Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2014

Django Unchained - 2013

Hier j'ai malheureusement vu le dernier Tarantino, "Django Unchained". J'avoue avoir été très mal à l'aise pendant tout le film. En effet, les blancs sont systématiquement représentés comme soit des sadiques, soit des demeurés, mais de toute façon racistes. Les noirs sont tous exploités par les blancs. Et pour se faire justice, le gentil héros noir persécuté, doit tuer tous les blancs, à la limite il est devenu raciste à cause des blancs ... Vous l'aurez compris Tarantino, ne fait donc pas trop dans la nuance ou l'intelligence ici. Même Spyke Lee devait d'ailleurs refuser d'aller voir le film, jugeant que le drame de l'esclavage méritait autre chose qu'une représentation dans un western spaghetti. Pour mettre tout ça à l'écran, Tarantino nous ajoute des litres et des litres d'hémoglobines. Donc après deux heures, on arrive au massacre final, qui fait d'ailleurs penser plus à une scène de la série des "Freddy" qu'à un western.

django-unchained-fan-poster-foxx-waltz.jpg

Alors oui c'est vrai que les acteurs sont plutôt bons. Mais l'infamie du scénario, et l'horreur des dialogues où le mot "nègre" est prononcé toutes les 3 minutes, sont particulièrement sordides. Je pense que le plus extrême militant des Black Panthers n'aurait pas pensé à un tel mélange de sadisme, de violence, d'ignominie, et d'irresponsabilité. Car finalement ce film n'est qu'un ignoble brûlot dont l'écriture semble avoir été laissée à une personne souffrant de graves problèmes psychologiques. On peut aimer le style de Sade, sans aimer ce qu'il décrit. C'est un peu pareil ici. "Django Unchained" est un bien méchant film, dont la moralité pourrait être : tue tous ceux qui le mérite surtout si ils sont blancs. Jeffrey T. Kuhner devait d'ailleurs titrer dans The Washington Post  “Jamie Foxx et la montée du sectarisme noir” et définir l’acteur comme un “nationaliste noir”. Il y écrit que “l’intolérance envers les Blancs fait partie de notre culture postmoderne, le film résumant un thème central : l’homme blanc est le diable – un fléau moral qui doit être éradiqué comme un virus mortel.” Il ajoute : “La discrimination positive, les races mises de côté, les quotas universitaires, l’implacable promotion de la “diversité”, le continuel mouvement vers l’élimination de nos racines européennes et judéo-chrétiennes de la place publique équivalent à une campagne libérale de racisme envers les Blancs.” Tout est dit.

django-unchained.jpg

Ci-dessus : Jamie Foxx et Leonardo Di Caprio

Note : 3 / 10

07/04/2013

Arrête-moi si tu peux / Catch me if you can - 2002

Une petite pause dans les films classiques pour vous parler d'un film qui a déjà plus de 10 ans !  : "Arrête moi si tu peux".  J'ai toujours aimé ce film basé sur une histoire vraie, qui raconte l'histoire d'un jeune garçon (Frank Abagnale Jr) qui pour fuir le divorce de ses parents devient un escroc international. Le film nous fera suivre son parcours de pilote de ligne, médecin, avocat et un dernier emploi totalement improbable. Le casting est assez impressionant, ainsi on retrouve : Leonardo Dicaprio dans le rôle de Frank Abagnale Jr, Nathalie Baye qui joue sa mère, Christopher Walken qui joue son père,  mais aussi Tom Hanks en agent du FBI, Martin Sheen,  Jennifer Garner, et Amy Adams. Excusez du peu ! Le film est donc formidablement bien joué. Le ton du film est la comédie dramatique, mais on ne s'ennuie jamais devant les ruses de Dicaprio pour échapper à l'agent du FBI joué par Tom Hanks. Car si le casting est important, l'importance des rôles n'est pas la même pour chaque personnage. Ainsi si on peut diviser le film en trois parties, on peut y voir aussi la distribution des rôles dans chacune des parties. La première partie porte sur la vie de Frank avec ses parents jusqu'au divorce. La deuxième partie explique les divers escroqueries de Frank successivement en pilote, médecin et avocat. Enfin la dernière partie est le retour à la vie normale en prison (si on peut dire). Le casting se partage donc des parties du film. Ainsi à part la présence de Leonardo Dicaprio tout le long du film. On peut considérer que Christopher Walken et Nathalie Baye se partagent la première partie. Tom Hanks la deuxième partie avec tous les autres acteurs, et la dernière partie est uniquement un espèce de face à face entre Hanks et Dicaprio.

cinéma, cinema, dvd, bluray film, films, acteur, actrice, hollywood, leonardo dicaprio, nathalie baye, Tom hanks, marin sheen,  jennifer garner, Christopher Walken, Amy Adams, john williams, steven spielberg,

Le film est intéressant par le sujet qu'il aborde, c'est à dire la simplicité du monde des années 60 qui permettait à un apprenti escroc de tromper les plus grande sociétés et les banques les plus importantes sans que personne ou presque ne s'en apperçoive. Ainsi, le spectateur ne peut s'empêcher d'être quelque peu fasciné par les ruses les plus improbables que Frank met en place pour tromper son prochain et le FBI. Mais le film est avant tout, une poursuite constante entre Frank et notre agent du FBI un peu psycho-rigide joué par Tom Hanks. Et c'est bien cette poursuite teintée de camaraderie qui donne le ton au film. Ainsi, il n'y a jamais ici la tension d'un "Heat" (1995) entre De Niro et Al Pacino, mais bien de l'humour qui permettent aux deux acteurs de faire montre de leur talent en ne déjouant jamais. En effet, il ne devait pas être facile de trouver le bon ton pour ce film.

cinéma, cinema, dvd, bluray film, films, acteur, actrice, hollywood, leonardo dicaprio, nathalie baye, Tom hanks, marin sheen,  jennifer garner, Christopher Walken, Amy Adams, john williams, steven spielberg,

Le seul défaut du film est peut être d'avoir une troisième partie qui n'apporte finalement pas grand chose à l'ensemble et qui rallonge le film et qui plus est, finie par être assez statique. A part cela il est difficile de trouver des défauts à un film magnifiquement filmé par Spielberg et à cela il faut ajouter la musique très "jazzy" de John Williams. Et on sent bien que les acteurs et le réalisateur ont pris beaucoup de plaisir à le tourner. Cela tombe bien, nous spectateurs avons trouvé beaucoup de plaisir à le voir.

cinéma,cinema,dvd,bluray film,films,acteur,actrice,hollywood,leonardo dicaprio,nathalie baye,tom hanks,marin sheen,jennifer garner,christopher walken,amy adams,john williams,steven spielberg

Ci-dessus : Tom Hanks

 

cinéma,cinema,dvd,bluray film,films,acteur,actrice,hollywood,leonardo dicaprio,nathalie baye,tom hanks,marin sheen,jennifer garner,christopher walken,amy adams,john williams,steven spielberg

Ci-dessus : Christopher Walken

 

cinéma,cinema,dvd,bluray film,films,acteur,actrice,hollywood,leonardo dicaprio,nathalie baye,tom hanks,marin sheen,jennifer garner,christopher walken,amy adams,john williams,steven spielberg

Ci-dessus : Nathalie Baye et Leonardo Dicaprio

 

cinéma,cinema,dvd,bluray film,films,acteur,actrice,hollywood,leonardo dicaprio,nathalie baye,tom hanks,marin sheen,jennifer garner,christopher walken,amy adams,john williams,steven spielberg

Ci-dessus : Jennifer Garner et Steven Spielberg sur le tournage


La bande-annonce :

 

Extrait de la musique :

 

Note : 8 / 10

12/02/2013

Titanic - 1997

Et voilà la dernière version en date du fameux nauffrage, "Titanic" de James Cameron, tournée en 1997. J'ai pu le voir au cinéma comme bon nombre de Français à l'époque, il y a donc maintenant plus de 15 ans ! Comme le temps passe ! C'est hallucinant. Je me rappelle que j'étais allé à la fin de sa sortie en salle, pensant qu'il y aurait moins de monde. Mais la salle était pleine ! Je ne vais pas vous faire un making-of du film qui a été déjà très bien fait et que l'on peut trouver sur les différentes éditions DVD et Bluray. Mais je vais vous donner mon avis sur ce film.  A mon sens Titanic de Cameron est supérieur à toutes les versions précédentes évoquant le nauffrage, car il a pris la force des 2 films précédents dans leur version de 1953 et 1958. Ainsi, il a pris la force du mélodrame de la version de 1953 et une approche des évènements du voyage inaugural de la version de 1958, sans mettre l'une en avant par rapport à l'autre. De plus, Cameron a su à merveilles donner une histoire et une vie à chaque personnage et à faire de chaque spectateur, un passager du Titanic. C'est la grande qualité du film, de prendre un nauffrage et le véhicule d'un film catastrophe, comme support pour tourner peut être la plus belle histoire d'amour d'Hollywood de ses 15 dernières années, le tout associé avec des effets spéciaux numériques très novateurs pour l'époque. Et puis c'est aussi un scénario qui commence par nous montrer une vedette des années 30 : Gloria Stuart. Cela fait plaisir de retrouver cette vieille dame. Et finalement Titanic nous fait faire un voyage à travers le temps.

titanic.jpg

Mais Titanic ce n'est pas seulement la vision de James Cameron, des effets spéciaux, une formidable réalisation ou un scénario en acier trempé, c'est aussi une prestigieuse distribution avec en tête un des plus romantiques couples hollywoodiens de notre époque : Leonardo DiCaprio et Kate Winslet. Leur entente est parfaite à la caméra. Et on peut dire aisément sans se tromper que pour eux ce film changea leur vie. On retrouva ce couple de légende en 2008 dans "les noces rebelles" et on peut bien se demander pourquoi Hollywood n'a pas remis ce couple à l'écran plus souvent ! Que d'occasions gâchées !

Titanic-1997-Movie-Wallpapers-13.jpg

"Titanic" est donc le film parfait en plus d'être le film sur le Titanic. Il est pour moi en plus d'être le film ultime sur le Titanic, la plus belle histoire d'amour de notre temps avec peut être celle du  "patient anglais" et un film extraordinaire et hors-norme. Je finirai comme d'habitude pour mettre en avant la musique de James Horner et la fameuse chanson de Céline Dion qui reste éternellement liée au film. Ainsi, en dépit de quelques mauvaises critiques, je  donnerai au film de James Cameron  la note maximale. Le film devait quant à lui recevoir 11 oscars en 1998, et si il avait couté 200 millions de dollars il devait en rapporter 2,5 milliards, se classant juste derrière "Avatar" en terme de recettes. C'est donc et cela reste le deuxième plus gros succès cinématographique de tous les temps. Comme quoi, les belles histoires simples, du moment qu'elles sont bien réalisées avec un support légendaire peuvent être des gros succès. Malheureusement dans les grosses productions, aujourd'hui on a droit à "Avengers" et la énième adaptation de Batman ... Au secours !

 

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,titanic,hollywood,kate winslet,leonardo dicaprio,james horner,james cameron

 

La Bande-annonce :

 

 

 

La chanson de Céline Dion :

 

 

Note : 10 / 10