Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2015

La journée des violents / Day of the Badman - 1958

Le 30 avril 1958, sortait "la journée des violents" avec Fred MacMurray, Marie Windsor, Robert Middleton, Joan Weldon et Lee Van Cleef, ce jour est donc propice pour revenir sur ce western de l'Universal. Le film est malheureusement présenté au format Pan & Scan, donc avec un recadrage, qui outrage un peu le cinémascope d'origine, en coupant de l'image sur les côtés. L'avantage du procédé, est de rapprocher le spectateur de l'action ou des acteurs, mais il est assez peu respectueux du matériaux d'origine. Mais comme le dit, très justement, Monsieur Patrick Brion, c'est le seul moyen de présenter ce film. Alors entre le choix de le laisser mourir, ou de le présenter et de le faire vivre à un nouveau public, l'équipe éditoriale de Sidonis a fait le choix de la présentation, et on ne peut que les féliciter. En effet, le film en lui même est bon, voir très bon. Ainsi, "la journée des violents" s'appuie sur un très bon scénario, où la tension est palpable du début à la fin et tient ainsi le spectateur en haleine, dans cette histoire de juge qui doit prononcer une condamnation à mort que tout le monde rejette. Le scénario se rapproche ainsi de celui du "Train sifflera trois fois" (1952), où l'on retrouvait là aussi, un certain Lee Van Cleef. 1958, sera d'ailleurs une année charnière pour ce dernier. En effet, il subira un grave accident de voiture, qui le laissera avec un handicap à la jambe. Pour en revenir à "la journée des violents", la réalisation d'Harry Keller est quant à elle,soignée. On doit à Harry Keller, plusieurs westerns, comme "Quantez" (1957) déjà avec Fred MacMurray, ou "Les sept chemins du Couchant" avec Audie Murphy. Mais ici, c'est bien Fred MacMurray qui tient tout le film, avec un jeu foudroyant, digne de ses meilleures prestations. Mais l'ensemble de la distribution s'en sort aussi plutôt bien, et chacun est dans son rôle. Comme on le constate trop souvent aujourd'hui, on ne peut pas dire que la direction d'acteurs soit ici absente. Le seul gros défaut du film est sa fin un peu bâclée. C'est un peu dommage au regard de la qualité de l'oeuvre et de la tension que le film a jusque là généré. Mais il ne faut sans doute pas en demander de trop. "La journée des violents" est incontestablement un très bon choix éditorial de Sidonis.

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,lee van cleef,fred macmurray,marie windsor,robert middleton,joan weldon,harry keller

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,lee van cleef,fred macmurray,marie windsor,robert middleton,joan weldon,harry keller

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,lee van cleef,fred macmurray,marie windsor,robert middleton,joan weldon,harry keller

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,lee van cleef,fred macmurray,marie windsor,robert middleton,joan weldon,harry keller

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,lee van cleef,fred macmurray,marie windsor,robert middleton,joan weldon,harry keller

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,lee van cleef,fred macmurray,marie windsor,robert middleton,joan weldon,harry keller

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,lee van cleef,fred macmurray,marie windsor,robert middleton,joan weldon,harry keller

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,lee van cleef,fred macmurray,marie windsor,robert middleton,joan weldon,harry keller

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,lee van cleef,fred macmurray,marie windsor,robert middleton,joan weldon,harry keller

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,lee van cleef,fred macmurray,marie windsor,robert middleton,joan weldon,harry keller

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,lee van cleef,fred macmurray,marie windsor,robert middleton,joan weldon,harry keller

Disponible en DVD chez Sidonis en VF et VO sous-titrée. A noter que le film a perdu les 15 dernières minutes de sa version française.

Note : 7 / 10

20/10/2013

Les massacreurs du Kansas / The Stranger wore a gun - 1953

Comme chaque semaine, je vous propose un western avec cette fois-ci Randolph Scott en vedette. Il entouré dans cette production d'André De Toth de George Macready, Claire Trevor, et Joan Weldon. Dans les seconds rôle, on reconnaît Alfonso Bedoya toujours en bandit mexicain, mais surtout Lee Marvin et Ernest Borgnine, qui étaient à cette époque toujours cantonnés à des seconds rôles. En effet, Lee Marvin n'avait pas encore joué dans "les 12 salopards" (1967) ou dans "l'homme qui tua Liberty Valance" (1962) et Ernest Borgnine n'avait pas été oscarisé pour son interprétation dans "Marty" (1955). Le film a plusieurs qualités tout d'abord il a été tourné pour la 3D et en Technicolor. De plus, vous l'avez compris, le casting est quand même très bon. Le problème du tournage de ce film en 3D est qu'il oblige De Toth à une expression visuelle outrée, avec plus ou moins de réussites. Ainsi le titre, semble étrange avec le rocher et l'herbe qui ressort bizarrement. Il en est de même lors de la poursuite finale, où l'herbe et les rochers factices ressortent plus que la poursuite elle même. Dans les points positifs la 3D oblige De Toth à des jeux de caméra assez novateurs. Ainsi, plusieurs fois, on voit les protagonistes tirés sur la caméra, ou brûler, ou jeter des objets sur la caméra, faisant ainsi participer par force le spectateur à l'action.

 

les-massacreurs-du-kansas.jpg

L'intrigue est quant à elle assez intéressante. En effet, elle met en scène un espion sudiste dégouté par la cause et les hommes qu'il sert. Et en fait l'histoire raconte, le chemin vers la rédemption de cet homme. On pouvait en demander plus. Mais on se contentera d'un joli western au scénario orignal, avec pas mal de rebondissements, et pas trop mal filmé par moment, le tournage en 3D aidant ou n'aidant pas la vision que l'on peut en avoir aujourd'hui en 2D.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, lee marvin,Ernest Borgnine, claire trevor, Joan Weldon, alfonso bedoya, bandré de toth

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, lee marvin,Ernest Borgnine, claire trevor, Joan Weldon, alfonso bedoya, bandré de toth

Ci-dessus : Lee Marvin et Ernest Borgnine

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, lee marvin,Ernest Borgnine, claire trevor, Joan Weldon, alfonso bedoya, bandré de toth

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, lee marvin,Ernest Borgnine, claire trevor, Joan Weldon, alfonso bedoya, bandré de toth

Ci-dessus : Randolph Scott et Joan Weldon

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, randolph scott, lee marvin,Ernest Borgnine, claire trevor, Joan Weldon, alfonso bedoya, bandré de toth

Ci-dessus : Randolph Scott et Claire Trevor

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,randolph scott,lee marvin,ernest borgnine,claire trevor,joan weldon,alfonso bedoya,bandré de toth

Ci-dessus : Lee Marvin, Randolph Scott, Ernest Borgnine, et George MacReady (assis derrière le bureau)

 

Film disponible dans la collection Sidonis / Calysta en DVD zone 2 en VF et VO sous-titrée.

 

Présentation de Mr Patrick Brion :

 

Bande-annonce présentée par Randolph Scott lui même :

 

Note : 6,5 / 10