Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/07/2017

Kong : Skull Island -2017

Désolé pour cette longue absence, mais le travail nous oblige parfois à abandonner nos passions. Mais je suis bien décidé à réveiller ce blog, belle au bois dormant endormie. Et pour commencer cette résurrection cinématographique, je vous propose un film pop-corn, "Kong Skull Island" de Jordan Vogt-Roberts. Le film ne s'embarrasse pas de la légende et des films précédents et se concentre plutôt sur un scénario tourné vers l'action voir l'horreur comique, dans un mode troisième degré revendiqué. Au niveau scénaristique la force du film est de mettre le film en scène dans une période conflictuelle, juste à la fin de la guerre du Vietnam. Les Marines US, prêts à rentrer chez eux et à retrouver femmes et enfants se laissent alors rattraper pour une ultime mission, par leur colonel Packard en manque d'action, joué par l'excellent Samuel Lee Jackson. Celui-ci est alors parti avec sa troupe pour accompagner une expédition scientifique sur une île inconnue. La distribution s'articule autour de Tom Hiddleston, Brie Larson, John Ortiz et Jing Tian. On notera également la présence du toujours excellent John Goodman.

7ee9656b48c3f6aa00a2eb527d37dc17.jpg

Alors c'est vrai que les années 70, c'est un peu moins glamour que le début des années 30 du "King-Kong" de Peter Jackson. Néanmoins, on se laisse prendre par cette aventure aux confins de la civilisation et de la rencontre d'êtres que tout oppose. L'opposition entre le colonel, sa troupe et Kong est à ce titre assez palpitante. Alors c'est vrai que c'est violent, voir parfois un peu gore, très américain, mais si on arrive à voir le film en mode deuxième ou troisième degré, en ce disant que c'est juste pour le "fun", on peut prendre un plaisir assez coupable à voir nos bêtes de guerre en face de la bête de la nature, plus grande qu'un immeuble. Et il y a beaucoup d'autres surprises, qu'évidemment je ne révèlerai pas. On retrouve donc un cinéma d'aventure, plaisant, même si il n'est pas à conseiller à tous les publics. En effet, certaines scènes peuvent choquer le jeune public. Il n'en reste pas moins que le divertissement est là, accompagné par une photographie tout à fait intéressante de Larry Fong, et par une bande originale très tournée vers les Seventies. On remarquera enfin un petit clin d'oeil, pour les spécialistes, à la chanteuse Vera Lynn en toute fin de métrage, avec un extrait très opportun et très touchant de "We will meet again". En somme, on s'amuse beaucoup à voir "Kong Skull Island", encore faut-il avoir le coeur bien accroché. Si c'est le cas. Vous allez aimer.

kong-skull-island-mit-tom-hiddleston-brie-larson-und-thomas-mann.jpg

Ci-dessus : Tom Hiddleston, Brie Larson, John Ortiz et Jing Tian

undefined.jpg

Ci-dessus : Samuel Lee Jackson (le colonel Packard)

Disponibles sur Amazon.fr en DVD & Bluray

Note : 7,5 / 10

31/01/2015

Robocop - 2014

Il y a des remakes qui font pâle figure face à l'original. C'est bien le cas de ce "Robocop" de José Padilha, avec Joel Kinnaman, Gary Oldman, Abbie Cornish et Michael Keaton. En premier lieu, l'acteur principal, Joel Kinnaman, ne fait pas passer beaucoup d'émotion, Abbie Cornish non plus en femme du héros, et franchement Michael Keaton en grand patron manipulateur, vous y croyez ? Seul Gary Oldman tire son épingle du jeu, dans un personnage, qui semble malgré tout, prendre trop de place dans l'histoire. On peut ajouter que les longues tirades de Samuel Lee Jackson sonnent faux, et le film a totalement perdu le ton kitch, irrévérencieux, underground et décalé de son illustre prédécesseur. Les bandits semblent trop bien élevés. Tout est trop lissé. Et ni le scénario, ni les acteurs n'ont l'air de savoir où ils doivent aller et où va le film. Rien ne semble maîtrisé en dehors peut être des scènes d'action. Mais elles semblent être la plupart du temps sans intérêt ou presque extérieures à l'intrigue. Même la musique de Pedro Bromfman, qui veut reprendre le thème principal de l'original de Basil Poledouris, ne le fait pas franchement et nous donne un thème musical tout ramolli. Paul Verhoeven peut donc dormir sur ses deux oreilles, son "Robocop" (1987) reste bien un classique du film de science-fiction, et cette version de 2014, finira sans doute dans les oubliettes de l'histoire du cinéma et n'est sauvée que par ses effets spéciaux. C'est finalement bien peu pour faire un grand film.

RoboCop-650664863-large.jpg

robocop3.jpg

Ci-dessus : Joel Kinnaman

gallery-7.jpg

Ci-dessus : Joel Kinnaman & Gary Oldman

RoboCop-2014-oped-gary-Oldman-Michael-Keaton.jpg

Ci-dessus : Gary Oldman & Michael Keaton

Disponible en DVD & Bluray en Zone 2 ou B, VF et VO sous-titrée

Note : 5 / 10