Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/04/2015

Quatre tueurs et une fille / Four Guns to the Border - 1954

"Quatre tueurs et une fille" est un western en Technicolor de Richard Carlson. C'est une oeuvre de série B, mais avec énormément de qualités. On peut d'abord citer l'excellent casting avec en tête d'affiche, quelques vétérans du western : Rory Calhoun, Walter Brennan et John McIntire. La distribution est complétée par Colleen Miller, George Nader, Walter Brennan, et la distinguée Nina Foch. Nina Foch on l'a vu en "Marie-Antoinette" dans Scaramouche (1952) ou dans "un américain à Paris", dans un rôle de riche américaine. On peut ajouter au crédit de "Quatre tueurs et une fille", la magnifique photographie de Russell Metty. En effet, ce dernier joue en maître avec le clair-obscur, avec une allumette ou un éclaire qui illumine un visage. Mais "Quatre tueurs et une fille" se distingue des petits westerns, par un ton particulier, qui nous fait vivre les premières émotions sexuelles d'une jeune fille avec un homme qui doit avoir le double de son âge, et la scène dans l'écurie est presque érotique. D'autres scènes, comme celle où Colleen Miller joue avec un baton de sucre-d'orge, évoque là aussi quasiment ouvertement le sexe. C'est très rare une description aussi nette de la sexualité féminine dans un western de cette époque. On peut également évoquer la belle musique omniprésente.  Pour tout cela, on s'attache finalement beaucoup à ce très joli western, que Sidonis a très bien fait de sortir de l'oubli. On pourra regretter peut être un manque de drame qui en aurait fait à n'en pas douter, un chef-d'oeuvre du genre. A noter une belle qualité d'image, à tempérer par des ciels parfois solarisés.

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rory calhoun,colleen miller,george nader,walter brennan,nina foch,john mcintire,charles drake,jay silverheels,nestor paiva,robert f hoy,bob herron,russell metty,richard carlson

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rory calhoun,colleen miller,george nader,walter brennan,nina foch,john mcintire,charles drake,jay silverheels,nestor paiva,robert f hoy,bob herron,russell metty,richard carlson

Ci-dessus : Rory Calhoun

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rory calhoun,colleen miller,george nader,walter brennan,nina foch,john mcintire,charles drake,jay silverheels,nestor paiva,robert f hoy,bob herron,russell metty,richard carlson

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rory calhoun,colleen miller,george nader,walter brennan,nina foch,john mcintire,charles drake,jay silverheels,nestor paiva,robert f hoy,bob herron,russell metty,richard carlson

Ci-dessus : Walter Brennan & Colleen Miller

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rory calhoun,colleen miller,george nader,walter brennan,nina foch,john mcintire,charles drake,jay silverheels,nestor paiva,robert f hoy,bob herron,russell metty,richard carlson

Ci-dessus : Rory Calhoun

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rory calhoun,colleen miller,george nader,walter brennan,nina foch,john mcintire,charles drake,jay silverheels,nestor paiva,robert f hoy,bob herron,russell metty,richard carlson

Ci-dessus : George Nader, Nina Foch, Rory Calhoun

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rory calhoun,colleen miller,george nader,walter brennan,nina foch,john mcintire,charles drake,jay silverheels,nestor paiva,robert f hoy,bob herron,russell metty,richard carlson

Ci-dessus : Rory Calhoun & Colleen Miller

Disponible en DVD zone 2, chez Sidonis uniquement en VO sous-titrée français

Note : 7,5 / 10

12/08/2014

Le Justicier de l'Ouest / The Gun hawk - 1964

On peut bien se demander, quelle mouche a piqué la Warner, pour nous sortir cet horrible "Justicier de l'Ouest", un des derniers de Rory Calhoun avec Rod Cameron. Et c'est bien triste de voir ces 2 légendes du western se fourvoyaient dans un bien mauvais film. Tout d'abord il faut bien dire qu'Edward Ludwig n'était pas le plus à même de nous réaliser un chef-d'oeuvre. Car Ludwig est bien ce que Bertrand Tavernier, appellerait un tâcheron. Et lorsqu'on voit "le justicier de l'Ouest" on se demande vraiment quelle a été sa responsabilité sur "le réveil de la sorcière rouge" (1948) avec John Wayne. Car dans "le justicier de l'Ouest", tout est petit, désagréable. Les décors sont clairement en carton-pâte et nous renvoient à un rapport à l'image d'un un film noir & blanc, des années 30, alors qu'on est dans un film en couleur de 1964. Les scènes du saloon sont ainsi particulièrement hideuses. On est à des années lumières du vaste champ d'un Michael Curtiz dans "la caravane héroique" (1940). Mais le western, c'est aussi les grands espaces, et là Ludwig nous fait l'affront de tourner des scènes minuscules, dont la plupart semblent avoir été tournées en studio. Le village semble une carte postale, tant est si bien qu'un des protagonistes, dit : "un crachat suffirait à l'inonder.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,rory calhoun,edward ludwig

Mais le massacre ne s'arrête pas là ! La musique de Jimmie Haskell est la pire peut être jamais entendue. Elle est jouée à la guitare électrique avec un bruit lancinant de métronome qui fait passer chaque seconde du film, comme le pire moment de votre vie. Ensuite, il reste le scénario, presque totalement inepte. Et sinon effectivement Rory Calhoun, Rod Cameron, Ruta Lee, et Rod Lauren, qui essayent de sauver ce qui peut l'être, le réalisateur ayant depuis longtemps décliné toute responsabilité. Un conseil : courrez et fuyez le plus loin possible de ce film pathétique. Triste fin de carrière pour Rory Calhoun et Rod Cameron.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,rory calhoun,edward ludwig

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,rory calhoun,edward ludwig

Note : 3 / 10

22/06/2014

L'implacable poursuite / The Saga of Hemp Brown - 1958

"L'implacable poursuite" est le deuxième et dernier western de Richard Carlson. C'est un western en Technicolor, bourré de qualités. Ainsi, il a tout d'abord un bon casting, avec en tête d'affiche le ténébreux Rory Calhoun. Rory Calhoun on se rappelle de lui pour ses interprétations dans de nombreux westerns de l'Universal, en particulier dans "le gaucho" (1952) de Jacques Tourneur, où Calhoun donnait la réplique à la belle Gene Tierney. Je me souviens l'avoir vu également dans "Crépuscule sanglantt" (1951). Alors on sait qu'avant de devenir un acteur, dans un style proche de celui de Robert Taylor, Calhoun a fait beaucoup de métiers. Ainsi, il a été camionneur, boxeur, et même gangster. Ainsi, il a fait un séjour à San Quentin (célèbre prison américaine). Ici le scénario de cet officier dégradé qui veut retrouver son honneur perdu est plutôt bon. Les dialogues sont plutôt percutants. On peut regretter que le film tourné en cinémascope, ait été malheureusement agrandi pour être diffusé au format Pan & Scan, dans la version présentée par Sidonis. Mais contrairement à d'autres films, le cadrage ne pose globalement pas de problèmes, et les couleurs ne sont absolument pas dévalées.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,rory calhoun,beverly garland,john larch,russell johnson,fortunio bonanova,richard carlson

Pour le reste du casting, on retrouve les jolies jambes de Beverly Garland, à ne pas confondre avec Beverly Aadland, cette dernière étant la dernière maitresse d'Errol Flynn, et  John Larch dans le rôle du méchant de service. Patrick Brion fait une présentation intéressante sur les bonus, car il nous explique que ce western a tout d'un film noir Et c'est vrai ! Jamais un western, n'a aussi peu ressemblé à un western. Ce héros attaqué et qui doit retrouver une bande d'assassins qui lui ont pris sa vie, ces femmes plus ou moins fatales qui apparaissent tout le long du film, tout concourt à faire de "l'implacable poursuite" un film noir, transposé dans un univers westernien. Cette originalité, fait donc ressortir l'oeuvre du lot de petits films de l'Universal de cette époque, et procure un certain à plaisir au spectateur et quelques surprises.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,rory calhoun,beverly garland,john larch,russell johnson,fortunio bonanova,richard carlson

Ci-dessous : Beverly Garland

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,rory calhoun,beverly garland,john larch,russell johnson,fortunio bonanova,richard carlson

Ci-dessus : John Larch et Rory Calhoun

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,rory calhoun,beverly garland,john larch,russell johnson,fortunio bonanova,richard carlson

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,rory calhoun,beverly garland,john larch,russell johnson,fortunio bonanova,richard carlson

Film disponible en DVD Zone 2, VF ou VO sous titrée chez Sidonis (promotion à 9,90 €) en ce moment chez Gibert Joseph.

Note : 7 / 10

14/03/2014

Crépuscule sanglant / Red sundown - 1956

"Crépuscule sanglant" est un western de Jack Arnold que l'on connaît plutôt pour son cinéma fantastique. Le film présente beaucoup de qualités, à commencer par un bon casting, qui met en tête d'affiche, Rory Calhoun (sorte de doublure de Robert Taylor). Rory Calhoun a fait beaucoup de métiers avant d'être acteur. Ainsi, il a été camionneur, boxeur, et même gangster. Ainsi, il a fait un séjour à San Quentin (célèbre prison américaine). Ici son interprétation est plutôt convaincante, même si un peu en dessous de celle du "Gaucho" où il donnait la réplique Gene Tierney. On retrouve également dans "Crépuscule sanglant", la belle Martha Hyer, dans le rôle du personnage féminin. Dans le rôle du méchant on retrouve, Robert Middleton, en gros propriétaire de Ranch. Enfin, Grant Williams donne une prestation assez inoubliable, dans le rôle du tueur au sourire permanent. C'est ici son premier film. Il retrouvera plusieurs fois le réalisateur Jack Arnold, par la suite, que ce soit dans "faux monnayeurs", la même année, ou dans "l'homme qui rétrécit" l'année suivante. A noter que Lee Van Cleef fait une petite apparition non créditée. "Crépuscule sanglant" fait parti du corpus de westerns tournés par l'Universal.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,rory calhoun,marta hyer,dean jagger,grant williams,hans j salter,jack arnold

Le film a beaucoup de qualités. Ainsi, son scénario est très bien construit et ne comporte aucun temps mort. Par contre, on pourra regretter une photographie un peu passe-partout, mais aussi des paysages et des décors ultra-classiques. Mais Jack Arnold derrière la caméra arrive à attirer le regard et à capter l'intérêt du spectateur, et faire de "crépuscule sanglant" un très honnête divertissement, qui n'a jamais pour prétention de révolutionner le genre, mais qui comporte assez de très bonnes scènes pour mériter qu'on s'intéresse à lui, surtout qu'il comporte une musique assez entrainante et entêtante de Hans J Salter. Je ne saurai donc que conseiller très fortement les amateurs de western, de redécouvrir "crépuscule sanglant", Rory Calhoun et la belle Martha Hyer.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,rory calhoun,marta hyer,dean jagger,grant williams,hans j salter,jack arnold

Ci-dessus : Rory Calhoun

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,rory calhoun,marta hyer,dean jagger,grant williams,hans j salter,jack arnold

Ci-dessus : Dean Jagger et Rory Calhoun

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,rory calhoun,marta hyer,dean jagger,grant williams,hans j salter,jack arnold

Ci-dessus : Lita Baron et Rory Calhoun

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,rory calhoun,marta hyer,dean jagger,grant williams,hans j salter,jack arnold

Ci-dessus : Martha Hyer, Rory Calhoun et Dean Jagger

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,rory calhoun,marta hyer,dean jagger,grant williams,hans j salter,jack arnold

Ci-dessus : Rory  Calhoun et Lita Baron

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,rory calhoun,marta hyer,dean jagger,grant williams,hans j salter,jack arnold

Ci-dessus : Martha Hyer

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,rory calhoun,marta hyer,dean jagger,grant williams,hans j salter,jack arnold

Ci-dessus : Martha Hyer

La présentation de Mr Patrick Brion :

 

Extrait de la musique :

 

La bande-annonce :

Film disponible en DVD zone 2 chez Calysta et Sidonis en VF et VO sous-titrée

Note : 6,5 / 10

06/07/2013

Le Gaucho / Way of a Gaucho - 1952

J'espère ne pas décevoir les fous de politique qui naviguent tous les jours sur Hautetfort, mais le sujet de mon article est "Le Gaucho", western assez exotique de Jacques Tourneur, se déroulant en Argentine en 1875.  Le film raconte, l'histoire d'un gaucho Martin Penalosa (Rory Calhoun), en lutte contre l'autorité et ses amours avec Teresa Chavez (Gene Tierney), une aristocrate. Le film devait initialement être tourné par Henry King, et joué par Tyrone Power. Mais on ne sais pas, si c'est le sujet qui désinteressa King ou la maladie de sa femme, mais quoiqu'il en soit, il fut remplacé par Tourneur, et King étant le réalisateur attitré de Tyrone Power, ce dernier se décida à lui aussi quitter le projet. C'est ainsi que Jacques Tourneur hérita du film. Et force de constater que ce n'est pas un mal. En effet, Tourneur multiplie les plans d'exceptions, que ce soit dans la mise en valeur des grands espaces de la Pampa Argentine, ou dans sa façon de filmer les personnages en particulier la belle Gene Tierney, avec dans tout ça, une esthétique que l'on pourrait qualifier de très fordienne.

LE GAUCHO (1952).jpg

Rory Calhoun et Richard Boone se partagent la vedette et malheureusement si Gene Tierney est bien filmée, elle n'a ici qu'un rôle de faire-valoir. On peut aupposer que la Fox avait déjà connaissance de ses problèmes dans sa vie privée, qui deveit mener la même année à un divorce, et quelques années plus tard à son internement. La Fox avait donc peut être peur de lui donner des rôles trop important à cette époque là. Richard Boone, c'est bien évidemment le Sam Houston du célèbre 'Alamo" (1960) de John Wayne. Mais il tourna dans de très nombreux westerns. On peut ainsi citer par exemple, "L'Attaque de la rivière rouge" (1954), " Dix hommes à abattre" (1955), "l'homme qui n'a pas d'étoile" (1955). Rory Calhoun était quant à lui, le fils d'un joueur professionnel, il était d'ascendance irlandaise et anglaise. Il était âgé de seulement neuf mois quand son père mourut. La mère de Calhoun s'est ensuite remarié. A treize ans, Calhoun a volé un revolver, pour lequel il a été envoyé dans une maison de redressement. Il s'en est échappé , et après avoir volé plusieurs magasins de bijoux, il a volé une voiture et l'a conduit à travers plusieurs états. Repris, il a été condamné à trois ans de pénitencier à Springfield, Missouri. Après avoir terminé sa peine, il a été transféré à la prison de San Quentin. Il y resta jusqu'à ce qu'il soit libéré sur parole peu avant son vingt et unième anniversaire. On conviendra que c'était de drôles de débuts pour une future vedette du cinéma.

1emedu.jpg

Ci-dessus : Gene Tierney filmée par Tourneur

On notera une belle étude de la musisque de Sol Kaplan par Bertrand Tavernier. En effet, il explique que la Fox avait interdit l'utilisation de certains instruments pour ne pas trop déconcerté le public américain, et que l'on se retrouve donc avec une musique encore très symphonique. Il n'en reste pas moins qu'elle ne déparaît pas dans l'ensemble. Alors que peut on reprocher à ce "Gaucho" ? Pas grand chose à vrai dire, si ce n'est peut être une certaine lenteur narrative, et un scénario très binaire qui se limite à la lutte entre deux hommes, qui fait parfois penser aux "Misérables" d'Hugo. Pour le reste, il n'y a rien à enlever à une oeuvre admirable, qui pousse très loin les limites du Western et nous emmène dans des contrées inconnues où le rêve prend toute sa grandeur, comme si l'Ouest américain devenait alors trop petit pour la caméra de Tourneur. Le dépaysement est donc total, et le spectateur ne peut que rester admiratif devant un western pas comme les autres. On regrettera malgré tout une image finalement moyenne et des couleurs un peu délavées, qui mériterait une restauration complète, surtout pour une oeuvre d'une telle valeur cinématographique.

cinéma,cinema,film,films,acteur,actrice,dvd,bluray,hollywood,rory calhoun,gene tierney,richard boone,hugh marlowe,sol kaplan,jacques tourneur

cinéma,cinema,film,films,acteur,actrice,dvd,bluray,hollywood,rory calhoun,gene tierney,richard boone,hugh marlowe,sol kaplan,jacques tourneur

Ci-dessus : Rory Calhoun et Gene Tierney

cinéma,cinema,film,films,acteur,actrice,dvd,bluray,hollywood,rory calhoun,gene tierney,richard boone,hugh marlowe,sol kaplan,jacques tourneur

 

Extrait d'une des plus belles scènes du film :

http://www.youtube.com/embed/q_M469Z0rwU

 

Reportage sur le réalisateur Jacques Tourneur :

 

http://www.youtube.com/embed/ZgHwE68lFXQ

 

Film disponible en DVD et Bluray chez Sidonis.

Note : 8,5 / 10