Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/05/2015

Le chasseur de primes / The bounty killer - 1965

Je vais être honnête avec vous. J'ai commencé à voir "le chasseur de primes" avec Dan Duryea et j'ai failli ne pas aller au bout. En effet tout d'abord le film est outrageusement recadré et passe d'un Cinemascope à un Pan&Scan assez atroce. De plus la qualité de l'image n'est pas terrible. Et surtout la première partie est d'une faiblesse énorme. Ainsi, Dan Duryea interprète un pied-tendre qui arrive dans l'Ouest. Le ton du western est presque comique, et Rod Cameron fait un apparition au tout début pour ensuite disparaître presque totalement. Le personnage faire-valoir pour notre héros inexpérimenté est alors ce personnage du marin, qui rêve de construire un char à voile. Vous voyez le genre, un marin au milieu d'un western et qui rêve de construire un char à voile. Tout ça, n'est pas bien crédible. En plus de cela, il faut ajouter des passages filmés en studio et toujours de la même manière, toujours sur le même plateau. Pourquoi n'a t'on pas filmé un peu plus en extérieur ? Après cette première partie, assez désastreuse, le personnage du marin disparaît et le western change totalement de ton, pour prendre un tour violent et tragique, et là c'est très bon. Le personnage de Duryea est torturé par sa haine du crime, de la bonne société, et par sa soif de vengeance. On accroche plutôt à ces deux tiers du film. Malheureusement, le réalisateur, ne sort pas encore beaucoup plus de son studio et à n'en pas douter, des prises en extérieur auraient fait beaucoup pour améliorer la vision de ce film. "Le chasseur de primes", alterne donc le très mauvais et le bon. Au final, on reste pourtant sur sa faim et on sent bien qu'en 1965, la grande époque du western traditionnel est passé. Pour l'anecdote, on notera la présence, dans un petit rôle, du fils Dan Duryea, Peter Duryea.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, dan duryea, Rod Cameron, Audrey Dalton, peter duryea, Richard Arlen, buster crabbe, Spencer Gordon Bennet,

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, dan duryea, Rod Cameron, Audrey Dalton, peter duryea, Richard Arlen, buster crabbe, Spencer Gordon Bennet,

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, dan duryea, Rod Cameron, Audrey Dalton, peter duryea, Richard Arlen, buster crabbe, Spencer Gordon Bennet,

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, dan duryea, Rod Cameron, Audrey Dalton, peter duryea, Richard Arlen, buster crabbe, Spencer Gordon Bennet,

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, dan duryea, Rod Cameron, Audrey Dalton, peter duryea, Richard Arlen, buster crabbe, Spencer Gordon Bennet,

Disponible en DVD zone 2 chez Sidonis & Calysta en VF et VO sous-titrée

Note : 5,5 / 10

12/08/2014

Le Justicier de l'Ouest / The Gun hawk - 1964

On peut bien se demander, quelle mouche a piqué la Warner, pour nous sortir cet horrible "Justicier de l'Ouest", un des derniers de Rory Calhoun avec Rod Cameron. Et c'est bien triste de voir ces 2 légendes du western se fourvoyaient dans un bien mauvais film. Tout d'abord il faut bien dire qu'Edward Ludwig n'était pas le plus à même de nous réaliser un chef-d'oeuvre. Car Ludwig est bien ce que Bertrand Tavernier, appellerait un tâcheron. Et lorsqu'on voit "le justicier de l'Ouest" on se demande vraiment quelle a été sa responsabilité sur "le réveil de la sorcière rouge" (1948) avec John Wayne. Car dans "le justicier de l'Ouest", tout est petit, désagréable. Les décors sont clairement en carton-pâte et nous renvoient à un rapport à l'image d'un un film noir & blanc, des années 30, alors qu'on est dans un film en couleur de 1964. Les scènes du saloon sont ainsi particulièrement hideuses. On est à des années lumières du vaste champ d'un Michael Curtiz dans "la caravane héroique" (1940). Mais le western, c'est aussi les grands espaces, et là Ludwig nous fait l'affront de tourner des scènes minuscules, dont la plupart semblent avoir été tournées en studio. Le village semble une carte postale, tant est si bien qu'un des protagonistes, dit : "un crachat suffirait à l'inonder.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,rory calhoun,edward ludwig

Mais le massacre ne s'arrête pas là ! La musique de Jimmie Haskell est la pire peut être jamais entendue. Elle est jouée à la guitare électrique avec un bruit lancinant de métronome qui fait passer chaque seconde du film, comme le pire moment de votre vie. Ensuite, il reste le scénario, presque totalement inepte. Et sinon effectivement Rory Calhoun, Rod Cameron, Ruta Lee, et Rod Lauren, qui essayent de sauver ce qui peut l'être, le réalisateur ayant depuis longtemps décliné toute responsabilité. Un conseil : courrez et fuyez le plus loin possible de ce film pathétique. Triste fin de carrière pour Rory Calhoun et Rod Cameron.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,rory calhoun,edward ludwig

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,rory calhoun,edward ludwig

Note : 3 / 10

26/07/2014

Le barrage de Burlington / River Lady - 1948

"Le barrage de Burlington" ou dans son titre original en anglais "River Lady" est un western en Technicolor de George Sherman avec en tête d'affiche, Yvonne De Carlo, Dan Duryea et Rod Cameron. George Sherman a réalisé une multitude de westerns et plusieurs avec Yvonne De Carlo. On peut citer pour ceux réalisés avec Yvonne De Carlo, donc en plus de ce "River Lady", "Bandits de grands chemins" (1948) avec également Dan Duryea, "La Fille des prairies" (1949), "Tomahawk" (1951), ou encore "les Rebelles" (1954). Yvonne De Carlo, il n'est plus besoin de la présenter. C'est évidemment l'héroïne de très nombreux petits westerns de l'Universal. Elle devait aussi participer à des films plus prestigieux, comme "les 10 commandements" (1956) ou "l'esclave libre" (1957) avec Clark Gable. Pour Dan Duryea, c'est évidemment le formidable méchant des deux films de Lang : " La Rue Rouge" (1945) et "la femme au portrait" (1947). Mais on devait le voir également dans de très nombreux westerns, et on se rappelle de lui aussi pour son rôle de bandit souriant dans "Quatre étranges cavaliers" (1954) avec Audie Murphy. Quant à Rod Cameron, acteur d'origine canadienne, il se spécialisera dans le western de série B et sera un espèce de sous Randolph Scott, sans préjuger de son talent, il n'arrivera jamais à jouer avec cet espèce de détachement qui caractérisera la dernière partie de carrière de Randolph Scott. Pour Rod Cameron on peut citer comme très bon film : "la taverne du cheval rouge" (1945) ou "le justicier de la Sierra"

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,dan duryea,rod cameron,helena carter,lloyd gough,florence bates,john mcintire,jack lambert,esther somers,anita turner,edmund cobb,dewey robinson,eddy waller,milton kibbee,george sherman

La distribution est complétée par Helena Carter, parfait dans son rôle et par un John McIntire, pas du tout à l'aise dans le sien. C'est assez exceptionnel pour être noté, car généralement John McIntire, était un formidable acteur de second rôle. Quant au film lui même, on est assez loin du western. En effet, le film ne nous réserve pas beaucoup d'actions, ou de cavalcades ou mêmes de fusillades. Le film navigue donc entre le mélodrame et le western, sans jamais choisir et se concentre sur l'histoire d'un bucheron amoureux d'une danseuse. Les couleurs sont pâles et la définition assez en retrait par rapport à ce que  Sidonis nous a généralement habitué. George Sherman, est ici moyennement inspiré. Ainsi, le film a quelques trouvailles de réalisation avec une caméra qui s'approche en traveling serré du visage d'Helena Carter à sa fenêtre en début de film ou une prise de vue d'un coin d'une pièce avec la lampe au milieu de l'écran. Mais d'un autre côté, il y a certaines transparences pas forcément bienvenue, et quelques problèmes de raccorts en particulier sur les cartes posés sur la table du Saloon qui ne sont pas les mêmes. Ceci étant dit, ce film réalisé par un vétéran du genre, reste un aimable divertissement illuminé par une chanson interprétée par la belle Yvonne De Carlo.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,dan duryea,rod cameron,helena carter,lloyd gough,florence bates,john mcintire,jack lambert,esther somers,anita turner,edmund cobb,dewey robinson,eddy waller,milton kibbee,george sherman

Ci-dessus : Yvonne De Carlo

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,dan duryea,rod cameron,helena carter,lloyd gough,florence bates,john mcintire,jack lambert,esther somers,anita turner,edmund cobb,dewey robinson,eddy waller,milton kibbee,george sherman

Ci-dessus : Dan Duryea

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,dan duryea,rod cameron,helena carter,lloyd gough,florence bates,john mcintire,jack lambert,esther somers,anita turner,edmund cobb,dewey robinson,eddy waller,milton kibbee,george sherman

Ci-dessus : Helena Carter

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,dan duryea,rod cameron,helena carter,lloyd gough,florence bates,john mcintire,jack lambert,esther somers,anita turner,edmund cobb,dewey robinson,eddy waller,milton kibbee,george sherman

Ci-dessus : Yvonne De Carlo & Dan Duryea

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,dan duryea,rod cameron,helena carter,lloyd gough,florence bates,john mcintire,jack lambert,esther somers,anita turner,edmund cobb,dewey robinson,eddy waller,milton kibbee,george sherman

Ci-dessus : Rod Cameron, Yvonne De Carlo & Dan Duryea

Film disponible en DVD en VF et VO sous-titrée chez Sidonis & Calysta

Note : 6 / 10

06/10/2013

La taverne du cheval rouge / Frontier Gal - 1945

Je vous présent aujourd'hui un très sympathique petit western, joué par le duo Yvonne de Carlo, Rod Cameron. On l'a oublié aujourd'hui, mais Rod Cameron a tourné dans 121 films pour le cinéma ou la télévision. Quant au réalisateur, Charles Lamont il a tourné plus de 254 court et long métrages pour le cinéma et la télévision. Charles Lamont devait réaliser plusieurs films avec Yvonne de Carlo pour Universal, mais aussi tourner des films avec le duo comique, Abbott et Costello, comme par exemple, "Deux nigauds dans la neige" (1943). Pour en revenir à "La taverne du cheval rouge" ou dans son titre original "Frontier Gal" (la fille de la fronière), on a ici un western très coloré, très vif, avec des personnages attachants quoiqu'un peu caricaturaux. Le film commence par une très belle scène d'action, comme rarement dans le cinéma de cette époque. Cela ajoute à la modernité du film. Puis, le film, prend une longue pause et va du côté du mélodrame, ou de la comédie dramatique, visitant les amours d'un cowboy. On passe donc d'une histoire simple de vengeance à une histoire d'amour. Et l'histoire de vengeance ne reprend que vers la toute fin du film. Cette cassure scénaristique, qui aurait pu être néfaste à l'ensemble, donne toute son originalité à cette "Taverne du cheval rouge".

64431.jpg

Pour le reste, on retient évidemment quelques belles scènes d'actions, des scènes musicales chantées, qui mettent en valeur la beauté d'Yvonne de Carlo, grande star de l'Universal de cette époque. On retient aussi une scène assez inattendue où Yvonne de Carlo gifle plusieurs fois l'homme qui l'a embrassée. Enfin, le film est aussi le reflet d'une époque où le père éduque son enfant en lui donnant la fessée et en fait de même pour sa femme, chose qu'on ne fait plus aujourd'hui. Mais tout cela est mené avec humour. Ce qui donne au spectacle, un caractère amusant. A noter que Rod Cameron et Yvonne de Carlo devaient se retrouver en 1948, pour tourner "le barrage de Burlington". Voilà donc un petit film de série, malgré tout, très sympathique à voir et à revoir.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, film, films, yvonne de carlo, rod cameron,

Ci-dessus : Yvonne de Carlo

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, film, films, yvonne de carlo, rod cameron,

Ci-dessus : Yvonne de Carlo

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, film, films, yvonne de carlo, rod cameron,

Ci-dessus : Rod Cameron

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, film, films, yvonne de carlo, rod cameron,

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, film, films, yvonne de carlo, rod cameron,

Ci-dessus : Yvonne de Carlo et Rod Cameron

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, film, films, yvonne de carlo, rod cameron,

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, film, films, yvonne de carlo, rod cameron,

Disponible en DVD zone 2 chez Sidonis, VF et VO sous-titré

Note : 6,5 / 10