Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2015

Mademoiselle et son bébé / Mother bachelor - 1939

"Mademoiselle et son bébé" fait parti de ces comédies plus ou moins légères tournées par Ginger Rogers, pour sortir de son rôle d'éternelle partenaire féminin de Fred Astaire. Et à vrai dire, elle s'en tire plutôt bien, se construisant ainsi une nouvelle carrière, dans des films ou ses numéros dansés sont presque la plupart du temps inexistants. Aujourd'hui, Ginger Rogers et sa carrière sont totalement oubliés en France. Mais si on y regarde de plus près on retrouve dans sa filmographie tout une série de films qui entrecoupent, ses apparitions avec Fred Astaire. Ainsi, "Romance in Manhattan" (1935), ou encore "Star Of Midnight" (1936) avec William Powell sortent Ginger Rogers de son légendaire duo avec Astaire. Plus tard, on retrouve les plus connus, "Pension d'artistes" (1937) et "Mariage incognito" (1938). Et après "la dernière farandole" (1939), ultime comédie musicale au ton crépusculaire, tourné par le duo Rogers / Astaire, Ginger Rogers tourne la même année, une pure comédie avec David Niven, "Mademoiselle et son bébé". Le lecteur pressé me permettra quand même à dire, encore une fois ici, du peu d'intérêt des éditeurs pour cette star d'Hollywood. Ainsi, une bonne part, de sa filmographie manque à l'appel. J'ai déjà cité, "Romance in Manhattan" (1935), "Star Of Midnight" (1936), mais combien d'autres sont irrémédiablement perdus pour le cinéphile français averti : vacances payées (1938), "Double Chance" (1940), "Ses trois amoureux" (1941), "la folle histoire de Roxie Hart" (1942), "Les Nuits ensorcelées" (1944), manquent désespérément à l'appel, et je n'évoquerai pas le cas de "I'll be seeing you" (1944), disponible en Zone 1 sur Amazon.com à 44 $ ... Pour en revenir au film qui nous intéresse, "Mademoiselle et son bébé", nous montre première évidence, une Ginger Rogers capable de jouer réellement la comédie. Et quand on se rappelle ses premières apparitions parfois chaotiques à la Paramount, dans des courts-métrages, comme "Office Blues" (1930), il est clair que le vilain petit canard gauche à la voix rocailleuse de cette époque lointaine, s'est transformé en  majestueux cygne. Quant à "Mademoiselle et son bébé", premier film important du réalisateur Garson Kanin, il est loin d'être à mépriser. Le sujet est toujours plaisant et drôle. L'humour est fondé non pas sur la vulgarité, comme trop souvent aujourd'hui dans les comédies américaines, mais dans les situations. Ainsi, on rit donc beaucoup devant les situations impossibles que subit le couple David Niven / Ginger Rogers. On pourra reprocher peut être à David Niven, d'en faire un peu trop. Mais son physique, moins imposant que d'autres, donne un côté comique évident à son personnage, incapable d'être l'homme ou le patron qu'il voudrait être. Dans les bonnes surprises on constate la présence de Charles Coburn parfait en vieux père ronchon, insatisfait de la vie de patachon de son fils. Enfin, la belle photographie de Robert De Grasse, mériterait sans aucun doute, une autre édition que cette édition Montparnasse, à la qualité d'image très faible, même pour du noir & blanc. Alors les éditeurs, on se décide quand à redécouvrir vraiment la filmographie de Ginger Rogers ?

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ginger rogers,david niven,charles coburn,frank albertson,e.e. clive,elbert coplen jr.,ferike boros,ernest truex,leonard penn,paul stanton,frank m. thomas,edna holland,dennie moore,june wilkins,donald duck,robert de grasse,roy webb,garson kanin

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ginger rogers,david niven,charles coburn,frank albertson,e.e. clive,elbert coplen jr.,ferike boros,ernest truex,leonard penn,paul stanton,frank m. thomas,edna holland,dennie moore,june wilkins,donald duck,robert de grasse,roy webb,garson kanin

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ginger rogers,david niven,charles coburn,frank albertson,e.e. clive,elbert coplen jr.,ferike boros,ernest truex,leonard penn,paul stanton,frank m. thomas,edna holland,dennie moore,june wilkins,donald duck,robert de grasse,roy webb,garson kanin

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ginger rogers,david niven,charles coburn,frank albertson,e.e. clive,elbert coplen jr.,ferike boros,ernest truex,leonard penn,paul stanton,frank m. thomas,edna holland,dennie moore,june wilkins,donald duck,robert de grasse,roy webb,garson kanin

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ginger rogers,david niven,charles coburn,frank albertson,e.e. clive,elbert coplen jr.,ferike boros,ernest truex,leonard penn,paul stanton,frank m. thomas,edna holland,dennie moore,june wilkins,donald duck,robert de grasse,roy webb,garson kanin

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ginger rogers,david niven,charles coburn,frank albertson,e.e. clive,elbert coplen jr.,ferike boros,ernest truex,leonard penn,paul stanton,frank m. thomas,edna holland,dennie moore,june wilkins,donald duck,robert de grasse,roy webb,garson kanin

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,ginger rogers,david niven,charles coburn,frank albertson,e.e. clive,elbert coplen jr.,ferike boros,ernest truex,leonard penn,paul stanton,frank m. thomas,edna holland,dennie moore,june wilkins,donald duck,robert de grasse,roy webb,garson kanin

Ci-dessus : David Niven, Ginger Rogers & Frank Albertson

 Note : 7,5 / 10

22/08/2014

La fièvre de l'or noir / Pittsburgh - 1942

"La fièvre de l'or noir" ou dans son titre américain "Pittsburgh" est un film en noir & blanc de Lewis Seiler. On trouve assez peu d'informations sur internet, sur Lewi Seiler. On sait qu'il a commencé comme gagman et a été associé au western de Tom Mix dans les années 20. Concernant, "la fièvre de l'or noir", il est le 3ème et dernier film de John Wayne avec Marlene Dietrich, et le deuxième et dernier film du trio Wayne, Dietrich, et Randolph Scott. Les critiques de l'époque n'ont pas été très bonnes, reprochant au film, une certaine facilité scénaristique. Néanmoins, le film a de nombreuses qualités. Ainsi, si le scénario peut paraître par moment facile, il n'en est pas moins plaisant à suivre. Enfin, Randolph Scott ne joue pas un rôle de méchant. Ce rôle est réservé à un John Wayne, qui joue le pire patron qu'on peut imaginer : magouilleur, roublard, et prêt à exploiter ses propres ouvriers, ou même sa femme, pour son bien propre. On peut se demander, dans quelle mesure, Wayne a puisé dans son propre être pour jouer ce personnage. Peut être les critiques de l'époque ne l'ont pas compris. En tous les cas, le génie des deux scénaristes (Kenneth Gamet & Tom Reed), est de laisser une humanité au personnage de Wayne, lui laissant toujours une porte sortie pour retourner ou retomber du bon côté.

affiche-La-Fievre-de-l-or-noir-Pittsburgh-1942-1.jpgA l'avantage de "la fièvre de l'or", on peut aussi citer l'admirable photographie de Robert De Grasse, qui fait ici un travail incroyable, pour être en valeur, à toute force, la beauté de Marlene Dietrich. Le film ne refuse pas non plus quelques débats sociales sur le rôle des syndicats, des ouvriers ou sur le choix de la libre entreprise, finalement assez rares dans le cinéma américain de cette période. Quand on a fini, de voir "la fièvre de l'or noir", on ne peut que l'aimer, car il veut nous faire croire qu'il existe un chemin, une "way of life" à l'américaine, où même les plus misérables peuvent s'enrichir. Ce mythe américain, reste peut être la plus belle expression de ce film, à la forme cinématographique très soignée, et qui mérite d'être redécouvert. A noter une très belle image de l'édition Universal disponible en France.

wayne974.jpg

Ci-dessus : Randolph Scott & John Wayne

wayn1003.jpg

Ci-dessus : John Wayne

a_duk141.jpg

Ci-dessus : John Wayne, Marlene Dietrich & Randolph Scott

inéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, marlene dietrich, randolph scott, john wayne, Frank Craven, Louise Allbritton, Robert De Grasse, Hans J Salter, Frank Skinner, Lewis Seiler

inéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, marlene dietrich, randolph scott, john wayne, Frank Craven, Louise Allbritton, Robert De Grasse, Hans J Salter, Frank Skinner, Lewis Seiler

Disponible en DVD zone 2, en VO sous-titrée uniquement

Note : 7,5 / 10