil : évitez à tout prix de monter dans "ce dernier train pour Frisco" ou bien vous en descendrez en cours de route. Pour ma part, j'ai lutté pour arriver à destination, mais que ce fut dur !

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,george peppard,diana muldaur,john vernon,france nuyen,steve sandor,andrew v mclaglen

 

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,george peppard,diana muldaur,john vernon,france nuyen,steve sandor,andrew v mclaglen

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,george peppard,diana muldaur,john vernon,france nuyen,steve sandor,andrew v mclaglen

Note : 2,5 / 10

05/06/2016

3000 dollars mort ou vif / Four Faces West - 1948

"3000 dollars mort ou vif" est un western assez atypique et différent de la production courante des années 40. En effet, si il nous propose une chasse à l'homme, il ne nous propose aucun indien et surtout aucun coup de feu. De plus, il n'y a pas de méchant, car aucun spectateur ne pourrait croire que Joel McCrea est un desperado. Il y a donc cette histoire de poursuite d'un voleur de banque au grand coeur. Mais si le film intéresse par ses péripéties, sa réalisation quasiment toujours en extérieur, sa belle musique et son honorable photographie, on reste un peu sur sa faim au niveau du scénario. De plus, si Frances Dee est parfois émouvante, elle paraît un peu froide avec Joel McCrea, son mari à la ville. Il est vrai que le personnage trouble de Joseph Calleia, est assez intéressant, mais certains seconds rôles sont plutôt proche de la figuration sans aucune épaisseur. Alors, l'impression reste que ce débordement de très bons sentiments ne fait pas un grand film. Enfin le scénario qui n'explicite jamais, les motivations profondes du héros pêche par un manque d'éclaircissement. On ne connaît jamais les motivations des uns ou des autres, ce qui n'apporte rien à l'intérêt que le spectateur peut avoir pour l'oeuvre. "3000 dollars mort ou vif" est donc un honnête divertissement, bien réalisé, et bien joué par les acteurs principaux, mais dont le scénario aurait sans aucun doute mérité, un meilleur travail d'écriture, au moins sur la description de la psychologie des personnages.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joel mccrea,frances dee,charles bickford,joseph calleia,william conrad,martin garralaga,john parrish,paul sawtell,Russell Harlan,alfred e green

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joel mccrea,frances dee,charles bickford,joseph calleia,william conrad,martin garralaga,john parrish,paul sawtell,Russell Harlan,alfred e green

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joel mccrea,frances dee,charles bickford,joseph calleia,william conrad,martin garralaga,john parrish,paul sawtell,Russell Harlan,alfred e green

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joel mccrea,frances dee,charles bickford,joseph calleia,william conrad,martin garralaga,john parrish,paul sawtell,Russell Harlan,alfred e green

Ci-dessus : Frances Dee & Joel McCrea

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joel mccrea,frances dee,charles bickford,joseph calleia,william conrad,martin garralaga,john parrish,paul sawtell,Russell Harlan,alfred e green

Ci-dessus : Frances Dee

Disponible chez Sidonis en DVD Zone 2 VO sous-titrée français

Note : 6 / 10

30/04/2016

La ville abandonnée / Yellow Sky - 1948

"La ville abandonnée" est un western en noir & blanc, de William A Wellman. Le film bénéficie d'une belle distribution avec un trio d'acteurs, composés de Gregory Peck, Richard Widmark et Anne Baxter. Ce n'est que le deuxième de Richard Widmark, mais il s'impose déjà comme une future star. Gregory Peck mène une bande de hors-la-loi, dont le plus dangereux semble bien être Widmark, même si chacun d'entre eux, semble être un danger pour la jeune fille interprétée par Anne Baxter, qui découvre avec eux sa féminité. On peut noter également l'interprétation sérieuse de John Russell. La réalisation de William A Wellman est quant à elle, géniale, et la fabuleuse photographie de Joseph MacDonald sort sans aucun doute ce film de la masse des westerns produits par Hollywood en 1948. En effet, Joseph MacDonald joue sur le clair-obscur, pour parfois donner un ton de film noir à un western toujours rugueux et âpre, où le spectateur ne s'ennuie jamais. "La ville abandonnée" tournée dans une ville fantôme, aborde la vie d'individus coupés de la société, qui partent se cacher après un hold-up, mais dont la planque se trouvera être une mine d'or. Les personnalités des uns et des autres s'y révèleront sous leur vrai jour. Sidonis nous propose en Bluray, une superbe édition qui fait honneur à l'oeuvre de Wellman. La ville abandonnée est donc un film à redécouvrir de toute urgence. Pour finir cet article, j'ajouterai un voeu. En effet, ce serait formidable que Sidonis nous sorte un jour une édition Bluray du "train sifflera trois fois", avec une qualité comparable.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, gregory peck, richard widmark, Anne Baxter, john Russell,alfred newman, Joseph MacDonald,William Wellman

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, gregory peck, richard widmark, Anne Baxter, john Russell,alfred newman, Joseph MacDonald,William Wellman

Ci-dessus : Anne Baxter & Gregory Peck

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, gregory peck, richard widmark, Anne Baxter, john Russell,alfred newman, Joseph MacDonald,William Wellman

Ci-dessus : Anne Baxter

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, gregory peck, richard widmark, Anne Baxter, john Russell,alfred newman, Joseph MacDonald,William Wellman

Ci-dessus : Richard Widmark, John Russell, & Gregory Peck

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, gregory peck, richard widmark, Anne Baxter, john Russell,alfred newman, Joseph MacDonald,William Wellman

Ci-dessus : Anne Baxter

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,gregory peck,richard widmark,anne baxter,john russell,alfred newman,joseph macdonald,william wellman

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,gregory peck,richard widmark,anne baxter,john russell,alfred newman,joseph macdonald,william wellman

 

La bande-annonce :

Ci-dessus : Gregory Peck & Anne Baxter

Film disponible en Bluray & DVD en Zone 2, en VF et VO sous-titrée français, chez Sidonis

Note : 8,5 / 10

24/01/2016

Les Desperados / The Desperadoes - 1943

"Les desperados" est le premier film en couleur de la Columbia et sans doute une des meilleures récentes sorties de l'éditeur Sidonis. En effet, on retrouve un bon casting avec Glenn Ford et Randolph scott, tous les deux en vedettes, avec une légère mise en avant de Glenn Ford, qui est alors une star montante du studio. Mais le casting a aussi d'autres seconds rôles importants. Ainsi, on peut citer Claire Trevor, Evelyn Keyes, Edgar Buchanan, ou encore Guinn 'Big Boy' Williams.  Claire Trevor on se rappelle d'elle pour son rôle de prostituée dans "la chevauchée fantastique"(1939) de John Ford. Mais c'est aussi une très belle carrière hollywoodienne, où elle partage l'affiche avec les plus grands, par exemple avec Bogart dans "Rue sans issue" (1937) ou dans "Key Largo" (1948). On la retrouve également au côté de Dick Powell dans "Adieu ma jolie" (1944) ou avec le duo Clark Gable / Lana Turner dans "Franc jeu" (1941). Et elle jouera de nouveau avec Randolph Scott en 1953, dans "les massacreurs du Kansas". Aujourd'hui, les cinéphiles se rappellent d'Evelyn Keyes, surtout pour son rôle dans "le rôdeur" (1951) avec Van Heflin, superbe film noir. Edgar Buchanan fait quant à lui dans "les desperados", une prestation du tonnerre.  On l'a vu jouer dans de très nombreux westerns dont certains avec John Wayne. Quant à Guinn 'Big Boy' Williams, c'est évidemment le faire valoir des westerns d'Errol Flynn, comme "la caravane héroïque" (1940) ou "la piste de Santa-Fé" (1940) et apparaît dans des rôles plus sérieux au côté de John Wayne. En plus de ce superbe casting, le film bénéficie d'un superbe Technicolor, d'une histoire attachante, bien que classique, mais aussi de personnages secondaires amusants et de dialogues qui le sont souvent tout autant. Certains pourront regretter que le film sombre parfois dans la comédie. Pour ma part, ce n'est pas mon cas. J'avoue m'être beaucoup amusé à voir les péripéties de nos différents protagonistes, et j'ai beaucoup ri devant l'incroyable duel final, quasiment jamais vu dans toute l'histoire du western. Sidonis nous donne là, assurément un western au dessus de la mêlée, avec une belle qualité d'image et des acteurs heureux d'être là. Je conseille donc vivement son achat.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,randolph scott,claire trevor,glenn ford,evelyn keyes,edgar buchanan,guinn 'big boy' williams,raymond walburn,porter hall,charles vidor

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,randolph scott,claire trevor,glenn ford,evelyn keyes,edgar buchanan,guinn 'big boy' williams,raymond walburn,porter hall,charles vidor

Ci-dessus : Randoph Scott & Glenn Ford

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,randolph scott,claire trevor,glenn ford,evelyn keyes,edgar buchanan,guinn 'big boy' williams,raymond walburn,porter hall,charles vidor

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,randolph scott,claire trevor,glenn ford,evelyn keyes,edgar buchanan,guinn 'big boy' williams,raymond walburn,porter hall,charles vidor

Ci-dessus : Evelyn Keyes & Glenn Ford

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,randolph scott,claire trevor,glenn ford,evelyn keyes,edgar buchanan,guinn 'big boy' williams,raymond walburn,porter hall,charles vidor

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,randolph scott,claire trevor,glenn ford,evelyn keyes,edgar buchanan,guinn 'big boy' williams,raymond walburn,porter hall,charles vidor

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,randolph scott,claire trevor,glenn ford,evelyn keyes,edgar buchanan,guinn 'big boy' williams,raymond walburn,porter hall,charles vidor

Ci-dessus : Glenn Ford & John "Big Boys" Williams

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,randolph scott,claire trevor,glenn ford,evelyn keyes,edgar buchanan,guinn 'big boy' williams,raymond walburn,porter hall,charles vidor

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,randolph scott,claire trevor,glenn ford,evelyn keyes,edgar buchanan,guinn 'big boy' williams,raymond walburn,porter hall,charles vidor

Ci-dessus : Randolph Scott, Edgar Buchanan, Evelyn Keyes et Glenn Ford

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,randolph scott,claire trevor,glenn ford,evelyn keyes,edgar buchanan,guinn 'big boy' williams,raymond walburn,porter hall,charles vidor

Ci-dessus : Claire Trevor

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,randolph scott,claire trevor,glenn ford,evelyn keyes,edgar buchanan,guinn 'big boy' williams,raymond walburn,porter hall,charles vidor

Ci-dessus : Glenn Ford & Evelyn Keyes

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,randolph scott,claire trevor,glenn ford,evelyn keyes,edgar buchanan,guinn 'big boy' williams,raymond walburn,porter hall,charles vidor

Ci-dessus : Glenn Ford & Evelyn Keyes

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,randolph scott,claire trevor,glenn ford,evelyn keyes,edgar buchanan,guinn 'big boy' williams,raymond walburn,porter hall,charles vidor

Ci-dessus : Evelyn Keyes

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,randolph scott,claire trevor,glenn ford,evelyn keyes,edgar buchanan,guinn 'big boy' williams,raymond walburn,porter hall,charles vidor

Ci-dessus : Claire Trevor

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,randolph scott,claire trevor,glenn ford,evelyn keyes,edgar buchanan,guinn 'big boy' williams,raymond walburn,porter hall,charles vidor

Ci-dessus : Evelyn Keyes

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,randolph scott,claire trevor,glenn ford,evelyn keyes,edgar buchanan,guinn 'big boy' williams,raymond walburn,porter hall,charles vidor

Ci-dessus : Claire Trevor & Randolph Scott

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,randolph scott,claire trevor,glenn ford,evelyn keyes,edgar buchanan,guinn 'big boy' williams,raymond walburn,porter hall,charles vidor

Ci-dessus : Repos pendant le tournage (Randolph Scott, Evelyn Keyes, Glenn Ford, Edward Buchanan)

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,randolph scott,claire trevor,glenn ford,evelyn keyes,edgar buchanan,guinn 'big boy' williams,raymond walburn,porter hall,charles vidor

Ci-dessus : Repos pendant le tournage (John "Big Boy" Williams, Glenn Ford, Evelyn Keyes, Randolph Scott, et Edward Buchanan)

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,randolph scott,claire trevor,glenn ford,evelyn keyes,edgar buchanan,guinn 'big boy' williams,raymond walburn,porter hall,charles vidor

Ci-dessus : Charles Vidor, Evelyn Keyes, Randolph Scott, Claire Trevor, Edgar Buchanan, Glenn Ford, Sally Eilers et son mari Harry Joe Brown

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,randolph scott,claire trevor,glenn ford,evelyn keyes,edgar buchanan,guinn 'big boy' williams,raymond walburn,porter hall,charles vidor

Ci-dessus : Sur le tournage

Film disponible chez Sidonis ou à la FNAC / Gibert Joseph ou sur Amazon

Note : 7,5 / 10

22/01/2016

Le Défilé sauvage / Black Horse Canyon - 1954

Dernier film de la série de films sortis par Sidonis en hommage à Joel McCrea, "le défilé sauvage", est aussi le plus faible. En effet, si Joel McCrea est égal à lui même. On a bien du mal à s'intéresser à cette histoire qui tourne tout le long de sa durée autour d'un cheval et de la relation amoureusement conflictuelle entre Joel McCrea et Mari Blanchard, avec évidemment un rival bien présent, en la personne de Race Gentry. Cela fait bien peu, et on comprend rapidement que les scénaristes ont voulu faire un parallèle entre la capture du cheval et la conquête de l'héroïne par le héros. Et si au départ, on apprécie  les extérieurs, et les cavalcades, notre bonne impression s'atténue plus le film se déroule, et plus les cavalcades se multiplient. On apprend d'ailleurs que certaines de ces fameuses scènes, sont des reprises d'anciens westerns de l'Universal. Cette information si elle est intéressante, ne donne pas une crédibilité supplémentaire au film.  Je suis donc resté un peu sur ma faim, et je conseillerai ce western presque 100% chevalin seulement aux fans du genre, ou de Joel McCrea, ou aux amateurs de chevaux. Pour les autres, je crois qu'il vaut mieux passer votre chemin, et galoper un peu plus loin encore, voir si l'herbe est plus verte et a meilleur goût ailleurs, que dans ce "défilé sauvage", au scénario simpliste et à vrai dire, presque sans saveur, sauvé par un duo d'acteurs impeccables.

Le_Defile_Sauvage.jpg

blackhorsecanyon3.jpg

Ci-dessus : Mari Blanchard & Joel McCrea

blackhorsecanyon1.jpg

8.jpg

14.jpg

28aa.jpg

wayne811.jpg

wayne819.jpg

x43m.jpg

Disponible chez Sidonis en VO sous-titrée français

Note : 5 / 10