Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/11/2013

Okinawa / Halls of Montezuma - 1950

"Okinawa" ou en anglais "Halls of Montezuma" reprend le titre en anglais de l'hymne des Marines. On comprend que pour le public français, on prenne plutôt le titre de la célèbre bataille du Pacifique, car de toute façon c'est bien de cela qu'il s'agit. Le film est réalisté par Lewis Mileston, vétéran du film de guerre. Lewis Milestone c'est évidemment le réalisateur de "à l'ouest rien de nouveau" (1930), mais aussi de "l'ange des Ténèbres" (1943) de "Prisonniers de Satan" (1944) avec Dana Andrews, du "commando de la mort (1945) avec encore Dana Andrews, ou encore de "la gloire et la peur" (1959), superbe film avec Gregory Peck. Ici avec Okinawa, Milestone nous invite à rentrer dans l'esprit des officiers et des soldats. On découvre ainsi que le personnage d'officier de Richard Widmark, était professeur dans la vie civile. Et encore mieux, Milestone et les scénaristes nous font entrer dans l'esprit de Widmark avant le débarquement sur l'île d'Okinawa. On peut alors comprendre ses peurs et ses doutes, qu'ils gardent pour lui. Tout cela fait penser à n'en pas douter à "la ligne rouge" (1998) de Terrence Malick. On sent bien que Malick a puisé aux sources d'Okinawa pour écrire son film sur le débarquement des Marines à Guadalcanal. Et si l'esthétique de Malick est parfaite, l'esthétique de Milestone, n'est pas moins parfaite.

cinéma,cinema,films,film,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,richard widmark,jack palance,reginald gardiner,robert wagner,karl malden,richard boone,jack webb,lewis milestone

Il faut ajouter que la distribution est également très bonne, car en plus de Richard Widmard, on retrouve Jack Palance,  Robert Wagner, et Karl Malden. Le film est donc très bon dans sa première partie. Et si il ralentit dans sa deuxième et troisième partie, il n'en reste pas moins excellent. Car Milestone montre alors le côté chaotique de la guerre. En effet, les Marines ne savent pas qui est derrière un rocher, un arbre, ou ce qu'ils trouveront au détour d'un chemin. Les critiques qui n'ont pas apprécié cela dans le film de Milestone, n'ont rien compris.  Okinawa mérite donc fortement d'être réévalué, pour son inspiration dans le film de Terrence Malick, "la ligne rouge", mais aussi pour une vision des conflits mondiaux, par un très très grand réalisateur de films de guerre.

cinéma,cinema,films,film,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,richard widmark,jack palance,reginald gardiner,robert wagner,karl malden,richard boone,jack webb,lewis milestone

Ci-dessus : Richard Widmark

cinéma,cinema,films,film,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,richard widmark,jack palance,reginald gardiner,robert wagner,karl malden,richard boone,jack webb,lewis milestone

Ci-dessus : Karl Malden

cinéma,cinema,films,film,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,richard widmark,jack palance,reginald gardiner,robert wagner,karl malden,richard boone,jack webb,lewis milestone

Ci-dessus : Richard Widmark

 

Disponible en DVD et Bluray Zone B avec VF et VO sous-titrée

 

Note : 7 / 10

06/11/2013

La Plume Blanche / White Feather - 1955

"La plume Blanche" est un film particulier. En effet, il bénéficie d'un bon casting avec Robert Wagner, Debra Paget, et Jeffrey Hunter. Le film est également en Cinémascope et Technicolor. Robert Wagner c'est évidemment le mari de Natalie Wood.  Jeffrey Hunter c'est celui qui joue le jeune métisse dans le chef-d'oeuvre de Ford, "la prisonnière du désert" (1956), Debra Paget, c'est la jeune actrice qui a déjà eu un rôle d'indienne dans "la flèche brisée" (1950), ou qui était une très attachante Cosette dans la version américaine des "Misérables" (1952), mais aussi comme interprète exotique dans les films de Fritz Lang, "le tigre du Bengale" et "le tombeau hindou" (1959). Alors forcément Jeffrey Hunter en indien n'est pas tout à fait crédible, mais cela reste acceptable. Le film bénéficie également en plus de Debra Paget, du même scénariste que sur "la flèche brisée" (1950), en la personne de Delmer Daves. On sait que Delmer Daves avait des sympathies pour les indiens. Et il les montra dans plusieurs films en tant que réalisateur ou scénariste. Ainsi par exemple il devait participer à l'élaboration du film, "la porte du diable" avec Robert Taylor ou évidemment à l'écriture scénaristique et à la réalisation de "la flèche brisée".

La plume blanche.JPG

Du Technicolor, un bon casting, un bon scénario, mais que manque t'il alors ? Et bien, il manque peut être un bon réalisateur. En effet, Robert D Webb, nous offre un film désespérément plat, sans contour et sans relief. Les meilleurs scènes sont les quelques plans larges ou la mise en avant de la beauté de Debra Paget. Mais je ne sais si c'est le format cinémascope qui ne lui convient, ou sa manière de filmer, mais c'est une réalité, tout est plat. Malgré tout on arrive quand même à s'attacher à un scénario qui ressemble un peu à celui de "danse avec les loups" (1990). En effet, les Indiens sont montrés comme des êtres intrépides, courageux, luttant pour sauvegarder leurs coutumes et leurs terres, devant un homme blanc, avide. Donc, malgré une réalisation sans inspiration, le film retient l'attention. On regrette néanmoins qu'un tel scénario n'est pas pu bénéficier d'une meilleure représentation cinématographique. On est pas passé loin d'un bien meilleur film. C'est bien dommage. On peut néanmoins, noter que "la plume blanche", formidable western pacifiste, est un essai que "danse avec les loups" concrétisera 35 ans plus tard de la plus belle des manières.

critique-plume-blanche-webb1.jpg

critique-plume-blanche-webb4.jpg

critique-plume-blanche-webb5.jpg

Disponible chez Sidonis & Calysta en VF et VO sous-titrée

Note : 5,5 / 10

09/02/2013

Titanic - 1953

Il n'était pas surprenant que le drame du Titanic inspire également Hollywood et plus généralement le cinéma. Nous allons donc faire une petite pause dans notre cycle consacré aux "Misérables" pour ouvrir un nouveau cycle de films cette fois-ci sur le thème du Titanic. Je vous parlerai donc aujourd'hui de la version de 1953 de Jean Negulesco, tournée par la Twentieth Century Fox. Le film s'attache avant tout aux personnages du film et plus particulièrement au couple à la dérive et proche du nauffrage (c'est le cas de le dire), interprêté par Barbara Stanwyck et Clifton Webb. Tous les personnages secondaires tourneront presque tous autour de ce couple. On retrouvera ainsi le tout jeune Robert Wagner et la jeune Audrey Dalton.

Titanic 1953.jpg

Le film bénéficie d'effets spéciaux novateurs pour l'époque, mais n'est malheureusement pas fidèle à la réalité. A mon sens on est d'ailleurs plus devant un mélodrame que devant un vrai film catastrophe. Ainsi, les histoires des différents personnages prennent systématiquement le pas, sur l'histoire du bateau et finalement la grande histoire. C'est aussi la force et en même temps la faiblesse du film, qui nous mène un peu en bateau jusqu'au drame final qui est une bonne leçon pour chacun d'entre nous, trop occupé par nos passions, et qui négligeons ceux qui nous aiment La catastrophe et donc la mort rattrapent donc à la fin chacun, alors les attitudes changent et les passions n'ont plus alors aucune importance devant la marche irréversible de la mort. C'est la grande leçon du film et la chanson finale, "plus près de toi mon Dieu" est particulièrement forte et pleine d'émotion. C'es très dur de ne pas verser sa larme à ce moment du film. Cette chanson du film, devait d'ailleurs rester dans la mémoire populaire attachée à cette catastrophe et au Titanic.

FA_image_00030790.jpg

En résumé : Un beau film, qui fait passer le Titanic au second plan des intrigues pendant une grande partie du métrage, mais c'est aussi un film qui a en lui beaucoup d'émotion pour une terrible leçon finale qui est une belle parabole sur l'existence et sur le destin de l'Homme.

 

Bande-annonce :

 

La chanson du film, "Plus près de toi mon Dieu" (en vo) :

 

Film disponible en DVD et Bluray (Zone 2 et B)

 

Note : 7 / 10