Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/08/2014

Histoire d'un amour / Back Street - 1932

"Histoire d'un amour" est sans doute le meilleur film du réalisateur John M Stahl. En effet, ce dernier n'a pas réellement brillé sinon dans les mélodrames. Et cela tombe bien vu que "Back Street" ou en Français "histoire d'un amour" est un mélodame avec dans les rôles princiaux Irene Dunne et John Boles. John M Stahl, est né Jacob Morris Strelitsky à Bakou (Azerbaïdjan). Quand il était enfant, sa famille déménage à New York aux États-Unis. À New York, il a commencé à travailler dans la croissance de l'industrie cinématographique de la ville à un jeune âge et réalise son premier court-métrage muet en 1914. Au début des années 1920, Stahl a signé avec Louis B. Mayer Pictures à Hollywood et en 1924 faisait partie de l'équipe qui est devenue Mayer MGM Studios. En 1927, John Stahl était l'un des trente-six membres fondateurs de l'Academy of Motion Pictures Arts and Sciences. Avec la transition de l'industrie au parlant et longs métrages, John Stahl arrive à se . De 1927 à 1930 Stahl était un dirigeant du studio indépendant Tiffany Pictures, et en fait renommer l'entreprise en  "Tiffany-Stahl Productions". Mais ce studio disparaîtra en 1932, des suites de la grande dépression. Pour Universal Pictures, il a dirigé "Imitation of Life" qui a été nominé pour un Academy Award du meilleur film. L'année suivante, il a dirigé "le secret magnifique", mettant en vedette encore une fois Irene Dunne et Robert Taylor. John Stahl a continué à produire de grandes productions ainsi que des courts métrages jusqu'à l'heure de sa mort. Son oeuvre mériterait d'être redécouverte, car on y trouve des films mélodramatiques formidables comme "Péché mortel" (1945) avec Gene Tierney, ressorti récemment aux USA en Bluray, mais dont le public français et européen espère toujours une nouvelle édition. On peut également citer "les clés du royaume" (1944) avec Gregory Peck. Stahl est mort à Hollywood en 1950 d'une crise cardiaque, à l'âge de 63 ans. Son travail dans le mélodrame devait inspirer plusieurs réalisateurs (Douglas Sirk, Robert Stevenson) qui devaient lancer plusieurs remakes des plus grands mélodrames de John M Stahl, comme "images de la vie" (1934), ou "le secret magnifique" (1935), tous les deux adaptés de nouveau par Douglas Sirk.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,irene dunne,john boles,june clyde,john m stahl

"Histoire d'un amour", est quant à lui un très beau mélodrame qui raconte comment on peut rater une vie par un détail ou un malentendu. Le film est littéralement porté par Irene Dunne qui donne ici une superbe composition de maitresse d'un homme d'affaire tendre, mais qui refuse de divorcer ou de lui donner un enfant. Le film est le film d'une époque. En effet, aujourd'hui aucune femme n'accepterait d'attendre un homme ainsi toute sa vie. Il n'en reste pas moins que le film explore cette possibilité, jusqu'à un final déchirant. On ne peut alors s'empêcher de pleurer à chaudes larmes et applaudir une fin aussi émouvante. La réalisation de John M Stahl est un peu datée, mais le film est assez fascinant de par son nihilisme et son absolutisme amoureux, assez impressionnant."Histoire d'un amour" est donc une belle réussite et on doit remercier Universal de nous avoir ressorti ce joli film de l'oubli. Ce serait d'ailleurs bien que les éditeurs ressortent d'autres mélodrames de John M Stahl. En attendant, "histoire d'un amour" m'aura permis de vérifier le bon fonctionnement de mes glandes lacrymales. C'est déjà pas si mal.

Citation : There isn't one woman in a million who's found happiness in the back street of any man's life.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,irene dunne,john boles,june clyde,john m stahl

Ci-dessus : Irene Dunne

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,irene dunne,john boles,june clyde,john m stahl

Ci-dessus : Irene Dunne & John Boles

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,irene dunne,john boles,june clyde,john m stahl

Ci-dessus : Irene Dunne & John Boles

 

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,irene dunne,john boles,june clyde,john m stahl

Disponible en DVD Zone 2 sous-titrée en français dans la collection "étoiles Universal"

Note : 7,5 / 10

08/03/2013

Roberta - 1935

"Roberta" est le troisième film du duo Astaire/Rogers. Le film reprend le succès de ces prédécesseurs en insérant des numéros musicaux ou des chansons pendant tout la durée du métrage. "Roberta" est comme "la joyeuse divorcée" tournée un an plus tôt, une adaptation d'un spectacle de Broadway de 1933, du même nom. Contrairement à "la joyeuse divorcée", le film garde beaucoup de chansons du spectacle original. Le film bénéficie donc en plus du duo Astaire/Rogers, d'une prestigieuse distribution avec la présende de Irene Dunne qui se retrouve en haut de l'affiche ci-dessous et qui vole parfois la vedette à Fred Astaire et Ginger Rogers. On retrouve en plus, Randolph Scott qui semble bien embêter dans un rôle de directeur d'une maison de prêt à porter. Le rôle à contre emploi, lui va assez bien. Et il déjoue à merveille comme le demande le scénario.

cinéma, cinema, films, film, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, fred astaire, ginger rogers, randolph scott,

Alors bien sûr, il y a quelques incohérences dans le scénario, le portier est un prince russe, la vendeuse une princesse et Ginger Rogers une pseudo comtesse, et le scénario ne va pas toujours au bout de ses idées. Enfin certaines scènes trainent un peu en longueur et n'ont pas beaucoup d'intérêts. On se demande bien qui a eu l'idée de filmer deux fois presque consécutivement, l'endormissement de la vieille dame propriétaire initiale de la maison de prêt à porter. Si ce n'est pour introduire à chaque fois une chanson d'Irène Dunne, ces deux scènes n'ont aucun intérêt.

cinéma, cinema, films, film, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, fred astaire, ginger rogers, randolph scott,

Mais heureusement, "Roberta" c'est aussi, l'incroyable numéro de claquettes de "I'll be Hard to Handle" entre Ginger et Fred où les pieds de nos deux danseurs semblent littéralement dotés d'un dialogue expressif comme peut être jamais vu dans l'histoire du cinéma et de la danse. De plus, la fabuleuse chanson "Smoke Gets in Your Eyes", qui sera chantée par Irene Dunne et reprise dans une danse par Fred et Ginger, deviendra d'ailleurs plus tard, la fameuse chanson des Platters "Smoke Gets In Your Eyes / no matter what you are". Dans cette version dansante, le couple Astaire/Rogers atteind une incroyable et miraculeuse perfection et une beauté qui amènent le spectateur dans un état de rêve éveillé. On passe donc globalement un très bon moment et on ressort abasourdi par la performance du duo de vedettes et par le talent de chanteuse d'Irene Dunne.

cinéma, cinema, films, film, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, fred astaire, ginger rogers, randolph scott, Irene Dunne, William A. Seiter

ci-dessus : Randolph Scott & Fred Astaire dans "Roberta"

Enfin, je finirai cette note en vous disant que "Roberta" est le seul film du duo Astaire/Rogers qui fera l'objet d'une reprise de la part de la MGM en 1952, sous le nom de "Lovely to Look At" avec Kathryn Grayson et Howard Keel.

cinéma, cinema, films, film, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, fred astaire, ginger rogers, randolph scott, Irene Dunne, William A. Seiter

Ci-dessus : Irene Dunne

 

Le duo mythique dans "Smoke Gets in Your Eyes " :

 

 

La version chantée de "Smoke Gets in Your Eyes" par Irenne Dune et celle dansée avec Fred et Ginger :

 

 

Note : 7,5 / 10

 

cinéma,cinema,films,film,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,fred astaire,ginger rogers,randolph scott,irene dunne,william a. seiter