Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/02/2015

Les fous du roi / All The King's men - 2006

La version de 2006 des "fous du roi", est bien la meilleure. La première est peut être son casting étincelant avec Sean Penn, Jude Law, Kate Winslet, Anthony Hopkins,Patricia Clarkso, James Gandolfini, et Mark Ruffalo. Mais surtout ce casting est le bon. Jude Law a bien l'air d'un intellectuel perdu, entre son amour virginal pour Anne Stanton (jouée par Kate Winslet), et sa désillusion de la vie et de la politique. Sean Penn arrive à donner une vie au film. On peut le trouver énervant, insupportable. Mais il est bien le personnage central du film. Mark Ruffalo a sans doute là son meilleur rôle et arrive à entrer parfaitement dans son personnage de grand médecin intègre, mais au faible mental, qui ne voue qu'un immense mépris pour le travail du gouverneur joué par Sean Penn. James Gandolfini est également parfait en politicien bas de gamme, aux ordres de grands intérêts financiers. On semble réellement faire corps avec cette société malade de Louisiane et à cette torpeur du Sud, où le progrès semble avancer à la vitesse d'un escargot. Le réalisateur Steven Zaillian, nous donne une réalisation très convaincante, qui se repose sur une très belle photographie de Pawel Edelman, dont on avait déjà pu admirer le remarquable travail sur "le pianiste" (2002) de Roman Polanski. On peut regretter qu'Hollywood ne le fasse pas plus travailler. "Les fous du roi" dans sa version de 2006 est donc un film totalement réussi formellement, bien réalisé, aux personnages bien travaillés,  et clairement supérieur à son prédécesseur à tous les niveaux. Pourquoi ce film n'a t'il pas rencontré la critique et son public ? Mystère. Peut être, un film politique n'intéresse plus grand monde aujourd'hui. On ne peut que le regretter.

18676701.jpg

2.JPG

Ci-dessus : Sean Penn

3.JPG

Ci-dessus : Jude Law

4.JPG

Ci-desus : Sean Penn et Mark Ruffalo

5.JPG

6.JPG

Ci-dessus : Jude Law & Kate Winslet

8.JPG

Ci-dessus : Jude Law

fous-du-roi-2006-02-g.jpg

Ci-dessus : Jude Law & Sean Penn

9.JPG

Ci-dessus : Sean Penn & Steven Zaillian

Disponible en DVD & Bluray en VF et VO sous-titrée

Note : 8 / 10

10/12/2013

Insaisissables / Now You See Me - 2013

Et voilà, le drame, j'ai acheté bêtement "insaisissables" le dernier film de Louis Leterrier, dont on peut retenir de la filmographie "le transporteur 1 et 2", qui ne font déjà pas beaucoup dans la dentelle, "l'incroyable Hulk" (2008), mais surtout "le choc des Titans" qui revisitait pour une fois, intelligemment l'antiquité. Malheureusement, le réalisateur s'était déjà perdu, dans "la colère des Titans" qui n'avaient plus aucun rapport avec la mythologie. Ici dans "Insaisissables" on touche le fond de la création artistique. Dans un casting ramolo, surnage péniblement Morgan Freeman, et Michael Caine, toujours parfait. Pour le reste, le jeu d'acteur de Mélanie Laurent est à pleurer. L'agent du FBI, Mark Ruffalo, a l'air de sortir d'une dépression profonde, qui lui a ravagé le peu de neurones qu'il possédait. Des magiciens, Woody Harrelson est peut être le moins horripilant des quatre.

Affiche-Insaisissable.jpg

Pour le reste, à part l'acné il ne manque rien aux 3 autres pour plaire au public adulescent. Mais le pire, ce n'est pas le casting, le jeu nul de Mark Ruffalo ou de Mélanie Laurent, où la réalisation de Louis Leterrier, qui fait passer le réalisateur de "qui veut gagner des millions" pour Anthony Man. Non le pire, c'est le bien l'ineptie totale du scénario, qui n'a tout simplement ni queue ni tête. Ne cherchez pas un espoir quelconque du côté de la musique deBrian Tyler, qui ne contient aucun thème intéressant, et qui reprend les mêmes rythmes entendus et entendus encore et encore dans d'autres films.

les-quatre-magiciens-sont-recherches-par.jpg

Ci-dessus : Mark Ruffalo (son visgae, c'est un peu la tête que j'avais quand j'ai vu ce film) et Mélanie Laurent

Rarement j'ai eu l'impression d'avoir autant été pris pour un gogo qu'en regardant ce film. Le scénario est simplement digne d'un jeu de bonneteau, pour attardé mental. J'ai vraiment du lutter pour voir ce film jusqu'au bout. Jamais, je n'ai peut être eu autant l'impression de perdre mon temps qu'en regardant cette arnaque cinématographique intégrale. Non ce ne devrait pas être "insaisissables" le titre, mais "insupportable". Je ne peux m'empêcher de finir en citant une critique de TéléCinéObs : « À l’arrivée, une bouillie de film d’action hystérique, niaiseux et beaufisant, dans laquelle se dissolvent des personnages en carton et une espièglerie en mousse. ».

insaisissables-2013_51f25ddd4d5a4.jpg

Ci-dessus : Morgan Freeman

large_622226.jpg

Ci-dessus : Mark Ruffalo,  Mélanie Laurent et Jesse Eisenberg

Note : 4 / 10