Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/04/2015

Hello, Dolly ! - 1969

Après avoir pris sa retraite de danseur, Gene Kelly a voulu se lancer seul dans la réalisation. "Hello, Dolly !" était donc son premier film aux commandes. Même si évidemment, il avait beaucoup échangé sur la réalisation et la chorégraphie dans de précédentes productions réalisées, par Stanley Donen. Et on peut dire que pour un premier essai, c'est une réussite quasi-totale. Les décors, et les costumes sont somptueux et Kelly sait donner vie à son film et du mouvement à la caméra. On imagine personne d'autre que Walter Matthau dans ce rôle de vieux boutiquier célibataire, riche, mais amer et aigri. Barbra Streisand joue ici dans son deuxième film après "Funny  Girl" (1968). On peut dire sans critique excessive qu'elle est un peu jeune pour le rôle d'une marieuse professionnelle. Mais cela ajoute un côté positif au film, car Barbra Streisand déborde de vitalité, et a une présence hors-norme. Le scénario d'Ernest Lehman, d'après la comédie musicale de Michael Stewart et la pièce de Thornton Wilder, se suit avec plaisir et propose un spectacle familial de très haut niveau. Et on peut féliciter la Twentieth Century Fox, pour la restauration proposée sur ce Bluray. C'est un ravissement complet. Les couleurs explosent, la qualité de l'image et du son est superbe et le film est un ravissement pour les oreilles et les yeux. J'avais le souvenir de l'avoir vu sur une vieille cassette VHS avec mon père quand j'étais adolescent. Et bien le bluray n'a rien à voir. C'est juste magnifique ! On pourra regretter des costumes pourtant superbes, collant au New-York du début du 20ème siècle, mais qui ne sont pas forcément, les plus légers pour danser. Enfin, Gene Kelly travaille certaines scènes à la perfection et en laisse d'autres moins travaillées. Ainsi, le titre laisse voir des voitures abandonnées qui n'ont pas l'air d'être de 1900 ou à un moment donné un building qui semble bien moderne pour l'époque.

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,barbra streisand,walter matthau,michael crawford,marianne mcandrew,louis armstrong,gene kelly

Malgré tout ça, Gene Kelly nous donne le meilleur de lui même, et fait de "Hello Dolly" un superbe moment de cinéma, qui est un espèce de bouquet ou de point final à la comédie musicale hollywoodienne traditionnelle. Le rock effacera la comédie musicale d'antan, des écrans de cinéma, et malgré le fait qu'il fera parti des 5 plus gros succès de l'année, "Hello, Dolly !" mettra les finances de la Twentieth Century Fox, dans le rouge. Celle-ci n'en sortira qu'en 1973, avec le ressortie de "la mélodie du bonheur" et surtout par "la guerre des étoiles" en 1977. Et effectivement, il fallait être un peu fou, pour dépenser autant d'argent alors qu'une large partie du public était conquis en 1969, par les rythmes, et les idées de la contre-culture. Aujourd'hui, on se doit de réévaluer "Hello, Dolly !", à sa juste valeur, oublier ses défauts mineurs, est le considérer comme tout simplement une très grande comédie musicale, et une conclusion finale à la belle époque du cinéma américain.

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,barbra streisand,walter matthau,michael crawford,marianne mcandrew,louis armstrong,gene kelly

Ci-dessus : Louis Armstrong & Barbra Streisand

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,barbra streisand,walter matthau,michael crawford,marianne mcandrew,louis armstrong,gene kelly

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,barbra streisand,walter matthau,michael crawford,marianne mcandrew,louis armstrong,gene kelly

Ci-dessus : Barbra Streisand

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,barbra streisand,walter matthau,michael crawford,marianne mcandrew,louis armstrong,gene kelly

Ci-dessus : Gene Kelly au travail

Disponible en Bluray restauré magnifiquement, en VF ou VO sous-titrée français

Note : 8,5 / 10

11/05/2014

JFK - 1991

"JFK" est le type même du film historique. Tellement historique que mon professeur d'histoire en Terminale, se décidait à emmener ma classe, en voir une séance au cinéma ! C'était le Paradis pour moi, car à l'époque j'étais déjà fan d'histoire mais aussi de cinéma. Et puis c'était génial d'avoir une séance de cinéma plutôt que d'aller en cours. On découvrait donc le film d'Oliver Stone avec nos yeux d'adolescents grands ouverts. Et je me souviens que lors de cette séance, souvent mes camarades et moi étions choqués par les images d'archives qui montraient le président Kennedy se faire abattre en pleine rue. La force du film de Stone est d'abord dans son casting avec en tête, Kevin Costner, Tommy Lee Jones, Gary Oldman (fabuleux en Lee Harvey Oswald), Jack Lemmon, Joe Pesci, Walter Matthau, Donald Sutherland et Tommy Lee Jones entre autre. Mais ce n'est pas seulement un fabuleux casting, c'est un scénario terrible qui passe en revue toutes les hypothèses qui peuvent expliquer la mort de Kennedy. Les scénaristes évoquent donc toutes les théories, avec d'abord la théorie de l'homme isolé et malade mentalement, vite abandonnée. Puis on parle rapidement d'un complot mais de qui et bénéficiant à qui ? Donc des suspects sont évoqués allant de la mafia, au service secret, voir au complot militaro-industriel, Kennedy étant opposé à une montée des tensions avec le Nord Vietnam.

jfk_xlg.jpg

Stone malmène le spectateur avec une réalisation rapide qui mélange les images d'archives, la couleur et le noir & blanc. Et c'est bien une vision et une thèse sur l'assassinat du président Kennedy qui nous est proposés. Stone se demande aussi pourquoi tant de témoins sont disparus aussi rapidement dans des morts subites. Stone frappe là où ça fait mal. Et son film semble montrer l'assassinat de JFK puis de son frère en 1968 comme un tournant de la société américaine. Quelle société peut fonctionner normalement avec un tel secret caché à son peuple ? C'est un peu la morale de ce "JFK" qui laisse le spectateur KO et ne sombre jamais dans la facilité. Si il en était besoin, la musique de John Williams rajoute encore à l'émotion qui transpire du film, pour faire de "JFK" le plus grand film politique de tous les temps. Un film qui a le mérite de nous faire comprendre, que la démocratie mérite d'être défendue, et la vérité d'être découverte. Le "JFK" de Stone avait de grandes ambitions. On peut dire qu'elles ont toutes été atteintes au delà des espérances du réalisateur. En effet, au delà des prix et nominations diverses. Stone devait faire visionner son film par le congrès américain qui décida devant la pression médiatique à promulguer une loi permettant une édition et une mise à la disposition du public et des chercheurs, d'une partie des archives de l'affaire Kennedy. Aujourd'hui 50 000 pièces n'ont pas encore été éditées.

cinéma, cinema, bluray, acteur, actrice film, films, dvd,Kevin Costner, Tommy Lee Jones, Gary Oldman, Jack Lemmon, Joe Pesci, Walter Matthau, Donald Sutherland, Tommy Lee Jones

Ci-dessus : Kevin Costner et Walter Matthau

cinéma, cinema, bluray, acteur, actrice film, films, dvd,Kevin Costner, Tommy Lee Jones, Gary Oldman, Jack Lemmon, Joe Pesci, Walter Matthau, Donald Sutherland, Tommy Lee Jones

Ci-dessus : Tommy Lee Jones

cinéma, cinema, bluray, acteur, actrice film, films, dvd,Kevin Costner, Tommy Lee Jones, Gary Oldman, Jack Lemmon, Joe Pesci, Walter Matthau, Donald Sutherland, Tommy Lee Jones

Ci-dessus : Kevin Costner et Donald Sutherland

cinéma, cinema, bluray, acteur, actrice film, films, dvd,Kevin Costner, Tommy Lee Jones, Gary Oldman, Jack Lemmon, Joe Pesci, Walter Matthau, Donald Sutherland, Tommy Lee Jones

 

La bande-annonce :

 

Extrait de la musique :

 

Film disponible en Bluray et DVD zone 2, en VF et VO sous-titrée

 

Note : 9 / 10

28/05/2013

Mirage - 1965

"Mirage" est un bon thriller à la distribution très intéresante. En effet, on y retrouve en plus de Gregory Peck, Diane Baker et Walter Matthau. La réalisation d'Edward Dmytryk est correcte, sans être nullement exceptionnelle. Malheureusement le scénario de Peter Stone, inspiré du livre de Howard Fast, ne résoud pas tous les questions qu'avancent l'intrigue. On reste donc quelque peu sur sa faim. Et on a finalement parfois l'impression d'avoir assisté nous aussi, à une sorte de mirage cinématographique. Enfin la musique de Quincy Jones, souvent douce et proche d'une musique d'ambiance ne permet pas réallement de plonger dans ce film noir. On pouvait donc logiquement espérer beaucoup plus de ce "Mirage" qui n'arrive pas à concrétiser à l'écran les bonnes intentions que l'on entrevoit de temps en temps, mais donc un peu gâché par un scénario trop confus et pas assez approfondi, surtout que les acteurs sont excellents , en particulier Gregory Peck et Walter Matthau.

Mirage1965.jpg

381751_orig.png

Ci-dessus : Gregory Peck et Diane Baker

Gregory-Peck-Diane-Baker-and-Edward-Dmytryk-on-location-for-Mirage-e1341230689102.jpg

Ci-dessus : avec le réalisateur Edward Dmytryk

 

Extrait de la musique :

  Disponible chez Universal sur le site de l''éditeur ou dans certains magasins spécialisés

Note : 7 / 10