Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/12/2012

Un Américain à Paris / An American in Paris - 1951

"Un Américain à Paris" est un peu le pendant de "Chantons sous la pluie" tourné 2 ans plus tard. On retrouve le tandem gagnant du "Pirate" ou du "chant du Missouri" avec comme d'habitude à la production Arthur Freed et à la réalisation Vincente Minnelli. La vision de Minnelli sur Paris est bien entendu totalement idéalisée. En effet, si "un américain à Paris" laisse entendre que le film a été tourné à Paris, il n'en est rien et l'ensemble du film sera tourné au sein des studios d'Hollywood. La distribution comprend donc en plus de Gene Kelly, Leslie Caron et Georges Guétary. Dans les seconds rôles on retrouve Nina Foch (la Marie-Antoinette de "Scaramouche") et Oscar Levant le célèbre compositeur. La musique du film est largement extraite de la formidable oeuvre musicale de Gershwin. C'est le premier film de Leslie Caron et ce sera un énorme succès pour elle. On peut considérer que la découverte de Leslie Caron revient à Gene Kelly. Celui ci s'investira également sur la chorégraphie, mais il laissera la réalisation à Vincente Minnelli.

1951---Un-americain-a-Paris102.jpg

 

Le tournage du film débuta le 4 octobre 1950 pour s'achever en avril 1951. Le budget s'élevait à 2,723 millions de dollars, une somme supérieure au budget de "Chantons sous la pluie" réalisé un an plus tard. La scène final comporte un ballet de près de 17 minutes qui ne comporte aucune chanson. C'est un des plus longs ballets de l'histoire de la comédie musicale. Le film a pu sembler un peu long à certains spectateurs, mais il n'en reste pas moins comme un chef d'oeuvre de l'âge d'or de la comédie musicale qui atteindra son apothéose 2 ans plus tard avec "Chantons sous la pluie". Pour finir on notera que film rapporta 4,5 millions de dollars à la MGM et obtint donc un gros succès public.

americanparis.jpg

ci-dessus : Leslie Caron et Gene Kelly

An American in Paris - trio.jpg

Ci-dessus : Georges Guétary, Gene Kelly et Oscar Levant

 

Extrait :

 

Disponible en Bluray zone B ou DVD zone 2.


NOTE : 8 / 10

22/09/2012

Papa longues jambes / Daddy long legs - 1955

Papa longues jambes est une comédie musicale typique des années 50 avec à l'affiche deux grandes stars : Fred Astaire & Leslie Caron. Le film est inspiré d'une nouvelle de Jean Webster de 1912. Ils assurent à eux deux, une bonne partie des numéros dansant tout le long du film. On remarquera la présence également de Fred Clarck qui donne un peu de relief au niveau de la comédie. On peut retrouver se dernier par exemple dans "Comment épouser un millionnaire" avec Marilyn Monroe.

 

papa-longues-jambes-affiche-du-film.jpg

 

"Papa longues jambes" raconte l'histoire d'une jeune orpheline (Leslie Caron) qui est pris sous l'aile bienveillante d'un tuteur (Fred Astaire) qui souhaite rester anonyme, mais qui exige une lettre par mois. La jeune orpheline recevant de nombreuses preuves d'affections (études payées, vêtements etc), ne comprend pas pourquoi elle ne reçoit jamais aucune réponse à ses lettres. L'histoire va se compliquer comme le tuteur va découvrir qu'on ne lui a jamais fait suivre les lettres ...

 

Poster - Daddy Long Legs (1955)_05.jpg

 

Alors bien sûr si les responsables des ballets Dave Robel. Roland Petit sont à l'affiche, on sent bien que Fred Astaire a mis sa marque sur tout ça et a fait globalement ce qu'il a voulu sur ce film. De plus,  il n'y a aucune volonté d'Hollywood de respecter le roman dont le film est tiré. On est devant un film de distraction pure pour un public avide à l'époque de comédies musicales. Attendre autre chose de ce film serait une erreur et une incompréhension totale de ce que le film a voulu montrer. A noter que le début du film a pour action la France. Le film fait donc parti de tous ces films hollywoodiens qui auront pour cadre la France et très souvent Paris. Ainsi dans cette catégorie vous retrouvez par exemple : Un américain à Paris, la Belle de Moscou etc

 

La musique et les paroles sont de Johnny Mercer qui reste comme l'un des plus grands compositeurs de chansons de cette époque !

 

Poster - Daddy Long Legs (1955)_08.jpg

 

On a donc là un film qui célèbre totalement le fameux "way of life" des Américains des années 50. La vie est simple, les chagrins ne sont pas mortels. On ne montre d'ailleurs que les personnes aisées. Le bonheur de vivre irradie l'image. Rien a d'importance, ni la différence d'âges des protagonistes, et seul compte l'amour ! Allez, vous aussi avant de retourner dans la vraie vie, vous reprendriez bien encore un peu de bonheur et de joie de vivre, de beauté et d'innocence ? Non ?

 

Extrait :

 

 

A noter que l'édition Bluray visionnée, est tout à fait correct en terme de rendu d'image.



Note : 7,5 / 10