Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/05/2015

L'Aigle des frontières / Frontier Marshal - 1939

On sous-estime encore trop souvent, l'oeuvre parlante du réalisateur Allan Dwan. En effet, réalisateur reconnu de nombreux films muets, on oublie souvent qu'il a eu une carrière bien après la fin du muet, avec quelques westerns excellents comme "Quatre étranges cavaliers" (1954) ou "tornade", également en 1954. On oublie également qu'il a été le réalisateur de "Suez" avec Tyrone Power, et de "Iwo Jima" avec John Wayne. Monsieur Bertrand Tavernier, nous raconte que Dwan n'a jamais pu percer à Hollywood, malgré ses succès et la qualité de ses réalisations, car il était antisémite. Pour ma part, je n'en sais rien. Mais il est vrai que c'est assez inexplicable qu'il n'ait jamais pu arriver à obtenir un peu de notoriété et des films plus intéressants, au vu de la qualité de certaines de ses oeuvres. Ainsi, on peut dire que "l'aigle des frontières" fait parti des bonnes surprises de la longue filmographie d'Allan Dwan. On remarque tout d'abord un très bon casting avec un Randolph Scott en redresseur de torts, John Carradine en chef de bande, mais aussi un Cesar Romero dans sous doute un de ses meilleurs rôles dramatiques. Le film est une adaptation de "règlement de comptes à Ok Corral". Les seconds rôles sont nombreux et intéressants, on peut citer Ward Bond, Lon Chaney Jr, ou encore les deux femmes de l'histoire : Nancy Kelly (âgée ici seulement de 19 ans) et Binnie Barnes.

cinema, cinéma, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,Randolph Scott, Nancy Kelly, Cesar Romero, Binnie Barnes, John Carradine, Edward Norris, Eddie Foy Jr., Ward Bond, Lon Chaney Jr., Chris-Pin Martin, Joe Sawyer, Dell Henderson, Harry Hayden, Ventura Ybarra, Charles Stevens, Charles G Clarke, Allan Dwan, twentieth century fox

Mais le film ne vaut pas seulement par ses interprètes. Il faut également parler du formidable travail sur les ombres et la lumière par le directeur de la photographie, Charles G Clarke qui travaille les jeux d'ombres et de lumières, pour faire de cet étonnant western, une oeuvre plaisante à regarder. Alors, c'est vrai que le film n'a pas l'ambition du film de Ford, "la poursuite infernale" (1946) ou de "règlement de comptes à OK Corral" (1953) de John Sturges, mais il n'en reste pas moins une très bonne surprise, à la photographie très travaillée pour une durée de seulement 68 minutes ! Casting alléchant, acteurs qui jouent avec conviction, travail admirable sur la photographie, bon réalisateur, mais alors que peut on reprocher à l'aigle des frontières" ? Sans aucun doute, son manque d'ambition. Quel film aurions nous eu si on avait eu droit à 20 ou 30 minutes de plus ? On ne le saura jamais. Quoiqu'il en soit, on reste surpris par la réelle qualité cinématographique de ce film de série B de 1939. Le cinéma actuel pourrait sans aucun doute en apprendre beaucoup des artisans du passé.

cinema, cinéma, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,Randolph Scott, Nancy Kelly, Cesar Romero, Binnie Barnes, John Carradine, Edward Norris, Eddie Foy Jr., Ward Bond, Lon Chaney Jr., Chris-Pin Martin, Joe Sawyer, Dell Henderson, Harry Hayden, Ventura Ybarra, Charles Stevens, Charles G Clarke, Allan Dwan, twentieth century fox

Ci-dessus : Cesar Romero

cinema, cinéma, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,Randolph Scott, Nancy Kelly, Cesar Romero, Binnie Barnes, John Carradine, Edward Norris, Eddie Foy Jr., Ward Bond, Lon Chaney Jr., Chris-Pin Martin, Joe Sawyer, Dell Henderson, Harry Hayden, Ventura Ybarra, Charles Stevens, Charles G Clarke, Allan Dwan, twentieth century fox

cinema, cinéma, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,Randolph Scott, Nancy Kelly, Cesar Romero, Binnie Barnes, John Carradine, Edward Norris, Eddie Foy Jr., Ward Bond, Lon Chaney Jr., Chris-Pin Martin, Joe Sawyer, Dell Henderson, Harry Hayden, Ventura Ybarra, Charles Stevens, Charles G Clarke, Allan Dwan, twentieth century fox

cinema, cinéma, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,Randolph Scott, Nancy Kelly, Cesar Romero, Binnie Barnes, John Carradine, Edward Norris, Eddie Foy Jr., Ward Bond, Lon Chaney Jr., Chris-Pin Martin, Joe Sawyer, Dell Henderson, Harry Hayden, Ventura Ybarra, Charles Stevens, Charles G Clarke, Allan Dwan, twentieth century fox

Ci-dessus (à gauche) : Randolph Scott

cinema, cinéma, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,Randolph Scott, Nancy Kelly, Cesar Romero, Binnie Barnes, John Carradine, Edward Norris, Eddie Foy Jr., Ward Bond, Lon Chaney Jr., Chris-Pin Martin, Joe Sawyer, Dell Henderson, Harry Hayden, Ventura Ybarra, Charles Stevens, Charles G Clarke, Allan Dwan, twentieth century fox

Ci-dessus : Randolph Scott & Cesar Romero

cinema, cinéma, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,Randolph Scott, Nancy Kelly, Cesar Romero, Binnie Barnes, John Carradine, Edward Norris, Eddie Foy Jr., Ward Bond, Lon Chaney Jr., Chris-Pin Martin, Joe Sawyer, Dell Henderson, Harry Hayden, Ventura Ybarra, Charles Stevens, Charles G Clarke, Allan Dwan, twentieth century fox

Ci-dessus : Randolph Scott & Nancy Kelly

cinema, cinéma, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,Randolph Scott, Nancy Kelly, Cesar Romero, Binnie Barnes, John Carradine, Edward Norris, Eddie Foy Jr., Ward Bond, Lon Chaney Jr., Chris-Pin Martin, Joe Sawyer, Dell Henderson, Harry Hayden, Ventura Ybarra, Charles Stevens, Charles G Clarke, Allan Dwan, twentieth century fox

Ci-dessus : Randolph Scott & Binnie Barnes

Disponible en DVD zone 2 chez Sidonis en VO sous-titrée français

Note : 7,5 / 10

10/05/2015

La veuve noire / The black widow - 1954

"La veuve noire", avait tout pour plaire, une prestigieuse distribution (Gene Tierney, Van Heflin, George Raft, Ginger Rogers, Reginald Gardiner et Peggy Ann Garner), un très bon scénariste et réalisateur en la personne de Nunnaly Johnson, mais ce film policier est malheureusement quelque peu gâché. En effet, malgré les superbes intérieurs d'appartements new-yorkais, le scénario promet malheureusement plus qu'il ne donne. Et surtout certains acteurs sont totalement sous-exploités. On ne voit que très peu Gene Tierney, et Ginger Rogers n'est que peu présente. On peut dire quelques mots sur son scénariste et réalisateur, Nunnaly Johson, qui a d'abord eu une carrière d'écrivain, de scénariste, puis de réalisateur et enfin de producteur et on se souvient généralement de lui, pour son travail sur le scénario "des raisins de la colère" de Ford. Ainsi, il a été scénariste ou co-scénariste d'une cinquantaine de films et réalisateur dans les années cinquante, de 8 films. "La veuve noire" est son deuxième film. Pour en revenir à "la veuve noire" on est donc quelque peu déçu devant un film qui promettait beaucoup. Ainsi, la relation étrange entre Van Heflin et Peggy Ann Garner est très mal exploitée. Et il semble que la censure de l'époque ait dans ce cas, fait beaucoup de mal au film. Enfin si la reconstitution d'appartements new-yorkais est superbe, elle ne sort par le film, d'un statisme qui lui donne des airs de théâtre filmé, encore accentués par l'utilisation très mal venue du Cinemascope pour. ce genre de film "La veuve noire" est donc un film qu'on oublie très vite, malgré sa distribution, et son scénariste de talent. Dommage.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ginger rogers,van heflin,george raft,gene tierney,peggy ann garner, Reginald Gardiner, Nunnally Johnson,

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ginger rogers,van heflin,george raft,gene tierney,peggy ann garner, Reginald Gardiner, Nunnally Johnson,

Ci-dessus : Peggy Ann Garner

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ginger rogers,van heflin,george raft,gene tierney,peggy ann garner, Reginald Gardiner, Nunnally Johnson,

Ci-dessus : Van Heflin & Peggy Ann Garner

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ginger rogers,van heflin,george raft,gene tierney,peggy ann garner, Reginald Gardiner, Nunnally Johnson,

Ci-dessus : Peggy Ann Garner

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ginger rogers,van heflin,george raft,gene tierney,peggy ann garner, Reginald Gardiner, Nunnally Johnson,

Ci-dessus : Ginger Rogers & Gene Tierney

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ginger rogers,van heflin,george raft,gene tierney,peggy ann garner, Reginald Gardiner, Nunnally Johnson,

Disponible en DVD zone 1 en VO sous-titrée français

Note : 4,5 / 10

07/05/2015

La voleuse de livres / The Book Thief - 2013

"La voleuse de livres" laisse une drôle d'impression. Cette histoire d'une jeune allemande illettrée qui apprend à lire et à aimer les livres en réponse à la dictature de la pensée nazie, avait tout pour réussir. En effet, elle était aidée par la formidable interprétation de la jeune canadienne Sophie Nélisse, qui à 15 ans porte littéralement le film totalement sur ses épaules, reléguant Geoffrey Rush (Pirates des Caraïbes) et Emily Watson dans d'aimables seconds rôles. Cela est d'autant plus vrai que "la voleuse de livres" est un film destiné à un public familial, voir à un jeune public. Les différentes aventures de l'héroïne sont vues à travers ses yeux, avec un narrateur principal dont on comprend qu'il représente la mort en tant que tel. Le film malgré ses qualités, a quelques erreurs, en particulier les livres ou l'abécédaire écrits tous les deux en anglais, pour faciliter la compréhension pour le public anglo-saxon. Il faut avouer que cela n'ajoute rien à la crédibilité de l'ensemble. "La voleuse de livres" reprend un peu tous les thèmes des civils pendant la guerre. On y voit une famille allemande qui a peur des nazis et qui lutte pour sa survie, tout en participant sans aucune conviction aux messes du parti. Il y a la guerre qui s'approche, les bombardements, et la cache d'un jeune juif. Malheureusement, les grands tournants du film n'apportent que peu d'émotions. La lecture dans l'abri magnifié dans un film comme "Mrs Miniver" (1942) est ici une scène comme une autre, et surtout le lien entre la lecture et la situation présente est perdue. Ainsi, on a le plus souvent l'impression de regarder une mini-série de M6, plutôt qu'un grand film de cinéma. La fin est par contre très réussie, et donne à réfléchir et à reconsidérer l'ensemble. "La voleuse de livres" qui avait tout pour réussir n'atteint donc que partiellement son but, mais mérite qu'on s'y attarde, ne serait-ce que pour le génie d'interprétation de Sophie Nélisse, qui mérite sans aucun doute, son prix de l'espoir féminin décerné par le "Critics' Choice Movie Awards". Ainsi, on aimerait vraiment, la voir dans d'autres productions, peut être plus exigeante et ambitieuse artistiquement. Elle a toutes les qualités pour devenir dans quelques années, une immense star du cinéma.

21060774_20131125172423153.jpg

La-Voleuse-de-Livres-Extrait-4-VO_reference.png

19539113_20131022103512462.jpg

52663fd02c429.jpg

maxresdefault.jpg

Ci-dessus : Sophie Nélisse

bookthief_02.jpg

Ci-dessus : Geoffrey Rush & Sophie Nélisse

url.jpg

Ci-dessus : Sophie Nélisse, Emily Watson & Geoffrey Rush

Disponible en DVD & Bluray Zone B, en VF et VO sous-titrée

Note : 6,5 / 10

21/03/2015

Meurtre à bord / Dangerous Crossing - 1953

On pourrait penser à ne pas bien y regarder, que "Meurtre à bord" est un petit film noir de série B, ayant pour vedette des habituels seconds rôles comme Jeanne Crain ou Michael Rennie. Mais il n'en est rien. En effet, "Meurtre à bord" ou dans son titre américain, "Dangerous crossing", cumule énormément de qualité. Evidemment, on peut parler de vraie qualité d'actrice de Jeanne Crain, qui joue à merveille, le rôle de cette femme perdue sur un paquebot et qui cherche désespérément son mari qui l'a abandonnée sur ce bateau. Est-il descendu au moment du départ ? Pourquoi personne ne veut admettre avoir vu son mari ? Le scénario est particulièrement bien ficelé est rappelle d'autres films, beaucoup plus récents, comme "Flight Plan" (2005) avec Jodie Foster ou le plus récent, "Non-Stop" (2014) avec Liam Neeson. Alors, évidemment, ici avec "Meurtre à bord", nous ne sommes pas devant un film d'action, mais devant un film noir des années 50. Le mystère reste pourtant entier, jusqu'aux ultimes minutes. Mais, le film n'a pas seulement un bon casting avec Jeanne Crain et Michael Rennie en vedettes. Il faut tout de suite noter la formidable direction artistique, avec l'intelligente réutilisation des magnifiques décors de deux autres grandes productions de la Twentieth Century Fox tournées la même année : "les hommes préfèrent les blondes" & "Titanic". Les intérieurs du bateau sont donc somptueux et particulièrement travaillés. L'ambiance est glauque à souhait avec cette terrible corne de brume qui ajoute un soupçon de terreur à la belle musique de Lionel Newman. Mais, on ne peut parler de ce film, sans évoquer également, la photographie remarquable de Joseph LaShelle. J'espère que les quelques images qui illustrent cette note, donnent grâce à son travail. Lorsqu'on sait en plus que ce film, a été tourné en seulement 90 jours pour un budget de 500 000 $, on a peine à imaginer que le résultat soit un film d'une telle qualité artistique. Du très beau cinéma ! Et un must pour les amateurs de films noirs.

cinéma, cinema, hollywood, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, jeanne crain, michael rennie, Carl Betz, Willis Bouchey, Mary Anderson, Joseph LaShelle, Lionel Newman, joseph m newman, twentieth century fox

cinéma, cinema, hollywood, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, jeanne crain, michael rennie, Carl Betz, Willis Bouchey, Mary Anderson, Joseph LaShelle, Lionel Newman, joseph m newman, twentieth century fox

cinéma, cinema, hollywood, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, jeanne crain, michael rennie, Carl Betz, Willis Bouchey, Mary Anderson, Joseph LaShelle, Lionel Newman, joseph m newman, twentieth century fox

Ci-dessus : Jeanne Crain

cinéma, cinema, hollywood, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, jeanne crain, michael rennie, Carl Betz, Willis Bouchey, Mary Anderson, Joseph LaShelle, Lionel Newman, joseph m newman, twentieth century fox

Ci-dessus : Jeanne Crain & Michael Rennie

cinéma, cinema, hollywood, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, jeanne crain, michael rennie, Carl Betz, Willis Bouchey, Mary Anderson, Joseph LaShelle, Lionel Newman, joseph m newman, twentieth century fox

Ci-dessus : Jeanne Crain

cinéma, cinema, hollywood, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, jeanne crain, michael rennie, Carl Betz, Willis Bouchey, Mary Anderson, Joseph LaShelle, Lionel Newman, joseph m newman, twentieth century fox

Ci-dessus : Jeanne Crain & Michael Rennie

Bande-annonce :

Disponible en DVD Zone 1 (pas free-zone), en VO sous-titrée français

Note : 8 / 10

20/03/2015

Arènes sanglantes / Blood and Sand - 1941

"Arènes sanglantes" est un film en Technicolor, de Rouben Mamoulian  avec Tyrone Power, Linda Darnell et Rita Hayworth, dans les rôles principaux. Il est tiré d'un roman de Vicente Blasco-Ibanez publié en 1908, et c'est également un remake d’un mélodrame avec Rudolph Valentino sorti en 1922. Ce film a marqué profondément ma famille, car mon père s'en est inspiré pour peindre un tableau de torero. De plus les origines espagnoles d'une partie de ma famille, se réveillent un peu, devant un film qui célèbre du début à la fin la culture espagnole. On peut tout de suite dire, que l'on a déjà vu le trio Tyrone Power, Linda Darnell, Rouben Mamoulian. En effet, le trio avait déjà tourné, "le signe de zorro", l'année précédente. Ici, on a donc droit à un récit qui tourne autour de la vie d'un jeune torero, joué par Tyrone Power. Le récit commence dès son enfance misérable, et on voit l'enfant rêver devant une affiche de son père. Rouben Mamoulian arrive en quelques images à nous transporter de la chambre de l'enfant à un café, où les chants, les jeux, et les rires éclairent l'image. On peut noter en passant le superbe travail de Mamoulian et des deux directeurs de la photographie : Ernest Palmer, et Ray Rennahan. Rouben Mamoulian raconte à ce sujet : "Je me suis inspiré de la peinture espagnole, et en particulier de Sorolla, du Greco et de Velasquez, pour réaliser Arènes sanglantes. Ainsi, pour obtenir l’effet désiré alors que je filmais un crucifix, je le fis recouvrir de spray bleu, gris et vert. Afin que le fond restât dans l’ombre, j’utilisais également un spray qui eut pour effet d’obscurcir les zones que des raisons techniques nous obligeaient à maintenir éclairées."

cinéma, cinema, hollywood, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, tyrone power, linda darnell, rita hayworth, anthony quinn, john carradine, Ernest Palmer, Ray Rennahan, alfred newman, rouben mamoulian, twentieth century fox

De cette histoire, où se mêle amour et tauromachie, le réalisateur arrive à tirer un film splendide, qui fait la part belle à la fière culture espagnole, mais qui sait dénoncer l'horreur de la corrida et du traitement que l'on réserve aux animaux, comme aux hommes. Ce film qui nous parle de la grandeur et de la misère du torero, nous parle aussi de nous. Car chaque être humain, s'élève pour ensuite retomber, parfois comme ici à cause d'une femme. On reste donc réellement ébloui devant ces couleurs magnifiques, cette recherche constante et ininterrompue de la perfection, mais aussi de tons colorés tellement parfaits, dans leurs agencements qui ravissent l'oeil. On est donc pas surpris d'apprendre qu'Ernest Palmer devait rafler l'Oscar de la meilleur photographie pour ce film. Mais la musique d'Alfred Newman, n'est pas non plus en reste, et s'inspire de nombreux thèmes espagnols, pour nous donner au final, un film d'une très grande qualité, que l'on oublie pas et qu'on veut revoir. Car lorsqu'on regarde un tel film, plus d'une fois, on a envie de se lever et de crier à plein poumon : Viva Espana !

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone power,linda darnell,rita hayworth,anthony quinn,john carradine,ernest palmer,ray rennahan,alfred newman,rouben mamoulian,twentieth century fox

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone power,linda darnell,rita hayworth,anthony quinn,john carradine,ernest palmer,ray rennahan,alfred newman,rouben mamoulian,twentieth century fox

Ci-dessus : Tyrone Power

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone power,linda darnell,rita hayworth,anthony quinn,john carradine,ernest palmer,ray rennahan,alfred newman,rouben mamoulian,twentieth century fox

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone power,linda darnell,rita hayworth,anthony quinn,john carradine,ernest palmer,ray rennahan,alfred newman,rouben mamoulian,twentieth century fox

Ci-dessus : Linda Darnell

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone power,linda darnell,rita hayworth,anthony quinn,john carradine,ernest palmer,ray rennahan,alfred newman,rouben mamoulian,twentieth century fox

Ci-dessus : Rita Hayworth & Tyrone Power

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone power,linda darnell,rita hayworth,anthony quinn,john carradine,ernest palmer,ray rennahan,alfred newman,rouben mamoulian,twentieth century fox

Ci-dessus : Rita Hayworth

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone power,linda darnell,rita hayworth,anthony quinn,john carradine,ernest palmer,ray rennahan,alfred newman,rouben mamoulian,twentieth century fox

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone power,linda darnell,rita hayworth,anthony quinn,john carradine,ernest palmer,ray rennahan,alfred newman,rouben mamoulian,twentieth century fox

Ci-dessus : Linda Darnell

Disponible en Bluray sur Amazon.es (Espagne) avec une VF et VO sous-titrée anglais, autour de 9,50 €

Note : 8,5 / 10

12/03/2015

La route du tabac / Tobacco Road - 1941

J'ai été particulièrement surpris lors de la vision de "la route du tabac". En effet, ce film en noir & blanc de John Ford est très particulier. Je pourrais faire comme toutes les critiques et le rapprocher des "raisins de la colère" du même Ford, tourné l'année précédente. Et c'est vrai qu'il s'en rapproche par ses aspects dramatiques, et sa description d'une misère campagnarde profonde. Mais dans "les raisins de la colère" (1940), la critique était avant tout social, et acerbe contre le système capitaliste. Dans "la route du tabac", il n'y a pas réellement de critique du système en place en Amérique. On est plus dans une critique de toutes les misères : misère du grand âge, mais aussi misère financière, sociale, et intellectuelle. Par ailleurs, Ford mélange avec génie, le drame, la comédie, et le rire, pour donner à son film, un ton vraiment particulier. Et c'est un ton , rarement vu dans le cinéma hollywoodien de cette époque. Le rôle principal est tenu par Charley Grapewin (le grand père épuisé), et on aperçoit de temps en temps Gene Tierney qui joue avec délice la sauvageonne, mais aussi Dana Andrews, et War Bond. Marjorie Rambeau semble quant à elle, s'être beaucoup amusé à jouer le rôle d'une vieille fille intégriste, mais décidée à se marier avec un garçon attardé de 20 ans son cadet !

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,charley grapewin,marjorie rambeau,gene tierney,william tracy,elizabeth patterson,dana andrews,ward bond,slim summerville,arthur c miller,david buttolph,john ford

L'idée de la pièce est de nous montrer ce que sont devenus les descendants des grandes plantations qui longeaient la fameuse route du tabac. Le film est une adaptation fidèle de Nunnally Johnson d'une pièce jouée plus de 4000 fois à Broadway, elle-même tirée d'un roman d'Erskine Caldwell. Le génie de Ford est de mettre une courte introduction, dans le style "d'autant en emporte le vent" (1939), avec une caméra plantée, sur cette route du Tabac, filmant une grande demeure en ruine, et les feuilles mortes sur la route, balayées par le vent de l'histoire. On a l'impression que Ford a voulu faire un anti "autant en emporte le vent" ou s'être amusé comme un enfant à l'idée de raconter une suite totalement "underground" et décalée, avec des descendants devenus des personnages douteux. Aujourd'hui on rit beaucoup, on est ému, devant cette histoire de miséreux. Et on se surprend à être touché par le charme d'une Gene Tierney sale, couchée dans la paille et dans la boue, mendiant War Bond pour un sac de légumes, mais toujours magnifiquement belle.  "La route du tabac" est donc un film admirable de Ford, qui doit être redécouvert en urgence pour ceux qui ne l'ont pas vu. Son final est en plus extrêmement touchant, comme rarement vu au cinéma. Un chef-d'oeuvre sur la vie des miséreux du Sud profond. Certains pourront peut être, simplement lui reprocher cet humour systématique, et potache, dont Ford aime jouer en maître, et qui pourra parfois lasser les plus intellectuels d'entre nous.

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,charley grapewin,marjorie rambeau,gene tierney,william tracy,elizabeth patterson,dana andrews,ward bond,slim summerville,arthur c miller,david buttolph,john ford

Ci-dessus : Gene Tierney

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,charley grapewin,marjorie rambeau,gene tierney,william tracy,elizabeth patterson,dana andrews,ward bond,slim summerville,arthur c miller,david buttolph,john ford

Ci-dessus : War Bond, Charley Grapewin et Gene Tierney

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,charley grapewin,marjorie rambeau,gene tierney,william tracy,elizabeth patterson,dana andrews,ward bond,slim summerville,arthur c miller,david buttolph,john ford

Ci-dessus : Charley Grapewin et Gene Tierney

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,charley grapewin,marjorie rambeau,gene tierney,william tracy,elizabeth patterson,dana andrews,ward bond,slim summerville,arthur c miller,david buttolph,john ford

Ci-dessus : War Bond & Charley Grapewin

Disponible en DVD Zone 2 en VO sous-titrée sur Amazon ou FNAC.

Note : 9 / 10

21/02/2015

Le fil du rasoir / The razor edge - 1946

"Le fil du rasoir" est une adaptation du célèbre roman de Somerset Maugham. Néanmoins sa vision laisse perplexe. Tout d'abord, il y a le sujet qui est pour le moins original et surprenant, qui nous montre un ancien soldat (Tyrone Power) décidé à abandonner sa fiancée (Gene Tierney), pour chercher à travers le monde, le sens de sa vie. Alors c'est vrai que Tyrone Power s'en sort bien. Mais on a déjà du mal à croire qu'il pourrait tout abandonner et en particulier sa fiancée pour se trouver lui même. Mais même si on passe outre, le film est beaucoup descriptif dans ses dialogues. Le cinéma est un art figuratif ou alors ce n'est plus du cinéma, mais de la lecture avec des images mobiles. Et ici, les dialogues sont souvent des descriptions de certains états antérieurs des personnages, et tout cela ralentit l'action d'une manière presque insupportable. Le comble est peut être, la mort tout à fait ridicule du personnage joué par Clifton Webb. En effet, on ne croit jamais qu'il est malade, et sa mort arrive à battre la célèbre mort de Marion Cotillard dans "The Dark Knight Rises". Vous voyez le genre ...

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone powr,gene tierney,john payne,anne baxter,herbert marshall,lucile watson,elsa lanchester,edmund goulding,twentieth century fox

Pourtant le film a des qualités. On peut tout d'abord parler de la magnifique beauté de Gene Tierney qui iradie l'écran. L'héroïne de "Laura" (1944), nous donne une belle interprétation et pour tout dire, elle fait plaisir à regarder. Mais la distribution comprend également, John Payne, Anne Baxter, Herbert Marshall,  Lucile Watson,  et Elsa Lanchester. John Payne est malheureusement totalement écrasé par le charisme de Tyrone Power. Herbert Marshall s'en sort bien comme à son habitude. Mais c'est surtout Anne Baxter, qui vole la vedette, à tout ce beau monde, en interprétant une femme ivrogne particulièrement marquante et qui donne un vrai réalisme au film d'Edmund Goulding. Elle obtiendra d'ailleurs un Oscart pour son interprétation. Ainsi, les scènes réalistes en France dans les cafés français sont plutôt bonnes, ainsi que celles dans le tripot arabe. On peut noter qu'elles sont l'exact inverse, de ces scènes de fêtes mondaines, dont le personnage joué par Clifton Webb, qui personnifie ici probablement un homosexuel, est le représentant. A noter que Clifton Webb est d'ailleurs plutôt bon dans son rôle, si on excepte ses quelques scènes finales vraiment peu crédibles. Enfin, la conclusion du film semble elle aussi peu crédible et semble cousue de fil blanc. Bon film ? Mauvais film ? Pour le coup on est vraiment ici sur le fil du rasoir ! Chacun se fera son idée. Pour ma part, je suis très loin d'avoir été convaincu.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone powr,gene tierney,john payne,anne baxter,herbert marshall,lucile watson,elsa lanchester,edmund goulding,twentieth century fox

Ci-dessus : Gene Tierney & Tyrone Power

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone powr,gene tierney,john payne,anne baxter,herbert marshall,lucile watson,elsa lanchester,edmund goulding,twentieth century fox

Ci-dessus : Gene Tierney

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone powr,gene tierney,john payne,anne baxter,herbert marshall,lucile watson,elsa lanchester,edmund goulding,twentieth century fox

Ci-dessus : Gene Tierney & Tyrone Power de dos

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone powr,gene tierney,john payne,anne baxter,herbert marshall,lucile watson,elsa lanchester,edmund goulding,twentieth century fox

Ci-dessus : John Payne et Gene Tierney

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone powr,gene tierney,john payne,anne baxter,herbert marshall,lucile watson,elsa lanchester,edmund goulding,twentieth century fox

Ci-dessus : Tyrone Power & Gene Tierney

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone powr,gene tierney,john payne,anne baxter,herbert marshall,lucile watson,elsa lanchester,edmund goulding,twentieth century fox

Ci-dessus : Elas Lanchester & Tyrone Power

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone powr,gene tierney,john payne,anne baxter,herbert marshall,lucile watson,elsa lanchester,edmund goulding,twentieth century fox

Ci-dessus : Herbert Marshall, John Payne, Gene Tierney & Tyrone Power

Disponible en DVD Zone 2 en VO sous-titrée français

Note : 5,5 / 10

14/12/2014

L'éventail de Lady Windermere / The Fan - 1949

"L'éventail de Lady Windermere" est une adaptation d'une pièce éponyme d'Oscar Wilde et un remake du film muet d'Ernst Lubitsch, datant de 1925. Le film en noir & blanc, est réalisé parfaitement par Otto Preminger. On peut noter un beau casting avec George Sanders, Jeanne Crain, Madeleine Carroll  et Richard Greene. La photographie de Joseph LaShelle est par moment magnifique. Joseph LaShelle était un des photographes préférés de Preminger avec lequel il travailla sur 6 films. Le film raconte donc la relation trouble entre Lord Windermere et une certaine Mme Erlynne qui essaye de rentrer de nouveau dans la haute société. Lady Margaret Windermere se rend alors compte que son mari dépense de fortes pour cette femme et pense que son mari le trompe. Qu'en est il vraiment ? Le film ne répond jamais formellement à la question, et peut être le fait qu'il n'y réponde jamais, ajoute au charme d'une oeuvre légère et distinguée. Alors que peut on reprocher à ce film ? Uniquement qu'il y a un peu trop de flashbacks qui n'apportent finalement rien à la narration, et qui au contraire la coupe. Malgré tout, on reste subjuguer par les dialogues, les costumes, le charme de l'époque victorienne, et surtout par le talent de Preminger qui nous donne à voir un film magnifique en seulement 76 minutes.

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,jeanne crain,madeleine carroll,george sanders,richard greene,daniele amfitheatrof,otto preminger, twentieth century fox, hollywood legends

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,jeanne crain,madeleine carroll,george sanders,richard greene,daniele amfitheatrof,otto preminger, twentieth century fox, hollywood legends

Ci-dessus : Richard Greene & Madeleine Carroll

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,jeanne crain,madeleine carroll,george sanders,richard greene,daniele amfitheatrof,otto preminger, twentieth century fox, hollywood legends

Ci-dessus : Richard Greene,  Madeleine Carroll & Jeanne Crain

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,jeanne crain,madeleine carroll,george sanders,richard greene,daniele amfitheatrof,otto preminger, twentieth century fox, hollywood legends

Ci-dessus : George Sanders & Jeanne Crain

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,jeanne crain,madeleine carroll,george sanders,richard greene,daniele amfitheatrof,otto preminger, twentieth century fox, hollywood legends

Ci-dessus : Jeanne Crain & Madeleine Carroll

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,jeanne crain,madeleine carroll,george sanders,richard greene,daniele amfitheatrof,otto preminger, twentieth century fox, hollywood legends

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,jeanne crain,madeleine carroll,george sanders,richard greene,daniele amfitheatrof,otto preminger, twentieth century fox, hollywood legends

Ci-dessus : George Sanders & Jeanne Crain

Film disponible en DVD zone 2 en VO sous-titrée dans la collection Hollywood Legends

Note : 8 / 10

11/12/2014

Capitaine King / King of the Khyber Rifles - 1953

Je me faisais une joie de revoir, "Capitaine King", film en Technicolor d'Henry King, que j'avais vu, étant plus jeune et qui m'avait fait très bonne impression. Malheureusement l'édition de l'éditeur ESC est presque déplorable. On constate tout d'abord un format étrange de l'image, pas réellement adapté à nos écrans, et qui oblige à ruser avec son vidéoprojecteur, pour bénéficier d'autre chose que d'une image au format timbre poste. Mais le pire ce n'est pas ça, c'est bien le massacre d'une des plus belles scènes du film : la scène du baiser entre Tyrone Power & Terry Moore. Ainsi, cette scène romantique est coupée du baiser final. Cela montre un non professionnalisme de l'éditeur, à se demander si quelqu'un a réellement regardé la qualité d'un Master, rempli de points blancs et griffures. Pour le reste, "Capitaine King" est un formidable film d'aventure, qui nous compte les exploits d'un officier britannique métisse (Tyrone Power), qui doit lutter contre le racisme et les préjugés autant que contre les rebelles en révolte dans les collines. Les films hollywoodiens, sur l'Inde coloniale, sont nombreux. On peut citer. 'les trois lanciers du Bengale" (1935), "la charge de la brigade légère" de Michael Curtiz avec Errol Flynn, "alerte aux Indes" (1938), "Gunga Din" (1939) ou encore "Kim" (1950) avec encore Errol Flynn.

cinéma, cinema, dvd, bluray, film, films, hollywood, tyrone power, terry moore, Michael Rennie, bernard herrmann, henry king

Le film est formidablement réalisé par King, qui met tout son talent au service de Tyrone Power et du sujet. La musique magnifique, de Bernard Hermann fait également beaucoup pour le charme du film. On ne peut donc s'empêcher de penser que le film aurait vraiment mérité une autre édition avec une belle restauration en Bluray. Au lieu de ça, on a droit à une édition au rabais, avec un film incomplet, où la plus belle scène est littéralement massacrée. Sidonis ou Wild Side devraient bien racheter les droits et nous proposer autre chose, ou alors qu'ESC fasse le nécessaire pour nous sortir une édition propre et gratuite pour les personnes qui ont déjà acheté cette première édition. Mais là je rêve ... Bref ! Un très beau film, malheureusement sorti dans une édition qui frise le carton rouge. Ceci dit, cela reste aujourd'hui la seule édition disponible à la vente.

cinéma, cinema, dvd, bluray, film, films, hollywood, tyrone power, terry moore, Michael Rennie, bernard herrmann, henry king

Ci-dessus : Tyrone Power & Michael Rennie

cinéma, cinema, dvd, bluray, film, films, hollywood, tyrone power, terry moore, Michael Rennie, bernard herrmann, henry king

Ci-dessus : Michael Rennie & Terry Moore

cinéma, cinema, dvd, bluray, film, films, hollywood, tyrone power, terry moore, Michael Rennie, bernard herrmann, henry king

Ci-dessus : Tyrone Power

cinéma, cinema, dvd, bluray, film, films, hollywood, tyrone power, terry moore, Michael Rennie, bernard herrmann, henry king

Ci-dessus : Tyrone Power & Terry Moore

cinéma, cinema, dvd, bluray, film, films, hollywood, tyrone power, terry moore, Michael Rennie, bernard herrmann, henry king

Ci-dessus : Terry Moore & Tyrone Power

 

Extrait N°1 de la musique :

 

Extrait N°2 de la musique :

 Disponible en DVD zone 2 en VO sous-titrée, dans la collection Hollywood Legends.

Note du film : 7,5 / 10

Note du film avec l'édition actuelle ESC : 6 / 10

10/12/2014

La rose noire / The black rose - 1950

"La rose noire" film d'aventure, en Technicolor d'Henry Hathaway, est un film étrange. Cela commence par son titre, "la rose noire". On comprend plus tard au détour d'un dialogue, que le titre fait référence à la Chine, dont est originaire le clou de girofle, surnommé la rose noire. Mais il fait plus sûrement référence à une jeune captive Maryam (jouée par Cécile Aubry), surnommée "la rose noire". La première partie n'est pas très convaincante. En effet, l'ouverture, sur des châteaux, dont l'architecture de certains, ne fait pas très 13ème siècle est assez troublante. La suite, est également déroutante, avec cette haine du jeune bâtard saxon (joué par Tyrone Power), qui fait un scandale à la lecture du testament de son père, et refuse de rejoindre l'armée du roi, vu comme un envahisseur normand. Le conflit se termine par la volonté de quitter une Angleterre souillé par la présence normande. Le voyage devient donc autant une odyssée qu'une initiation ou une révolte contre l'ordre établi, d'un pays tellement aimé, qu'il en devient détesté, car occupé par des Normands que notre héros, voient toujours (2 siècles) après la conquête comme des envahisseurs.

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,tyrone power,cécile aubry,orson welles,jack hawkins,michael rennie,herbert lom,finlay currie,laurence harvey,henry hathaway, twentieth century fox

Etrangement, Hathaway semble plus à son aise à tourner la suite de son aventure sous un climat exotique. Et le film prend du corps pour suivre les péripéties des deux protagonistes (Tyrone Power & Jack Hawkins); aventures qui commencent aux confins du Moyen-Orient, et qui se finiront en Chine. "La rose noire" est avant tout une histoire sur l'amitié : l'amitié entre un aventurier (Tyrone Power) et son compagnon de fortune et d'infortune (Jack Hawkins), et l'amitié entre ce même aventurier (joué par Power) et un seigneur de guerre mongol (Orson Welles). Et au milieu de ces amitiés où naissent parfois des conflits, Cécile Aubry tente de faire survivre son petit rôle. Elle craignait d'ailleur d'être mangée toute crue, par les deux monstres sacrés qu'étaient Orson Welles et Tyrone Power. Mais au delà, le film nous parle aussi de l'Homme et de son rapport à la violence. Cette dernière semble normale pour les Mongols, élevés dans la violence et devenus naturellement cruels, mais immorale et anormale pour un seigneur anglais, élevé dans des idéaux de chevalerie. J'oserai un raccourci facile, en disant que ce film semble d'une brûlante actualité, et nous parle aussi de ces hommes qui partent faire la guerre, pour des causes qui ne sont pas les leurs. La violence importée semble ici toujours la plus cruelle. Cinématographiquement, le film paraît parfois un peu kitch et les dialogues un peu ampoulés ou déconcertants. Il n'en laisse pas moins une forte impression dans sa conclusion, et on est heureux d'avoir vu un film d'aventure, finalement pas si bête. A noter que "la rose noire", sera le premier et seul film américain de Cécile Aubry, que l'on connaîtra en France, comme scénariste et réalisatrice, des séries "Poly" où jouera son mari, et "Belle et Sébastien", dont elle assurera aussi le rôle de narratrice. Enfin, on peut également dire que Cécile Aubry rencontra au Maroc sur le tournage, son futur mari, Si Brahim el Glaoui, fils du pacha de Marrakech.

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,tyrone power,cécile aubry,orson welles,jack hawkins,michael rennie,herbert lom,finlay currie,laurence harvey,henry hathaway,twentieth century fox

Ci-dessus : Cécile Aubry (de dos), Jack Hawkins, & Tyrone Power

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,tyrone power,cécile aubry,orson welles,jack hawkins,michael rennie,herbert lom,finlay currie,laurence harvey,henry hathaway,twentieth century fox

Ci-dessus : Tyrone Power

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,tyrone power,cécile aubry,orson welles,jack hawkins,michael rennie,herbert lom,finlay currie,laurence harvey,henry hathaway,twentieth century fox

Ci-dessus : Orson Welles

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,tyrone power,cécile aubry,orson welles,jack hawkins,michael rennie,herbert lom,finlay currie,laurence harvey,henry hathaway,twentieth century fox

Ci-dessus : Tyrone Power & Jack Hawkins

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,tyrone power,cécile aubry,orson welles,jack hawkins,michael rennie,herbert lom,finlay currie,laurence harvey,henry hathaway,twentieth century fox

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,tyrone power,cécile aubry,orson welles,jack hawkins,michael rennie,herbert lom,finlay currie,laurence harvey,henry hathaway,twentieth century fox

Ci-dessus : Tyrone Power & Cécile Aubry

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,tyrone power,cécile aubry,orson welles,jack hawkins,michael rennie,herbert lom,finlay currie,laurence harvey,henry hathaway,twentieth century fox

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,tyrone power,cécile aubry,orson welles,jack hawkins,michael rennie,herbert lom,finlay currie,laurence harvey,henry hathaway,twentieth century fox

Ci-dessus : Tyrone Power

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,tyrone power,cécile aubry,orson welles,jack hawkins,michael rennie,herbert lom,finlay currie,laurence harvey,henry hathaway,twentieth century fox

Ci-dessus : En pause sur le plateau de "la rose noire"

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,tyrone power,cécile aubry,orson welles,jack hawkins,michael rennie,herbert lom,finlay currie,laurence harvey,henry hathaway,twentieth century fox

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,tyrone power,cécile aubry,orson welles,jack hawkins,michael rennie,herbert lom,finlay currie,laurence harvey,henry hathaway,twentieth century fox

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,tyrone power,cécile aubry,orson welles,jack hawkins,michael rennie,herbert lom,finlay currie,laurence harvey,henry hathaway,twentieth century fox

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,tyrone power,cécile aubry,orson welles,jack hawkins,michael rennie,herbert lom,finlay currie,laurence harvey,henry hathaway,twentieth century fox

Ci-dessus : Cécile Aubry

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,tyrone power,cécile aubry,orson welles,jack hawkins,michael rennie,herbert lom,finlay currie,laurence harvey,henry hathaway,twentieth century fox

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,tyrone power,cécile aubry,orson welles,jack hawkins,michael rennie,herbert lom,finlay currie,laurence harvey,henry hathaway,twentieth century fox

Ci-dessus : Extrait du journal de Cécile Aubry - (Article du Paris Match n°40 du 24 décembre 1949)

Film disponible en DVD Zone 2 en VF et VO sous-titrée dans la collection Hollywood Legends, et dans une qualité d'image tout à fait correct.

Note : 6,5 / 10

07/11/2014

L'Incendie de Chicago / In Old Chicago - 1937

"L'incendie de Chicago", production Twentieth Century Fox, est le type même du film à plusieurs tiroirs. Il ressemble au départ à la plupart des films mélodramatiques de l'époque, contant d'abord la vie du vieux Chicago, et d'une nouvelle famille d'immigrants qui s'y installent, le père mourant avant d'atteindre les faubourgs de la ville. Le film nous projette rapidement dans le futur. Les 2 fils (Tyrone Power & Don Ameche) ont grandi et la mère gagne sa vie grâce à une petite affaire de laverie. L'un des deux frères (Tyrone Power) travaille d'affaires douteuses, l'autre joué par Don Ameche s'essaye au droit et à la défense du progrès contre le milieu corrompu mais foisonnant du vieux Chicago. Le scénario de Lamar Trotti est assez prenant dans sa première partie mais comporte beaucoup de reccourcis. Comment Tyrone Power arrive t'il à réunir des fonds pour racheter le saloon à Bryan Donlevy ? Mystère, le scénario n'y répond jamais. Par contre, il nous réserve quelques numéros de danseuses assez sympathiques, quelques effets mélodramatiques. Mais le film marque surtout par l'érotisme qu'Henry King transmet à l'écran. Ainsi en plus des numéros de chants et de danses, Tyrone Power enlève quasiment Alice Faye en calèche, et semble plusieurs fois abuser d'elle dans sa chambre et de manière presque violente. C'est assez incroyable pour l'époque dans un cinéma hollywoodien devenu presque pudibond depuis août 1934. Ici, il n'en est rien. Je ne peux finir sur cette première partie, sans citer la formidable Alice Brady, qui joue la mère courage de Tyrone Power, qui sait forcément ce qui est bien pour son fils, et qui s'oppose au mariage de son fils avec une danseuse qu'elle réprouve. Alice Brady, semble voler plusieurs scène à Tyrone Power, par un jeu assuré et très inspiré.

cinéma,cinema,actrice,acteur,film,films,dvd,bluray,hollywood,tyrone power,alice faye,don ameche,alice brady,brian donlevy,phyllis brooks,henry king

Mais cette première partie très correcte et classique n'est encore rien, par rapport à l'incroyable deuxième partie et au final, qui nous font vivre presque en direct l'incendie de Chicago. En cela, le film est donc bien un film catastrophe, qui se rapproche pour partie de l'excellent "San Francisco" avec Clark Gable et Jeanette MacDonald tourné l'année précédente par la MGM. Et pour ce qui concerne "l'incendie de Chicago", on reste totalement sidéré devant les moyens déployés pour rendre en images cet incendie. On sent que Darryl F Zanuck n'a pas compté à la dépense et tout est fait pour mettre le spectateur au milieu d'un incendie. Les effets spéciaux sont assez incroyables pour l'époque. Tout est montré, l'incendie qui se propage, s'étend, la destruction des immeubles, la panique de la foule. Et on se surprend par moment à revoir des scènes "d'autant en emporte le vent" et de la panique à Atlanta, où la star Vivien Leigh se retrouvait bousculée au milieu d'une foule déchaînée. Ici, c'est pareil. Les acteurs sont pris dans cette marée humaine, et le spectateur est lâché dans ce prodigieux Enfer. La réalisation de King est donc une réussite totale, d'un film tourné en 22 mois, et qui montre petit à petit en pression, pour arriver à un final prodigieusement long et fort en intensité. "L'incendie de Chicago" est définitivement un film à redécouvrir. Il le mérite sans l'ombre d'un doute.

cinéma,cinema,actrice,acteur,film,films,dvd,bluray,hollywood,tyrone power,alice faye,don ameche,alice brady,brian donlevy,phyllis brooks,henry king

cinéma,cinema,actrice,acteur,film,films,dvd,bluray,hollywood,tyrone power,alice faye,don ameche,alice brady,brian donlevy,phyllis brooks,henry king

cinéma,cinema,actrice,acteur,film,films,dvd,bluray,hollywood,tyrone power,alice faye,don ameche,alice brady,brian donlevy,phyllis brooks,henry king

Ci-dessus : Alice Faye

cinéma,cinema,actrice,acteur,film,films,dvd,bluray,hollywood,tyrone power,alice faye,don ameche,alice brady,brian donlevy,phyllis brooks,henry king

Ci-dessus : Alice Faye et Tyrone Power (couchés ensemble, assez inédit dans le cinéma américain du code Hays)

cinéma,cinema,actrice,acteur,film,films,dvd,bluray,hollywood,tyrone power,alice faye,don ameche,alice brady,brian donlevy,phyllis brooks,henry king

Ci-dessus : Tyrone Power & Alice Brady

cinéma,cinema,actrice,acteur,film,films,dvd,bluray,hollywood,tyrone power,alice faye,don ameche,alice brady,brian donlevy,phyllis brooks,henry king

Ci-dessus : Tyrone Power & Alice Faye

cinéma,cinema,actrice,acteur,film,films,dvd,bluray,hollywood,tyrone power,alice faye,don ameche,alice brady,brian donlevy,phyllis brooks,henry king

Ci-dessus : Don Ameche & Tyrone Power

 

La bande-annonce :

Film disponible en DVD zone 2 sous-titré français

Note : 8,5 / 10

14/09/2014

Pin Up Girl - 1944

"Pin up Girl" est une comédie musicale en Technicolor tournée par H Bruce Humberstone, avec Betty Grable, John Harvey et Martha Raye. Le film reprend l'histoire "d'un jour à New-York" qui sera tourné en 1949, par Stanley Donen qui réunira Gene Kelly et Frank Sinatra. Et le problème de "Pin Up Girl" est bien là. Le spectateur un peu cinéphile ne peut s'empêcher de penser à "un jour à New-York" et de constater que tout est bien meilleure dans la version de Stanley Donen, scénarisée par Adolph Green. Alors c'est vrai qu'il y a la belle Betty Grable et tout tourne autour d'elle, et sûrement trop. Ainsi, les autres acteurs semblent presque inexistant à côté d'elle. Seul Eugène Eugene Pallette (frère Tuck dans le robin des bois de Michael Curtiz), arrive à sortir le spectateur de sa relative torpeur. A tout cela, il faut ajouter un scénario très léger, voir presque inexistant, qui n'ajoute rien au film. On regarde donc ce film avec un plaisir contenu. Quelques numéros musicaux sortent de l'ordinaire, comme l'avant dernier plutôt original, avec les filles en patins à roulettes et couvertes de plumes. "Pin Up Girl" est donc sauvé par quelques uns de ses numéros musicaux et par sa star omniprésente, enceinte de 7 mois à la fin du tournage. Pour le reste, il n'y a pas grand chose à signaler.

 cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, betty grable, John Harvey, Martha Raye, Joe E. Brown, H Bruce Humberstone

 cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, betty grable, John Harvey, Martha Raye, Joe E. Brown, H Bruce Humberstone

 cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, betty grable, John Harvey, Martha Raye, Joe E. Brown, H Bruce Humberstone

Ci-dessus : Betty Grable & John Harvey

 cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, betty grable, John Harvey, Martha Raye, Joe E. Brown, H Bruce Humberstone

 cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, betty grable, John Harvey, Martha Raye, Joe E. Brown, H Bruce Humberstone

Disponible en DVD zone 2, sous-titrée français, chez Twentieth Century Fox

Note : 5 / 10

08/06/2014

Les marins de l'Orgueilleux / Down to the sea in ships - 1949

"Les marins de l'Orgueilleux" est un beau film d'aventure qui s'appuie sur un casting intéressant avec en tête le duo : Lionel Barrymore et Richard Widmark, mais aussi avec un petit garçon surdoué, le jeune Dean Stockwell, qui avait débuté 4 ans plutôt dans "la vallée du jugement" (1945), avec Gregory Peck dans le rôle titre, mais aussi déjà Lionel Barrymore. Le trio s'en sort ici à merveilles, dans ce film de baleinier à la fin du 19ème siècle. On peut dire sans se tromper s'en sort à merveilles, d'un sujet pas évident à filmer. Même si parfois les sentiments ou les clins d'oeil entre les trois protagonistes semblent un peu téléguidés. Il n'en reste pas moins que le jeu de Lionel Barrymore en vieux marin irascible, est extraordinaire et force le respect. Dean Stockwell c'est évidemment Al de la série "Code Quantum". Hathaway arrive à nous faire passer un bon moment, sans trop montrer la réalité de l'horreur sanglante de la pèche à la baleine, que n'aurait pas pu supporter le public de l'époque. Ainsi, parfois certaines scènes semblent un peu fabriquées. Mais globalement c'est pas mal du tout, et cela nous montre aussi une époque et une pêche que l'on aimerait aujourd'hui révolue dans tous les océans. La meilleure scène du film est au début, lorsque le proviseur donne une bonne note à l'enfant, refusant de le voir séparer de la vie aventureuse avec son grand-père, et considérant que la vie ne s'apprend pas uniquement sur les bancs d'une école. Une belle leçon de vie, qui nous rappelle "Capitaines courageux" (1937) avec Spencer Tracy, Freddie Bartholomew dans le rôle de l'enfant et toujours Lionel Barrymore dans le rôle du capitaine. A noter que Lionel Barrymore s'éteindra 5 ans après la sortie du film, "les marins de l'Orgueilleux".

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,richard widmark,lionel barrymore,dean stockwell,harry davenport,gene lockhart

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,richard widmark,lionel barrymore,dean stockwell,harry davenport,gene lockhart

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,richard widmark,lionel barrymore,dean stockwell,harry davenport,gene lockhart

Ci-dessus : le jeune Dean Stockwell et Richard Widmark

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,richard widmark,lionel barrymore,dean stockwell,harry davenport,gene lockhart

Ci-dessus : Lionel Barrymore

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,richard widmark,lionel barrymore,dean stockwell,harry davenport,gene lockhart

Ci-dessus : le Trio réuni

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,richard widmark,lionel barrymore,dean stockwell,harry davenport,gene lockhart

Ci-dessus : Gene Lockhart, Dean Stockwell et Lionel Barrymore

Film, disponible en DVD Zone 2 sous-titrée français uniquement

Note : 7 / 10

07/05/2014

La maison des étrangers / House of Strangers - 1949

"La maison des étrangers" est peut être un des plus beaux rôles d'Edward G Robinson. En effet, il nous donne une composition de père de famille italien, plus que réaliste. Le scénario est parfaitement construit et raconte donc la vie professionnel et familial d'un immigré italien (Edward G Robinson), ayant fait fortune en Amérique et possédant une banque qu'il dirige avec l'aide des ses fils joués par Richard Conte, Luther Adler, Paul Valentine et Efrem Zimbalist Jr. Cette situation de départ va nous montrer, comment une lutte d'influences va se créer au sein de la famille, attisée par un père bourré de bons principes, mais qui ne sait comment les inculquer à ses fils devenus des adultes cupides. Seul Richard Conte arrive à se mettre au niveau de son père et lui restera finalement fidèle.
Edward G. Robinson domine de la tête et des épaules tous ses partenaires. Mais le casting féminin est aussi très attrayant avec une belle composition de Susan Hayward, en femme esseulée à la recherche de l'homme idéal, et une Debra Paget dans un tout petit rôle, mais néanmoins essentiel au cheminement de l'intrigue.

19973w64c39n3x02ho48ttx7db9dtgn28po5.jpg

Joseph L. Mankiewicz qui a participé à la rédaction du scénario avec  Philip Yordan, nous offre ici une oeuvre majeure qui mérite toute notre attention. Elle nous dit que l'éducation d'un être humain n'est pas chose facile et que l'amour d'une personne pour une autre, ne peut se créer qu'avec l'amour et non le mépris ou la violence. "La maison des étrangers" est donc un film particulièrement intelligent qui revisite les rapports Père / fils comme rarement vu dans le cinéma. La critique du festival de Cannes, ne devait pas s'y tromper et décerner le prix d'interprétation à Edward G Robinson en 1949. On peut remercier chaleureusement la Twentieth Century Fox pour cette sortie d'un film admirable, que tout père de famille devrait posséder. Incontournable.

01.JPG

Ci-dessus : Edward G Robinson

02.JPG

Ci-dessus : Au second plan Richard Conte et Debra Paget

65565011.png

65565026.png

Ci-dessus : Richard Conte et Debra Paget

House of Strangers.JPG

HouseofStrangersStill.jpg

Ci-dessus : Richard Conte et Susan Hayward

 

La bande-annonce :


 

Film disponible de la collection "Hollywood Legends" en DVD Zone 2 VO sous-titrée

Note : 8 / 10

21/01/2014

Le brigand bien aimé / Jesse James - 1939

J'ai revu ce film dimanche soir, donc je remets cet article un peu en avant pour ceux qui ne l'aurait pas lu. Et oui sur Hollywood Classic aussi on a droit aussi de temps en temps à des rediffusions. "Le brigand bien aimé" (1939) fait parti de ces quelques westerns en Technicolor tournés à la fin des années 30 et au début des années 40. On y retrouve par exemple "Billy le kid" (1941) avec Robert Taylor, mais aussi "le retour de Frank James" (1940), et "la Reine des rebelles" (1941). Il faut se souvenir qu'à la fin des années 30 le western hollywoodien est dans un état déplorable artistiquement. Le genre est encore très prolifique, ainsi John Wayne tourne entre la fin des années 20, et 1938 des dizaines de westerns, mais la plupart sont très médiocres et peu dignes d'intérêts. Et c'est autour de 1939 que le genre va regagner ses lettres de noblesse pour devenir une des plus belles parts du cinéma hollywoodien pendant plus de 20 ans. Ainsi, si aujourd'hui le public français se souvient surtout de "la chevauchée fantastique" (1939) de John Ford comme début de ce renouvellement, c'est "le brigand bien aimé" sorti au début de janvier 1939 qui marque réellement le retour du genre Western au premier plan. Le film mis en production par la Twentieth Century Fox et son producteur Darryl F Zanuck, s'inscrit dans toute la liste de films, plus ou moins pro-sudistes de l'époque tournés par la Fox ou par les autres studios d'ailleurs. Ainsi, la filiation se fera pour la Fox avec la suite du "brigand bien aimé", "le retour de Frank James" mais aussi "la Reine des rebelles".

cinéma,cinema,acteur,actrice,dvd,bluray,hollywood,film,films,tyrone power,henry fonda,randolph scott,louis silvers,john carradine,brian donlevy,henry king

Le film donc tourné par Henry King, bénéficie d'un beau casting avec en tête d'affiche Tyrone Power et Henry Fonda, mais avec aussi le très habitué des westerns, Randolph Scott. Le brigand bien aimé présente la vie de Jesse James sous un jour légendaire et hagiographique et montre sa lutte contre une société qui change et contre des affairistes et des voleurs à la solde de l'état. Sa lutte en dehors de la loi, va faire du "brigand bien aimé" un superbe film de vengeance qui explique finalement comment un honnête homme peut devenir un délinquant. Il y a évidemment du "Robin des Bois" dans ce film. Et il est bien difficile de ne pas prendre parti pour Jesse James, dont la mère se fait assassiner, dont la ferme est volée. Jesse James deviendra alors le représentant violent des petits fermiers de l'Ouest, pris à la gorge par le progrès mais par aussi les pires affairistes aidée par la finance. Le scénario de Nunnally Johnson est parfaitement écrit et on comprend la volonté de ce dernier à vouloir pousser Zanuck à adapter à l'écran son scénario.

cinéma,cinema,acteur,actrice,dvd,bluray,hollywood,film,films,tyrone power,henry fonda,randolph scott,louis silvers,john carradine,brian donlevy,henry king

Ci-dessus : Tyrone Power

Si à cela on doit ajouter une superbe réalisation d'Henry King qui devait comme à son habitude reconnaître en avance  les extérieurs avant de tourner, vous comprendrez que ce film m'a beaucoup plu. Ainsi, la plus belle scène est sans doute la scène de l'attaque du train. On y voit Tyrone Power sautant de wagon en wagon dans l'ombre de la nuit et les passagers éclairés dans le train en même temps, mais ne se doutant de rien. L'esthétique de la scène est réellement superbe. Ce film est un des plus beaux rôles de Tyrone Power. Le seul bémol et il n'est pas des moindres, est le sort fait aux chevaux à l'époque. Ainsi, deux chevaux sont précipités d'une falaise pour les besoins d'une scène. C'est assez cruel pour être noté. Et les associations de protection des animaux mettront souvent en avant ce film pour montrer la cruauté du Hollywood de cette époque à l'égard des bêtes. Quoiqu'il en soit, le film devait être un gros succès et donc bénéficier l'année suivant d'une suite avec également Henry Fonda : "le retour de Frank James". Premier chef d'oeuvre du Western en couleur, tout autant que film social, "le brigand bien aimé" mérite donc tout votre intérêt.

cinéma,cinema,acteur,actrice,dvd,bluray,hollywood,film,films,tyrone power,henry fonda,randolph scott,louis silvers,john carradine,brian donlevy,henry king

Ci-dessus : Tyrone Power et Nancy Kelly

Galerie de photos du film :

cinéma,cinema,acteur,actrice,dvd,bluray,hollywood,film,films,tyrone power,henry fonda,randolph scott,louis silvers,john carradine,brian donlevy,henry king

cinéma,cinema,acteur,actrice,dvd,bluray,hollywood,film,films,tyrone power,henry fonda,randolph scott,louis silvers,john carradine,brian donlevy,henry king

Ci-dessus : Tyrone Power et Nancy Kelly

cinéma,cinema,acteur,actrice,dvd,bluray,hollywood,film,films,tyrone power,henry fonda,randolph scott,louis silvers,john carradine,brian donlevy,henry king

cinéma,cinema,acteur,actrice,dvd,bluray,hollywood,film,films,tyrone power,henry fonda,randolph scott,louis silvers,john carradine,brian donlevy,henry king

Ci-dessus : Henry Fonda et Tyrone Power

cinéma,cinema,acteur,actrice,dvd,bluray,hollywood,film,films,tyrone power,henry fonda,randolph scott,louis silvers,john carradine,brian donlevy,henry king

Ci-dessus : Nancy Kelly, Tyrone Power et le réalisateur Henry King sur le tournage du "Brigand bien aimé".

cinéma,cinema,acteur,actrice,dvd,bluray,hollywood,film,films,tyrone power,henry fonda,randolph scott,louis silvers,john carradine,brian donlevy,henry king

Ci-dessus : Tyrone Power et Randolph Scott sur le tournage du "brigand bien aimé"

cinéma,cinema,acteur,actrice,dvd,bluray,hollywood,film,films,tyrone power,henry fonda,randolph scott,louis silvers,john carradine,brian donlevy,henry king

Ci-dessus : Une photo de tournage. Notez l'énorme caméra Technicolor à gauche de l'image et le rail pour le traveling.

 

Film disponible en DVD zone 2 et Bluray Zone B (l'image du Bluray est superbe)

 

Note : 8,5 / 10