Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/01/2013

Happy New Year / New Year's Eve - 2011

Pour bien commencer la nouvelle année, autant parler d'un film assez sympathique : "Happy New Year". On y retrouve le tout Hollywood avec entre autres : Robert de Niro, Michelle Pfeiffer, Josh Duhamel, Halle Berry, Jessica Biel, Jon Bon Jovi, Zac Efron, Katherine Heig, Sarah Jessica Parker et beaucoup d'autres. Donc le casting est réellement impressionnant. "Happy New Year" est ce qu'on appelle un film choral ou film mosaïque. C'est à dire un film avec  un nombre important de personnages et plusieurs histoires qui se déroulent en même temps et avec une interaction ou non entre les différentes histoires et les différents personnages. Les différentes intrigues sont donc coupées tout au long du film et alternent avec d'autres. Le premier grand film chorale hollywoodien a été "Grand Hotel" (1932). Le reproche que je ferais à "Happy New Year" par rapport à la construction scénaristique d'un classique comme "Grand Hotel" et le trop grand cloisonnement entre les différentes intrigues et finalement le manque d'interraction entre les personnages, des différentes histoires qui se déroulent au même moment. Pire, certains liens entre les personnages n'apparaissent qu'à la toute fin du film, ce qui laisse un goût d'inachevé au spectateur. Ceci étant dit, "Happy New Year"  possède de nombreuses qualités et est directement inspiré de "Valentine"s Day" (2010). En effet, on retrouve le même réalisateur, Garry Marshall qui a  fait un travail magnifique sur ces 2 films.

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,acteur,actrice,hollywood,robert de niro,michelle pfeiffer,josh duhamel,halle berry,jessica biel,jon bon jovi,zac efron,katherine heig,sarah jessica parker,matthew broderick,james belushi

"Happy New Year" nous transporte dans le New-York du réveillon et au final dans le rêve américain. Le film est plein de bons sentiments et honnêtement cela fait du bien en cette période de crise et de difficultés pour beaucoup d'entre nous. Et "Happy New Year" n'est pas seulement un film sur le réveillon du nouvel an, mais un film sur notre rapport aux autres, avec nous même, ou encore avec nos proches. Certaines choses sont importantes à dire et le film n'a pas peur de les dire. Le message du film est que l'amour est la chose la plus importante dans nos vies. Dans un monde dur, un film avec des ondes positives comme celui-ci cela fait quand même du bien, même si ce n'est pas du Ford ou du Capra. C'est bien pour cela que malgré des défauts scénaristiques évidents, je ne saurais que vous conseiller fortement la vision de ce film que l'on trouve maintenant en promotion à 10 € en Bluray et qui redonne le moral. Un peu de fête et de tendresse dans un monde de brutes, que peut on demander de plus ?

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,acteur,actrice,hollywood,robert de niro,michelle pfeiffer,josh duhamel,halle berry,jessica biel,jon bon jovi,zac efron,katherine heig,sarah jessica parker,matthew broderick,james belushi

 Ci-dessus : Michelle Pfeiffer et l'idole des jeunes (Zac Efron)

 

La bande-annonce :

 

02/11/2012

Wargames - 1983

Aujourd'hui, dans le cadre d'une sortie en Bluray US, je  vous parlerais d'un film qui a marqué ma jeunesse et qui m'a fait aimer le cinéma : Wargames. Ce film a marqué une génération d'adolescents quand il est sorti en 1983. Je me rappelle l'avoir vu à la télévision dans les années 80 et que le lendemain au collège nous ne parlions que de ça. Ce film était très novateur pour l'époque, car il contenait toutes les peurs et les inquiétudes d'une époque, mais aussi ses espérances envers un futur qu'on estimait pas forcément radieux. L'oeuvre est donc au carrefour de 2 mondes. Ainsi le film évoque la possibilité d'une guerre thermo-nucléaire globale contre l'URSS, mais aussi les possibilités de malversations sans fin avec l'aide de l'informatique, qui finalement atteindront leur apogée aujourd'hui. Mais je vous rassure un espoir est donné à la fin du métrage.

WarGames-1983.jpg

Ce qui est formidable dans ce film, c'est que les scénaristes ont tout de suite compris que l'informatique et son développement ne se feront pas sans la jeunesse mais sera bien initiée par elle. Le pirate informatique est donc un adolescent de 15 ou 16 ans. En voulant essayer de récupérer des jeux sur un serveur, il se connectera sans le savoir sur une machine de l'armée, censée contrôler la puissance du feu nucléaire des USA. Alors, une aventure extraordinaire lui arrivera ainsi qu'à son amie. Aujourd'hui le film est bien évidemment quelque peu daté. Il n'y a plus de bloc soviétique, ni de tensions entre les USA ou l'URSS. Mais il bénéfie d'une réalisation crédible, et de bons acteurs :  Matthew Broderick et Ally Sheedy en têtes. De plus, la musique est de Arthur B. Rubinstein, et elle est merveilleusement symphonique et également traversée par des morceaux électroniques. Donc là aussi, 2 mondes qui se rejoignement musicalement parlant.

De plus, comme dans le film précédemment commenté (cas de conscience), l'Homme est bien mis en avant comme étant le principal responsable de son malheur. L'auto-destruction de l'Humanité par elle même, voilà un thème très intéressant. Le principal ennemi de l'Humanité, n'est ce pas l'Humanité elle même ? Pour ce film la réponse est positive. Mais c'est bien à chacun d'entre nous d'en prendre conscience pour changer ses actes envers lui même et envers les autres. Donc par ses qualités cinématographiques, et la réflexion morale qu'il doit amener chez chaque spectateur, je conseille fortement la vision de ce métrage pour ceux qui ne le connaissent pas déjà. Pour les gens de ma génération, c'est bien évidemment un film culte qui préfigure la série des Terminator dont le premier volet sortira un an plus tard. L'édition Bluray est globalement parfaite au niveau qualité et compatible zone B. Mais attention pour les non-anglophones, les bonus ne possèdent pas de sous-titres français.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,matthew broderick,ally sheedy,hollywood,arthur b. rubinstein4ea5d48c34f8633bdc001025.jpg

Ci-dessus : Matthew Broderick et Ally Sheedy

 

La réplique du film :

Joshua/Ordinateur de l'armée : A strange game. The only winning move is not to play. How about a nice game of chess?

 

Extrait de la musique du film !

 

Note : 8 / 10