Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/04/2015

Quatre tueurs et une fille / Four Guns to the Border - 1954

"Quatre tueurs et une fille" est un western en Technicolor de Richard Carlson. C'est une oeuvre de série B, mais avec énormément de qualités. On peut d'abord citer l'excellent casting avec en tête d'affiche, quelques vétérans du western : Rory Calhoun, Walter Brennan et John McIntire. La distribution est complétée par Colleen Miller, George Nader, Walter Brennan, et la distinguée Nina Foch. Nina Foch on l'a vu en "Marie-Antoinette" dans Scaramouche (1952) ou dans "un américain à Paris", dans un rôle de riche américaine. On peut ajouter au crédit de "Quatre tueurs et une fille", la magnifique photographie de Russell Metty. En effet, ce dernier joue en maître avec le clair-obscur, avec une allumette ou un éclaire qui illumine un visage. Mais "Quatre tueurs et une fille" se distingue des petits westerns, par un ton particulier, qui nous fait vivre les premières émotions sexuelles d'une jeune fille avec un homme qui doit avoir le double de son âge, et la scène dans l'écurie est presque érotique. D'autres scènes, comme celle où Colleen Miller joue avec un baton de sucre-d'orge, évoque là aussi quasiment ouvertement le sexe. C'est très rare une description aussi nette de la sexualité féminine dans un western de cette époque. On peut également évoquer la belle musique omniprésente.  Pour tout cela, on s'attache finalement beaucoup à ce très joli western, que Sidonis a très bien fait de sortir de l'oubli. On pourra regretter peut être un manque de drame qui en aurait fait à n'en pas douter, un chef-d'oeuvre du genre. A noter une belle qualité d'image, à tempérer par des ciels parfois solarisés.

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rory calhoun,colleen miller,george nader,walter brennan,nina foch,john mcintire,charles drake,jay silverheels,nestor paiva,robert f hoy,bob herron,russell metty,richard carlson

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rory calhoun,colleen miller,george nader,walter brennan,nina foch,john mcintire,charles drake,jay silverheels,nestor paiva,robert f hoy,bob herron,russell metty,richard carlson

Ci-dessus : Rory Calhoun

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rory calhoun,colleen miller,george nader,walter brennan,nina foch,john mcintire,charles drake,jay silverheels,nestor paiva,robert f hoy,bob herron,russell metty,richard carlson

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rory calhoun,colleen miller,george nader,walter brennan,nina foch,john mcintire,charles drake,jay silverheels,nestor paiva,robert f hoy,bob herron,russell metty,richard carlson

Ci-dessus : Walter Brennan & Colleen Miller

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rory calhoun,colleen miller,george nader,walter brennan,nina foch,john mcintire,charles drake,jay silverheels,nestor paiva,robert f hoy,bob herron,russell metty,richard carlson

Ci-dessus : Rory Calhoun

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rory calhoun,colleen miller,george nader,walter brennan,nina foch,john mcintire,charles drake,jay silverheels,nestor paiva,robert f hoy,bob herron,russell metty,richard carlson

Ci-dessus : George Nader, Nina Foch, Rory Calhoun

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rory calhoun,colleen miller,george nader,walter brennan,nina foch,john mcintire,charles drake,jay silverheels,nestor paiva,robert f hoy,bob herron,russell metty,richard carlson

Ci-dessus : Rory Calhoun & Colleen Miller

Disponible en DVD zone 2, chez Sidonis uniquement en VO sous-titrée français

Note : 7,5 / 10

16/07/2014

Pour elle un seul homme / The Helen Morgan Story - 1957

Il fallut 4 scénaristes (Nelson Gidding, Stephen Longstreet, Dean Riesner et Oscar Saul), pour écrire difficilement l'histoire de la grande chanteuse américaine, Helen Morgan. Il n'en reste pas moins que l'histoire prend quelques détours avec la réalité et reste un peu binaire. Mais pour ma part, j'ai trouvé Ann Blyth très convaincante en Helen Morgan. Certaines critiques ont dit que sa voix de soprano ne convenait pas et donc que la Warner ait engagée Goggi Grant pour le doublage. Par contre, d'autres commentateurs ont contesté ce choix. En réalité, lors d'un doublage l'actrice n'est jamais consacrée, car les critiques s'opposent devant un choix jugé raisonnable pour les uns et contestable pour les autres. Quoiqu'il en soit, Ann Blyth joue très bien son rôle et arrive à amener une vraie émotion dans les scènes dramatiques, et nous donne une formidable performance d'actrice dans le dernier tiers du film.

Pour-elle-un-seul-homme-affiche-9430.jpg

Michael Curtiz est à la réalisation et ça se voit. Tout est très soigné. La direction d'acteur est très bonne. La photographie est classique sans être trop présente ou trop excessive. Mais ce que l'on peut contester, c'est le look un peu années 50 de l'histoire qui est censée se passer dans les années 20. C'est le gros défaut du film qui n'arrive pas à nous faire oublier en terme de réalisme, "les fantastiques années 20" (1939) de Raoul Walsh avec James Cagney et Humphrey Bogart. Dans les fantastiques années 20, l'actualité était très présente, voir trop et on se plongeait littéralement dans l'époque vue par les Américains. Dans "Pour elle un seul homme", l'époque semble se diluer dans les problèmes de la chanteuse. C'est le principal défaut du film. Il faut noter que ce n'est pas la première participation d'Ann Blyth à un film de Michael Curtiz. En effet, elle avait déjà travaillé avec lui dans le superbe film, "le roman de Mildred Pierce" (1945). Curtiz se plaît à filmer les jambes des danseuses qui descendent des escaliers, comme beaucoup de réalisateurs hollywoodiens avant lui. Dernier film d'Ann Blyth pour le cinéma, c'est aussi une forme d'adieu pour cette magnifique actrice qui n'a eu pas la carrière qu'elle aurait méritée d'avoir. "Pour elle un seul homme" ne laisse donc pas indifférent, et malgré ses défauts on prend beaucoup de plaisir à suivre la vie d'Helen Morgan et à écouter des chansons nostalgiques mais superbes d'un mélodrame de qualité.

111a50227092875474b409d02e7.jpg

Ci-dessus : Ann Blyth

639311fd0ccc75861c84eaee6ba.jpg

48022108.jpeg

Ci-dessus : Paul Newman et Ann Blyth

Extrait :

 

La vraie Helen Morgan dans la version de "Show Boat" de 1936 :

 

Film disponible en DVD en VO sous-titrée (collection Fnac)

Note : 7,5 / 10

22/06/2014

L'implacable poursuite / The Saga of Hemp Brown - 1958

"L'implacable poursuite" est le deuxième et dernier western de Richard Carlson. C'est un western en Technicolor, bourré de qualités. Ainsi, il a tout d'abord un bon casting, avec en tête d'affiche le ténébreux Rory Calhoun. Rory Calhoun on se rappelle de lui pour ses interprétations dans de nombreux westerns de l'Universal, en particulier dans "le gaucho" (1952) de Jacques Tourneur, où Calhoun donnait la réplique à la belle Gene Tierney. Je me souviens l'avoir vu également dans "Crépuscule sanglantt" (1951). Alors on sait qu'avant de devenir un acteur, dans un style proche de celui de Robert Taylor, Calhoun a fait beaucoup de métiers. Ainsi, il a été camionneur, boxeur, et même gangster. Ainsi, il a fait un séjour à San Quentin (célèbre prison américaine). Ici le scénario de cet officier dégradé qui veut retrouver son honneur perdu est plutôt bon. Les dialogues sont plutôt percutants. On peut regretter que le film tourné en cinémascope, ait été malheureusement agrandi pour être diffusé au format Pan & Scan, dans la version présentée par Sidonis. Mais contrairement à d'autres films, le cadrage ne pose globalement pas de problèmes, et les couleurs ne sont absolument pas dévalées.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,rory calhoun,beverly garland,john larch,russell johnson,fortunio bonanova,richard carlson

Pour le reste du casting, on retrouve les jolies jambes de Beverly Garland, à ne pas confondre avec Beverly Aadland, cette dernière étant la dernière maitresse d'Errol Flynn, et  John Larch dans le rôle du méchant de service. Patrick Brion fait une présentation intéressante sur les bonus, car il nous explique que ce western a tout d'un film noir Et c'est vrai ! Jamais un western, n'a aussi peu ressemblé à un western. Ce héros attaqué et qui doit retrouver une bande d'assassins qui lui ont pris sa vie, ces femmes plus ou moins fatales qui apparaissent tout le long du film, tout concourt à faire de "l'implacable poursuite" un film noir, transposé dans un univers westernien. Cette originalité, fait donc ressortir l'oeuvre du lot de petits films de l'Universal de cette époque, et procure un certain à plaisir au spectateur et quelques surprises.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,rory calhoun,beverly garland,john larch,russell johnson,fortunio bonanova,richard carlson

Ci-dessous : Beverly Garland

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,rory calhoun,beverly garland,john larch,russell johnson,fortunio bonanova,richard carlson

Ci-dessus : John Larch et Rory Calhoun

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,rory calhoun,beverly garland,john larch,russell johnson,fortunio bonanova,richard carlson

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,rory calhoun,beverly garland,john larch,russell johnson,fortunio bonanova,richard carlson

Film disponible en DVD Zone 2, VF ou VO sous titrée chez Sidonis (promotion à 9,90 €) en ce moment chez Gibert Joseph.

Note : 7 / 10