Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/05/2016

Les Demoiselles Harvey / The Harvey Girls - 1946

"Le Demoiselles Harvey" nous raconte l'histoire d'un groupe de serveuses, d'une chaîne de restaurants où la bonne nourriture, et les bonnes manières avaient pour but de civiliser l'Ouest sauvage, et apporter la civilisation là où elle n'existait pas encore. Aujourd'hui, à notre époque, où l'inversion des valeurs et l'ensauvagement sont monnaie courante, ce scénario prête quelque peu à sourire. De plus, mélanger l'univers du western avec l'univers de la comédie musicale, c'est comme un peu mélanger la Choucroute et le chocolat. On est donc un peu désarçonné par le premier tiers du film. Puis finalement, on s'y habitue. Les chansons sont plutôt sympathiques, et il y a quand même un certain George Sidney à la réalisation et Arthur Freed à la production. Et ce sont deux grands maîtres de la comédie musicale sauce MGM. Le casting autour de Judy Garland, regroupe John Hodiak, Preston Foster, Angela Lansbury, Preston Foster, et une certaine Cyd Charisse qui crève déjà l'écran, malgré son rôle minuscule. Le film comprends quelques numéros épatants et un numéro de valse assez extraordinaire, qui fait chavirer le spectateur. On peut noter également un travail incroyable sur la photographie, par des ombres portés, et un travail dingue sur le Technicolor, avec un soin infini aux costumes, parsèment ainsi l'écran de petites touches colorées, pour faire de chaque scène un tableau incroyable où la couleur est reine. Oui, à un tel niveau de perfection, le scénario hyper-classique et rétro, est tellement sublimé qu'il est impossible de mal noter le film. "The Harvey Girls" est à voir et à revoir, ne serait-ce que pour sa pure forme, incroyablement parfaite.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,  Judy Garland, John Hodiak, Ray Bolger, Angela Lansbury, Preston Foster, Virginia O'Brien, Kenny Baker, Marjorie Main, Chill Wills, Selena Royle, Cyd Charisse, Ruth Brady, Jack Lambert, Edward Earle, Morris Ankrum, george sidney, arthur freed

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,judy garland,john hodiak,ray bolger,angela lansbury,preston foster,virginia o'brien,kenny baker,marjorie main,chill wills,selena royle,cyd charisse,ruth brady,jack lambert,edward earle,morris ankrum,george sidney,arthur freed

Ci-dessus : Angela Lansbury (noter le Technicolor sublimé)

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,  Judy Garland, John Hodiak, Ray Bolger, Angela Lansbury, Preston Foster, Virginia O'Brien, Kenny Baker, Marjorie Main, Chill Wills, Selena Royle, Cyd Charisse, Ruth Brady, Jack Lambert, Edward Earle, Morris Ankrum, george sidney, arthur freed

Ci-dessus : John Hodiak

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,  Judy Garland, John Hodiak, Ray Bolger, Angela Lansbury, Preston Foster, Virginia O'Brien, Kenny Baker, Marjorie Main, Chill Wills, Selena Royle, Cyd Charisse, Ruth Brady, Jack Lambert, Edward Earle, Morris Ankrum, george sidney, arthur freed

Ci-dessus : Angela Landsbury & John Hodiak

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,  Judy Garland, John Hodiak, Ray Bolger, Angela Lansbury, Preston Foster, Virginia O'Brien, Kenny Baker, Marjorie Main, Chill Wills, Selena Royle, Cyd Charisse, Ruth Brady, Jack Lambert, Edward Earle, Morris Ankrum, george sidney, arthur freed

Ci-dessus : Judy Garland & Ray Bolger

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,  Judy Garland, John Hodiak, Ray Bolger, Angela Lansbury, Preston Foster, Virginia O'Brien, Kenny Baker, Marjorie Main, Chill Wills, Selena Royle, Cyd Charisse, Ruth Brady, Jack Lambert, Edward Earle, Morris Ankrum, george sidney, arthur freed

Ci-dessus : Les Harvey Girls au complet (noter Cyd Charisse au premier rang à droite)

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,  Judy Garland, John Hodiak, Ray Bolger, Angela Lansbury, Preston Foster, Virginia O'Brien, Kenny Baker, Marjorie Main, Chill Wills, Selena Royle, Cyd Charisse, Ruth Brady, Jack Lambert, Edward Earle, Morris Ankrum, george sidney, arthur freed

Ci-dessus : Judy Garland & John Hodiak

Extrait de la fameuse scène du bal :

Disponible en DVD chez Warner en VO sous-titrée français

 

Note : 8 / 10

16/12/2014

Quand la poudre parle / Law and Order - 1953

Pour les amateurs de western, je vais vous parler d'un film que j'ai vu récemment et très sympathique. Il s'agit de "quand la poudre parle", un western en Technicolor tourné par Nathan Juran, avec Ronald Reagan. Alors je sais qu'aujourd'hui, il est de mode de faire du "Reagan-bashing", mais franchement c'est un peu stupide, car pour jouer dans des films dirigés par Raoul Walsh  Edmund Goulding, ou encore Sam Wood, il fallait être un bon acteur. Tellement bon acteur, que comme vous le savez tous, il devait arriver à se faire élire président des Etats-Unis, et à gagner la guerre froide. Il ne faut donc pas sous-estimer le talent d'acteur de Ronald Reagan, même si il n'a pas évidemment une carrière cinématographique, à la hauteur de sa carrière politique. Pour le réalisateur de "quand la poudre parle", Nathan Juran, celui-ci était le décorateur de "qu'elle était verte ma vallée" (1941) de John Ford, ou de "le fil du rasoir" (1946) avec Tyrone Power. Il tournera la même année pour l'Universal, "la légende de l'épée magique" (1953) et "le septième voyage de Sinbad" (1958).

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,ronald reagan,dorothy malone,preston foster,alex nicol,ruth hampton,russell johnson,barry kelley,chubby johnson,jack kelly,dennis weaver,wally cassell,richard garrick,nathan juran

"Quand la poudre parle" ne révolutionne pas le western, mais a pas mal de qualités dont un bon casting avec Dorothy Malone, qui nous laisse rêver à ses charmes. Enfin, le méchant est comme il se doit détestable. On passe donc un bon moment devant un film en Technicolor à la photographie recherchée. Les décors ne sont pas non plus en reste. Il n'y a donc pas grand chose à reprocher à ce film, sinon peut être le classicisme presque extrême du scénario et la faible ambition de l'oeuvre. Il n'en reste pas moins que "quand la poudre parle" reste un très bon divertissement.

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,ronald reagan,dorothy malone,preston foster,alex nicol,ruth hampton,russell johnson,barry kelley,chubby johnson,jack kelly,dennis weaver,wally cassell,richard garrick,nathan juran, Universal

Ci-dessous : Ronald Reagan

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,ronald reagan,dorothy malone,preston foster,alex nicol,ruth hampton,russell johnson,barry kelley,chubby johnson,jack kelly,dennis weaver,wally cassell,richard garrick,nathan juran, Universal

Ci-dessous : Dorothy Malone

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,ronald reagan,dorothy malone,preston foster,alex nicol,ruth hampton,russell johnson,barry kelley,chubby johnson,jack kelly,dennis weaver,wally cassell,richard garrick,nathan juran, Universal

Ci-dessus : Ronald Reagan (en mauvaise posture)

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,ronald reagan,dorothy malone,preston foster,alex nicol,ruth hampton,russell johnson,barry kelley,chubby johnson,jack kelly,dennis weaver,wally cassell,richard garrick,nathan juran, Universal

Ci-dessus : Dorothy Malone & Ronald Reagan (le futur président aide pour la vaisselle)

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,ronald reagan,dorothy malone,preston foster,alex nicol,ruth hampton,russell johnson,barry kelley,chubby johnson,jack kelly,dennis weaver,wally cassell,richard garrick,nathan juran, Universal

Ci-dessus : Dorothy Malone & Ronald Reagan

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,ronald reagan,dorothy malone,preston foster,alex nicol,ruth hampton,russell johnson,barry kelley,chubby johnson,jack kelly,dennis weaver,wally cassell,richard garrick,nathan juran, Universal

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,ronald reagan,dorothy malone,preston foster,alex nicol,ruth hampton,russell johnson,barry kelley,chubby johnson,jack kelly,dennis weaver,wally cassell,richard garrick,nathan juran, Universal

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,ronald reagan,dorothy malone,preston foster,alex nicol,ruth hampton,russell johnson,barry kelley,chubby johnson,jack kelly,dennis weaver,wally cassell,richard garrick,nathan juran, Universal

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,ronald reagan,dorothy malone,preston foster,alex nicol,ruth hampton,russell johnson,barry kelley,chubby johnson,jack kelly,dennis weaver,wally cassell,richard garrick,nathan juran, Universal

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,ronald reagan,dorothy malone,preston foster,alex nicol,ruth hampton,russell johnson,barry kelley,chubby johnson,jack kelly,dennis weaver,wally cassell,richard garrick,nathan juran, Universal

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,ronald reagan,dorothy malone,preston foster,alex nicol,ruth hampton,russell johnson,barry kelley,chubby johnson,jack kelly,dennis weaver,wally cassell,richard garrick,nathan juran, Universal

 

La présentation de Mr Patrick Brion :

 

La bande-annonce :

Disponible chez nos amis de Sidonis & Calysta en DVD zone 2 mais seulement en VO sous-titrée (à noter une belle copie)

 

Note : 7 / 10

20/05/2014

La gloire du cirque / Annie Oakley - 1935

C'est parfois amusant de voir l'acharnement d'un site comme DVDclassik pour couler un film. "La gloire du cirque" en est l'exemple précis. Si le film manque parfois un peu d'un contenu dramatique dans son scénario, si la réalisation de George Stevens est ici loin d'être extraordinaire, le film est parcouru tout de même d'une certaine innocence propre à l'oeuvre de George Stevens, avant guerre. En effet, George Stevens vivra l'expérience du combat et reviendra changé. Son cinéma sera alors (après guerre), beaucoup plus réaliste et préfigurera en particulier dans ses westerns, la violence qui éclatera à la fin des années 60, sur les écrans américains. Ici, il n'en est évidemment pas question. La reine du cirque reste un spectacle divertissant, avec un casting d'acteurs, que l'on a connu plus inspiré (Barbara Stanwyck, Preston Foster, Melvyn Douglas). Il n'en reste pas moins que le film se regarde, sans être inoubliable que ce soit formellement ou même au niveau du fond. Malgré tout, on est très loin de la catastrophe que veulent nous vendre par force, certaines critiques.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, film, films, Barbara Stanwyck, Preston Foster, Melvyn Douglas, Moroni Olsen, Pert Kelton, Andy Clyde, Chief Thunderbird, Margaret Armstrong, Delmar Watson, Adeline Craig, Ernie Adams, Richard Alexander, Philip Armenta, Frank Austin, Brooks Benedict, George Stevens

On notera enfin que le personnage d'Annie Oakley fut également la vedette de "Annie du Far West" (Annie Get Your Gun), comédie musicale de Herbert et Dorothy Fields, musique d'Irving Berlin, créée à Broadway en 1946 et portée à l'écran sous le titre d' "Annie, la reine du cirque" (Annie Get Your Gun) par George Sidney en 1950 avec Betty Hutton dans le rôle d'Annie Oakley.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, film, films, Barbara Stanwyck, Preston Foster, Melvyn Douglas, Moroni Olsen, Pert Kelton, Andy Clyde, Chief Thunderbird, Margaret Armstrong, Delmar Watson, Adeline Craig, Ernie Adams, Richard Alexander, Philip Armenta, Frank Austin, Brooks Benedict, George Stevens

Ci-dessous : Barbara Stanwyck et Preston Foster

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, film, films, Barbara Stanwyck, Preston Foster, Melvyn Douglas, Moroni Olsen, Pert Kelton, Andy Clyde, Chief Thunderbird, Margaret Armstrong, Delmar Watson, Adeline Craig, Ernie Adams, Richard Alexander, Philip Armenta, Frank Austin, Brooks Benedict, George Stevens

Ci-dessous : Barbara Stanwyck

Disponible aux Editions Montparnasse en DVD zone 2, VO Sous-titrée, (image douce mais correcte même en projection)

Note : 5 / 10

26/01/2014

Ladies they talk about - 1933

"Ladies they talk about" est un film pré-code qui met en scène Barbara Stanwyck dans une prison de femmes. On retrouve également à l'affiche Preston Foster et Lyle Talbot, mais aussi la très jolie Dorothy Burgess. A la réalisation on retrouve le réalisateur de Robin des bois, William Keighley, qui est assez inspiré. Le film navigue entre l'horreur de l'exclusion de la société de ces femmes. Mais l'humour est souvent présent et l'érotisme aussi. Une détenue proclame d'ailleurs que ce qui manque le plus ici c'est la liberté, mais aussi les hommes. Le film navigue donc entre vengeance, frustration, et pardon. Ici Barbara Stanwyck porte toute seule le film sur ces épaules. Et les autres acteurs font finalement assez pâles figures à côté d'elle. On retiendra malgré tout le personnage du chef de la police, joué par Robert McWade, qui lui ne s'en laisse pas compter. On notera qu'il disparaîtra 3 ans après le tournage de ce film. On note la présence d'un deuxième réalisateu Howard Bretherton, mais à cette heure, je suis incapable de dire qu'elle a été son rôle dans le tournage.

ladies-they-talk-about-movie-poster-1933-1020198479.jpgIl est amusant de constater qu'une détenue du film, Dorothy Burgess, avait eu affaire avec la justice, suite à un accident de voiture, le 23 décembre 1932. Elle elle avait donc été accusée d'homicide involontaire, après son implication dans cet accident de la route, et le décès d'une personne. L'affaire se soldait par le versement d'une importante somme d'argent aux parents de la défunte. Il n'en reste pas moins que cela devait être assez troublant pour le public de l'époque, de voir ainsi la belle Dorothy Burgess, derrière les barreaux, alors qu'elle même avait eu des difficultés pour ne pas se retrouver en prison. En dehors de cette anecdote et de la belle plastique de Dorothy Burgess, on ne peut pas dire que l'on est impressionné ici par son jeu d'actrice, quant à lui très moyen. Elle disparaîtra prématurément, d'une attaque de tuberculose en 1961. Pour le reste, "Ladies they talk about" a assez de rebondissements, d'humour et d'érotisme pour être un encore aujourd'hui un honnête divertissement, avec quelques scènes particulièrement bien traitées (par exemple celles du tunnel, où William Keighley joue avec les reflets de l'eau).

03.PNG

Ci-dessus : Barbara Stanwyck et Robert McWade

ladies-they-talk-about--2.jpg

Ci-desuss : Barbara Stanwyck et Lillian Roth

Forbidden_Hollywood_Volume_5-DVD-Warner-R0-Ladies_They_Talk_About-03001.jpg

Ci-dessus : Dorothy Burgess

Forbidden_Hollywood_Volume_5-DVD-Warner-R0-Ladies_They_Talk_About-05545.jpg

Ci-dessus : Lyle Talbot

Dorothy Burgess   (21).jpg

Ci-dessus : Photo de Dorothy Burgess

 

Extrait :

 

Clip vidéo :

 

Disponible chez Warner Bros sur la boutique internet de l'éditeur en DVD Zone 2, sous-titrage français.

Note : 6,5 / 10

18/08/2013

Tomahawk - 1951

Aujourd'hui c'est dimanche, je vous laisse donc dans les mains de Mr Patrick Brion, qui va vous présenter un très beau western : "Tomahawk". Ce film prend le parti des indiens peut être pour la première fois. Le film a beaucoup de qualités dont un très beau Technicolor. On pourra lui reprocher malgré tout, un scénario inachevé en particulier concernant la romance entre Van Heflin et Yvonne de Carlo. Cela reste malgré tout un beau film, très attachant dont les faibles moyens sont compensés par la justesse du propos et le jeu des acteurs.

tomahawk0001.jpg

525.JPG

526.JPG

527.JPG

528.JPG

 

La présentation de Mr Brion :

Film disponible en DVD zone 2, VF et VO sous titré, sur Amazon, le site de l'éditeur Sidonis/Calysta ou dans les magasins spécialisés (FNAC, Gibert) ou certaines grandes surfaces.

Note : 7 / 10

22/12/2012

La Vallée du jugement / Valley of decision - 1945

"La vallée du jugement" est film avec Gregory Peck tourné en 1945 par la MGM. Le réalisateur Tay Garnett est derrière la caméra.  Le sujet décrit la vie d'une famille d'industriels de l'acier vers 1880 aux USA, avec leurs espoirs, leurs difficultés et les relations qu'ils entretiennent avec leurs ouvriers. Bien évidemment, on ne peut regarder ce film sans penser à "Quelle était verte ma vallée" tourné par John Ford 4 ans plus tôt pour la Twentieth Century Fox.  En plus de Gregory Peck on retrouve dans les rôles principaux Greer Garson et Donald Crisp. Et comme d'habitude Donald Crisp a le rôle du père de famille, mais contrairement à "Quelle était verte ma vallée", il a ici le rôle du patron détesté par une bonne partie des ouvriers. La distribution est aussi complétée par Marsha Hunt (Constance), Lionel Barrymore (l'ouvrier blessé en chaise roulante) et Preston Foster (délégué syndical). Preston Foster on l'a vu joué dans le film précédemment commenté, "Love before Breakfast".

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,gregory peck,greer garson,donald crisp,lionel barrymore,preston foster,gladys cooper,toy garnett

Le point fort du film, vous l'aurez compris, c'est donc bien sa distribution. On a des acteurs et actrices de grands talents que ce soit pour les premiers comme pour les seconds rôles. Peck est convaincant en jeune héritier de l'industrie de l'acier, comme Greer Garson en amoureuse transie. Mais ce sont bien les seconds rôles qui retiennent l'attention. Crisp je l'ai déjà dit maîtrise parfaitement son rôle. Mais surtout Lionel Barrymore est excellent et crève l'écran en ouvrier handicapé aigri et détestant à mort le patron. Enfin, Preston Foster fait penser par moment à George Marchais dans son rôle de délégué syndical. Quand on sait qu'il interprêtait un dirigeant d'une grande entreprise dans "Love before Breakfast", on mesure l'étendue du talent de tous ces acteurs.  On retiendra également dans cette distribution, le premier rôle de Dean Stockwell, ici enfant, que les amateurs de séries auront plus tard l'habitude de voir jouer dans "Code Quantum".

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,gregory peck,greer garson,donald crisp,lionel barrymore,preston foster,gladys cooper,toy garnett

Ci-dessus : Donald Crisp et Gregory Peck

Non ce qui plombe un peu le film, c'est finalement la comparaison avec son prédecesseur, "Quelle était verte ma vallée". En effet, la force d'un film est d'arriver à nouer une intrigue intéressante pour arriver à maintenir l'attention du spectateur du début à la fin du métrage. Ici, le film y arrive que partiellement ou à de rares moments. On a du mal à se passionner pour cette famille très riche et qui pour la plupart de ses membres ne s'intéresse que peu à son industrie. Le film arrivera à nouer une intrigue avec la romance entre Marie (Greer Garson) fille d'ouvrier et Gregory Peck (le fils du patron). Puis il y aura la grève, qui donnera son lot d'actions et de rebondissements. Mais finalement les passages les plus intéressants sont traités trop rapidement, et autant la vie simple des ouvriers attirait l'attention dans "Quelle était verte ma vallée", autant ici la vie très lisse d'une riche famille sans énormément d'ambitions ne passionne guère. Enfin la réalisation très académique de Tay Garnett n'attire pas l'oeil comme celle de John Ford c'est si bien le faire. Ainsi les luttes sociales finies, la conclusion du film se bornera à trouver une solution à la conservation à tout prix du patrimoine industriel, ou pour faire simple du capital. Pour y arriver il faudra aussi la part de Marie (la fille d'ouvrier) et la bonne volonté de Constance (la jeune mariée pas trop avide). Voilà toute la morale du film. On pourra donc trouver la leçon comme de peu d'importance et attendre une sortie Bluray du chef-d'oeuvre de John Ford : "Quelle était verte ma vallée" pour espérer un meilleur spectacle.

 

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,gregory peck,greer garson,donald crisp,lionel barrymore,preston foster,gladys cooper,toy garnett


Extrait :

 

Disponible en Zone 2 dans les Trésors Warner sur le site de l'éditeur.

 

NOTE : 6 / 10

21/12/2012

Ce que femme veut / Love before Breakfast - 1936

"Ce que femme veut" ou "Love before breakfast" est une courte comédie (1h09) avec Carole Lombard tourné en 1936 par Walter Lang. Le titre de travail était Spinster Dinner qui était le titre d'une courte nouvelle de Faith Baldwin. L'histoire assez classique mettait en avant la vie d'un millionnaire, homme d'affaires de son état qui fait n'importe quoi pour conquérir et séduire une belle jeune femme (Carole Lombard). Malheureusement la stratégie trop évidente du monsieur gâche tout et il ne se fait que détester par la belle. Mais la situation sera t'elle la même jusqu'au bout du film ? Sur ce scénario très simple, Lang construit un film enlevé et jamais ennuyeux.

tumblr_m5znvut5i61r63m56o1_500.jpg

L'intrigue paraît d'ailleurs très contemporaine dans sa construction et dans sa structure et on aurait parfois l'impression d'être devant un film plus moderne si on mettait d'autres costumes et si on ajoutait des téléphones portables. Néanmoins cette intrigue classique rend le film presque banal et pas réellement remarquable d'une production de comédies courantes dans les années 30. Concernant le casting on retrouve avec plaisir Preston Foster et Cesar Romero. Ce dernier restera célèbre pour les amateurs de Comics oour son rôle du Joker dans une version de Batman de 1966. Quant à "Love before breakfast" ce n'est donc pas un mauvais film, mais juste un petit film sans prétention d'ailleurs tourné en un peu plus d'un mois. Ainsi, aussi vite vu, il sera oublié. Intéressant à voir quand la soirée est trop courte et ne permet pas de mettre un film plus ambitieux. Il réserve néanmoins quelques scènes amusantes et n'a pas à rougir de la comparaison avec des comédies légères récentes.

 

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,carole lombard,cesar romero,preston foster,walter lang


cinéma, cinema, film, films, dvd, bluray, acteur, actrice, carole lombard, cesar romero, preston foster, walter lang

cinéma, cinema, film, films, dvd, bluray, acteur, actrice, carole lombard, cesar romero, preston foster, walter lang

Ci-dessus Carole Lombard et Preston Foster :

cinéma, cinema, film, films, dvd, bluray, acteur, actrice, carole lombard, cesar romero, preston foster, walter lang

Ci-dessus, Carole attendant un appel .....


Extrait "Somebody is looking for troubles ??"

 Disponible dans le Coffret Carole Lombard Zone 1