Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2015

La péniche de l'amour / Moontide - 1942

Le DVD de "la péniche de l'amour" me faisait un peu peur. Déjà, sans vouloir être vulgaire, le titre me faisait penser à un porno bon marché, ou à un film trop mélodramatique pour être honnête. Et puis je doutais de la performance d'un Jean Gabin dans un film américain. Et bien, tous mes doutes ont été enlevés à la fin de la séance. Gabin est comme à son habitude, excellent. Il est aidé par un superbe casting qui réunit Ida Lupino, Thomas Mitchell, et Claude Rains. Evidemment, vous connaissez tous ces acteurs. Ida Lupino c'est l'héroïne de "la grande évasion" (1941) avec Humphrey Bogart ou de "The man I love" (1947) de Raoul Walsh. Thomas Mitchell c'est le père de Scarlett dans "autant en emporte le vent". Et quant à Claude Rains, c'est évidemment l'acteur qui joue le terrible roi jean dans "les aventures de Robin des Bois" (1938) ou le Dr Jaquith dans "une femme à la recherche de son destin", "now voyager" dans son titre anglais. Vous l'aurez compris, il y a donc du beau monde. On peut dire tout de suite que malgré tout, Thomas Mitchell semble en faire un peu trop. Les autres sont parfaits. Le film n'avait pas pour lui un réalisateur de très grande renommée en la personne d'Archie Mayo. Mais le film avait été débuté par Fritz Lang et abandonné après 4 jours, à cause d'une mauvaise entente avec Gabin. On peut donc se demander, alors que souvent à cette époque les films sont tournés rapidement en 2 à 4 semaines, quelles sont les scènes tournées par Lang. La scène finale semble d'ailleurs particulièrement être l'oeuvre de Lang. Ainsi, la prise de vue dans le brouillard ressemble particulièrement à celle du "secret derrière la porte", qui sera tournée par Lang en 1947.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,jean gabin,ida lupino,claude rains,thomas mitchel,jerome cowan,helene reynolds,archie mayo,fritz lang

L'esthétique du film est quoiqu'il en soit parfaite, et semble dépassée largement les capacités du seul Archie Mayo. Ainsi, la séquence d'alcoolisme du début est superbement réalisée et semble presque irréelle. On peut aussi, supposer qu'Archie Mayo, a été très aidé par la belle photographie de Charles G Clarke et Lucien Ballard (ce dernier est non crédité). Cette photographie de Charles G Clarke sera d'ailleur nominé aux Oscars. Le scénario a des accents fordiens, et c'est logique, car on y retrouve le scénariste de nombreux films de John Ford en la personne de Nunnally Johnson, qui adapte une nouvelle de Willard Robertson mais ce sera John O'Hara qui sera crédité de l'écriture du scénario. L'adaptation d'une oeuvre littéraire est un classique dans le Hollywood de cette époque. Gabin fait par moment penser à son personnage de "la bête humaine" (1938) de Jean Renoir. Le film se laisse donc regarder avec un réel plaisir, et l'exotisme d'un Gabin qui parle anglais, ajoute encore au plaisir. Et finalement, on se laisse emporter à suivre cette histoire d'amour entre deux paumés (Gabin et Lupino) qui sont réunis pour le meilleur et pour le pire. "La péniche de l'amour" est donc une très belle surprise et une réussite à tous les niveaux et restera comme le dernier film hollywoodien de Gabin, avant son départ pour rejoindre la 2ème DB et les forces françaises libres du Général De Gaulle, un choix courageux à une époque ou beaucoup d'acteurs et d'actrices s'accommodèrent de l'occupation allemande.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,jean gabin,ida lupino,claude rains,thomas mitchel,jerome cowan,helene reynolds,archie mayo,fritz lang

Ci-dessus : Ida Lupino

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,jean gabin,ida lupino,claude rains,thomas mitchel,jerome cowan,helene reynolds,archie mayo,fritz lang

Ci-dessus : Jean Gabin & Robin Raymond

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,jean gabin,ida lupino,claude rains,thomas mitchel,jerome cowan,helene reynolds,archie mayo,fritz lang

Ci-dessus : Ida Lupino & Claude Rains

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,jean gabin,ida lupino,claude rains,thomas mitchel,jerome cowan,helene reynolds,archie mayo,fritz lang

Ci-dessus : Jean Gabin & Ida Lupino

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,jean gabin,ida lupino,claude rains,thomas mitchel,jerome cowan,helene reynolds,archie mayo,fritz lang

Ci-dessus : Jean Gabin & Ida Lupino

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,jean gabin,ida lupino,claude rains,thomas mitchel,jerome cowan,helene reynolds,archie mayo,fritz lang

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,jean gabin,ida lupino,claude rains,thomas mitchel,jerome cowan,helene reynolds,archie mayo,fritz lang

Ci-dessus : Jean Gabin & Ida Lupino

Extrait :

 Disponible en DVD Zone 2  chez ESC en VO sous titrée français uniquement

Note : 7 / 10

22/01/2014

L'invraisemblable Vérité / Beyond a reasonable doubt - 1956

"L'invraisemblable Vérité" est le dernier film américain de Fritz Lang. Le film ne se distingue pas par une mise en scène particulièrement fouillée comme dans d'autres films de Lang. André Bazin, parle d'ailleurs de "vide barométrique de la mise en scène". Je n'irai pas jusque là, mais on sent que Lang est allé un peu au bout de son destin hollywoodien ou de son inspiration en Amérique. C'est le producteur, Bert E. Friedlob, qui lui avait proposé ce scénario tout de suite après le tournage de "la cinquième victime". Le film est aujourd'hui surtout, fascinant pour le modernisme de son propos, qui nous raconte l'histoire d'un journaliste qui se fait passer pour le coupable du meurtre d'une jeune femme, afin de prouver la dérisoire incertitude de la justice et donc l'injustice de la peine de mort. Lang qui n'a pas eu la main mise sur le scénario semble être allé au bout de son inspiration. Ainsi sa réalisation semble dénuée de tout l'expressionnisme sublime qui l'ont rendu célèbre dans nombreux de ses films, et même dans des films noirs américains, comme "la femme au portrait" (1944) ou "la rue rouge" (1945).

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood,  Dana Andrews, Joan Fontaine, Sidney Blackmer, Arthur Franz, Philip Bourneuf, Edward Binns, Shepperd Strudwick, Robin Raymond, Barbara Nichols, Dan Seymour, Rusty Lane, fritz lang

La fin du film, d'une profonde noirceur semble être le parallèle de l'esprit d'un réalisateur, lassé par la société américaine qu'il avait dénoncé quelques mois auparavant dans "la cinquième victime". Il finira d'ailleurs par la traiter de "panier de crabes". On ne s'en doutait peut être pas à l'époque, mais le départ de Fritz Lang était peut être aussi imperceptiblement, le début de la fin artistique du grand Hollywood. Quoiqu'il en soit, le scénario de "l'invraisemblable vérité" devait être de nouveau tournée en 2006 et sortir sous le même titre américain que le film de Lang : "Beyond a reasonable doubt". Le titre français est "présumé coupable" et le procureur prend une place qu'il n'a pas dans le film de Lang. En effet, c'est Michael Douglas qui reprend le rôle. Quant au journaliste joué par Dana Andrews, Jesse Metcalfe n'apporte pas beaucoup d'étoffe à son personnage. Et je ne parlerai pas de l'actrice féminine qui reste à des années lumières de Joan Fontaine. Cette nouvelle version, reste néanmoins un bon divertissement, qui n'arrive pas évidemment à concurrencer l'original qui reste lui comme un classique du film noir, même si on a connu Lang beaucoup plus inspiré.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood,  Dana Andrews, Joan Fontaine, Sidney Blackmer, Arthur Franz, Philip Bourneuf, Edward Binns, Shepperd Strudwick, Robin Raymond, Barbara Nichols, Dan Seymour, Rusty Lane, fritz lang

Ci-dessus : Sidney Blackmer et Dana Andrews

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood,  Dana Andrews, Joan Fontaine, Sidney Blackmer, Arthur Franz, Philip Bourneuf, Edward Binns, Shepperd Strudwick, Robin Raymond, Barbara Nichols, Dan Seymour, Rusty Lane, fritz lang

Ci-dessus : Barbara Nichols et Dana Andrews

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood,  Dana Andrews, Joan Fontaine, Sidney Blackmer, Arthur Franz, Philip Bourneuf, Edward Binns, Shepperd Strudwick, Robin Raymond, Barbara Nichols, Dan Seymour, Rusty Lane, fritz lang

Ci-dessus : Dana Andrews et Joan Fontaine

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood,  Dana Andrews, Joan Fontaine, Sidney Blackmer, Arthur Franz, Philip Bourneuf, Edward Binns, Shepperd Strudwick, Robin Raymond, Barbara Nichols, Dan Seymour, Rusty Lane, fritz lang

ci-dessus : Joan Fontaine et Fritz Lang

Note : 7,5 / 10