Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/04/2014

Captaine de Castille / Captain from Castille - 1947

"Captaine de Castille" réalisé en Technicolor, fait parti de toute la série de films que Tyrone Power et Henry King ont tourné ensemble. Cette collaboration avait commencé en 1936 avec le tournage du "pacte". Puis, il s'était retrouvé l'année suivante pour "l'incendie de Chicago" (1937), en 1941 pour "un yankee dans la RAF", et enfin pour "le cygne noir" en 1942. Henry King allait ainsi au fil des années devenir le réalisateur préféré de Tyrone Power. Ici on retrouve dans "Capitaine de Castille" Tyrone Power dans des aventures exotiques, qui l'amèneront à rejoindre l'expédition mexicaine de Hernan Cortés. Le film bénéficie d'un casting impressionnant avec donc en plus de Tyrone Power, Jean Peters, Cesar Romero, mais aussi Lee J. Cobb  et Antonio Moreno. Pour la petite histoire, Jean Peters allait devenir évidemment la femme de Howard Hughes en 1954, et Audie Murphy raconte dans ses mémoires qu'il avait eut une relation avec elle en 1946, avant qu'elle rencontre Howard Hughes. On peut également noter que "Capitaine de Castille" est le premier film de Jean Peters qui remplace ici Linda Darnell, initialement prévue. Cesar Romero est quant à lui parfait dans le rôle du conquistador espagnol, Cortez.

121206.jpg

Le film est découpé en deux grandes parties : Espagne et Mexique, la partie courte sur Cuba n'étant qu'une transition. Le film a beaucoup de qualités, tout d'abord scénaristique et dans sa réalisation par Henry King, qui sait utiliser à merveilles toutes les facettes du Technicolor, jouant énormément sur la lumière. King bénéficie également d'un plus sur sa production assez inatendu. En effet, le film est tourné au Mexique, sur les lieux mêmes de l'expédition et une irruption volcanique a lieu, ce qui donne des ciels changeants assez étranges et remarquables. Le film bénéficie aussi d'une musique très forte d'Alfred Newman, que je trouve pour ma part un peu pompier. Néanmoins, elle devait être appréciée en devenant la première bande originale disponible chez les disquaires. Mais que retenir de ce "Capitaine de Castille". On est impressionné par la réalisation, le casting, les costumes. Mais on reste malgré tout sur notre faim. Après 2H10, les desserts ne sont toujours pas arrivés. Le scénario ne fait pas affronter les Indiens et les Espagnols et on sort donc un peu frustré. Mais peut être était il impossible en 1947 de montrer le massacre des Indiens par des blancs. Le film est donc plaisant à voir, mais semble parfois vouloir éviter les écueils qui ne ferait pas de lui, un spectacle tout public. Cela lui enlève donc une certaine force, que les fabuleux plans extérieurs de King tentent de compenser.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone power,jean peters,cesar romero,lee j cobb,john sutton,antonio moreno,thomas gomez,alfred newman,henry king

Ci-dessus : Tyrone Power

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone power,jean peters,cesar romero,lee j cobb,john sutton,antonio moreno,thomas gomez,alfred newman,henry king

Ci-dessus : Jean Peters

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone power,jean peters,cesar romero,lee j cobb,john sutton,antonio moreno,thomas gomez,alfred newman,henry king

Ci-dessus : Tyrone Power en duel contre

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone power,jean peters,cesar romero,lee j cobb,john sutton,antonio moreno,thomas gomez,alfred newman,henry king

Ci-dessus : Henrry King, Tyrone Power et Jean Peters

 

La musique d'Alfred Newman :

Disponible en DVD zone 2 VF et VO sous-titrée

Note : 7 / 10

06/09/2013

Niagara - 1953

"Niagara" est l'histoire d'un homme trompé (Joseph Cotten) par sa femme (Marilyn Monroe), lassée des problèmes psychologiques de son mari. En effet, son mari est obsédé par sa belle épouse et semble tout autant incapable de la satisfaire sexuellement que de la sortir d'une espèce de sinistrose, teintée de soupçons de plus en plus précis sur la non fidélité de sa femme. Hollywood aborde avec pudeur, les mariages malheureux ou les incompréhensions et les crises remplacent le sexe. Le film est très plaisant à voir.  Ainsi, on retrouve avec plaisir Joseph Cotten, Marilyn Monroe et Jean Peters. On notera que Jean Peters était la femme d'Howard Hughes et qu'elle subissait dans la vraie vie, un mariage particulièrement déplaisant avec ce dernier.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,marilyn monroe,joseph cotten,jean peters,sol kaplan,henry hathaway

Malgré que le film soit en couleur, il respecte particulièremen tous les canons du film noir. On lorgne ici le plus souvent du côté d'Hitchcock. Mais Hathaway n'arrive jamais à la hauteur du maître. Il parvient pourtant à retranscrire une espèce d'étouffement avec les chutes d'eau qui sont comme le paradigme inexorable de la vie qui file mais aussi d'une espèce d'éternité de la nature, impossible à arrêter ou à saisir. On peut aussi voir ces chutes d'eau, comme la chute de nos protagonistes, comme annonciateur de cataclysmes futurs. Mais peut être plus que tout ces chutes sont le reflet du désir humain et des passions débordantes. Le film avait donc tout pour être réussi. Peut être ce qui manque au film, c'est une autre actrice que Marilyn. En effet, si elle est parfaite en femme insatisfaite, en femme fatale, on a quand même du mal à croire qu'elle va manigancer un plan pour se débarasser de son mari. C'est peut être un peu le point faible du film. Pour résumer le film a donc un peu les défauts de ses qualités, et inversement.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,marilyn monroe,joseph cotten,jean peters,sol kaplan,henry hathaway

Néanmoins, le film reste un excellent spectacle qu'Hitchcock n'aurait pas renié. Dommage que la collaboration entre Hathaway n'ait pas été prolongée sur d'autres films. Quand à Hathawyay, il ne devait en avoir fini tout de suite avec le film noir. En effet, il devait réaliser en 1956 un très troublant thriller "A vingt-trois pas du mystère" 3 ans plus tard. On notera pour finir une formidable restauration numérique, en Bluray, qui rend la présence de Marilyn à l'écran quasiment physique. L'achat s'impose donc de lui même.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,marilyn monroe,joseph cotten,jean peters,sol kaplan,henry hathaway

Film disponible en Bluray (Zone Free) avec VO et VF et sous-titres. Le film devrait être disponible en Zone B courant octobre.

 

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,marilyn monroe,joseph cotten,jean peters,sol kaplan,henry hathaway

Note : 8 / 10