Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2014

Sur la piste des Commanches / Fort Dobbs - 1958

"Sur la piste des Commanches" fait parti des très bons films de Gordon Douglas, et est peut être un de ses meilleurs westerns. Je ne vais pas répéter ce que vous savez déjà sur Gordon Douglas, et que vous pouvez lire dans la note précédente. Mais sa carrière dans le genre western a été marqué par des hauts et des bas. A n'en pas douter, "sur la piste des Commanches" fait parti des oeuvres particulièrement remarquables du réalisateur. Ainsi, on retrouve un bon casting avec la belle Virginia Mayo, et Clint Walker, qui n'a pas fait une carrière cinématographique exceptionnelle, mais qui imposait une forte présence à l'écran. Il laisse ainsi apparaître une impressionnante musculature. Il faut tout de suite dire, que le scénario est particulièrement bien écrit, car le personnage joué par Clint Walker arrive dans une ville pour tuer un homme. Il le tue et s'enfuit, poursuivi par le shérif et ses hommes. Il se retrouve alors à la frontière du territoire indien. Et après avoir échangé sa veste avec un homme mort, il arrive dans un Ranch tenu par Virginia Mayo, et son jeune fils. Comment va t'il s'en sortir ? Pourquoi a t'il tué cet homme ? Quel était l'homme mort trouvé dans le canyon ? "Sur la piste des Commanches" est autant un western, qu'un film noir. De plus, on n e sait jamais, comment cela va tourner, ni ce que les scénaristes (George W. George, Burt Kennedy) ont prévu dans la prochaine scène. C'est la très grande force du film.

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,virginia mayo,brian keith,richard eyer,russ conway,michael dante,max steiner,gordon douglas

Mais un bon casting, et un bon scénario n'est pas tout. Il faut aussi noter le bon montage en ellipse au début du film, qui laisse planer le suspens, mais aussi et surtout la très bonne réalisation de Gordon Douglais, qui nous laisse voir de magnifiques extérieurs. On ne peut s'empêcher de se dire qu'il y a du John Ford dans ce réalisateur, car de nombreux plans semblent sortis de westerns de Ford. Ce film est donc une bien, belle réussite, rehaussée par la présence de Brian Keith, parfait en méchant et par la musique d'un Max Steiner, qui amplifie l'action à mesure que le film avance. "Sur la piste des Commmanches" est à donc à découvrir de toute urgence dans la collection "trésors Warner". On peut remercier la Warner de nous avoir sorti de l'oubli un film de cette qualité.

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,virginia mayo,brian keith,richard eyer,russ conway,michael dante,max steiner,gordon douglas

Ci-dessus : Clint Walker & Virginia Mayo

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,virginia mayo,brian keith,richard eyer,russ conway,michael dante,max steiner,gordon douglas

Ci-dessus : Virginia Mayo

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,virginia mayo,brian keith,richard eyer,russ conway,michael dante,max steiner,gordon douglas

Ci-dessus : Clint Walker

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,virginia mayo,brian keith,richard eyer,russ conway,michael dante,max steiner,gordon douglas

Ci-dessus : Clint Walker & Virginia Mayo

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,virginia mayo,brian keith,richard eyer,russ conway,michael dante,max steiner,gordon douglas

Ci-dessus : Clint Walker & Virginia Mayo

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,virginia mayo,brian keith,richard eyer,russ conway,michael dante,max steiner,gordon douglas

Ci-dessus : Clint Walker & Virginia Mayo

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,virginia mayo,brian keith,richard eyer,russ conway,michael dante,max steiner,gordon douglas

Ci-dessus : Brian Keith

 

Petit Diaporama du film :

Disponbile en DVD Zone 2, dans la collection "Trésors Warner" uniquement en VO sous-titrée en français

Note : 7,5 / 10

16/02/2014

Le courrier de l'or / Westbound - 1959

Cinquième collaboration entre Randolph Scott et le réalisateur Budd Boetticher, "le courrier de l'or", est aussi une des plus faibles. Budd Boetticher, parler d'ailleurs du film en des termes peu élogieux : "En ce qui concerne mes films avec Randolph Scott, je n'ai jamais compris "le courrier de l'or", qui à mon avis aurait pu aller droit dans l'océan Pacifique. "Le courrier de l'or", était une mission de sauvetage, rien de plus. Et je le considère comme une catastrophe." Le scénario de Berne Giler assez peu travaillé, semble le principal problème. Pourtant il y avait tout de même le duo Randolph Scott / Virginia Mayo. Mais cela ne suffit pas, et Virginia Mayo est en plus, assez peu présente, laissant le champ libre à des seconds rôles attachants, comme Karen Steele ou Michael Dante. Dans le rôle du vrai méchant, qui se fiche de son patron, il y a l'excellent Michael Pate. Mais il est assez dur de trouver beaucoup d'intérêt à  cette histoire  de chargements d'or, dont Randolph Scott à la charge de faire parvenir au Nord en pleine guerre de sécession.

Le-Courrier-de-l-or-affiche-7291.jpg

Concernant la forme, les costumes semblent un peu trop clinquant et cela ajoute au malaise général que l'on ressent à la vision de ce film, mollement réalisé. A cela, il faut ajouter que la musique de David Buttolph est particulièrement énervante car elle apparaît pour toutes les séquences de diligence et comme les diligences vont et viennent tout le long du film, la mélodie devient lassante, puis tape rapidement sur les nerfs. Voilà, je n'ai donc pas trouvé beaucoup de qualités à un film qu'une certaine critique (essentiellement française) a l'habitude encore aujourd'hui, de surnoter. Cela peut s'expliquer car une séquence de ce film apparaît dans "a bout de souffle" de Jean-Luc Godard. C'est bien tout ce qu'il y a à retenir de ce petit film où Budd Boetticher, Randolph Scott et Virginia Mayo se sont perdus et où surnagent de temps en temps les scènes d'actions. Au final, c'est assez peu. Et pourtant c'est un fan de Randolph Scott qui a écrit cet article.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,randolph scott,virginia mayo,karen steele,michael dante,andrew duggan,michael pate,wally brown,john daheim,walter barnes,david buttolph,budd boetticher

Ci-dessus : Karen Steele

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,randolph scott,virginia mayo,karen steele,michael dante,andrew duggan,michael pate,wally brown,john daheim,walter barnes,david buttolph,budd boetticher

Ci-dessus : Virginia Mayo

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,randolph scott,virginia mayo,karen steele,michael dante,andrew duggan,michael pate,wally brown,john daheim,walter barnes,david buttolph,budd boetticher

Ci-dessus : Andrew Duggan et Virginia Mayo

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,randolph scott,virginia mayo,karen steele,michael dante,andrew duggan,michael pate,wally brown,john daheim,walter barnes,david buttolph,budd boetticher

Ci-dessus : Karen Steele et Randolph Scott

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,randolph scott,virginia mayo,karen steele,michael dante,andrew duggan,michael pate,wally brown,john daheim,walter barnes,david buttolph,budd boetticher

Ci-dessus : Virginia Mayo et Karen Steele

Note : 4,5 / 10

15/02/2013

Les sept voleurs / Seven Thieves - 1960

Il est dernièrement sorti en DVD un joli film d'Henry Hathaway, "les sept voleurs" chez Sidonis. Le film est assez bien réalisé par Hathaway. Il est particulièrement bien construit au niveau de l'intrigue autant que de la réalisation. Même si celle-ci reste relativement classique et peu surprenante. Le scénario évoque la retraite d'un ancien professeur de chimie (Edward G Robinson) qui décide de se venger de l'oubli dans lequel il est plongé par sa retraite, en faisant un gros coup en volant la recette d'un casino. Le gang est comme vous pouvez l'imaginer donc composé de sept voleurs avec Rod Steiger, Eli Wallach, mais aussi la toute jeune Joan Collins et Michael Dante. On a donc un prestigieux casting. Même si la dimension d'acteur de Steiger semble trop importante pour le personnage qu'il occupe. Hathaway devait dire d'ailleurs qu'il avait essayé de teinter d'humour le personnage joué par Steiger, mais que cela n'avait pas été vraiment possible car Steiger jouait toujours des personnages sérieux dans des rôles sérieux et donc peu empreint d'humour. C'est d'autant plus vrai que Steiger avait joué des personnages comme "Al Capone" l'année précédente, Napoléon dans "Waterloo" (1972) ou son personnage avide de femmes et de pouvoir du "Docteur Jivago" (1965).

cinéma, cinema, acteur, actrice, dvd, bluray, film, films, hollywood, edward g. robinson, rod steiger, joan collins, Eli Wallach, henry hathaway

Il faut ajouter aussi qu'on a la chance de voir Joan Collins au top de sa forme et dans une espèce de séance de streap-tease assez fascinante, appelée par Hathaway, le "saxosexe".  Elli Walach, vous vous souvenez probablement de lui pour son rôle de chef des bandits mexicains dans "les sept mercenaires". La partie où notre fine équipe attaque le casino, n'atteint pas les sommets du genre et de ce qu'on peut voir aujourd'hui, tout simplement car à cette époque, il y avait moins de protection dans les casinos.

cinéma, cinema, acteur, actrice, dvd, bluray, film, films, hollywood, edward g. robinson, rod steiger, joan collins, Eli Wallach, henry hathaway

Ci-dessus : Joan Collins

Néanmoins, il y a une belle recherche dans l'intrigue même à ce niveau là, avec son lot de suspens. Enfin le retournement final et les relations entre divers protagonistes apportent son lot de très grosses surprises au spectateur. Un joli film donc, réalisé très sérieusement par un vieux routier d'Hollywood, et qui réserve quelques beaux morceaux et quelques belles surprises. On sait que ce film devait plus tard inspiré la fameuse série des "Ocean's". C'est donc un film somme toute assez important et qui est malheureusement très sous estimé, comme nous l'apprend les nombreux bonus de l'édition DVD, qui comprend dans l'un d'eux, une belle présentation de Mr Patrick Brion.

 

A noter  : une image parfaite même en DVD.

cinéma, cinema, acteur, actrice, dvd, bluray, film, films, hollywood, edward g. robinson, rod steiger, joan collins, Eli Wallach, henry hathaway

Ci-dessus : Michael Dante, Rod Steiger, et Joan Collins

 

La bande-annonce :

 

Note : 6,5 / 10