Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2015

Les fous du roi / All The King's men - 1949

"Les fous du roi" dans sa version de 1949, est très intéressant. Le film nous raconte l'ascension et la chute d'un populiste à la tête de l'état de Louisiane. Le film est librement inspiré de la vie du politicien Huey Pierce Long et reprend le roman de Robert Penn Warren. Le réalisateur Robert Rossen, avait proposé le rôle à John Wayne, qui le refusa, après avoir lu le scénario, le trouvant trop anti-patriotique. Le rôle revint donc à Broderick Crawford qui devait gagner avec ce film, l'Oscar du meilleur acteur, contre ce même John Wayne, qui lui était nominé pour "Iwo Jima". Le montage a été un vrai problème, le premier montage d'Al Clark n'était pas cohérent, et Robert Rossen fit donc appel à Robert Parrish après une version de 4H10, Parrish parvint à limiter le film à une durée raisonnable de 109 minutes. Aujourd'hui, on a bien du mal à croire que "les fous du roi" a gagné l'Oscar du meilleur film à la 22ème cérémonie des Oscars. En effet, si la prestation de Broderick Crawford est extraordinaire. Il n'en est pas de même pour les seconds rôles, comme John Ireland. En effet, John Ireland devait reprendre le rôle d'un journaliste tourmenté, et cela ne convient pas à la personnalité brute et directe d'un acteur comme Ireland, que l'on a vu plus à son aise dans des westerns comme dans "règlements de compte à ok Corral" (1957) ou dans des films d'actions comme les "55 jours de Pékin" (1963). Joan Dru et John Derek sont quasiment transparents, et seule Mercedes McCambridge s'en sort avec les honneurs. Elle s'en sortira tellement bien qu'elle recevra, l'Oscar de la meilleure actrice de second rôle. Le film est donc porté essentiellement par de Broderick Crawford et Mercedes McCambridge. Malheureusement, le spectateur ne rentre jamais, dans les méandres de cette ascension politique. Une fois n'est pas coutume, le remake de 2006 de Steven Zaillian, avec Sean Penn et Jude Law m'a semblé bien meilleur à tous points de vue.

 

cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,broderick crawford,john ireland,joanne dru,john derek,mercedes mccambridge,robert rossen

cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,broderick crawford,john ireland,joanne dru,john derek,mercedes mccambridge,robert rossen

cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,broderick crawford,john ireland,joanne dru,john derek,mercedes mccambridge,robert rossen

Ci-dessus : Broderick Crawford

cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,broderick crawford,john ireland,joanne dru,john derek,mercedes mccambridge,robert rossen

Ci-dessus : John Ireland

cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,broderick crawford,john ireland,joanne dru,john derek,mercedes mccambridge,robert rossen

Ci-dessus : Broderick Crawfod & John Ireland au second plan.

cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,broderick crawford,john ireland,joanne dru,john derek,mercedes mccambridge,robert rossen

Ci-dessus : Broderick Crawfod & Mercedes McCambridge et Robert Rossen à la cérémonie des Oscars

Disponible en DVD Zone 2 en VF et VO sous-titrée

Note : 6 /10

14/07/2013

Lightning strikes twice - 1951

"Lightning strikes twice" est un film de King Vidor sorti en 1951 avec Richard Todd et Ruth Roman. Il faut toute de suite signaler que le film ne bénéficia ni de bonnes critiques à sa sortie au USA, ni d'un succès public. En France il ne devait jamais sortir. Pourtant le film a beaucoup de qualités, ainsi si on veut rester sérieux on a quand même derrière la caméra un des maîtres du cinéma de cette époque : King Vidor. King Vidor c'est quand même le réalisateur de "la foule" (1927), "le champion" (1931), "le grand passage" (1940) avec Spencer Tracy, "duel au soleil" (1946) avec Gregory Peck ou "le rebelle" (1949) avec Gary Cooper. On ne peut pas dire qu'il a beaucoup tourné comparativement à d'autres réalisateurs, aujourd'hui totalement oubliés. Mais ces films sont restés dans la mémoire du public. Ainsi, si "Lightning strikes twice" a des défauts, c'est un film qui possède beaucoup de qualités, de par déjà la mise en scène recherchée de King Vidor. Au niveau des qualités on retiendra aussi la présence et le sex-appeal de la belle Ruth Roman. Enfin, la musique de Max Steiner fait en sorte d'élever l'ensemble.

unled1ho.jpg

Néanmoins, le film a des défauts. En premier lieu, il faut tout de même dire que Vidor n'était pas un spécialiste du film noir, et les grands espaces américains donnent un caractère particulier à ce film noir. Et l'idée d'une nature dangereuse et inhospitalière est malgré tout bien exploitée. Mais le scénario oublie les fondamentaux du film noir en libérant d'une exécution prochaine le héros joué par Richard Todd. Le héros n'étant plus dans la crainte d'un châtiment prochain, la tension retombe. Et pire, le beau Richard Todd est assez peu crédible en tueur de femmes. Ainsi on remarquera que Bogart, était lui par contre très crédible, dans ce rôle, dans "La Seconde Madame Carrol" (1947). Et on peut parfois se demander si Richard Todd, héros de guerre, se croit au fond de lui capable d'interprêter cet individu qui doit par son attitude rendre fou de peur sa femme. Si on ajoute que la romance et le glamour prennent le pas sur l'intrigue, on comprendra que le film n'ait pas à l'époque rencontré son public. Néanmoins, on passe un bon moment en tant que spectateur d'aujourd'hui sans préjugé, à tenter de comprendre qui est le meurtrier. Enfin, la qualité de la production, de la réalisation, et la beauté et le jeu de Ruth Roman, font oublier quelques inconséquences du scénario ou une interprétation très moyenne de Richard Todd. Je conclus donc sur un avis globalement positif, avec les réserves mentionnées plus haut. Ainsi, j'ai vu bien pire en terme de film noir récemment. J'en reparlerai une prochaine fois. Et je reviendrais dès demain sur la carrière de la belle Ruth Roman.

01.JPG

Ci-dessus : Ruth Roman

03.JPG

04.JPG

Ci-dessus : Ruth Roman et Richard Todd

5.JPG

575850_522800844444344_1640839489_n.jpg

Ci-dessus : Ruth Roman et Richard Todd

 

Extrait :

Film disponible en DVD Zone 2 sur le site de la Warner (France) ou boutiques spécialisées.

Note : 7 / 10