Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/05/2014

JFK - 1991

"JFK" est le type même du film historique. Tellement historique que mon professeur d'histoire en Terminale, se décidait à emmener ma classe, en voir une séance au cinéma ! C'était le Paradis pour moi, car à l'époque j'étais déjà fan d'histoire mais aussi de cinéma. Et puis c'était génial d'avoir une séance de cinéma plutôt que d'aller en cours. On découvrait donc le film d'Oliver Stone avec nos yeux d'adolescents grands ouverts. Et je me souviens que lors de cette séance, souvent mes camarades et moi étions choqués par les images d'archives qui montraient le président Kennedy se faire abattre en pleine rue. La force du film de Stone est d'abord dans son casting avec en tête, Kevin Costner, Tommy Lee Jones, Gary Oldman (fabuleux en Lee Harvey Oswald), Jack Lemmon, Joe Pesci, Walter Matthau, Donald Sutherland et Tommy Lee Jones entre autre. Mais ce n'est pas seulement un fabuleux casting, c'est un scénario terrible qui passe en revue toutes les hypothèses qui peuvent expliquer la mort de Kennedy. Les scénaristes évoquent donc toutes les théories, avec d'abord la théorie de l'homme isolé et malade mentalement, vite abandonnée. Puis on parle rapidement d'un complot mais de qui et bénéficiant à qui ? Donc des suspects sont évoqués allant de la mafia, au service secret, voir au complot militaro-industriel, Kennedy étant opposé à une montée des tensions avec le Nord Vietnam.

jfk_xlg.jpg

Stone malmène le spectateur avec une réalisation rapide qui mélange les images d'archives, la couleur et le noir & blanc. Et c'est bien une vision et une thèse sur l'assassinat du président Kennedy qui nous est proposés. Stone se demande aussi pourquoi tant de témoins sont disparus aussi rapidement dans des morts subites. Stone frappe là où ça fait mal. Et son film semble montrer l'assassinat de JFK puis de son frère en 1968 comme un tournant de la société américaine. Quelle société peut fonctionner normalement avec un tel secret caché à son peuple ? C'est un peu la morale de ce "JFK" qui laisse le spectateur KO et ne sombre jamais dans la facilité. Si il en était besoin, la musique de John Williams rajoute encore à l'émotion qui transpire du film, pour faire de "JFK" le plus grand film politique de tous les temps. Un film qui a le mérite de nous faire comprendre, que la démocratie mérite d'être défendue, et la vérité d'être découverte. Le "JFK" de Stone avait de grandes ambitions. On peut dire qu'elles ont toutes été atteintes au delà des espérances du réalisateur. En effet, au delà des prix et nominations diverses. Stone devait faire visionner son film par le congrès américain qui décida devant la pression médiatique à promulguer une loi permettant une édition et une mise à la disposition du public et des chercheurs, d'une partie des archives de l'affaire Kennedy. Aujourd'hui 50 000 pièces n'ont pas encore été éditées.

cinéma, cinema, bluray, acteur, actrice film, films, dvd,Kevin Costner, Tommy Lee Jones, Gary Oldman, Jack Lemmon, Joe Pesci, Walter Matthau, Donald Sutherland, Tommy Lee Jones

Ci-dessus : Kevin Costner et Walter Matthau

cinéma, cinema, bluray, acteur, actrice film, films, dvd,Kevin Costner, Tommy Lee Jones, Gary Oldman, Jack Lemmon, Joe Pesci, Walter Matthau, Donald Sutherland, Tommy Lee Jones

Ci-dessus : Tommy Lee Jones

cinéma, cinema, bluray, acteur, actrice film, films, dvd,Kevin Costner, Tommy Lee Jones, Gary Oldman, Jack Lemmon, Joe Pesci, Walter Matthau, Donald Sutherland, Tommy Lee Jones

Ci-dessus : Kevin Costner et Donald Sutherland

cinéma, cinema, bluray, acteur, actrice film, films, dvd,Kevin Costner, Tommy Lee Jones, Gary Oldman, Jack Lemmon, Joe Pesci, Walter Matthau, Donald Sutherland, Tommy Lee Jones

 

La bande-annonce :

 

Extrait de la musique :

 

Film disponible en Bluray et DVD zone 2, en VF et VO sous-titrée

 

Note : 9 / 10

06/11/2012

Né un 4 juillet / Born on 4th of July - 1989

Aujourd'hui jour d'élection du président américain, je vous présente un film particulièrement touchant et peut être le plus beau film anti-militariste de toute l'histoire du cinéma : "Né un 4 juillet". Le film évoque l'histoire réelle de Ron Kovic, vétéran des Marines, ayant servi au Vietnam, de son enfance à son retour dans une chaise roulante aux USA. Le film est particulièrement poignant car il montre comme aucun film jusqu'alors, la beauté insurpassable de la vie et de l'espoir qu'il y a dans chaque enfant, et dans chaque rêve d'enfant. Le film montre tout d'abord les erreurs de Kovic qui croit le discours patriotique anti-communiste, qui le pousse à s'engager. Puis bientôt la blessure de guerre, l'infirmité et l'indignité qu'elle apporte aux yeux des autres, va lui ouvrir les yeux et lui montrer qu'il a été manipulé par d'autres vers des buts qui n'étaient pas les siens. Le film rappelle donc aussi l'importance des choix et des décisions de chacun. Nos choix sont ils réellement les notres ou ceux que la société nous impose ?

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,acteur,actrice,tom cruise,willem dafoe,oliver stone

Le casting est excellent, avec en tête Tom Cruise qui écrase tout sur son passage dans son interprétation totalement à contre emploi, de vétérans dépressif et handicapé. On retient aussi quelques apparitions d'acteurs connus tout le long du film, comme Willem Dafoe en vétéran blessé, et Tom Berenger en sergent recruteur ou même Oliver Stone en reporter. Alors bien sûr, on a ici une charge forte contre la guerre du Vietnam et ses conséquences. L'attaque est faite en règle contre le parti Républicain de l'époque.

 

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,acteur,actrice,tom cruise,willem dafoe,oliver stone

Ci-dessus le vrai Ron Kovic et Tom Cruise :

Mais au delà du sujet purement américain, la vision de ce film, nous donne envie de nous lever et de crier notre indignation contre les faiseurs de guerre, les marchands d'armes, les politiciens et tous ceux qui veulent par leur fanatisme faire de notre planète un enfer au nom de Dieu, du profit, de l'ordre ou de que sais je encore ! Aucune cause ne devrait mériter le sacrifice d'un seul être humain et de ses rêves. Aucune cause, aucun Dieu ne devrait avoir besoin de la vie d'un de nos semblables, seulement par ce qu'ils ne pensent pas totalement comme nous. Ne devrait on pas penser plutôt l'autre comme à notre frère ou à notre soeur et non comme à un potentiel ennemi ? Voilà le message de ce film. Quand changerons nous pour enfin considérer et admettre, comme l'a très bien dit le président Kennedy en son temps, que nous respirons le même air, que nous chérissons tous, nos enfants et que nous habitons tous la même minuscule planète que l'on appelle la Terre. Car c'est bien à la terre que chacun nous reviendrons, quand notre temps sera venu. Et que par conséquent, au delà de nos différences, tous nos efforts devraient être mis en oeuvre, non pas pour provoquer la mort de notre prochain ou la destruction absolue de nos ennemis mais bien le recul de la faim, de la misère, de la maladie, de la souffrance et donc de la mort partout dans le monde. Comme d'habitude, j'ajouterais quelques mots sur la magnifique musique de John Williams qui tire les larmes au spectateur bien malgré lui. En résumé, au delà de ses qualités cinématographiques propres, ce film mérite donc d'être vu en mémoire des vétérans partis au Vietnam et sacrifiés dans une guerre absurde mais aussi pour l'accusation qu'il lance contre la guerre en générale à la figure de chaque être humain, car finalement personne ne peut être dédouané de sa responsabilité individuelle. Un très grand film politique qui ne laisse pas indemne.

 

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,acteur,actrice,tom cruise,willem dafoe,oliver stone

Tom Cruise, ci-dessus :

 

Extrait de la magnifique musique accusatrice du film  :

 

Disponible en Bluray Zone B (bonne qualité) et DVD zone 2.


NOTE : 9 / 10