Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2014

L'Homme du Nevada / The Nevadan - 1950

Dans la filmographie de Gordon Douglas, il y a des films qui marquent plus que d'autres, ou des bons et des moins bons. Ici 'l'homme du Nevada" fait parti des films moins marquants du réalisateur. Ainsi, l'histoire n'est pas particulièrement originale. Car cette histoire d'or caché dans les montagnes, n'est pas sans rappeler "Le Trésor des sept collines" (1961) avec Clint Walker. Ce film est le deuxième western de Gordon Douglas et la troisième production du duo Harry John Brown / Randolph Scott. Gordon Douglas a commencé par tourner des courts métrages pour la série "our gang" puis des films de Laurel & Hardy. Mais il a également tourné beaucoup de films noirs, et de westerns, pour une carrière de plus de 30 ans qui devait se prolonger jusque dans les années 70. Les cinéphiles d'aujourd'hui se rappellent très sûrement, de "la maîtresse de fer" (1952) avec Alan Ladd, de "fort invincible" avec Gregory Peck, ou peut être de son meilleur western, "Sur la piste des Comanches" (1958) avec Virginia Mayo et Clint Walker.

cinéma, cinema, dvd, bluray, film, films, hollywood, Randolph Scott, Dorothy Malone, Forrest Tucker, Frank Faylen, Jeff Corey, George Macready, Charles Kemper, Tom Powers, Jock Mahoney, gordon douglas

Pour revenir à "l'homme du Nevada", le fim souffre malheureusement d'un manque de moyens. Ainsi le tournage en Cinécolor et non pas avec du Technicolor, montre la faiblesse des moyens de la production. Le Technicolor aurait en effet, coûté plus cher. On a donc des dominantes un peu vertes. A cela il faut ajouter une durée plutôt faible autour de 80 minutes, qui limite un peu l'action, mais surtout la construction scénaristique. Ainsi le noeud de l'intrigue, est l'or d'un hold-up, l'hold-up en lui même, n'est jamais montré. Il est à peine évoqué à travers les roues d'un chariot, filmées pendant le titre. C'est donc assez frustrant pour le spectateur. Le réalisateur n'exploite pas non plus la beauté de Dorothy Malone. Le specateur ressort donc un peu frustré de ce western, qui a malgré tous des qualités. On peut ainsi noter les très beaux extérieurs, l'action intéressante et un très bon casting avec, outre Randolph Scott et Dorothy Malone, mais aussi George Macready. On ressort donc un peu déçu, par un western qui aurait été formellement bien meilleur en Technicolor, et avec une exploitation de l'histoire et des acteurs différentes. Un western, donc à découvrir malgré tout, mais qui ne vous laissera pas un souvenir impérissable.

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,randolph scott,dorothy malone,forrest tucker,frank faylen,jeff corey,george macready,charles kemper,tom powers,jock mahoney,gordon douglas

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,randolph scott,dorothy malone,forrest tucker,frank faylen,jeff corey,george macready,charles kemper,tom powers,jock mahoney,gordon douglas

Ci-dessus : Randolph Scott & Dorothy Malone

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,randolph scott,dorothy malone,forrest tucker,frank faylen,jeff corey,george macready,charles kemper,tom powers,jock mahoney,gordon douglas

Ci-dessus : Dorothy Malone

Film disponible en DVD zone 2 en VO sous-titrée uniquement chez Sidonis & Calysta

 

La présentation de Mr Patrick Brion :

Note : 5,5 / 10

11/10/2014

Les tueurs / The killers - 1946

"Les tueurs" s'inscrit dans l'ensemble de films noirs qui a pris la suite du film de gangsters, dont le cycle se termina avec l'entrée en guerre des USA. Le renouveau du film policier américain et l'apparition du genre film noir, est donc liée à l'apparition d'un nouveau genre, le film noir. Les premiers films de ce nouveau genre, sont "high Sierra" (1941) avec Humphrey Bogart, mais aussi "le faucon maltais", la même année. Mais c'est évidemment "Assurance sur la mort" (1946) de Billy Wilder, après l'immédiate après guerre qui consacrera le genre définitivement. D'autres films auront moins de retentissement mais reste également, comme de bons films noirs. On peut citer pêle-mêle, "pris au piège" (1945), dont le scénario qui suivait l'enquête de cet ancien GI bouleversé par la perte de sa femme, dénoncé par un traître pendant la seconde guerre mondiale, avait tout d'une enquête policière. "La mort n'était pas au rendez-vous" (1946) avec Humphrey Bogart, est aussi un film noir de valeur. Donc le genre est en 1946, à son apogée. Pour "les tueurs", Robert Siodmak utilise tous les codes du genre, et se sert du contraste noir & blanc avec un grand succès, sans les systématiser à chaque scène. Il faut dire à ce propos qu'il a bénéficié de l'excellentissime photographie d'Elwood Bredell. Le scénario est quant à lui, adapté d'une nouvelle d'Ernest Hemingway, et est composé de 11 flashbacks qui font penser à la structure de "Citizen Kane" d'Orson Welles, qui était lui composé de 5 flashbacks. On sait aujourd'hui que John Huston en a écrit les trois quarts et que comme John Huston avait un contrat avec la Warner, on nota au générique uniquement le nom de Anthony Veiller. Seule la première dizaine de minutes est proche de la nouvelle d'Hemingway, le reste est largement réécrit par les scénaristes et donc par Huston.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,burt lancaster,ava gardner,edmond o'brien,albert dekker,sam levene,virginia christina,charles d brown,jack lambert,jeff corey,anthony veiller,miklós rózsa,robert siodmak,universal

Le film a une très bonne distribution avec en tête d'affiche, Burt Lancaster et Ava Gardner, mais il faut citer aussi Edmond O'Brien, pas si mal en inspecteur d'une compagnie d'assurance. Il faut noter que c'est le premier film de Burt Lancaster. Et pour son premier film, il est excellent. Le film reprend tous les codes du film noir, avec bien évidemment la femme fatale en la personne d'Ava Gardner. Le héros se détourne d'ailleurs de la femme qui aurait été pour lui, la meilleure épouse, jouée ici par Virginia Christine aveuglée par une autre femme qui ne peut lui apporter que la mort et la solitude. "Les tueurs" restent la description de vies gâchées par le crime, mais dont le moteur reste le plus souvent l'amour, désespéré, et au final tragique. Cela reste donc comme une oeuvre majeure de Robert Siodmak, du film noir, et tout simplement un très grand film, à la violence assez inhabituelle pour 1946.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,burt lancaster,ava gardner,edmond o'brien,albert dekker,sam levene,virginia christina,charles d brown,jack lambert,jeff corey,anthony veiller,miklós rózsa,robert siodmak,universal

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,burt lancaster,ava gardner,edmond o'brien,albert dekker,sam levene,virginia christina,charles d brown,jack lambert,jeff corey,anthony veiller,miklós rózsa,robert siodmak,universal

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,burt lancaster,ava gardner,edmond o'brien,albert dekker,sam levene,virginia christina,charles d brown,jack lambert,jeff corey,anthony veiller,miklós rózsa,robert siodmak,universal

Ci-dessus : Burt Lancaster & Ava Gardner

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,burt lancaster,ava gardner,edmond o'brien,albert dekker,sam levene,virginia christina,charles d brown,jack lambert,jeff corey,anthony veiller,miklós rózsa,robert siodmak,universal

Ci-dessus : Virginia Christine, Burt Lancaster & Ava Gardner

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,burt lancaster,ava gardner,edmond o'brien,albert dekker,sam levene,virginia christina,charles d brown,jack lambert,jeff corey,anthony veiller,miklós rózsa,robert siodmak,universal

Ci-dessus à droite : Burt Lancaster & Vince Barnett

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,burt lancaster,ava gardner,edmond o'brien,albert dekker,sam levene,virginia christina,charles d brown,jack lambert,jeff corey,anthony veiller,miklós rózsa,robert siodmak,universal

Ci-dessus : Ava Gardner

Disponible en DVD et en Bluray zone B en VF et VO sous-titrée chez Carlotta

Note : 8 / 10

24/08/2014

Le voleur de Tanger / The Prince who was a thief - 1951

"Le voleur de Tanger" est un film en Technicolor, tourné par l'Universal et réalisé par Rudolph Maté. Je ne vais pas refaire toute la filmographie de Rudolph Maté, mais on peut retenir le concernant, qu'il a été directeur de la photographie en 1926, de "la passion de Jeanne d'Arc", directeur de la photographie également de "la maison des 7 péchés" (1940) ou de "Gilda" (1946) avec évidemment Rita Hayworth, et qu'ensuite, il devait s'essayer à la réalisation avec plus ou moins de succès réalisant de très bons films, mais aussi des navets, comme "le chevalier du roi" (1954) avec Tony Curtis. Mais Rudolph Maté c'est tout de même une carrière de plus de 60 films comme directeur de la photographie, et donc quelques films intéressants comme réalisateur. On peut citer à son crédit, "le Gentilhomme de la Louisiane" (1953) avec Tyrone Power, "les années sauvages" avec encore Tony Curtis, ou "la bataille des Thermopyles" (1962) qui est une espèce de première version de "300" (2006). Concernant "le voleur de Tanger", le film tient grâce au duo Tony Curtis / Piper Laurie, mais est également soutenu par un magnifique Technicolor, de splendides costumes et un scénario plutôt sympathique.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, tony curtis, piper laurie, Everett Sloane, Jeff Corey, Betty Garde

Le film nous renvoie dans le Tanger du 13ème siècle, où les intrigues de cour étaient encore très nombreuses, et on navigue du palais du prince à la maison du roi des voleurs. Le scénario n'est pas particulièrement original, mais son classicisme est agrémenté de notes d'humour ou de passages plutôt comiques, qui font sortir le film de la production courante des studios de cette époque. Et il faut bien dire que chacun joue son rôle à merveilles. Et le duo Tony Curtis / Piper Laurie est formidablement secondé par une pléiade de seconds rôles. Ainsi, on retrouve, Everett Sloane en père adoptif de Tony Curtis. Il joue une parfaite fripouille. Betty Garde en femme acariâtre est également tout à fait crédible. Mais surtout, Jeff Corey est formidable dans ses scènes de comédie, dont une qui ne peut provoquer que l'hilarité la plus totale. Ce qui est moins drôle, c'est que Jeff Corey a été une des victimes du maccarthysme et a été inscrit sur la fameuse "liste noire" qui fermait les portes d'Hollywood à tous les acteurs, réalisateurs, et techniciens inscrits dessus. Jeff Corey qui tournait beaucoup, allait donc arrêter de tourner entre 1951 et 1963, et consacrer son temps entre un travail dans le bâtiment et une activité de professeur de comédie passionné enseignant à de petits groupes dans son garage transformé en théâtre, sur Cheremoya Avenue à  Los Angeles. Enfin on retrouve la jolie Peggie Castle en princesse. Elle aura une fin assez tragique car elle décédera d'une crise cardiaque à 45 ans en 1973, rongée par l'alcool. En attendant, je vous invite à vous procurer "le voleur de Tanger", film aux recherches de couleurs admirables, et qui ressuscite la grande époque du Technicolor à travers l'intéressante photographie d'Irving Glassberg, d'origine polonaise comme le réalisateur Rudolph Maté. On ne peut souhaiter qu'une chose, c'est qu'Universal ait l'intelligence de sortir en France, d'autres films de cette qualité, en particulier ceux avec Maria Montez.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tony curtis,piper laurie,everett sloane,jeff corey,betty garde

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tony curtis,piper laurie,everett sloane,jeff corey,betty garde

Ci-dessus : Everett Sloane & Betty Garde

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tony curtis,piper laurie,everett sloane,jeff corey,betty garde

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tony curtis,piper laurie,everett sloane,jeff corey,betty garde

Ci-dessus : Tony Curtis

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tony curtis,piper laurie,everett sloane,jeff corey,betty garde

Ci-dessus : Tony Curtis & Everett Sloane

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tony curtis,piper laurie,everett sloane,jeff corey,betty garde

Ci-dessus : Donald randolph

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tony curtis,piper laurie,everett sloane,jeff corey,betty garde

Ci-dessus à droite sur la photo : l'incroyable talent comique de Jeff Corey

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tony curtis,piper laurie,everett sloane,jeff corey,betty garde,rudolph maté

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tony curtis,piper laurie,everett sloane,jeff corey,betty garde

Ci-dessus : Peggie Castle & Tony Curtis (de dos)

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tony curtis,piper laurie,everett sloane,jeff corey,betty garde

Ci-dessus : Peggie Castle

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tony curtis,piper laurie,everett sloane,jeff corey,betty garde

Ci-dessus : Piper Laurie, Tony Curtis & Everett Sloane

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tony curtis,piper laurie,everett sloane,jeff corey,betty garde

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tony curtis,piper laurie,everett sloane,jeff corey,betty garde

Ci-dessus : Tony Curtis & Piper Laurie sur le tournage du "voleur de Tanger"

Disponible en DVD Zone 2 en VF et VO sous-titrée chez Universal (à noter qu'il est disponible à 6 € chez Gibert Joseph, en cas d'achat de 5 films !)

Note : 7,5 / 10

04/02/2014

L'attaque de la malle-poste / Rawhide - 1951

Mon activité professionnelle, étant très prenante pour moi en ce moment, j'ai donc un peu de mal à assurer la publication d'un article par jour. Je laisse donc pour aujourd'hui la parole à l'excellent Mr Patrick Brion. Je dirais juste que j'ai très apprécié "l'attaque de la malle-poste" avec Tyrone Power et Susan Hayward. Le film est par contre assez violent, même pour l'époque. L'affiche précise d'ailleurs une interdiction au moins de 16 ans. La scène la plus choquante du film est celle où un des bandits se met à tirer autour d'un bébé. On pourra peut être reprocher à Tyrone Power d'être un peu trop âgé pour le rôle, mais c'est bien tout.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, films, film, hollywood, Tyrone Power, Hugh Marlowe, Susan Hayward, Dean Jagger, Edgar Buchanan, Jack Elam, George Tobias, Jeff Corey, James Millican, Dan WhiteTyrone Power, Hugh Marlowe, Susan Hayward, Dean Jagger, Edgar Buchanan, Jack Elam, George Tobias, Jeff Corey, James Millican, Dan White, henry hathaway,

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, films, film, hollywood, Tyrone Power, Hugh Marlowe, Susan Hayward, Dean Jagger, Edgar Buchanan, Jack Elam, George Tobias, Jeff Corey, James Millican, Dan WhiteTyrone Power, Hugh Marlowe, Susan Hayward, Dean Jagger, Edgar Buchanan, Jack Elam, George Tobias, Jeff Corey, James Millican, Dan White, henry hathaway,

Ci-dessus : Tyrone Power et Susan Hayward

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, films, film, hollywood, Tyrone Power, Hugh Marlowe, Susan Hayward, Dean Jagger, Edgar Buchanan, Jack Elam, George Tobias, Jeff Corey, James Millican, Dan WhiteTyrone Power, Hugh Marlowe, Susan Hayward, Dean Jagger, Edgar Buchanan, Jack Elam, George Tobias, Jeff Corey, James Millican, Dan White, henry hathaway,

Ci-dessus : Hugh Marlowe et Tyrone Power

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, films, film, hollywood, Tyrone Power, Hugh Marlowe, Susan Hayward, Dean Jagger, Edgar Buchanan, Jack Elam, George Tobias, Jeff Corey, James Millican, Dan WhiteTyrone Power, Hugh Marlowe, Susan Hayward, Dean Jagger, Edgar Buchanan, Jack Elam, George Tobias, Jeff Corey, James Millican, Dan White, henry hathaway,

 

Présentation de Mr Patrick Brion :

 

Note : 7 / 10