Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/09/2014

Capitaine Mystère / Captain Lightfoot - 1955

"Capitaine Mystère" ou dans son titre américain "captain Lightfoot" un film en cinémascope et en Technicolor de Douglas Sirk, produit par l'Universal. C'est une adaptation du roman de W R Burnett de 1954. Ce qui est intéressant sur ce DVD sorti par Carlotta, c'est qu'on retrouve une belle présentation de Bertrand Tavernier qui nous raconte son histoire avec le film, et aussi l'histoire du film. Alors, autant vous le dire tout de suite, je n'ai pas le même enthousiaste que Mr Tavernier pour ce film. Néanmoins, il faut bien dire que tout ce que présente Mr Tavernier est très juste et présente parfaitement les qualités du film. Donc on retient que Douglas Sirk s'est distingué dans tous les genres, mais aujourd'hui on se souvient surtout de ses mélodrames, comme "le secret magnifique" (1954) avec Rock Hudson et Jane Wyman, mais aussi "tout ce que le ciel permet" (1955) avec le même duo. Au vu du nombre de films tournés, on peut bien que Douglas Sirk était le réalisateur préféré de Rock Hudson. Ainsi, Douglas Sirk devait faire tourner le grand Rock dans un western, "Taza fils de Cochise" (1955), des mélodrames, mais aussi un film de guerre très touchant "les ailes de l'espérance" (1956) avec Dan Duryea.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rock hudson,barbara rush,jeff morrow,kathleen ryan,finlay currie,denis o'dea,irving glassberg,douglas sirk

En ce qui concerne "Capitaine Mystère", on apprend que le film a été tourné en Irlande avec beaucoup d'acteurs irlandais. Rock Hudson est entouré par la belle Barbara Rush et Jeff Morrow. Le directeur de la photographie Irving Glassberg, a connu un tournage difficile, car il pleuvait constamment en Irlande. Et donc ce serait Sirk qui l'aurait décidé à tourner malgré la pluie, car celle-cii ne marquait pas l'image. Finalement le résultat est assez particulier et donne des tons assez inhabituels pour un film hollywoodien de l'époque. Sirk se joue du cinémascope en multipliant les cadres de portes ou les formes improbables. Le scénario est intéressant quoique finalement assez improbable. Le vrai reproche, c'est la prestation de Rock Hudson qui semble être constamment jouer à contre-emploi. Et la douce ironie que dégage le film, ne semble pas totalement lui correspondre. Un Errol Flynn aurait sans aucun doute, était un meilleur casting. Ce n'est donc clairement pas, le plus grand film d'aventures des années 50, mais il distrait assez pour maintenir l'attention d'un spectateur, qui pourra parfois être déconcerté par l'ironie d'un film, qui aurait mérité sans doute, un ton un peu plus sérieux. 

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rock hudson,barbara rush,jeff morrow,kathleen ryan,finlay currie,denis o'dea,irving glassberg,douglas sirk

Ci-dessus: Rock Hudson (de dos) & Barbara Rush

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rock hudson,barbara rush,jeff morrow,kathleen ryan,finlay currie,denis o'dea,irving glassberg,douglas sirk

Ci-dessus: Rock Hudson (de dos), Barbara Rush & Jeff Morrow

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rock hudson,barbara rush,jeff morrow,kathleen ryan,finlay currie,denis o'dea,irving glassberg,douglas sirk

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rock hudson,barbara rush,jeff morrow,kathleen ryan,finlay currie,denis o'dea,irving glassberg,douglas sirk

Disponible en DVD zone 2 en VF et VO sous-titrée chez Carlotta

Note : 6 / 10

12/02/2014

Huit Heures de sursis / Odd Man Out (1947)

Il y a quelques réalisateurs anglais dont on se souvient. Et si on devait faire une liste, on retiendrait évidemment David Lean, Alfred Hitchcock, mais aussi Carol Reed. "Huit heures de sursis" est l'archétype même du chef-d'oeuvre repoussant, car si il est admirablement filmé et photographié, la descente aux enfers d'un terroriste irlandais a quelque chose de repoussant. En effet James Mason, joue un chef de l'IRA blessé, et abandonné par ses hommes lors d'un hold-up meurtrier. Mais bientôt, ce n'est pas seulement son organisation qui va l'abandonner, mais aussi toute une ville, qui passera de l'indifférence pour certains habitants, à d'autres voulant l'exploiter. Carol Reed nous donne ici une version très noire de l'humanité, où tous ses défauts sont révélés : la lâcheté, la convoitise, la peur. Mais des qualités sont parfois aussi révélés : l'amour, la fidélité, la foi, et la volonté d'aider. James Mason n'a peut être jamais été aussi convaincant que dans ce film, qui multiplie les visions d'un homme en délire.

560_58082.jpg

Le film avançant, James Mason perd son habit de membre de l'IRA pour devenir un homme habité par la peur et le doute, et dont la blessure révèle un destin et une sur-humanité, dont les souffrances semblent le rapprocher de la Passion du Christ. "Huit heures de sursis" est un voyage initiatique dans la cruauté de la vie, mais aussi et surtout vers la mort. C'est ce qui le rend, terriblement hypnotisant et tout à la fois repoussant. Il ne ressemble à aucun film de son époque. La fabuleuse musique de William Alwyn ajoute encore au drame humain. Et on peut se demander si l'histoire de cet homme qui sort du monde, n'est pas tout simplement l'histoire de chacun d'entre nous, qui un jour devra quitter ce monde, dans l'indifférence de presque tous. "Huit heures de sursis" est donc un chef-d'oeuvre baroque, sombre, pathétique, humain et magnifique, qui vous laissera épuisé, devant une implacable leçon de vie.

01.jpg

Ci-dessus : James Mason et Kathleen Ryan (on remarque le bras en croix de James Mason semblant signifier son martyr).

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,james mason,kathleen ryan,robert newton,william alwyn,carol reed

Ci-dessus : James Mason et Kathleen Ryan

photo-Huit-heures-de-sursis-Odd-man-out-1947-20.jpg

 

Extrait de la musique :

Disponible en Bluray et DVD chez Elephant Films en VF et VO sous-titrée

Note : 8,5 / 10