Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/04/2015

La femme sans loi / Frenchie - 1950

"La femme sans loi" est un western en Technicolor produit par l'Universal et dirigé par Louis King, le frère du célèbre réalisateur Henry King. On y retrouve Joel McRea, et Shelley Winters dans les rôles principaux. Le film rappelle "femme ou démon" (1939) de George Marshall avec James Stewart et Marlene Dietrich. "La femme sans loi" est donc un western avec beaucoup d'humour. Mais là où l'humour de George Marshalle tombe aujourd'hui un peu à plat, on retrouve dans "la femme sans loi", un humour beaucoup plus fin et moins lourd que dans l'original. Mais ce n'est pas un vrai remake. Le vrai remake de "femme ou démon", a été tourné en 1954 et les rôles titres ont été repris par Audie Murphy et Mari Blanchard. Dans "la femme sans loi" on a juste un scénario proche du film de George Marshall. Ainsi, on a un shérif joué par Joel McCrea qui préfère discuter ou raconter des histoires, plutôt que de se battre, et dont la devise est : "il y a un temps pour parler et il y a un temps pour tirer". Et il arrive le plus souvent à déminer des situations, avec des histoires impossibles qui commence toujours par : "je connaissais un homme, une fois qui ..." C'est assez incroyable, car l'adversaire est déstabilisé comme le public, mais on sourit toujours devant ce procédé presque impossible. On peut noter la bonne interprétation de Paul Kelly en chef de bande, et que l'on a souvent vu dans ce type de rôle, par exemple dans "les fantastiques années" (1939) de Raoul Walsh Alors c'est vrai que si la photographie, les décors, et le ton de "la femme sans loi" sont parfaits, il n'en reste pas moins, que l'humour ne donne pas une énorme crédibilité à l'ensemble. Mais on ne va pas bouder son plaisir. Car il est vrai que le western teinté de comédie légère est un genre assez peu représenté. On prend donc du plaisir à voir ce joli western, à la photographie très colorée, à la musique intéressante de Hans J Slater. Et au final, on ne peut pas lui reprocher grand chose. Mais pour ma part, je lui préfère peut être quand même le remake de 1954 de "femme ou démon" avec Audie Murphy.

cinéma, cinema, hollywood, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,Shelley Winters, Joel McCrea, Paul Kelly, Elsa Lanchester, John Russell, Marie Windsor, John Emery, George Cleveland, Regis Toomey, Maury Gertsman, hans j salter, louis king,

cinéma, cinema, hollywood, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,Shelley Winters, Joel McCrea, Paul Kelly, Elsa Lanchester, John Russell, Marie Windsor, John Emery, George Cleveland, Regis Toomey, Maury Gertsman, hans j salter, louis king,

cinéma, cinema, hollywood, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,Shelley Winters, Joel McCrea, Paul Kelly, Elsa Lanchester, John Russell, Marie Windsor, John Emery, George Cleveland, Regis Toomey, Maury Gertsman, hans j salter, louis king,

Ci-dessus au premier plan : Joel McCrea

cinéma, cinema, hollywood, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,Shelley Winters, Joel McCrea, Paul Kelly, Elsa Lanchester, John Russell, Marie Windsor, John Emery, George Cleveland, Regis Toomey, Maury Gertsman, hans j salter, louis king,

Ci-dessus : Paul Kelly & Shelley Winters

cinéma, cinema, hollywood, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,Shelley Winters, Joel McCrea, Paul Kelly, Elsa Lanchester, John Russell, Marie Windsor, John Emery, George Cleveland, Regis Toomey, Maury Gertsman, hans j salter, louis king,

Ci-dessus: Shelley Winters

cinéma, cinema, hollywood, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,Shelley Winters, Joel McCrea, Paul Kelly, Elsa Lanchester, John Russell, Marie Windsor, John Emery, George Cleveland, Regis Toomey, Maury Gertsman, hans j salter, louis king,

Ci-dessus : Joel McCrea et Shelley Winters

cinéma, cinema, hollywood, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films,Shelley Winters, Joel McCrea, Paul Kelly, Elsa Lanchester, John Russell, Marie Windsor, John Emery, George Cleveland, Regis Toomey, Maury Gertsman, hans j salter, louis king,

Ci-dessus : Paul Kelly

Disponible en DVD Zone 2 chez Sidonis, VO sous-titrée français

Note : 7 / 10

13/04/2014

Othello / A double life - 1947

"Othello" ou dans son titre américain "a double life" est particulitèrement troublant. En effet, cette oeuvre de Georges Cukor est assez déroutante et nous entraine finalement dans les troubles psychiatriques que peut entrainer le métier d'acteur. Cukor avait déjà visité la folie ou tout au moins un mauvais discernement du réel, dans "hantise" (1944) avec Charles Boyer et Ingrid Bergman. Ici, Cukor va prendre la pièce de Shakespeare, "Othello" pour montrer le dédoublement de la personnalité d'un acteur (joué par Ronald Colman) qui devient petit à petit obsédé par son rôle, et devient fou. Le génie de Cukor est de montrer les deux univers du théâtre et de la vie de l'acteur, se mêlant, petit à petit pour ne faire qu'un. La pièce devient alors le creuset de destruction de l'univers de l'acteur et sa propre destruction.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,signe hasso,edmond o'brien,shelley winters,miklós rózsa,george cukor

Le scénario est original, mais il manque malheureusement de crédibilité. Et on a peine à croire qu'un grand acteur de théâtre ne soit plus capable de faire la différence entre sa vie théâtrale et sa vie privée. Enfin, le scénario n'évite malheureusement pas les redites, et les lourdeurs. Par contre Cukor arrive de temps en temps à faire preuve de génie dans sa réalisation. Ainsi, lorsque Ronald Colman raconte le montage de la pièce, jusqu'à la première, cette séquence reste très moderne et nous fait passer de différents lieux et espaces temps en quelques secondes, donnant un caractère particulièrement novateur à l'oeuvre. Malheureusement ce type de séquences reste une exception et l'oeuvre souffre de séquences scénaristiques finalement assez répétitives. Par contre, la musique de  Miklos Rozsa reste comme d'habitude excellente et relève le niveau d'ensemble, d'un film qui ne laisse pas indifférent. On retiendra également, la superbe interprétation de Ronald Colman qui lui vaudra un Oscar, et la très bonne composition de Shelley Winters, en serveuse un peu paumée.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,signe hasso,edmond o'brien,shelley winters,ray collins,philip loeb,millard mitchell,joe sawyer,miklós rózsa,george cukor

Ci-dessus : Signe Hasso et Ronald Colman

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,signe hasso,edmond o'brien,shelley winters,ray collins,philip loeb,millard mitchell,joe sawyer,miklós rózsa,george cukor

Ci-dessus : Shelley Winters et Ronald Colman. On peut noter sur cette image, le rapport de domination entre elle et lui, qui va s'inverser à mesure que Colman va identifier sa vie à celle d'Othello.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,signe hasso,edmond o'brien,shelley winters,ray collins,philip loeb,millard mitchell,joe sawyer,miklós rózsa,george cukor

Ci-dessus : Le rapport commence à s'inverser. Si Colman est assis. Il semble satisfait de ce qu'il regarde et Shelley Winters semble vouloir le séduire.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,signe hasso,edmond o'brien,shelley winters,ray collins,philip loeb,millard mitchell,joe sawyer,miklós rózsa,george cukor

Ci-dessus : Les deux protagonistes sont assis. Le regard est irrémédiablement attiré par les mains de Colman qui vont être le dénouement final de la relation entre les deux personnages.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,signe hasso,edmond o'brien,shelley winters,ray collins,philip loeb,millard mitchell,joe sawyer,miklós rózsa,george cukor

Ci-dessus : Rolnad Colman et Signe Hasso

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,signe hasso,edmond o'brien,shelley winters,ray collins,philip loeb,millard mitchell,joe sawyer,miklós rózsa,george cukor

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,signe hasso,edmond o'brien,shelley winters,ray collins,philip loeb,millard mitchell,joe sawyer,miklós rózsa,george cukor

 

Extrait de la musique de Miklós Rózsa :

Film disponible en DVD Zone 2 chez Wild Side en VO sous-titrée (à noter une belle qualité d'image du Master).

Note : 7 / 10

27/03/2014

Passage interdit / Untamed Frontier - 1952

"Passage interdit" est plutôt un film intéressant, western en Technicolor. Le réalisateur en est Hugo Fregonese, réalisateur d'origine argentine. On peut lire sur wikipédia l'article suivant le concernant : "Ancien journaliste sportif, il étudie à l'Université Columbia en 1935 puis est engagé comme conseiller technique sur des films ayant pour thème l'Amérique latine. En 1938, il retourne vivre en Argentine. Là il travaille comme éditeur, assistant de direction et réalisateur de courts métrages. Il fait ses débuts sur deux longs métrages argentins en 1942, comme assistant-réalisateur, avant de réaliser vingt-six films (dont quatre également comme scénariste) entre 1945 et 1975. Bon nombre des films de la période américaine de Fregonese sont des westerns comme "Quand les tambours s'arrêteront"  (1951) ou "le raid" (1954) des policiers mélodramatiques comme "Mardi, ça saignera", "l'Étrange Mr. Slade". Il réalise aussi en Inde le film britannique Harry Black et le tigre (en). Il a eu deux enfants de sa première épouse Faith Domergue."

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joseph cotten,scott brady,shelley winters,lee van cleef,suzan ball,minor watson,katherine emery,john alexander,fess parker,hans j salter,hugo fregonese

Le film bénéficie d'un bon casting en la personne du trio Joseph Cotten, Shelley Winters, et Scott Brady. De plus le film a une très belle photographie de Charles P. Boyle. Alors c'est vrai que le film a deux principaux, tout d'abord Joseph Cotten et Shelley Winters ne sont pas de vrais héros de western. Enfin, le film a une longue mise en place, avec une conclusion un peu bâclée et qui n'est pas au niveau du reste du film. Néanmoins, "Passage interdit" reste un bon divertissement, mais qui n'atteint jamais des sommets, et c'est plutôt rageant, car il y a le potentiel de "duel au soleil" avec Gregory Peck et Jennifer Jones. Malheureuement ce potentiel n'est pas ici exploité jusqu'au bout.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joseph cotten,scott brady,shelley winters,lee van cleef,suzan ball,minor watson,katherine emery,john alexander,fess parker,hans j salter,hugo fregonese

Ci-dessus : Shelley Winters

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joseph cotten,scott brady,shelley winters,lee van cleef,suzan ball,minor watson,katherine emery,john alexander,fess parker,hans j salter,hugo fregonese

Ci-dessus : Shelley Winters

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joseph cotten,scott brady,shelley winters,lee van cleef,suzan ball,minor watson,katherine emery,john alexander,fess parker,hans j salter,hugo fregonese

Ci-dessus : Shelley Winters, Scott Brady, & Joseph Cotten

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joseph cotten,scott brady,shelley winters,lee van cleef,suzan ball,minor watson,katherine emery,john alexander,fess parker,hans j salter,hugo fregonese

Ci-dessus : Joseph Cotten & Shelley Winters

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joseph cotten,scott brady,shelley winters,lee van cleef,suzan ball,minor watson,katherine emery,john alexander,fess parker,hans j salter,hugo fregonese

Ci-dessus :Scott Brady & Shelley Winters

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joseph cotten,scott brady,shelley winters,lee van cleef,suzan ball,minor watson,katherine emery,john alexander,fess parker,hans j salter,hugo fregonese

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joseph cotten,scott brady,shelley winters,lee van cleef,suzan ball,minor watson,katherine emery,john alexander,fess parker,hans j salter,hugo fregonese

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joseph cotten,scott brady,shelley winters,lee van cleef,suzan ball,minor watson,katherine emery,john alexander,fess parker,hans j salter,hugo fregonese

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joseph cotten,scott brady,shelley winters,lee van cleef,suzan ball,minor watson,katherine emery,john alexander,fess parker,hans j salter,hugo fregonese

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,joseph cotten,scott brady,shelley winters,lee van cleef,suzan ball,minor watson,katherine emery,john alexander,fess parker,hans j salter,hugo fregonese

Disponible en DVD zone 2 chez Sidonis & Calysta en version française et VO sous-titrée

 

Note : 6 / 10

17/05/2013

Le coup de l'escalier / Odds against tomorrow - 1959

"le coup de l'escalier" ou dans son titre américian "Odds against tomorrow" est un film de Robert Wise de 1959. Robert Wise est un réalisateur qui s'est essayé dans presque tous les genres (films catastrophe, histoires d'amour, drames, westerns, films policiers, comédies musicales, films fantastiques et films de science-fiction). Et "le coup de l'escalier" est autant un film au goût crépusculaire, que le dernier film noir de Robert Wise. Le film est une production indépendante de Robert Wise et Harry Belafonte.

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,harry bellafonte,robert ryan,shelley winters,ed begley,gloria grahame,will kuluva,kim hamilton,john lewis,robert wise

Robert Wise bénéficie d'un scénario en or, qui va réunir dans une espèce de rencontres assez improbables : Robert Ryan, Henry Belafonte et Ed Begley. Ed Begley joue un ancien policier Dave Burke viré de la police de façon injuste. Il décide de réaliser un hold-up qu'il considère comme très facile. Mais pour cela il a besoin de Earle Slater (joué par Robert Ryan), un ancien vétéran de la seconde guerre mondiale, brute épaisse, raciste et amère. Mais il veut aussi acquérir les services d'un jeune père de famille noir obsédé par le jeu, Johnny Ingram (joué par Harry Belafonte). Le film noir est assez classique, même si on comprend que plus tard que c'est bien Johnny Ingram qui est l'homme plongée dans les problèmes et que c'est lui qui devra trouver une solution. Le scénario est intéressant et moderne car il y a finalement 3 histoires en une seule. Et on suit la vie de ces 3 hommes, avant le hold-up et on essaye de comprendre ce qui va les amener à faire le coup. Les seconds rôle féminins sont intéressants, ainsi on retrouve Shelley Winters et la troublante Gloria Grahame.

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,harry bellafonte,robert ryan,shelley winters,ed begley,gloria grahame,will kuluva,kim hamilton,john lewis,robert wise

Ci-dessus : Robert Ryan et Ed Begley

Robert Wise est donc à la réalisation et nous sert un film manifiquement filmé avec un montage très différent de ce que l'on voit habituellement dans un film des années 50. On peut appeler ça "la transition, coup de poing". En effet, il n'y a pas le traditionnel fondu enchaîné que l'on voit dans la plupart des films des années 50. Le film passe ainsi d'une scène à une autre, ce qui amène une grande modernité à l'ensemble tout en donnant au film une certaine vigueur, encore visible aujourd'hui. Enfin, Wise a l'intelligence de filmer toute la partie de l'attente, le jour de l'hold-up. Cette partie est en général coupée dans la plupart des films policiers actuels. Mais là, Wise prend le temps de la filmer, nous montrant le jour qui se couche, symbole d'un dernier jour peut être et du passage vers une nouvelle vie pour nos protagonistes. Rétrospectivement on peut se demander si Wise avait à cette époque le sentiment que ce film allait être, son dernier film noir et que comme les flaques d'eau qu'ils filment au début et à la fin, tout cela allait finalement disparaître, symbole d'un temps qui passe. J'ai pensé aussi à "un tramway nommé désir" en voyant ces bords de trottoir et ces flaques d'eau. Quoiqu'il en soit, "le coup de l'escalier", dont le dénouement rappelle celui d'un célèbre film de James Cagney, est un très beau film noir, que l'on aurait tort d'ignorer. Ce film était d'ailleur le préféré de Jean-Pierre qui l'avait vu 120 fois. A noter que Wise devait tourner un autre film deux ans plus tard, où la lutte entre les communautés était encore plus évidente : West Side Story.

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,harry bellafonte,robert ryan,shelley winters,ed begley,gloria grahame,will kuluva,kim hamilton,john lewis,robert wise

Ci-dessus : Robert Ryan et Shelley Winters

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,harry bellafonte,robert ryan,shelley winters,ed begley,gloria grahame,will kuluva,kim hamilton,john lewis,robert wise
Ci-dessus : Robert Ryan et Gloria Grahame

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,harry bellafonte,robert ryan,shelley winters,ed begley,gloria grahame,will kuluva,kim hamilton,john lewis,robert wise

Ci-dessus : Gloria Grahame

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,harry bellafonte,robert ryan,shelley winters,ed begley,gloria grahame,will kuluva,kim hamilton,john lewis,robert wise

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,harry bellafonte,robert ryan,shelley winters,ed begley,gloria grahame,will kuluva,kim hamilton,john lewis,robert wise

Ci-dessus : Harry Belafonte

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,harry belafonte,robert ryan,shelley winters,ed begley,gloria grahame,will kuluva,kim hamilton,john lewis,robert wise

Disponible en DVD Zone 2

Note : 8 / 10