Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/06/2015

Victoire sur la nuit / Dark Victory - 1939

Pour mes lecteurs cinéphiles, je crois qu'il est inutile de rappeler que l'année 1939 a été une grande année pour le cinéma américain. Ainsi l'année 1939 a vu la réapparition de grands westerns, comme 'la chevauchée fanstastique" de John Ford avec John Wayne, ou "le brigand bien-aimé" avec Tyrone Power. Mais l'année 1939, c'est aussi l'année des grands spectacles avec bien sûr "Autant en emporte le vent" produit par David O Selznick. On peut citer également "Quasimodo" tourné par William Dieterle. Mais 1939, est aussi une grande année pour Bette Davis. En effet, elle devait tourner également avec Goulding "The Old Maid", puis "The Private Lives of Elizabeth and Essex" sous la direction de Michael Curtiz. Ces deux films ainsi que "Victoire sur la nuit" furent trois grands succès pour Bette Davis en cette année 1939. A ces films il faut ajouter aussi "Juarez" de William Dieterle avec Paul Muni, tourné également en 1939. Mais 1939, c'est également pour Bette Davis, l'année de son deuxième Oscar de meilleur actrice reçu pour "l'insoumise" tourné un an plus tôt, et qui se voulait être le concurrent de la Warner, contre "autant en emporte le vent". "Victoire sur la nuit" est quant à lui, un drame à l'accent mélodramatique, comme on savait les faire dans les années 30. On retrouve en plus de Bette Davis, George Brent, Humphrey Bogart, Geraldine Fitzgerald et Ronald Reagan. Et si on remarque la jolie Geraldine Fitzgerald, c'est bien le couple Bette Davis / George Brent, qui monopolise l'intrigue et les meilleurs scènes.

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,psychologie,bette davis,george brent,humphrey bogart,geraldine fitzgerald,ronald reagan,ernest haller,max steiner,edmund goulding

Le scénario est particulièrement propice à l'émotion. Ainsi, il tourmente les sentiments du public, montrant une jeune héritière insouciante touchée par une incurable tumeur au cerveau. Le film nous propose donc une histoire qui tourne autour des dernières années de vie de cette jeune femme pleine de vie. Au delà, de l'injustice de son sort, c'est bien de notre Humanité qu'il est ici question. Que ferions-nous si il nous était possible de connaître le moment de notre mort ? Comment nos relations avec les autres en serez affectées ? C'est ainsi que le magnifique scénario de Casey Robinson d'après la pièce de John Emerson Brewer Jr. et Bertram Bloch, déroule méthodiquement sa trame. Et si il y a un personnage qui n'apparaît jamais quasiment à l'écran, mais qui rode partout, c'est bien la Mort. Partout présente, dans presque chaque moment du film, et dans les esprits, elle rode à travers la maladie. Mais cette mort, est aussi le destin de l'être humain. Et le film nous explique que nous ne devons pas nous inquiéter de ce qui doit arriver. et de notre fin La grandeur de l'Homme  se doit être de dépasser sa peur de la mort et de vivre dans la joie et la dignité le moment présent. Le personnage de Bette Davis, est aussi un personnage de femme forte et indépendante, qui contraste avec les personnages féminins de nombre de mélodrames de cette époque. Ici, elle est le plus souvent indépendante. C'est peut être aussi pour ça, que "Dark Victory" est resté un éternel classique. A cela, il a été bien aidé par la splendide musique de Max Steiner, qui a fait beaucoup pour inscrire le film dans la liste des très grands films de l'année 1939, mais aussi tout simplement dans la mémoire de tous ceux qui aiment le cinéma. Comme l'a bien chanté Kim Carnes : "You won't have to think twice, She's pure as New York snow, She got Bette Davis eyes"

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,psychologie,bette davis,george brent,humphrey bogart,geraldine fitzgerald,ronald reagan,ernest haller,max steiner,edmund goulding

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,psychologie,bette davis,george brent,humphrey bogart,geraldine fitzgerald,ronald reagan,ernest haller,max steiner,edmund goulding

Ci-dessus : George Brent & Bette Davis

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,psychologie,bette davis,george brent,humphrey bogart,geraldine fitzgerald,ronald reagan,ernest haller,max steiner,edmund goulding

Ci-dessus : Bette Davis & Humphrey Bogart

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,psychologie,bette davis,george brent,humphrey bogart,geraldine fitzgerald,ronald reagan,ernest haller,max steiner,edmund goulding

Ci-dessus : Bette Davis & George Brent

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,psychologie,bette davis,george brent,humphrey bogart,geraldine fitzgerald,ronald reagan,ernest haller,max steiner,edmund goulding

Ci-dessus : Geraldine Fitzgerald, George Brent & Bette Davis

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,psychologie,bette davis,george brent,humphrey bogart,geraldine fitzgerald,ronald reagan,ernest haller,max steiner,edmund goulding

Ci-dessus : Bette Davis

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,psychologie,bette davis,george brent,humphrey bogart,geraldine fitzgerald,ronald reagan,ernest haller,max steiner,edmund goulding

Ci-dessus : George Brent & Geraldine Fitzgerald

 

La bande-annonce :

 

Extrait de la musique de Max Steiner :

Disponible en DVD zone 1 ou Bluray Free zone chez Warner en VO sous-titrée français (voir sur Amazon Espagne pour un prix intéressant).

 

Note : 7,5 / 10

21/06/2015

Quasimodo / The Hunchback of Notre Dame - 1939

Des milliers de films que l'on peut voir dans une vie d'homme, seuls quelques uns restent présents dans notre mémoire, comme des oeuvres mythiques et inoubliables. Incontestablement, "Quasimodo" de William Dieterle est de ceux là. Le film est évidement tiré du roman de Victor Hugo, "le bossu de Notre Dame". C'est un remake d'une version de 1923, tourné avec Lon Chainey dans le rôle titre. Cette nouvelle version, nous raconte donc une 'histoire qui se situe à la fin du Moyen-Age. Dans cette histoire, on retrouve les personnages du roman de Hugo : Quasimodo, le sonneur bossu des cloches de Notre Dame, Esméralda la belle bohémienne, aimée de tous, mais trop aimé par un homme trop frustré et dévot (Frollo), qui perd son âme à vouloir la posséder. La RKO a fait un énorme dans cette production énorme qui a coûté en 1939, 1,8 millions de dollars de l'époque. Et comme vous le savez, à cette époque, il n'y avait pas d'effets spéciaux. La recréation du bossu par les maquilleurs est donc magnifique. Et on imagine sans peine, la corvée quotidienne pour Charles Laughton et le maquilleur. Ainsi, on se rend compte que tout est parfait, et on a l'impression de voir réellement un monstre bossu. Mais ce qui est le plus bluffant, ce sont sans nulle doute, les décors somptueux, et la recréation du Paris du Moyen-Age, sur les 15 hectares du ranch de la RKO, dans  la San Fernando Valley par le célèbre décorateur Van Nest Polglase. Ainsi, on retrouve Paris de cette époque, avec ses rues sombres et au milieu Notre-Dame. Comment ont ils pu recréer cette ville sans aucun effet numérique ? Cela reste pour moi un mystère. Mais le résultat à l'écran est, en tous les cas, inoubliable. La distribution est quant à elle de très haut niveau avec dans un de ses premiers films, Maureen O'Hara qui crève littéralement l'écran du haut de sa beauté et de ses 19 ans. On doit citer évidemment Charles Laughton inoubliable bossu, mais aussi Edmond O'Brien plutôt pas mal ici, mais aussi Thomas Mitchell et Harry Davenport. Ces deux derniers se sont retrouvés la même année pour "Autant en Emporte le Vent".

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,maureen o'hara,charles laughton,cedric hardwicke,thomas mitchell,edmond o'brien,alan marshal,harry davenport,helene whitney,joseph august,alfred newman,william dieterle

Mais "Quasimodo" n'est pas seulement marquant par ses décors, ses 3500 figurants, ses costumes ou son casting de rêve. Il est aussi marquant par une incroyable photographie et une musique bénie des Dieux d'Alfred Newman. Le film laisse donc un souvenir impérissable. Et on peut être sûr qu'il aurait raflé une pluie d'Oscars, si un des plus grands films de l'histoire du cinéma n'était pas sorti cette même année 1939 : "Autant en Emporte le vent". Je vous invite donc très fortement à vous procurer la superbe édition que la Warner a sorti en Bluray en Coffret ou en version individuel. En effet, la restauration de l'image et du son, au profit de cette édition est réellement somptueuse. Et on redécouvre le film quasiment comme si il avait été tourné hier. Vous bénéficierez enfin de quelques bonus sous-titrés en français. Vous pourrez ainsi profiter d'un des plus beaux films de l'histoire du cinéma et vous mettre vous aussi à crier : "Sanctuary !" "Sanctuary !"

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,maureen o'hara,charles laughton,cedric hardwicke,thomas mitchell,edmond o'brien,alan marshal,harry davenport,helene whitney,joseph august,alfred newman,william dieterle

Ci-dessus : Maureen O'Hara (Copie écran DVD)

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,maureen o'hara,charles laughton,cedric hardwicke,thomas mitchell,edmond o'brien,alan marshal,harry davenport,helene whitney,joseph august,alfred newman,william dieterle

Ci-dessus : Maureen O'Hara (copie d'écran issue du Bluray Warner)

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,maureen o'hara,charles laughton,cedric hardwicke,thomas mitchell,edmond o'brien,alan marshal,harry davenport,helene whitney,joseph august,alfred newman,william dieterle

Ci-dessus : Maureen O'Hara (copie d'écran issue du Bluray Warner)

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,maureen o'hara,charles laughton,cedric hardwicke,thomas mitchell,edmond o'brien,alan marshal,harry davenport,helene whitney,joseph august,alfred newman,william dieterle

Ci-dessus : Maureen O'Hara

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,maureen o'hara,charles laughton,cedric hardwicke,thomas mitchell,edmond o'brien,alan marshal,harry davenport,helene whitney,joseph august,alfred newman,william dieterle

Ci-dessus : Maureen O'Hara

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,maureen o'hara,charles laughton,cedric hardwicke,thomas mitchell,edmond o'brien,alan marshal,harry davenport,helene whitney,joseph august,alfred newman,william dieterle

Ci-dessus : Frollo (copie d'écran issue du Bluray Warner)

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,maureen o'hara,charles laughton,cedric hardwicke,thomas mitchell,edmond o'brien,alan marshal,harry davenport,helene whitney,joseph august,alfred newman,william dieterle

Ci-dessus: Thomas Mitchell (Copie d'écran issue du Bluray Warner)

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,maureen o'hara,charles laughton,cedric hardwicke,thomas mitchell,edmond o'brien,alan marshal,harry davenport,helene whitney,joseph august,alfred newman,william dieterle

Ci-dessus : Charles Laughton & Maureen O'Hara

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,maureen o'hara,charles laughton,cedric hardwicke,thomas mitchell,edmond o'brien,alan marshal,harry davenport,helene whitney,joseph august,alfred newman,william dieterle

Ci-dessus : Charles Laughton & Maureen O'Hara

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,maureen o'hara,charles laughton,cedric hardwicke,thomas mitchell,edmond o'brien,alan marshal,harry davenport,helene whitney,joseph august,alfred newman,william dieterle

Ci-dessus : Maureen O'Hara

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,maureen o'hara,charles laughton,cedric hardwicke,thomas mitchell,edmond o'brien,alan marshal,harry davenport,helene whitney,joseph august,alfred newman,william dieterle

Ci-dessus : "Que ne suis je de pierre moi aussi !"

 

Extrait de la musique d'Alfred Newman :

 

Montage vidéo :

Disponible en DVD & surtout dans une superbe édition Bluray zone Free, en VO sous-titrée français, totalement restaurée qui fait honneur à l'oeuvre originale. Disponible sur Amazon Espagne pour moins de 10 € (autant dire que c'est cadeau).

Note : 9,5 / 10

12/05/2015

Une femme dangereuse / They drive by night - 1940

"Une femme dangereuse" est un film en noir & blanc, produit par la Warner en 1940 et tourné par Raoul Walsh sur un scénario de Jerry Wald, Richard Macaulay, lui même tiré d'un roman de A.I. Bezzerides. Comme dans tous les films de Walsh, le héros joué par George Raft est en lutte contre lui même et ici contre son statut peu enviable de camionneur. Son frère joué par Humphrey Bogart semble lui aussi en proie à des tourments et à lutte intérieure contre ce statut de camionneur qui ne lui convient pas non plus, car il l'éloigne trop souvent de son foyer et de sa femme. Ainsi, comme dans de très nombreux films de Walsh, on se demande si les principaux protagonistes trouveront finalement la paix. Ainsi seul le personnage du patron, joué par Alan Hale, personnage heureux malgré sa femme, disparaîtra, comme si Walsh et les scénaristes pensaient que ce personnage pouvait être sacrifié pour le bien de l'intrigue. Ainsi le noeud de l'intrigue va se nouer et on suit les péripéties des personnages avec intérêt. En plus d'un scénario bien construit, "une femme dangereuse" bénéficie donc d'un casting exceptionnel. J'ai déjà cité, George Raft, Humphrey Bogart, et Alan Hale. Mais les stars féminines sont bien là, avec Ida Lupino et Ann Sheridan. Ida Lupino est ici probablement dans son meilleur rôle. Elle brûle littéralement l'écran et son interprétation dans la scène du procès, reste un moment de bravoure, peut être uniquement dépassé par Bogart lors d'une même scène de procès , dans "Ouragan sur le Caine" (1954). Ann Sheridan, met aussi beaucoup de conviction dans l'interprétation du personnage et ne dénote pas, dans ce casting 4 étoiles.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,humphrey bogart, Ann Sheridan, Ida Lupino, George Raft, Gale Page, Alan Hale, Roscoe Karns, George Tobias, Raoul Walsh

Le film est assez proche du scénario de "Ville frontière" (1935), avec Bette Davis. Les critiques de l'époque, feront d'ailleurs le rapprochement et avec raison, l'éloge du jeu d'Ida Lupino. Le film obtiendra un beau succès public mérité. A noter qu'on retrouvera le couple Humphrey Bogart, et Ida Lupino, l'année suivante, dans : "la grande évasion" ou dans son titre original "High Sierra". "Une femme dangereuse" est donc un film où l'on ne s'ennuie pas. Alors venez faire un tour de camion, vous ne serez pas déçu, si vous aimez le cinéma noir & blanc.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,humphrey bogart, Ann Sheridan, Ida Lupino, George Raft, Gale Page, Alan Hale, Roscoe Karns, George Tobias, Raoul Walsh

Ci-dessus : George Raft, Humphrey Bogart & George Tobias

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,humphrey bogart, Ann Sheridan, Ida Lupino, George Raft, Gale Page, Alan Hale, Roscoe Karns, George Tobias, Raoul Walsh

Ci-dessus : George Raft, Ann sheridan, & Humphrey Bogart

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,humphrey bogart, Ann Sheridan, Ida Lupino, George Raft, Gale Page, Alan Hale, Roscoe Karns, George Tobias, Raoul Walsh

Ci-dessus : George Raft & Ida Lupino

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,humphrey bogart, Ann Sheridan, Ida Lupino, George Raft, Gale Page, Alan Hale, Roscoe Karns, George Tobias, Raoul Walsh

Ci-dessus : Humphrey Bogart, Ann sheridan, & George Raft

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,humphrey bogart, Ann Sheridan, Ida Lupino, George Raft, Gale Page, Alan Hale, Roscoe Karns, George Tobias, Raoul Walsh

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,humphrey bogart, Ann Sheridan, Ida Lupino, George Raft, Gale Page, Alan Hale, Roscoe Karns, George Tobias, Raoul Walsh

Ci-dessus : Alan Hale & George Raft

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,humphrey bogart, Ann Sheridan, Ida Lupino, George Raft, Gale Page, Alan Hale, Roscoe Karns, George Tobias, Raoul Walsh

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,humphrey bogart, Ann Sheridan, Ida Lupino, George Raft, Gale Page, Alan Hale, Roscoe Karns, George Tobias, Raoul Walsh

Ci-dessus : Ida Lupino

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,humphrey bogart, Ann Sheridan, Ida Lupino, George Raft, Gale Page, Alan Hale, Roscoe Karns, George Tobias, Raoul Walsh

Ci-dessus : Ann Sheridan & George Raft

La Bande-Annonce :

Disponible en DVD zone 1 & 2 en VO sous-titrée français. Attention à noter sur le DVD zone 1, un sous-titrage français un peu minimaliste, qui ne fait pas honneur aux dialogues parfois crus des scénaristes. Excellente qualité d'image.

 Note : 7,5 / 10

07/12/2014

Intrigues en Orient / Background to Danger - 1943

1942, le Reich cherche des alliés et la Turquie est un morceau de choix, pour s'emparer de régions pétrolifères et contrer les Russes par le sud. Malheureusement, pour l'Allemagne, la Turquie reste neutre. Des réseaux d'espions s'installent donc à Ankara pour influencer la Turquie et tout faire, pour la faire basculer du côté des nazis ou des alliés. Un américain (George Raft) arrive dans cette région, pour faire du tourisme. Mais on devine rapidement que c'est un agent américain, qui est là pour contrer les manoeuvres allemandes, qui veulent diffuser de fausses preuves de la préparation d'une attaque soviétique sur la Turquie. C'est à peu près, le sujet "d'intrigues en Orient", film en noir & blanc, tourné par Raoul Walsh . On retrouve un casting plutôt sympathique avec deux acteurs présents dans "Casablanca" de Michael Curtiz : Peter Lorre et Sidney Greenstreet. On peut également citer Brenda Marshall, qui est pourtant ici totalement transparente, dans un tout petit rôle, qui fait d'elle malheureusement, une potiche. Pour clôturer la partie casting, on peut aussi citer, Osa Massen, actrice danoise qui n'apparaît que dans les 15 premières minutes du film. "Intrigues en Orient", n'est pas un pur film de propagande, car il nous donne à voir un bon petit film d'espionnage, avec des rebondissements et un peu d'action. Mais malgré tout, ce film reste tout à fait mineur dans la filmographie de Walsh. Mais on ne s'ennuie guère, à suivre ce film de 75 minutes, et c'est déjà pas mal. A noter une image globalement correcte de l'édition Warner, mais malheureusement pas exempte de griffures un peu gênantes, surtout lors des scènes d'action (poursuite en voiture).

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,george raft,sidney greenstreet,brenda marshall,osa massen,peter lorre,raoul walsh

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,george raft,sidney greenstreet,brenda marshall,osa massen,peter lorre,raoul walsh

Ci-dessus : George Raft & Osa Massen

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,george raft,sidney greenstreet,brenda marshall,osa massen,peter lorre,raoul walsh

Ci-dessus : Peter Lorre & George Raft

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,george raft,sidney greenstreet,brenda marshall,osa massen,peter lorre,raoul walsh

Ci-dessus : Peter Lorre, Brenda Marshall & George Raft

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,george raft,sidney greenstreet,brenda marshall,osa massen,peter lorre,raoul walsh

Ci-dessus : George Raft & Brenda Marshall

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,george raft,sidney greenstreet,brenda marshall,osa massen,peter lorre,raoul walsh

Ci-dessus : George Raft & Sidney Greenstreet

Film disponible dans la collection "trésors Warner" en DVD zone 2, VO sous-titrée français

Note : 6 / 10

03/12/2014

Le trésor des 7 collines / Gold of the Seven Saints - 1961

Je finis ma série de films sur l'oeuvre westernienne de Gordon Douglas, en vous présentant "le trésor des 7 collines". Ce film orésente en vedette Clint Walker qui est apparu dans un autre western de Gordon Douglas, "sur la piste des Commanches" (1958) avec Virginia Mayo. Dans "le trésor des 7 collines" il est aussi question, comme dans "l'or du Nevada" (1950), d'or caché, donc évidemment dans des collines, vous l'avez compris. Malheureusement si le début du film, est intéressant, le rythme d est interrompu par un long intermède sans aucune force, dans l'hacienda mexicaine. Pourtant le film a des qualités. Ainsi, Clint Walker est crédible en cowboy, Roger Moore alors tout jeune, n'en fait pas des tonnes comme dans les James Bond. Mais le scénario n'est pas tout à fait à la hauteur et finalement ce western de Gordon Douglas, fait un peu pâle figure par rapport à celui de 1958 avec Virginia Mayo. La morale finale, fait penser à celle du "trésor de la Sierra Madre" (1946) avec Humphrey Bogart, mais bien sûr le film n'a jamais l'ampleur de ce dernier. On reste donc avec "le trésor des 7 collines" sur un honnête divertissement, porté par d'honnêtes seconds rôles, comme robert middleton, Gene Evans, ou Chill Wills. Mais l'ensemble est loin d'être inoubliable.

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,leticia roman,robert middleton,gordon douglas,warner,trésors warner

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,leticia roman,robert middleton,gordon douglas,warner,trésors warner

Ci-dessus : Clint Walker

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,leticia roman,robert middleton,gordon douglas,warner,trésors warner

Ci-dessus : Clint Walker

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,leticia roman,robert middleton,gordon douglas,warner,trésors warner

Ci-dessus : Clint Walker & Roger Moore

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,leticia roman,robert middleton,gordon douglas,warner,trésors warner

Ci-dessous  : Roger Moore & Gene Evans

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,leticia roman,robert middleton,gordon douglas,warner,trésors warner

Ci-dessus : Chill Wills, Roger Moore, & Leticia Roman

Disponible en DVD Zone 2 en VO sous-titrée chez Warner, collection trésors Warner

Note : 6 / 10

16/05/2014

Nouvelle série de Trésors Warner !

Une bonne nouvelle c'est la sortie de 11 nouveaux titres dans la collection trésors Warner. Pour le moment, je ne connais pas tous les titres et je ne les ai pas tous vus. Donc il m'est assez difficile de critiquer le choix éditorial de la Warner. On peut néanmoins regretter déjà le faible nombre de titres sorties dans cette fournée.  Si il faut attendre la rentrée pour avoir encore 11 titres, cela fait quand même un peu long. Quand on sait que la Warner à plus de 2500 films dans ses archives, cela fait bien peu. Cela coûte t'il si cher de payer un traducteur pendant 5 jours pour faire les sous-titres ? Sachant que nous Français, nous attendons donc toujours les mêmes films qui n'ont jamais été sous-titrés, ni en Zone 1, et encore moins en Zone 2. Ainsi, Joan Crawford est la parente pauvre du marché DVD français. Certains films de James Cagney sont introuvables en France, comme "Taxi" (1932) avec Loretta Young et George Raft, "Winner take all" (1932) également avec James Cagney et George Raft dans un petit rôle. La Warner pourrait donc sortir des films par acteur. Ainsi, certains films de Flynn sont introuvables aujourd'hui en France : "La dynastie de Foresyte", "les aventures de Don Juan", "the green light", "Another Dawn", "The Perfect Specimen", "Four's a crowd"et le magnifique "The Dawn Patrol". On pourrait appeler cette collection acteur mythique, voir en faire un package de plusieurs films en bluray. En attendant un miracle, on se contentera donc des 11 titres que nous proposent la Warner. Mais même la Twentieth Century Fox, nous sort des fournées de 20 titres avec sa collection "Hollywood Legends".

 

10313353_748227481901678_8452077412246909440_n.jpg

 

 

05/10/2013

Man Wanted - 1932

"Man wanted" reprend le traditionnel scénario de l'idylle de la secrétaire avec son patron. L'histoire a donc été vu et revu. Mais l'intérêt de "Man wanted", et qu'il inverse les rôles, faisant de la femme (Kay Francis) une directrice de magazine, de son mari Kenneth Thomson (un richissime oisif) et du secrétaire David Manners un beau jeune homme. L'inversion des rôles est donc la partie la plus intéressante du film. Et c'est vrai que c'est un challenge pour Kay Francis, de jouer cette femme directrice d'un grand journal en 1932. C'est un peu quelque chose d'extraordinaire. Le film reste donc très moderne dans son scénario, et même si l'intrigue reste d'un classique à tout épreuve, elle arrive quand même à éviter les clichés et à fournir une petite dose d'émotion. La grande vedette du film c'est bien sûr Kay Francis, qui est en 1932, une grande star de la Warner.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, kay francis,  David Manners, Una Merkel , Andy Devine, Kenneth Thomson, claire todd, william dieterle

"Man Wanted" a bien une ambiance pré-code, mais donc cette fois-ci dans les rapports que Kay Francis lie avec les hommes. En effet, les hommes ont des rôles de femme et les femmes ont des rôles d'homme. tout cela donne une saveur particulière, à laquelle il faut ajouter une très bonne réalisation de William Dieterle, qui nous trouve parfois quelques plans d'une beauté troublante. Mais cette réalisation de qualité n'est pas étonnante quand on prend le temps de regarder la filmographie de William Dieterle, qui a de multiples chef-d'oeuvres à son actif : "Le songe d'une nuit d'été" (1935), "la vie de Louis Pasteur" (1936), "la vie d'Emile Zola" (1937) etc Pour résumer, on a donc avec "Man Wanted", un film très correct, mais qui n'atteint pas les sommets du genre, faute peut être à un scénario qui aurait mérité d'être un peu moins classique, malgré son intéressante inversion des rôles.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,kay francis,david manners,una merkel,andy devine,kenneth thomson,claire todd,william dieterle

Ci-dessus : Kay Francis et David Manners

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,kay francis,david manners,una merkel,andy devine,kenneth thomson,claire todd,william dieterle

Ci-desus : Kay Francis (chapeau !) et David Manners

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,kay francis,david manners,una merkel,andy devine,kenneth thomson,claire todd,william dieterle

Ci-desus : Kay Francis et David Manners

Film disponible en DVD zone 2, sous-titré dans la collection "Trésors de la Warner" sur le site français de l'éditeur et dans certains magasins spécialisés.

 

Extrait :

 

Note : 6 / 10

05/04/2013

Le crime était presque parfait / The unsuspected - 1947

Il ne sera pas question ici du film d'Hitchcock, "le crime était presque parfait" avec Ray Milland, Grace Kelly et Robert Cummings de 1954, mais bien de la version éponyme de Michael Curtiz tournée en 1947. Pourtant c'est bien au film noir et à Hitchcock que cette version de Curtiz fait référence. Mais ce qui fait sortir "The unsuspected" de la production courante ou au mieux de la médiocre production d'un film noir bas de gamme, c'est bien la réalisation extraordinaire de Curtiz. Vous pouvez me croire j'en ai vu des films de Curtiz, que ce soit "Captain Blood" (1935),  'la charge de la brigade légère (1936), "les aventures de Robin des Bois" (1938), "l'aigle des mers (1940), Casablanca (1942) ... et je n'ai pas le souvenir d'avoir vu un de ses films aussi bien réalisé. Curtiz s'est clairement dépassé ici. Le film commence d'ailleurs par une ombre menaçante filmée, et on sent tout de suite cette ombre comme une menace prête à réaliser l'indicible, c'est à dire tuer. Et le jeu sur les ombres, sur les visages sur les lumières va être poursuivi tout le long du film. On ne peut qu'être totalement éblouï par le travail de Curtiz. On a tendance à dire, en voyant un film : "je cherchais un bon plan j'en ai vu aucun". Ici vous verrez des dizaines de plans, plus magnifiques les uns que les autres.

tumblr_m0gestcxjy1qhvp83o1_500.jpg

La distribution qui comprend la très belle Audrey Totter, Constance Bennett, Joan Caulfield, Hurd Hatfield, Michael North, et Fred Clark est dominée de la tête et des épaules par la prestation de Claude Rains. Alors Claude Rains vous le connaissez sûrement, on se souvient tous de sa prestation en Prince Jean dans "les aventures de Robin des bois" ou dans des films avec Bette Davis, comme les très beaux "Mr Skeffington" (1944), "une femme à la recherche de son destin", ou dans "crimes sans châtiment" (1942) ou encore "le loup garou" (1941). Hurd Hatfield c'est quant à lui l'homme d'un seul rôle, celui du beau jeune homme du "portrait de Dorian Gray" '(1945). Constance Bennett était une star des années 30. On se souvient d'elle dans "What Price Hollywood ?" par exemple.

tumblr_meocbxNzyM1r12t5ko1_500.jpg

Ci-dessus une photo de Hurd Hatfield

Le scénario est très bien construit même si il est clairement difficile à appréhender au début et donne quelque peu le tourni. On retrouve d'ailleurs comme dans  "Laura" un tableau de l'héroïne principale qui trone au milieu du salon. Les défauts du film sont peut être l'omniprésence de Claude Rains qui finit par vampiriser le film à lui tout seul et à rendre les autres acteurs presque peu crédibles, et en particulier le personnage joué par Joan Caufield qui semble presque niais. Enfin les dialogues ne sont pas toujours à la hauteur de la formidable réalisation de Curtiz.

The_Unsuspected_Warner_Archive_DVD_00222.jpg

Ci-dessus : Audrey Totter dans "the unsuspected"

Il n'en reste pas moins que le film est une grande réussite cinématographiquement parlant. On en prend plein les yeux. Et c'est réellement fascinant de voir Curtiz ainsi dépasser son propre niveau. Si on ajoute à ce film la belle musique de Franz Waxman qu'on a connu malgré tout un peu plus inspiré, il est difficile de ne pas mettre une très bonne note à ce métrage et de ne pas avoir envie de revoir, la séance terminée. On ne peut donc que remercier chaleureusement la Warner d'avoir sorti cette oeuvre de l'oubli dans lequel elle était tombée. On espère bien d'autres sorties de ce type à l'avenir dans cette série "films criminels" ou dans une autre, car c'est tout simplement du grand cinéma.

img0022A.jpg

Ci-dessus Claude Rains et Joan Caulfield

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,film noir,hollywood,audrey totter,constance bennett,joan caulfield,hurd hatfield,ted north,fred clark,claude rains,franz waxman,michael curtiz

The_Unsuspected_Warner_Archive_DVD_05239.jpg

Ci-dessus : un exemple des plans assez incroyables de Curtiz sur ce film. Notez le jeu des ombres sur l'image et la distance au personnage qui crée le malaise voulu par le réalisateur.

 

Film disponible en DVD Zone 2 (sous titré français) sur le site de la Warner.

 

Bande-annonce :


Note : 8 / 10

 

31/03/2013

L'île au complot / The Bribe - 1949

"L'île au complot" ou dans son titre américain "The Bribe" est un film de Robert Z Leonard produit en 1949 par la MGM. Je me permets de vous le présenter car il vient de sortir en France en DVD dans la collection Warner "films criminels". Cette note bénéficie donc grandement du livret fourni avec chaque film et qui présente tous les films de la collection. Il faut donc remercier chaudement la Warner pour cette très intéressante initiative. Robert Z Leonard n'était pas connu jusqu'alors pour avoir tourné des films noirs, mais plutôt pour la réalisation de "Ziegfield Girl" (1941) une comédie musicale, ou "Pride and Prejudice" (1940). La scénariste est Marguerite Roberts. Rien ne prédestinait une femme à écrire le scénario d'un film noir et pourtant fille de Shériff, elle devait commencer comme secrétaire à la Fox avant d'obtenir un contrat de scénariste à la MGM. Le scénario est donc intéressant et bien construit. A noter que la carrière de Marguerite Roberts sera interrompue en 1951, car elle figurera sur la tristement célèbre "liste noire" qui recensait tous les supposés communistes officiant à Hollywood. Suite à cette affaire on refusera de lui donner du travail et son nom sera retiré du générique d'Ivahnoé qui restera son ultime scénario avant un long passage à vide.

L'Ile au complot.jpg

'L'île du complot" est le premier film du couple Robert Taylor/Ava Gardner. Il suivra ensuite "Vaquero" et "les chevaliers de la table ronde". A ce sujet, je tiens à souligner l'ignoble édition existante de "Vaquero" dont les couleurs sont passées et la définition plus qu'incertaine. Dans "The Bribe" c'est par contre du tout bon au niveau de la qualité de l'image. Après des premières images qui laissent craindre le pire, on a un master bien défini qui si il n'est pas exempt de défauts, reste tout à fait correct et magnifie le jeu de lumières sur le visage d'Ava Gardner. Amants à l'écran, Robert Taylor et Ava Gardner le seront aussi à la ville. En plus du couple Taylor/Gardner, on retrouve le méchant de service en la personne de Vincent Price mais aussi Charles Laughton.

ntDgKPMJBeoa5wFUycRJfnXPCpe.jpg

 Ci-dessus : Ava Gardner, John Hodiak et Robert Taylor

La scène finale est d'ailleurs fabuleusement bien réalisée. Et pour cause, elle sera réalisée par vincente minnelli avec l'aide du chef opérateur Joseph Ruttenberg. On a donc encore ici l'exemple de la coopération qu'il existait entre réalisateurs à cette époque à Hollywood et de la saine émulation qui pouvait en découler. A cela il faut bien entendu ajouter la belle musique originale de Miklós Rózsa qui devait composer plusieurs musiques de films de Robert Taylor avec entre autre : "les chevaliers de la table ronde" , "Quo Vadis","Ivanhoé" et "la vallée des Rois". "The Bribe" est donc une belle surprise de la Warner pour le marché du dvd français. On espère une sortie un jour de "Guet-apens" (Conspirator) toujours avec Robert Taylor et de cette même année 1949.

 

Fim disponible en DVD Zone 2 sur le site de la Warner.

Galerie de photos :

BribeStill2.jpg

cinéma, cinema, dvd, bluray, film, films, acteur, actrice, hollywood, robert taylor, ava gardner, charles laughton, vincent price,

Ci-dessus : Robert Taylor et Ava Gardner

soborno_1949_3.jpg

Ci-dessus : Charles Laughton et Robert Taylor

cinéma, cinema, dvd, bluray, film, films, acteur, actrice, hollywood, robert taylor, ava gardner, charles laughton, vincent price,  John Hodiak, miklos rosza, Robert Z Leonard, vincente minnelli

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,acteur,actrice,hollywood,robert taylor,ava gardner,charles laughton,vincent price,john hodiak,miklós rózsa,robert z leonard,vincente minnelli

Note : 7 /10