Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2015

Le Fleuve de la dernière chance / Smoke Signal - 1955

"Le fleuve de la dernière chance" est un western en Technicolor de l'Universal, au scénario très original de Jerry Hopper. Ainsi, le scénario, nous rapproche du film d'aventures tout autant que du western. Ainsi, le film nous raconte l'histoire d'une escouade de cavalerie, en territoires indiens, et assiégées dans un fort. Le seul espoir de survie pour ces hommes, apparaît rapidement être le fleuve qui coule à côté du fort. Il y a assez peu de westerns, où un fleuve est un élément central du récit. On pense à "la rivière sans retour" (1954) d'Otto Preminger avec Robert Mitchum et Marilyn Monroe, ou encore à "la captive aux yeux clairs" (1952) de Howard Hawks. Mais dans "le fleuve de la dernière chance", les scénaristes mettent en valeur, de façon assez unique dans l'histoire du western, un renégat, en la personne de Dana Andrews. Ainsi, Dana Andrews, joue un capitaine, déserteur de son régiment, parti vivre avec les indiens. C'est assez unique pour attirer l'attention du spectateur. Le film bénéficie de quelques belles scènes en extérieur en particulier un plan précis où on voit un chef indien de dos, qui regarde partir les soldats. Le plan est très fordien dans sa conception. Malheureusement, beaucoup trop de scènes sont tournées avec des transparences, assez peu convaincantes, qui décrédibilisent quelque peu le film. Heureusement, Dana Andrews et surtout Piper Laurie tiennent le récit. Si Dana Andrews fait le travail, Piper Laurie est quant à elle, très convaincante en fille de colonel à la recherche de la vérité et accessoirement de l'amour. Elle donne au film ces quelques moments de tendresse et d'émotion. La photographie est tout à fait correct et la direction musicale de Joseph Gershenson, rehausse l'ensemble de l'oeuvre. En résumé, "le fleuve de la dernière chance", est une bonne surprise, qui fait passer une plaisante soirée, du moment, où on ne lui en demande pas de trop. C'est donc une très bonne pioche de l'éditeur "Opening", qui nous donne en plus un master, exempt de défauts majeurs, sans être non plus extraordinaire. On regrettera par contre l'absence d'une présentation d'un historien du cinéma et d'une section bonus limitée, à la seule bande-annonce.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,dana andrews,piper laurie,rex reason,william talman,milburn stone,douglas spencer,gordon jones,william schallert,robert j. wilke,william phipps,pat hogan,peter coe,joseph gersenshon,jerry hopper

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,dana andrews,piper laurie,rex reason,william talman,milburn stone,douglas spencer,gordon jones,william schallert,robert j. wilke,william phipps,pat hogan,peter coe,joseph gersenshon,jerry hopper

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,dana andrews,piper laurie,rex reason,william talman,milburn stone,douglas spencer,gordon jones,william schallert,robert j. wilke,william phipps,pat hogan,peter coe,joseph gersenshon,jerry hopper

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,dana andrews,piper laurie,rex reason,william talman,milburn stone,douglas spencer,gordon jones,william schallert,robert j. wilke,william phipps,pat hogan,peter coe,joseph gersenshon,jerry hopper

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,dana andrews,piper laurie,rex reason,william talman,milburn stone,douglas spencer,gordon jones,william schallert,robert j. wilke,william phipps,pat hogan,peter coe,joseph gersenshon,jerry hopper

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,dana andrews,piper laurie,rex reason,william talman,milburn stone,douglas spencer,gordon jones,william schallert,robert j. wilke,william phipps,pat hogan,peter coe,joseph gersenshon,jerry hopper

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,dana andrews,piper laurie,rex reason,william talman,milburn stone,douglas spencer,gordon jones,william schallert,robert j. wilke,william phipps,pat hogan,peter coe,joseph gersenshon,jerry hopper

Film disponible en DVD Zone 2, en VF et VO sous titrée chez Opening

Note : 6,5 / 10

24/01/2014

La charge des tuniques bleues / The last Frontiere - 1955

"La charge des tuniques bleues" est un western en Technicolor et en cinémascope d'Anthony Mann. Anthony Mann avait réalisé l'année précédente, l'excellent "je suis un aventurier" avec James Stewart, et en 1955 "l'homme de la plaine" avec le même James Stewart. Ici c'est Victor Mature qui a le rôle titre et même si Anne Bancroft n'apparaît pas tout de suite au générique, c'est bien sa relation avec Mature qui crève l'écran. Mais on en reparlera plus tard. J'avoue que la jaquette du boitier DVD n'était pas très vendeuse et juste un peu mieux que l'horrible affiche française que vous pouvez voir ci-dessous. Tout d'abord parce que le film a un ton décalé, qui jure avec la production courante de l'époque. On nous propose la vie d'un fort en territoire indien. à travers la relation entre un trappeur qui devient éclaireur de l'armée (Victor Mature) et une femme délaissée (Anne Bancroft) par son mari (Robert Preston), colonel du régiment avide de gloire. La relation amoureuse entre Victor Mature et Anne Bancroft est ici brûlante, et la sexualité est suggérée très fortement, comme rarement vu dans le cinéma hollywoodien de cette époque. L'adultère est mise en avant et les concepts chrétiens de fidélité sont battus en brêche. Ainsi, si dans "la charge fantastique" (1942), le couple Errol Flynn / Olivia Havilland avaient des adieux magnifiques. Ici les adieux ne sont que l'occasion de clôturer une nouvelle dispute. Le romantisme est donc absent du film. C'est un choix et cela donne un ton particulier au film.

 

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,victor mature,robert preston,guy madison,james whitmore,anne bancroft,russell collins,peter whitney,pat hogan,anthony mann

Enfin, l'obsession du colonel qui veut absolument avoir son moment de gloire, si elle fait écho à la même recherche de gloire de Henry Fonda dans "le massacre de Fort Apache", elle ne trouve ici aucune légitimité, ni beaucoup d'opposition dans la faible prestation de Guy Madison. Et la légende, ne vient pas sauver la réputation du colonel. Alors c'est vrai que le film ne tombe pas dans les excès contestataires des années 60. Mais il n'en reste pas moins extrêmement novateur sur bien des points, ainsi que sur la confrontation entre l'homme civilisé barbare et le mythe du "bon sauvage". Enfin, Anthony Mann nous donne à suivre des combats en lisière de forêt, qui de "la chute de l'empire romain" (1964) à "Gladiator" (2000) parcourt l'histoire du cinéma, donnant là encore un ton si particulier au film. Vous auriez donc tort de vous priver d'un western vraiment pas comme les autres, où l'héroïque colonel est le problème et l'éclaireur sous éduqué, la réponse.  Un western en avance de 15 ans sur son temps, c'est assez rare pour être signalé.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,victor mature,robert preston,guy madison,james whitmore,anne bancroft,russell collins,peter whitney,pat hogan,anthony mann

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,victor mature,robert preston,guy madison,james whitmore,anne bancroft,russell collins,peter whitney,pat hogan,anthony mann

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,victor mature,robert preston,guy madison,james whitmore,anne bancroft,russell collins,peter whitney,pat hogan,anthony mann

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,victor mature,robert preston,guy madison,james whitmore,anne bancroft,russell collins,peter whitney,pat hogan,anthony mann

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,victor mature,robert preston,guy madison,james whitmore,anne bancroft,russell collins,peter whitney,pat hogan,anthony mann

Ci-dessus : Victor Mature et Anne Bancroft

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,victor mature,robert preston,guy madison,james whitmore,anne bancroft,russell collins,peter whitney,pat hogan,anthony mann

Ci-dessus : Robert Preston et Victor Mature

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,victor mature,robert preston,guy madison,james whitmore,anne bancroft,russell collins,peter whitney,pat hogan,anthony mann

Ci-dessus : James Whitmore et Robert Preston

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,victor mature,robert preston,guy madison,james whitmore,anne bancroft,russell collins,peter whitney,pat hogan,anthony mann

Ci-dessus : Photos du tournage

Note : 7 / 10