Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2013

La belle et la bête - 1946

Si on ne peut pas retirer quelque chose à Jean Cocteau, c'est bien son courage. Je ne peux pas dire que je suis un fan de son oeuvre littéraire ou cinématographique. Mais même pour les personnes un peu hermétique au grand homme, on reste abasourdi par le courage du réalisateur de "la belle et la bête". En effet cette libre adaptation du conte éponyme, du recueil, "le magasin des enfants" de Madame Leprince de Beaumont datant de 1757, n'avait rien d'une sinécure. Tout d'abord le sujet, était très difficile à mettre en images. Et Cocteau devait multiplier les trucages et les maquillages avec les moyens de l'époque. Enfin on a tous le souvenir d'adaptations cinématographiques désastreuses d'un conte. Ici, ce n'est pas le cas. Tout au contraire, Cocteau magnifie son sujet, mais surtout lui donne un réalisme et une consistance tout en le baignant dans le merveilleux. C'est d'ailleurs ce rapport entre vie réelle et merveilleux qui restent 67 ans après, peut être le plus troublant. Enfin, on sait que Cocteau a été gravement malade sur le tournage et fut dans l'obligation de l'interrompre pendant trois semaines pour se faire hospitaliser. On sent bien à l'image, la souffrance du réalisateur, qui faisait  de son côté, souffrir son acteur Jean Marais avec trois heures de maquillage journalier. Cocteau trouve le moyen de laisser l'image se rapprocher d'une esthétique proche de celle de Gustave Doré, ou d'habiller Josette Day pour la faire ressembler à "la jeune fille à la perle" de Johannes Vermeer. On pourrait peut être reprocher à Cocteau de laisser sa fin en suspens, mais peut on reprocher à un poète de vouloir à toute force faire travailler l'imagination du spectateur ? Non. En ce qui concerne, la version proposée en Bluray et sortie récemment, elle nous propose de redécouvrir cette oeuvre, parcourue par la très belle et énigmatique musique de George Auric, dans des conditions optimales. Alors un seul conseil, ne vous en privez pas !

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,cinéma français,jean marais,josette day,michel auclair,mila parély,nane germon,marcel andré,george auric, René Clément ,jean cocteau

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,cinéma français,jean marais,josette day,michel auclair,mila parély,nane germon,marcel andré,george auric, René Clément ,jean cocteau

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,cinéma français,jean marais,josette day,michel auclair,mila parély,nane germon,marcel andré,george auric, René Clément ,jean cocteau

Ci--dessus : Josette Day et Jean Marais

Pour aller plus loin :

http://www.alalettre.com/actualite-la-belle-et-la-bete.php

Jean Marais raconte le tournage :

 

La Bande-annonce :

 

Extrait de la musique de la Belle et la Bête par Georges Auric :

 Disponible en DVD et Bluray !

Note : 8,5 / 10

07/05/2013

Le secret de Mayerling - 1949

Pour changer un peu, voilà un article sur un film français, sorti dernièrement en DVD chez René Chateau. René Chateau c'est l'éditeur du cinéma classique français, mais c'est aussi l'éditeur qui ne restaure quasiment pas ses films, qui ne propose aucun Bluray, et mieux qui est incapable de mettre des chapitres sur un DVD, alors que le dernier informaticien de la classe saurait le faire via n'importe quel logiciel de création vidéo. Le film a une définition correcte, mais est parcouru par des griffures, et de multiples tâches jusq'à l'ultime brûlure sur les images finales. René Chateau ne s'est donc jamais beaucoup préoccupé de mettre en valeur ses films au delà d'une publicité télévisuelle de trente secondes. Ainsi, pour "le secret de Mayerling", film commercialisé en 1994 en VHS par le même éditeur, la fin avait été coupée et il manquait sept minutes par rapport à l'original. En effet, le public était plus intéressé par le suicide du jeune couple (voir la version avec Charles Boyer) que par la thèse du complot développée dans cette version.

le-secret-de-mayerling-film-3139.jpg

Le film est étrangement tourné car il commence par la fin pendant une quinzaine de minutes, et puis par le souvenir d'une des anciennes maîtresses de l'archiduc, on revient au début de l'histoire. De plus, Jean Marais a l'air de ne pas savoir si il doit jouer le dépressif ou l'idéaliste politique assassiné dans un complot qui portait ombrage à la cour et à une puissance étrangère (la France). Il surjoue donc la plupart du temps. Le film vaut donc surtout pour ses vedettes féminines particulièrement crédibles avec en tête la jolie dominique blanchar, dont la première apparition dans le film en petite fille modèle, fait craindre le pire. Mais la suite sera bien meilleure. Enfin, si Silvia Monfort est présente, c'est bien Claude Farell qui tient le film en étant sa conscience comme celle du personnage joué par Marais. Les intérieurs ont été tournés dans les studios d'Epinay et les extérieurs en Alsace (Kastelberg et Schnepfenried).

 

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,jean marais,dominique blanchar,claude farrell,silvia monfort,jean delannoy

Ci-dessus : Claude Farrel et Jean Marais

Le film navigue donc entre complot politique et romantisme exacerbé sans trouver réellement son style. On reste donc assez surpris par ce film, dont la forme est plutôt belle, mais qui est destabilisé par un scénario bancal et une étrange prestation de Jean Marais, réhaussée malgré tout, par les prestations de Claude Farrel et de Dominique Blanchar.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,jean marais,dominique blanchar,claude farrell,silvia monfort,jean delannoy

Ci-dessus : Silvia Monfort

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,jean marais,dominique blanchar,claude farrell,silvia monfort,jean delannoy

Ci-dessus : Claude Farrel et Jean Marais

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,jean marais,dominique blanchar,claude farrell,silvia monfort,jean delannoy

Ci-dessus : Dominique Blanchar et Claude Farrel

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,jean marais,dominique blanchar,claude farrell,silvia monfort,jean delannoy

Ci-dessus : Dominique et Jean Marais

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,jean marais,dominique blanchar,claude farrell,silvia monfort,jean delannoy

Ci-dessus : Dominique Blanchar

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,jean marais,dominique blanchar,claude farrell,silvia monfort,jean delannoy

Ci-dessus : Dominique Blanchar et Jean Delannoy

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,jean marais,dominique blanchar,claude farrell,silvia monfort,jean delannoy

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,jean marais,dominique blanchar,claude farrell,silvia monfort,jean delannoy

Ci-dessus : Dominique Blanchar

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,jean marais,dominique blanchar,claude farrell,silvia monfort,jean delannoy

Ci-dessus : Dominique Blanchar et Jean Marais

 

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,jean marais,dominique blanchar,claude farrell,silvia monfort,jean delannoy
Ci-dessus : Dominique Blanchar

Note : 5,5 / 10