Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/05/2015

Elmer Gantry le charlatan / Elmer Gantry - 1960

"Elmer Gantry le charlatan", est un film réalisé par Richard Brooks, en couleur et au format 1.66. Le film évoque la vie d'un évangéliste, Elmer Gantry. Le film a pour scénariste, Richard Brooks, et s'inspire d'un roman de Sinclair Lewis. Brooks arrive a donné à son personnage de charlatan (Burt Lancaster) un visage attrayant et sympathique. Et il arrive plus d'une fois à nous remuer, nous spectateur. Et on se surprend à se laisser prendre par le discours enflammé d'un Lancaster déchaîné. Certains pourront trouver qu'il en fait trop. Mais à n'en pas douter, il assure le spectacle. La vie du prêcheur est liée à soeur Sharon Falconer (Jean Simmons), qui semble totalement possédée par son rôle. Le reste de la distribution est étincelante, avec Jean Simmons, Arthur Kennedy, Dean Jagger, Shirley Jones, Patti Page et dans tout petit rôle, John McIntire. Arthur Kennedy est formidable en journaliste sceptique devant les prédicateurs et la religion. Mais de toute cette distribution, on retient surtout la superbe Shirley Jones, qui brûle l'écran en prostituée, toujours amoureuse de notre charlatan. D'ailleurs, elle devait rafler avec Burt Lancaster, un Oscar totalement mérité. La dernière partie du film, est une espèce de Sodome et Gomorrhe cinématographique, filmée dans des tons très rouges. Critique envers la religion, et ses dérives, "Elmer Gantry le charlatan", est un très grand film, qui nous montre le christianisme comme une affaire financière, où le croyant n'est qu'un pigeon. Il n'en attaque pourtant jamais le dogme et veut bien laisser au public, croire ce qu'il veut, voir même que la religion peut élever l'individu, du moment qu'elle s'est débarrassée des vautours qui s'en servent, et profitent de la misère de l'Homme. La religion rejoint en cela, la politique, dans ce qu'elle a de plus beau, de plus sublime, mais aussi de plus absurde : la croyance en un sauveur.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,burt lancaster,jean simmons,arthur kennedy,dean jagger,shirley jones,patti page,edward andrews,john mcintire,hugh marlowe,joe maross,philip ober,barry kelley,wendell holmes,dayton lummis,john alton,andré prévin,richard brooks

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,burt lancaster,jean simmons,arthur kennedy,dean jagger,shirley jones,patti page,edward andrews,john mcintire,hugh marlowe,joe maross,philip ober,barry kelley,wendell holmes,dayton lummis,john alton,andré prévin,richard brooks

Ci-dessus : Burt Lancaster

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,burt lancaster,jean simmons,arthur kennedy,dean jagger,shirley jones,patti page,edward andrews,john mcintire,hugh marlowe,joe maross,philip ober,barry kelley,wendell holmes,dayton lummis,john alton,andré prévin,richard brooks

Ci-dessus : Jean Simmons

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,burt lancaster,jean simmons,arthur kennedy,dean jagger,shirley jones,patti page,edward andrews,john mcintire,hugh marlowe,joe maross,philip ober,barry kelley,wendell holmes,dayton lummis,john alton,andré prévin,richard brooks

Ci-dessus : Arthur Kennedy

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,burt lancaster,jean simmons,arthur kennedy,dean jagger,shirley jones,patti page,edward andrews,john mcintire,hugh marlowe,joe maross,philip ober,barry kelley,wendell holmes,dayton lummis,john alton,andré prévin,richard brooks

Ci-dessus : Shirley Jones

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,burt lancaster,jean simmons,arthur kennedy,dean jagger,shirley jones,patti page,edward andrews,john mcintire,hugh marlowe,joe maross,philip ober,barry kelley,wendell holmes,dayton lummis,john alton,andré prévin,richard brooks

Ci-dessus : Burt Lancaster et à gauche (la chanteuse de Jazz Patti Page dans un petit rôle)

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,burt lancaster,jean simmons,arthur kennedy,dean jagger,shirley jones,patti page,edward andrews,john mcintire,hugh marlowe,joe maross,philip ober,barry kelley,wendell holmes,dayton lummis,john alton,andré prévin,richard brooks

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,burt lancaster,jean simmons,arthur kennedy,dean jagger,shirley jones,patti page,edward andrews,john mcintire,hugh marlowe,joe maross,philip ober,barry kelley,wendell holmes,dayton lummis,john alton,andré prévin,richard brooks

Ci-dessus : Shirley Jones & Burt Lancaster

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,burt lancaster,jean simmons,arthur kennedy,dean jagger,shirley jones,patti page,edward andrews,john mcintire,hugh marlowe,joe maross,philip ober,barry kelley,wendell holmes,dayton lummis,john alton,andré prévin,richard brooks

Ci-dessus : Shirley Jones & son Oscar

Extrait :

 Disponible en DVD zone 2 en VF et VO sous-titrée

Note : 8,5 / 10

03/04/2015

Quatre tueurs et une fille / Four Guns to the Border - 1954

"Quatre tueurs et une fille" est un western en Technicolor de Richard Carlson. C'est une oeuvre de série B, mais avec énormément de qualités. On peut d'abord citer l'excellent casting avec en tête d'affiche, quelques vétérans du western : Rory Calhoun, Walter Brennan et John McIntire. La distribution est complétée par Colleen Miller, George Nader, Walter Brennan, et la distinguée Nina Foch. Nina Foch on l'a vu en "Marie-Antoinette" dans Scaramouche (1952) ou dans "un américain à Paris", dans un rôle de riche américaine. On peut ajouter au crédit de "Quatre tueurs et une fille", la magnifique photographie de Russell Metty. En effet, ce dernier joue en maître avec le clair-obscur, avec une allumette ou un éclaire qui illumine un visage. Mais "Quatre tueurs et une fille" se distingue des petits westerns, par un ton particulier, qui nous fait vivre les premières émotions sexuelles d'une jeune fille avec un homme qui doit avoir le double de son âge, et la scène dans l'écurie est presque érotique. D'autres scènes, comme celle où Colleen Miller joue avec un baton de sucre-d'orge, évoque là aussi quasiment ouvertement le sexe. C'est très rare une description aussi nette de la sexualité féminine dans un western de cette époque. On peut également évoquer la belle musique omniprésente.  Pour tout cela, on s'attache finalement beaucoup à ce très joli western, que Sidonis a très bien fait de sortir de l'oubli. On pourra regretter peut être un manque de drame qui en aurait fait à n'en pas douter, un chef-d'oeuvre du genre. A noter une belle qualité d'image, à tempérer par des ciels parfois solarisés.

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rory calhoun,colleen miller,george nader,walter brennan,nina foch,john mcintire,charles drake,jay silverheels,nestor paiva,robert f hoy,bob herron,russell metty,richard carlson

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rory calhoun,colleen miller,george nader,walter brennan,nina foch,john mcintire,charles drake,jay silverheels,nestor paiva,robert f hoy,bob herron,russell metty,richard carlson

Ci-dessus : Rory Calhoun

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rory calhoun,colleen miller,george nader,walter brennan,nina foch,john mcintire,charles drake,jay silverheels,nestor paiva,robert f hoy,bob herron,russell metty,richard carlson

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rory calhoun,colleen miller,george nader,walter brennan,nina foch,john mcintire,charles drake,jay silverheels,nestor paiva,robert f hoy,bob herron,russell metty,richard carlson

Ci-dessus : Walter Brennan & Colleen Miller

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rory calhoun,colleen miller,george nader,walter brennan,nina foch,john mcintire,charles drake,jay silverheels,nestor paiva,robert f hoy,bob herron,russell metty,richard carlson

Ci-dessus : Rory Calhoun

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rory calhoun,colleen miller,george nader,walter brennan,nina foch,john mcintire,charles drake,jay silverheels,nestor paiva,robert f hoy,bob herron,russell metty,richard carlson

Ci-dessus : George Nader, Nina Foch, Rory Calhoun

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,rory calhoun,colleen miller,george nader,walter brennan,nina foch,john mcintire,charles drake,jay silverheels,nestor paiva,robert f hoy,bob herron,russell metty,richard carlson

Ci-dessus : Rory Calhoun & Colleen Miller

Disponible en DVD zone 2, chez Sidonis uniquement en VO sous-titrée français

Note : 7,5 / 10

26/07/2014

Le barrage de Burlington / River Lady - 1948

"Le barrage de Burlington" ou dans son titre original en anglais "River Lady" est un western en Technicolor de George Sherman avec en tête d'affiche, Yvonne De Carlo, Dan Duryea et Rod Cameron. George Sherman a réalisé une multitude de westerns et plusieurs avec Yvonne De Carlo. On peut citer pour ceux réalisés avec Yvonne De Carlo, donc en plus de ce "River Lady", "Bandits de grands chemins" (1948) avec également Dan Duryea, "La Fille des prairies" (1949), "Tomahawk" (1951), ou encore "les Rebelles" (1954). Yvonne De Carlo, il n'est plus besoin de la présenter. C'est évidemment l'héroïne de très nombreux petits westerns de l'Universal. Elle devait aussi participer à des films plus prestigieux, comme "les 10 commandements" (1956) ou "l'esclave libre" (1957) avec Clark Gable. Pour Dan Duryea, c'est évidemment le formidable méchant des deux films de Lang : " La Rue Rouge" (1945) et "la femme au portrait" (1947). Mais on devait le voir également dans de très nombreux westerns, et on se rappelle de lui aussi pour son rôle de bandit souriant dans "Quatre étranges cavaliers" (1954) avec Audie Murphy. Quant à Rod Cameron, acteur d'origine canadienne, il se spécialisera dans le western de série B et sera un espèce de sous Randolph Scott, sans préjuger de son talent, il n'arrivera jamais à jouer avec cet espèce de détachement qui caractérisera la dernière partie de carrière de Randolph Scott. Pour Rod Cameron on peut citer comme très bon film : "la taverne du cheval rouge" (1945) ou "le justicier de la Sierra"

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,dan duryea,rod cameron,helena carter,lloyd gough,florence bates,john mcintire,jack lambert,esther somers,anita turner,edmund cobb,dewey robinson,eddy waller,milton kibbee,george sherman

La distribution est complétée par Helena Carter, parfait dans son rôle et par un John McIntire, pas du tout à l'aise dans le sien. C'est assez exceptionnel pour être noté, car généralement John McIntire, était un formidable acteur de second rôle. Quant au film lui même, on est assez loin du western. En effet, le film ne nous réserve pas beaucoup d'actions, ou de cavalcades ou mêmes de fusillades. Le film navigue donc entre le mélodrame et le western, sans jamais choisir et se concentre sur l'histoire d'un bucheron amoureux d'une danseuse. Les couleurs sont pâles et la définition assez en retrait par rapport à ce que  Sidonis nous a généralement habitué. George Sherman, est ici moyennement inspiré. Ainsi, le film a quelques trouvailles de réalisation avec une caméra qui s'approche en traveling serré du visage d'Helena Carter à sa fenêtre en début de film ou une prise de vue d'un coin d'une pièce avec la lampe au milieu de l'écran. Mais d'un autre côté, il y a certaines transparences pas forcément bienvenue, et quelques problèmes de raccorts en particulier sur les cartes posés sur la table du Saloon qui ne sont pas les mêmes. Ceci étant dit, ce film réalisé par un vétéran du genre, reste un aimable divertissement illuminé par une chanson interprétée par la belle Yvonne De Carlo.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,dan duryea,rod cameron,helena carter,lloyd gough,florence bates,john mcintire,jack lambert,esther somers,anita turner,edmund cobb,dewey robinson,eddy waller,milton kibbee,george sherman

Ci-dessus : Yvonne De Carlo

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,dan duryea,rod cameron,helena carter,lloyd gough,florence bates,john mcintire,jack lambert,esther somers,anita turner,edmund cobb,dewey robinson,eddy waller,milton kibbee,george sherman

Ci-dessus : Dan Duryea

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,dan duryea,rod cameron,helena carter,lloyd gough,florence bates,john mcintire,jack lambert,esther somers,anita turner,edmund cobb,dewey robinson,eddy waller,milton kibbee,george sherman

Ci-dessus : Helena Carter

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,dan duryea,rod cameron,helena carter,lloyd gough,florence bates,john mcintire,jack lambert,esther somers,anita turner,edmund cobb,dewey robinson,eddy waller,milton kibbee,george sherman

Ci-dessus : Yvonne De Carlo & Dan Duryea

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,dan duryea,rod cameron,helena carter,lloyd gough,florence bates,john mcintire,jack lambert,esther somers,anita turner,edmund cobb,dewey robinson,eddy waller,milton kibbee,george sherman

Ci-dessus : Rod Cameron, Yvonne De Carlo & Dan Duryea

Film disponible en DVD en VF et VO sous-titrée chez Sidonis & Calysta

Note : 6 / 10

06/06/2014

Le Traître du Texas / Horizons West - 1952

"Le traître du Texas" est un film de Budd Boetticher. Ce dernier est surtout connu en France grâce à Patrick Brion et à Bertrand Tavernier. Et il est vrai que Budd Boetticher a fait quelques westerns avec Randolph Scott qui méritent parfois de s'y attarder. Malheureusement, ce n'est absolument pas le cas pour ce "Traître du Texas" qui multiplie les poncifs. Ainsi, cette histoire de commandant sudiste ruiné, et qui veut faire fortune après la guerre de sécession, semble avoir été vu et et revu. Pourtant le casting était intéressant, avec en tête Robert Ryan et Rock Hudson, et la belle Julie Adams.  Malheureusement, le scénario a été abandonné à lui même. Et si Robert Ryan joue un anti-héros parfait, il n'a aucun contre poids en face de lui. Et tous les autres acteurs, semblent n'être que des figurants ou au mieux des faire-valoir, sans aucune caractérisation psychologique de leur personnage. Seul peut être John McIntire (dans le rôle du père), et Raymond Burr apportent quelque consistance à un ensemble très faible. 

le_traitre_du_texas.jpg

En plus, de nous proposer des personnages qui ne servent quasiment à rien dans l'avancée de l'histoire, on a droit aussi à un scénario convenu, et à une réalisation sans aucun génie. Les extérieurs semblent avoir été vus et revus cent fois, dans des dizaines d'autres westerns. Il y a une scène pas trop mal filmée, lorsque Ryan est prisonnier dans une cave. On peut également retenir le travail sur le Technicolor et les merveilleuses toilettes de Julie Adams. Mais cela fait au final vraiment bien peu. Et j'avoue m'être ennuyé ferme devant un werstern de 77 minutes, dont on connaît la fin à la 45ème minute. Le "traître du Texas" est totalement dispensable, et pas loin d'être une purge. On y trouve des excellents commentaires sur pas mal de sites. C'est à se demander si ces critiques ont vu le même film que moi. Heureusement je n'avais payé ce film que 6,90 € ! Plus généralement, au vu de l'hétérogénéité qualitative, de ce corpus de westerns de l'Universal, on peut bien se demander pourquoi l'éditeur "Sidonis & Calysta" s'acharne à sortir ses films entre 14,90 et 16,99 €, prix totalement en décalage avec un marché Bluray qui sort des nouveautés classiques dans des promotions à 10 €.

73436969.png

Ci-dessus : Julie Adams et Robert Ryan

73437000.png

73436925.png

Ci-dessus : Julie Adams et ses toilettes féminines (presque seul intérêt du film)

 Film disponible chez Sidonis & Calystta en DVD zone 2 (VF et VO sous-titrée)

Note : 3,5 / 10

03/11/2013

Victime du destin / The Lawless Breed - 1953

Il faut d'abord commencer par donner quelques explications sur le titre; En effet, si ce western est aujourd'hui connu sous le titre "victime du destin", il est aussi connu sous le titre "mémoires d'un condamné". On peut supposer, sans en être totalement sûr, que l'un des titres concerne la sortie en France et l'autre la sortie en Belgique. Les annotations en néerlandais de l'affiche ci-dessous, peuvent ainsi le laisser penser. Ce film "victime du destin" a beaucoup de qualités avec tout d'abord une très bonne distribution avec en tête d'affiche : Rock Hudson, et la belle Julie Adams (petite vedette de l'Universal). Rock Hudson n'est pas encore devenue une star en 1953, mais Walsh décide de miser sur lui, pour son film. Et il n'y a rien à redire quant à son interprétation et la stature massive de Rock Hudson en impose énormément. Pour le reste, je ne reviendrai pas ici sur sa sexualité, qui évidemment  ne regarde que lui. Rock Hudson deviendra réellement une star en 1954 avec "le secret magnifique" de Douglas Sirk, avec Jane Wyman. Julie Adams est quant à elle, une petite vedette de l'Universal, qui a jouée dans de nombreux films de cette époque. On peut citer parmi les plus célèbres : "le gentilhomme de la Louisiane" (1953), "le déserteur de fort Alamo" (1953), "Révolte au Mexique" (1953), "l'étrange créature du lac noir" (1954), ou encore "le shérif aux mains rouges" (1959). Mais les seconds rôles sont également particulièrement intéressants. Ainsi, on retrouve Lee Van Cleef, qui joue un rôle de cowboy à la recherche de son frère, rôle qu'il reprendra dans "Règlements de compte à Ok Corral" (1957). Mary Castle, John McIntire (qui interprète deux personnages) et Hugh O'Brian. On a donc vous l'aurez compris une distribution très intéressante.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actice, film, films, hommage, rock hudson, julie adams, Mary Castle, John McIntire, lee van cleef, Dennis Weaver, Hugh O'Brian,Herman Stein, raoul walsh

Mais la force du film de Walsh n'est pas seulement de s'appuyer sur une très bonne distribution, mais aussi sur un très bon scénario, qui s'inspire très lointainement de la vie du célèbre bandit texan, John Wesley Hardin. Hardin qui était en fait dans la réalité un tueur psychopathe est montré comme un homme victime de ses pulsions et surtout effectivement de sa destinée, qui l'amène au meurtre malgré lui. De ce scénario, finalement assez classique, Walsh nous crée une beauté cinématographique de tous les instants, magnifiant au possible chaque scène, travaillent le moindre détail : de la course de chevaux, aux dessous de la belle Julie Adams, rien est caché au spectateur, avide de belles images. On se régale donc en Technicolor des aventures d'un Rock Hudson, qui n'a jamais bien aussi porté son nom que dans ce film.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actice,film,films,hommage,rock hudson,julie adams,mary castle,john mcintire,lee van cleef,dennis weaver,hugh o'brian,herman stein,raoul walsh

Ci-dessus : Rock Hudson et Mary Castle

Pour le reste, Walsh développe comme il l'a déjà fait dans nombre de ses films, le thème de l'ambivalence de l'individu. Ainsi Hardin est il  un tueur psychopate ou  un homme victime de la société violente de son époque. On constate que comme à son habitude, Walsh s'interroge ici sur la nature réelle de son héros, comme il s'interrogeait sur la nature d'Errol Flynn dans "Saboteur sans gloire" (1944) ou "dans la charge fantastique" ou sur celle de Clark Gable dans "l'esclave libre" (1957). C'est peut être ce qui fait tout l'intérêt du cinéma de Walsh, en dehors de sa formidable maitrise du Technicolor et du jeu de la caméra. Walsh s'interroge dans tous ses films sur la nature humaine. En cela, son cinéma reste profondément actuel, et le restera tant que les Hommes seront des Hommes. "Victime du destin" arrive donc à dépasser son statut de petit film de l'Universal et à devenir un autre classique de Walsh au même titre que d'autres plus célèbre après lui. A découvrir.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actice,film,films,hommage,rock hudson,julie adams,mary castle,john mcintire,lee van cleef,dennis weaver,hugh o'brian,herman stein,raoul walsh

Ci-dessus : la très belle Julie Adams

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actice,film,films,hommage,rock hudson,julie adams,mary castle,john mcintire,lee van cleef,dennis weaver,hugh o'brian,herman stein,raoul walsh

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actice,film,films,hommage,rock hudson,julie adams,mary castle,john mcintire,lee van cleef,dennis weaver,hugh o'brian,herman stein,raoul walsh

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actice,film,films,hommage,rock hudson,julie adams,mary castle,john mcintire,lee van cleef,dennis weaver,hugh o'brian,herman stein,raoul walsh

Ci-dessus : Julie Adams et Rock Hudson

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actice,film,films,hommage,rock hudson,julie adams,mary castle,john mcintire,lee van cleef,dennis weaver,hugh o'brian,herman stein,raoul walsh

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actice,film,films,hommage,rock hudson,julie adams,mary castle,john mcintire,lee van cleef,dennis weaver,hugh o'brian,herman stein,raoul walsh

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actice,film,films,hommage,rock hudson,julie adams,mary castle,john mcintire,lee van cleef,dennis weaver,hugh o'brian,herman stein,raoul walsh

Ci-dessus : Rock Hudson et Julie Adams. Les 3 photos ci-dessus sont particulièrement intéressantes, car elles nous apprennent d'une part, que Walsh n'avait pas beaucoup de respect pour le code Hays; d'autre part, la familiarité vestimentaire de Julie Adams et le fait qu'elle donne de l'argent à son amant, nous apprend quel est le caractère des relations des deux personnages, à ce moment de l'histoire, ou comment à cette époque on remplaçait une scène charnelle par une scène très glamour.

 

Note : 7 / 10

16/10/2013

Le Shérif aux mains rouges / The Gunfight at Dodge City - 1959

"Le shérif au mains rouges" est un film de Joseph M. Newman de 1959 avec Joel McCrea et Julie Adams. Le film est un bon western. Mais c'est vrai qu'il n'arrive jamais à atteindre les sommets du genre. Pourtant il plaçait l'action dans une ville mythique de l'Ouest : Dodge City. Et Dodge City c'est bien évidemment la ville de tous les excès, du Shérif Wyatt Earp, visité tant de fois par le cinéma que ce soit dans "Réglement de comptes à Ok Corral" (1957), "Tombstone" (1993) ou encore dans "les conquérants" (1939) avec Errol Flynn, pour ne donner que quelques exemples. Le film ne semble donc pas vouloir exploiter totalement son potentiel et refuse d'entrer dans le lyrisme de John Sturges. Malgré tout, il reste un très bon divertissement, dont la fin n'a malheureusement pas l'onirisme auquel on peut s'attendre pour ce type de film.

le_sherif_aux_mains_rouges_0.jpg

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,joel mccrea,julie adams,john mcintire,nancy gates,richard anderson,james westerfield,walter coy,don haggerty,wright king,harry lauter,hans j salter,joseph m newman

Ci-dessus : Julie Adams et Joel McCrea

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,joel mccrea,julie adams,john mcintire,nancy gates,richard anderson,james westerfield,walter coy,don haggerty,wright king,harry lauter,hans j salter,joseph m newman

Ci-dessus : Joel McCrea

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,joel mccrea,julie adams,john mcintire,nancy gates,richard anderson,james westerfield,walter coy,don haggerty,wright king,harry lauter,hans j salter,joseph m newman

Ci-dessus : Joel McCrea, Nancy Gates, et Harry Lauter

 

Présentation complète de Mr Patrick Brion :

 

Note : 6,5 / 10

02/10/2013

Le gentilhomme de la Louisiane / Mississippi Gambler - 1953

L'année 1953, est une année bénie pour le cinéma américain. En effet, si l'application de la loi Sherman anti-trust au cinéma en 1949 et l'apparition de la télévision dans tous les foyers commencent à faire sentir au cinéma ces effets néfastes, le cinéma n'a peut être jamais été aussi bon qu'en ce début des années 50. Ainsi, la moisson de très grands films et de chef-d'oeuvres est impressionnante. On peut citer pour 1952, "chantons sous la pluie", "Ivanhoé" "Scaramouche", ou encore "la maitresse de fer", et pour 1953, "Jules César", "les chevaliers de la table ronde" et combien d'autres ! L'année 1953 a donc produit un cru cinématographique exceptionnel, comme rarement le cinéma mondial en produira plus tard. On peut clairement positionner "le gentilhomme de la Louisiane" à côté de ces très bons films. Alors, c'est vrai qu'il est un peu en retrait, que ce soit en terme de scénario, de musique et de romantisme. Mais il est dans le peloton de tête, que ce soit en terme de réalisation, de costumes, et de décors luxueux au possible permettant la recréation de l'univers de la Louisiane d'avant la guerre de sécession. De plus, l'interprétation des deux stars, Piper Laurie et Tyrone Power est excellente.

legentilhommedelalouisie.jpg

On peut légitimement se poser la question de savoir si le film est un western ou un film d'aventures. Personnellement, je pense que c'est plutôt un film d'aventure. Le scénario est donc un peu linéaire. Mais néanmoins, il a en réserve des ressorts psychologiques insoupçonnés qui lui donnent un final assez étourdissant et pour ne pas dire surprenant. "Le gentilhomme de la Louisiane" nous fait donc tout de suite penser à "la maitresse de fer" tourné l'année précédente. Et c'est une très bonne référence. Le film est une production Universal. En effet, la Fox avait ainsi autorisé Power à tourner pour d'autres studios. La musique de Frank Skinner n'est pas la plus belle musique de film, composée, mais elle reste assez prenante pour rester touchante. On a donc globalement un très bon spectacle aux costumes parfaits, aux décors somptueux, et à  la réalisation excellente, mais qui pêche un peu par un scénario un peu trop linéaire, voir étrangement découpé sur la fin. On passe malgré tout un très bon moment en Technicolor.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood, Tyrone Power, Piper Laurie, Julie Adams, John McIntire, Paul Cavanagh, John Baer, Ron Randell, Ralph Dumke, Robert Warwick, frank skinner, Rudolph Maté

Ci-dessus : La très belle Piper Laurie

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood, Tyrone Power, Piper Laurie, Julie Adams, John McIntire, Paul Cavanagh, John Baer, Ron Randell, Ralph Dumke, Robert Warwick, frank skinner, Rudolph Maté

Ci-dessus : Piper Laurie et Tyrone Power

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood, Tyrone Power, Piper Laurie, Julie Adams, John McIntire, Paul Cavanagh, John Baer, Ron Randell, Ralph Dumke, Robert Warwick, frank skinner, Rudolph Maté

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood, Tyrone Power, Piper Laurie, Julie Adams, John McIntire, Paul Cavanagh, John Baer, Ron Randell, Ralph Dumke, Robert Warwick, frank skinner, Rudolph Maté

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood, Tyrone Power, Piper Laurie, Julie Adams, John McIntire, Paul Cavanagh, John Baer, Ron Randell, Ralph Dumke, Robert Warwick, frank skinner, Rudolph Maté

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood, Tyrone Power, Piper Laurie, Julie Adams, John McIntire, Paul Cavanagh, John Baer, Ron Randell, Ralph Dumke, Robert Warwick, frank skinner, Rudolph Maté

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood, Tyrone Power, Piper Laurie, Julie Adams, John McIntire, Paul Cavanagh, John Baer, Ron Randell, Ralph Dumke, Robert Warwick, frank skinner, Rudolph Maté

Film disponible en DVD zone 2 chez Sidonis en VF et VO sous-titré

Note : 7,5 / 10