Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2014

Intrigues en Orient / Background to Danger - 1943

1942, le Reich cherche des alliés et la Turquie est un morceau de choix, pour s'emparer de régions pétrolifères et contrer les Russes par le sud. Malheureusement, pour l'Allemagne, la Turquie reste neutre. Des réseaux d'espions s'installent donc à Ankara pour influencer la Turquie et tout faire, pour la faire basculer du côté des nazis ou des alliés. Un américain (George Raft) arrive dans cette région, pour faire du tourisme. Mais on devine rapidement que c'est un agent américain, qui est là pour contrer les manoeuvres allemandes, qui veulent diffuser de fausses preuves de la préparation d'une attaque soviétique sur la Turquie. C'est à peu près, le sujet "d'intrigues en Orient", film en noir & blanc, tourné par Raoul Walsh . On retrouve un casting plutôt sympathique avec deux acteurs présents dans "Casablanca" de Michael Curtiz : Peter Lorre et Sidney Greenstreet. On peut également citer Brenda Marshall, qui est pourtant ici totalement transparente, dans un tout petit rôle, qui fait d'elle malheureusement, une potiche. Pour clôturer la partie casting, on peut aussi citer, Osa Massen, actrice danoise qui n'apparaît que dans les 15 premières minutes du film. "Intrigues en Orient", n'est pas un pur film de propagande, car il nous donne à voir un bon petit film d'espionnage, avec des rebondissements et un peu d'action. Mais malgré tout, ce film reste tout à fait mineur dans la filmographie de Walsh. Mais on ne s'ennuie guère, à suivre ce film de 75 minutes, et c'est déjà pas mal. A noter une image globalement correcte de l'édition Warner, mais malheureusement pas exempte de griffures un peu gênantes, surtout lors des scènes d'action (poursuite en voiture).

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,george raft,sidney greenstreet,brenda marshall,osa massen,peter lorre,raoul walsh

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,george raft,sidney greenstreet,brenda marshall,osa massen,peter lorre,raoul walsh

Ci-dessus : George Raft & Osa Massen

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,george raft,sidney greenstreet,brenda marshall,osa massen,peter lorre,raoul walsh

Ci-dessus : Peter Lorre & George Raft

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,george raft,sidney greenstreet,brenda marshall,osa massen,peter lorre,raoul walsh

Ci-dessus : Peter Lorre, Brenda Marshall & George Raft

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,george raft,sidney greenstreet,brenda marshall,osa massen,peter lorre,raoul walsh

Ci-dessus : George Raft & Brenda Marshall

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,george raft,sidney greenstreet,brenda marshall,osa massen,peter lorre,raoul walsh

Ci-dessus : George Raft & Sidney Greenstreet

Film disponible dans la collection "trésors Warner" en DVD zone 2, VO sous-titrée français

Note : 6 / 10

20/07/2013

Deadline at Dawn - 1946

"Deadline at dawn" n'a jamais été sorti en France. Et c'est un tort, car c'est un très bon film policier. Il est inspiré du roman de William Irish, et a été produit par la RKO. Il faut noter que le film est le premier et seul film du réalisateur, Harold Clurman qui était un metteur en scène de théâtre. Il bénéficie d'un très bon casting avec Susan Hayward, Paul Lukas, et Bill Williams, mais aussi Lola Lane. Paul Lukas on se rappelle de lui pour son interprétation dans "Watch on the Rhine" (1943) avec Bette Davis, ou dans "Saboteur sans gloire" (1944) avec Errol Flynn ou dans "Angoisse" (1944) avec Hedy Lamar, mais aussi pour son rôle du professeur dans "20 000 lieues sous les mers" (1954). Ici c'est assez étrange car on retrouve Paul Lukas en chauffeur de taxi à la vie un peu ratée et sans sa traditionnelle moustache.

deadline_at_dawn.jpg

Le film commence assez étrangement avec un homme qui frappe à une porte, on voit alors le visage d'une femme endormie avec une mouche qui se pose sur ce visage. J'ai du m'y reprendre à deux fois pour être bien sûr qu'il n'y avait pas un insecte sur mon écran de vidéoprojection ! J'ai compris que le réalisateur voulait mettre en avant le caractère assez vulgaire de la jeune femme. L'homme vient voir cette ancienne petite amie, pour récupérer son argent, mais elle n'a plus cet argent qui lui a été volée par un marin. On ne comprend pas bien, car au départ on pense à un flashback vu que la caméra s'arrête sur l'homme et l'image se troube. Mais on remonte juste dans le temps et on revient à l'histoire de ce marin qui est supposé avoir l'argent. A partir de là, l'histoire commence réellement. Et c'est assez enthousiasmant il faut bien le dire. Susan Hayward est très agréable à regarder, mais en dehors de ça, le scénario est parfaitement monté avec de nombreux retournements, mais également une belle photographie et une réalisation intéressante. "Deadline at dawn" est donc un petit film noir, tout à fait recommandable où le duo Hayward / Williamd du début du film rencontre une multitude de personnages et finalement crée une petite communauté (représentation miniature de la population de New-York) où l'intérêt de chacun est de découvrir la vérité avant l'aube.

353729W01vlcsnap2011060216h48m36s89.jpg

Ci-dessus : Susan Hayward

Extrait :

 Disponible en Zone 1 dans la collection "Films noirs" éditée par la Warner (coffret vol 5)

 

Note : 7 / 10