Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/04/2015

Prisonniers du passé / Random Harvest - 1942

Aujourd'hui le mélodrame est passé de mode, comme beaucoup d'autres genres. On peut ainsi citer, la comédie musicale ou le western. Plus personne ou presque ne fait de western aujourd'hui et encore moins de mélodrame. La disparition du mélodrame, vient des changements de mode, mais aussi d'état d'esprit du spectateur et plus particulièrement de la spectatrice. En effet, le mélodrame, était un genre réservé ou dédié aux femmes qui se rendaient au cinéma. Aujourd'hui l'émancipation féminine est totale, et les femmes ne veulent donc plus se voir, comme les objets amoureux des hommes; ou alors des objets sexuels, comme en témoigne parmi le public féminin la réussite d'ouvrage érotique comme "50 nuances de Grey" d'E L James. Mais la spectatrice ne veut plus se voir, amoureuse d'un seul homme. La révolution sexuelle est passée par là. J'avoue que je le déplore. Car ces films, en plus de mettre en avant, la fidélité et un courage féminin sans limite à affronter la vie, alors que l'homme avait abandonné le domicile, ces films étaient souvent formidablement réalisés, photographiés et joués par de grands acteurs et actrices. Il en va ainsi de "Prisonniers du passé" (production MGM), qui est tout simplement un des plus beaux films qu'il m'ait été donné de voir. J'ai souri, pleuré,  et les plus de deux heures de cette oeuvre sont passées comme un songe. Pourtant, on se demande bien où va aller cette histoire de ce soldat amnésique, perdu dans un hôpital militaire en Angleterre. De cette voie sans issue, les scénaristes (Claudine West, George Froeschel, Arthur Wimperis) vont créer une oeuvre magnifique au limite de la pensée humaine, au niveau des plus belles fables de l'Humanité.

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,greer garson,philip dorn,susan peters,henry travers,reginald owen,bramwell fletcher,joseph ruttenberg,mervyn leroy

La réalisation de Mervyn LeRoy et la photographie de Joseph Ruttenberg font merveille. Mais que dire des acteurs, sinon que Greer Garson semble n'avoir jamais été aussi belle et émouvante. Et Ronald Colman interprète là, sans doute son meilleur film. Il est simplement extraordinaire. La moindre de ses expressions, sont plus fortes qu'un discours. Et parfois il arrive à communiquer avec son visage et ses yeux, avec les autres acteurs, d'une manière presque mystique. Avec tant de qualités, il est presque superflu de dire que ce film est littéralement touché par la grâce. Il nous dit que nous ne sommes pas que des êtres de chair et de sang, mais qu'il y a bien un esprit, une âme en nous. Et que sans cette âme, sans cet esprit, sans cette mémoire, l'Homme n'est plus l'Homme. Au final, leçon de cinéma, "Prisonniers du passé" est aussi une superbe leçon de vie, qui nous amène au dessus des plus hauts sommets de la pensée humaine, à la fin de notre humanité, là où commence le royaume de Dieu. Et ce ne sont pas quelques facilités scénaristiques qui refuseront à cette oeuvre, d'être un pur chef-d'oeuvre cinématographique. Le film bien que nommé 7 fois aux Oscars de 1942, n'en obtiendra qu'un seul et Greer Garson, obtiendra quand même un Oscar cette même année, mais cette fois-ci pour "Mrs Miniver". Cette note me permet aussi de rappeler le souvenir de Susan Peters à la carrière brisée. En effet, "le 1er janvier 1945, Susan Peters subit un terrible accident de chasse. La balle se loge dans sa moelle épinière et la laisse paralysée des membres inférieurs, l'obligeant à se déplacer en fauteuil roulant. En 1948, le couple se sépare. Son handicap rend les castings plus rares. Elle souffre de dépression. Sa santé se dégrade avec une maladie des reins, une pneumonie et une anorexie nerveuse. Elle en meurt le 23 octobre 1952."

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,greer garson,philip dorn,susan peters,henry travers,reginald owen,bramwell fletcher,joseph ruttenberg,mervyn leroy

Ci-dessus : Ronald Colman

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,greer garson,philip dorn,susan peters,henry travers,reginald owen,bramwell fletcher,joseph ruttenberg,mervyn leroy

Ci-dessus : Greer Garson & Ronald Colman

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,greer garson,philip dorn,susan peters,henry travers,reginald owen,bramwell fletcher,joseph ruttenberg,mervyn leroy

Ci-dessus : Ronald Colman au centre

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,greer garson,philip dorn,susan peters,henry travers,reginald owen,bramwell fletcher,joseph ruttenberg,mervyn leroy

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,greer garson,philip dorn,susan peters,henry travers,reginald owen,bramwell fletcher,joseph ruttenberg,mervyn leroy

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,greer garson,philip dorn,susan peters,henry travers,reginald owen,bramwell fletcher,joseph ruttenberg,mervyn leroy

Ci-dessus : Greer Garson & Ronald Colman

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,greer garson,philip dorn,susan peters,henry travers,reginald owen,bramwell fletcher,joseph ruttenberg,mervyn leroy

Ci-dessus : Ronald Colman & Susan Peters

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,greer garson,philip dorn,susan peters,henry travers,reginald owen,bramwell fletcher,joseph ruttenberg,mervyn leroy

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,greer garson,philip dorn,susan peters,henry travers,reginald owen,bramwell fletcher,joseph ruttenberg,mervyn leroy

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,greer garson,philip dorn,susan peters,henry travers,reginald owen,bramwell fletcher,joseph ruttenberg,mervyn leroy

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,greer garson,philip dorn,susan peters,henry travers,reginald owen,bramwell fletcher,joseph ruttenberg,mervyn leroy

Ci-dessus : Mervyn LeRoy au travail

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,greer garson,philip dorn,susan peters,henry travers,reginald owen,bramwell fletcher,joseph ruttenberg,mervyn leroy

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,greer garson,philip dorn,susan peters,henry travers,reginald owen,bramwell fletcher,joseph ruttenberg,mervyn leroy

Ci-dessus : Susan Peters

Vidéo hommage :

 Disponible en DVD zone 2 en VF et VO sous-titrée français (chez Warner Bros)

Note : 9,5 / 10

13/04/2014

Othello / A double life - 1947

"Othello" ou dans son titre américain "a double life" est particulitèrement troublant. En effet, cette oeuvre de Georges Cukor est assez déroutante et nous entraine finalement dans les troubles psychiatriques que peut entrainer le métier d'acteur. Cukor avait déjà visité la folie ou tout au moins un mauvais discernement du réel, dans "hantise" (1944) avec Charles Boyer et Ingrid Bergman. Ici, Cukor va prendre la pièce de Shakespeare, "Othello" pour montrer le dédoublement de la personnalité d'un acteur (joué par Ronald Colman) qui devient petit à petit obsédé par son rôle, et devient fou. Le génie de Cukor est de montrer les deux univers du théâtre et de la vie de l'acteur, se mêlant, petit à petit pour ne faire qu'un. La pièce devient alors le creuset de destruction de l'univers de l'acteur et sa propre destruction.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,signe hasso,edmond o'brien,shelley winters,miklós rózsa,george cukor

Le scénario est original, mais il manque malheureusement de crédibilité. Et on a peine à croire qu'un grand acteur de théâtre ne soit plus capable de faire la différence entre sa vie théâtrale et sa vie privée. Enfin, le scénario n'évite malheureusement pas les redites, et les lourdeurs. Par contre Cukor arrive de temps en temps à faire preuve de génie dans sa réalisation. Ainsi, lorsque Ronald Colman raconte le montage de la pièce, jusqu'à la première, cette séquence reste très moderne et nous fait passer de différents lieux et espaces temps en quelques secondes, donnant un caractère particulièrement novateur à l'oeuvre. Malheureusement ce type de séquences reste une exception et l'oeuvre souffre de séquences scénaristiques finalement assez répétitives. Par contre, la musique de  Miklos Rozsa reste comme d'habitude excellente et relève le niveau d'ensemble, d'un film qui ne laisse pas indifférent. On retiendra également, la superbe interprétation de Ronald Colman qui lui vaudra un Oscar, et la très bonne composition de Shelley Winters, en serveuse un peu paumée.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,signe hasso,edmond o'brien,shelley winters,ray collins,philip loeb,millard mitchell,joe sawyer,miklós rózsa,george cukor

Ci-dessus : Signe Hasso et Ronald Colman

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,signe hasso,edmond o'brien,shelley winters,ray collins,philip loeb,millard mitchell,joe sawyer,miklós rózsa,george cukor

Ci-dessus : Shelley Winters et Ronald Colman. On peut noter sur cette image, le rapport de domination entre elle et lui, qui va s'inverser à mesure que Colman va identifier sa vie à celle d'Othello.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,signe hasso,edmond o'brien,shelley winters,ray collins,philip loeb,millard mitchell,joe sawyer,miklós rózsa,george cukor

Ci-dessus : Le rapport commence à s'inverser. Si Colman est assis. Il semble satisfait de ce qu'il regarde et Shelley Winters semble vouloir le séduire.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,signe hasso,edmond o'brien,shelley winters,ray collins,philip loeb,millard mitchell,joe sawyer,miklós rózsa,george cukor

Ci-dessus : Les deux protagonistes sont assis. Le regard est irrémédiablement attiré par les mains de Colman qui vont être le dénouement final de la relation entre les deux personnages.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,signe hasso,edmond o'brien,shelley winters,ray collins,philip loeb,millard mitchell,joe sawyer,miklós rózsa,george cukor

Ci-dessus : Rolnad Colman et Signe Hasso

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,signe hasso,edmond o'brien,shelley winters,ray collins,philip loeb,millard mitchell,joe sawyer,miklós rózsa,george cukor

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ronald colman,signe hasso,edmond o'brien,shelley winters,ray collins,philip loeb,millard mitchell,joe sawyer,miklós rózsa,george cukor

 

Extrait de la musique de Miklós Rózsa :

Film disponible en DVD Zone 2 chez Wild Side en VO sous-titrée (à noter une belle qualité d'image du Master).

Note : 7 / 10

18/10/2013

Double Chance / Lucky Partners - 1940

"Double chance" aurait pu être un bon film. En effet, le talent de comédienne de Ginger Rogers est incontestable, surtout dans les comédies, musicales ou non. De plus, son partenaire Ronald Colman, avait plutôt de la classe. On peut ajouter que Jack Carson était également parfait en lourdeau. Enfin, on avait quand même à la composition musicale, un certain Dimitri Tiomkin. Malheureusement, le scénario sonne faux du début à la fin. La mise en place, est trop longue et tourne en longueur pour mener le spectateur à pas grand chose. De gags assez peu amusants, en situations convenues, le spectateur parcourt ce film, sans beaucoup de passions. On finit par être heureux d'avoir atteint la fin, d'une oeuvre peu mémorable, qui dure 99 minutes, mais qui an paraît assurément le double. En résumé, un film assez peu mémorable de Ginger Rogers et de Ronald Colman. Il a manqué un scénariste de talent. On notera malgré tout dans les seconds rôle, Harry Davenport (le juge) qui avait le rôle du docteur Meade dans "Autant en emporte le vent" (1939) et Spring Byington qui jouait dans "la charge de la brigade légère" (1936). Pour le reste, si vous cherchez du grand cinéma, ne tentez pas votre chance avec "double chance".

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, Ronald Colman, ginger rogers, Jack Carson, Spring Byington, Harry Davenport, Lewis Milestone

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, Ronald Colman, ginger rogers, Jack Carson, Spring Byington, Harry Davenport, Lewis Milestone

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, Ronald Colman, ginger rogers, Jack Carson, Spring Byington, Harry Davenport, Lewis Milestone

Note : 4,5 / 10