Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/04/2015

Joe Dakota - 1957

"Joe Dakota" est un western de série B, en Technicolor, produit par l'Universal. En effet, l'Universal s'était fait un peu une spécialité dans ce type de films, pendant plusieurs dizaines d'années. Ces films ne devaient pas rapporter énormément, mais assez pour permettre au studio de gagner de l'argent, avec un investissement minimal. Ici, on a droit à un scénario particulièrement soigné et surtout sur un thème très peu abordé dans la mythologie westernienne : la lutte pour le pétrole. Le casting est soigné avec Jock Mahoney, Luana Patten, Barbara Lawrence, Charles McCraw. Dans les seconds rôles, on trouve, Lee Van Cleef, dont il n'est plus besoin de faire la présentation, mais aussi, Claude Akins, Anthony Caruso. Jock Mahoney a commencé sa carrière comme cascadeur. Le scénario est quant à lui, proche "d'un homme est passé" (1955) avec Spencer Tracy, à la différence que le héros Jock Mahoney joue tout en douceur, et prend le plus souvent à la légère, toutes les menaces de la communauté. Cette sombre histoire de pétrole, est relevé par la romance entre le héros et Luana Patten, qui ajoute beaucoup de tendresse et de délicatesse à l'ensemble, lui même porté par une jolie chanson de Ray Joseph et de Mack David (The flower of San Antone). La première scène, qui introduit les deux personnages principaux, et cette rencontre fortuite entre Jock Mahoney et Luana Patten, augure d'un très bon film. En effet, il y a quelque chose, lorsqu'on voit cet homme seul arrivé dans une ville déserte, où seule apparaît une jeune fille, adossée contre le mur du seul magasin de cette ville minuscule. "Joe Dakota" apporte donc son lot d'aventures, et si les ellipses scénaristiques plombent parfois un peu le film. Il n'en reste pas moins un film, au ton et au sujet très original, bercé d'une douce légèreté, qui lui convient parfaitement. A n'en pas douter, une bonne pioche de Sidonis.

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,jock mahoney,luana patten,lee van cleef,charles mcgraw,claude akins,anthony caruso,barbara lawrence,paul birch,richard bartlett

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,jock mahoney,luana patten,lee van cleef,charles mcgraw,claude akins,anthony caruso,barbara lawrence,paul birch,richard bartlett

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,jock mahoney,luana patten,lee van cleef,charles mcgraw,claude akins,anthony caruso,barbara lawrence,paul birch,richard bartlett

Ci-dessus : Jock Mahoney & Luana Patten

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,jock mahoney,luana patten,lee van cleef,charles mcgraw,claude akins,anthony caruso,barbara lawrence,paul birch,richard bartlett

Ci-dessus : Jock Mahoney & Luana Patten

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,jock mahoney,luana patten,lee van cleef,charles mcgraw,claude akins,anthony caruso,barbara lawrence,paul birch,richard bartlett

Ci-dessus : Luana Patten

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,jock mahoney,luana patten,lee van cleef,charles mcgraw,claude akins,anthony caruso,barbara lawrence,paul birch,richard bartlett

Ci-dessus : Jock Mahoney & Luana Patten

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,jock mahoney,luana patten,lee van cleef,charles mcgraw,claude akins,anthony caruso,barbara lawrence,paul birch,richard bartlett

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,jock mahoney,luana patten,lee van cleef,charles mcgraw,claude akins,anthony caruso,barbara lawrence,paul birch,richard bartlett

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,jock mahoney,luana patten,lee van cleef,charles mcgraw,claude akins,anthony caruso,barbara lawrence,paul birch,richard bartlett

Ci-dessus : Luana Patten

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,jock mahoney,luana patten,lee van cleef,charles mcgraw,claude akins,anthony caruso,barbara lawrence,paul birch,richard bartlett

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,jock mahoney,luana patten,lee van cleef,charles mcgraw,claude akins,anthony caruso,barbara lawrence,paul birch,richard bartlett

Ci-dessus : Jock Mahoney & Luana Patten

Présentation de Mr Patrick Brion :

Disponible en DVD zone 2 en VO sous-titrée français chez Sidonis

Note : 6,5 / 10

13/07/2013

Le salaire de la violence / Gunman's Walk - 1958

Il y a quelques films et encore beaucoup moins de westerns qui arrivent à s'élever au niveau de la tragédie grecque. Mais c'est bien ici le cas du "Salaire de la violence" qui est un western qui a été très sous-estimé lors de sa sortie, mais qui mérite d'être redécouvert de toute urgence. En effet, le scénario est particulièrement bien travaillé et digne de nos grands auteurs classiques (Racine, Corneille etc). Et ce n'est pas très étonnant car on retrouve comme scénariste, Frank S Nugent, scénariste entre autre du "Massacre de Fort Apache" (1948), de "la charge héroïque" (1949) ou de "la prisonnière du désert" (1956). Le scénario porte essentiellement sur la vie d'un patron de ranch (Van Heflin), entouré de ses deux fils, dont l'un se conduit mal et l'autre va s'amouracher d'une fille métisse. Les fils vont causer le désespoir de leur père et amener un final tragique que l'on redoute dès le début de l'intrigue. Le film revisite les rapports père/fils comme rarement un western l'a fait. Pour ma part, ce film m'a beaucoup parlé car il m'a renvoyé des souvenirs personnels. On ne ressort pas indemne de ce "salaire de la violence", car le film met en avant les fautes des parents, comme le travers des enfants. L'éducation des parents est elle responsable de la mauvaise conduite d'un enfant devenu adulte ou est-ce inné chez certains enfants dès le départ ? Le film ne répond pas catégoriquement à cette question, mais tente de montrer que la meilleure volonté du monde n'est peut être pas toujours suffisante.

sanstitre91m.jpg

Dans le casting, on retrouve donc Van Heflin, Tab Hunter, Kathryn Grant et James Darren. James Darren on se souvient surtout de lui pour son rôle de Spyros Pappadimos dans "les canons de Navaronne" (1961). Alors c'est vrai que Tab Hunter a parfois ici, un jeu proche de la bûche. Mais comment pourrait-il en être autrement alors qu'il interprête ce personnage à la personalité malade. Quant à Van Heflin il n'en est pas à son premier western ayant déjà joué avec Tab Hunter dans "le cri de la victoire" (1955), puis avec d'autres acteurs dans "Tomahawk" (1951), "l'homme des vallées perdues" (1953), ou "le Raid" (1954) ou encore "3H10 pour Yuma" (1957). Ici il fait preuve de son immense talent et prouve qu'il méritait mieux que certains de ses rôles de début de carrière. Pour finir, on notera la belle musique de George Duning, responsable l'année précédente de la musique de "3H10 pour Yuma" sortie l'année précédente. J'ai donc été très surpris et conquis par ce "salaire de la violence" (filmé en Cinémascope et Technicolor),  film au message très pessimiste, mais néanmoins indispensable. A voir absolument.

389460.1020.A.jpg

2.jpg

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, van heflin, Tab hunter, James Darren, Kathryn Grant, George Duning, Phil Karlson

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, van heflin, Tab hunter, James Darren, Kathryn Grant, George Duning, Phil Karlson

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, van heflin, Tab hunter, James Darren, Kathryn Grant, George Duning, Phil Karlson

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, van heflin, Tab hunter, James Darren, Kathryn Grant, George Duning, Phil Karlson

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, van heflin, Tab hunter, James Darren, Kathryn Grant, George Duning, Phil Karlson

 

Présentation du film par Mr Patrick Brion :


http://youtu.be/ysj-52vddAg

 

Bande-annonce :

Note : 8,5 / 10