Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/05/2015

L'heure de la vengeance / The Raiders - 1952

Personnellement, j'ai toujours aimé les films dont le thème était la vengeance. Ici, on a donc un beau Technicolor, pour un film tourné en 1952 par Lesley Selander. Les qualités de "l'heure de la vengeance sont évidentes. Ainsi, on a jamais l'impression de décors bâclés, ou d'une utilisation massive de plans filmés en studio. Non, tout est plutôt réaliste, et l''ensemble bénéficie de beaux extérieurs et d'un rythme entrainant, aidé par un scénario qui ne ménage jamais violence et rebondissements. La distribution est d'ailleurs, plutôt bonne . Richard Conte est très crédible en cowboy haineux et revanchard. Mais il en est de même pour les seconds rôles qui se partagent l'affiche : Viveca Lindfors, Barbara Britton, ou encore William Bishop. Il n'y a donc pas grand chose à reprocher à cette production, sans doute à l'ambition limitée, mais qui fait passer un très bon moment. Richard Conte en vengeur masqué, c'est quand même assez jouissif. Une des meilleures scènes, est sans nulle doute, celle où notre héros enlève l'affiche promettant une prime pour sa capture et barrant son nom, il le remplace par le nom du gros propriétaire terrien et ennemi juré, et avant de s'enfuir à cheval, il redonne l'affiche ainsi modifiée au garde. Il y a un peu de Zorro dans ce film, même si notre héros semble plus porté par une vendetta personnel que par le sort du petit peuple. Quoiqu'il en soit, Lesley Selander nous offre ici, un très honnête spectacle. Et on se dit que son oeuvre mériterait d'être réévaluée. A noter enfin, que Sidonis nous donne une belle copie, qui respecte le format de l'image, et qui nous permet de profiter du film de façon presque optimale.

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,richard conte,viveca lindfors,barbara britton,william bishop,hugh o'brian,morris ankrum,lesley selander

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,richard conte,viveca lindfors,barbara britton,william bishop,hugh o'brian,morris ankrum,lesley selander

Ci-dessus : A gauche Richard Conte & à droite Viveca Lindfors

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,richard conte,viveca lindfors,barbara britton,william bishop,hugh o'brian,morris ankrum,lesley selander

Ci-dessus : Richard Conte dans la fameuse scène de l'affiche

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,richard conte,viveca lindfors,barbara britton,william bishop,hugh o'brian,morris ankrum,lesley selander

Ci-dessus : William Bishop

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,richard conte,viveca lindfors,barbara britton,william bishop,hugh o'brian,morris ankrum,lesley selander

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,richard conte,viveca lindfors,barbara britton,william bishop,hugh o'brian,morris ankrum,lesley selander

Ci-dessus : Richard Conte

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,richard conte,viveca lindfors,barbara britton,william bishop,hugh o'brian,morris ankrum,lesley selander

Ci-dessus : Richard Conte & Barbara Britton

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,richard conte,viveca lindfors,barbara britton,william bishop,hugh o'brian,morris ankrum,lesley selander

Ci-desuss : Richard Conte & Viveca Lindfors

Film disponible en DVD zone 2, en VO sous-titrée chez Sidonis

Note : 7 / 10

06/11/2013

La Plume Blanche / White Feather - 1955

"La plume Blanche" est un film particulier. En effet, il bénéficie d'un bon casting avec Robert Wagner, Debra Paget, et Jeffrey Hunter. Le film est également en Cinémascope et Technicolor. Robert Wagner c'est évidemment le mari de Natalie Wood.  Jeffrey Hunter c'est celui qui joue le jeune métisse dans le chef-d'oeuvre de Ford, "la prisonnière du désert" (1956), Debra Paget, c'est la jeune actrice qui a déjà eu un rôle d'indienne dans "la flèche brisée" (1950), ou qui était une très attachante Cosette dans la version américaine des "Misérables" (1952), mais aussi comme interprète exotique dans les films de Fritz Lang, "le tigre du Bengale" et "le tombeau hindou" (1959). Alors forcément Jeffrey Hunter en indien n'est pas tout à fait crédible, mais cela reste acceptable. Le film bénéficie également en plus de Debra Paget, du même scénariste que sur "la flèche brisée" (1950), en la personne de Delmer Daves. On sait que Delmer Daves avait des sympathies pour les indiens. Et il les montra dans plusieurs films en tant que réalisateur ou scénariste. Ainsi par exemple il devait participer à l'élaboration du film, "la porte du diable" avec Robert Taylor ou évidemment à l'écriture scénaristique et à la réalisation de "la flèche brisée".

La plume blanche.JPG

Du Technicolor, un bon casting, un bon scénario, mais que manque t'il alors ? Et bien, il manque peut être un bon réalisateur. En effet, Robert D Webb, nous offre un film désespérément plat, sans contour et sans relief. Les meilleurs scènes sont les quelques plans larges ou la mise en avant de la beauté de Debra Paget. Mais je ne sais si c'est le format cinémascope qui ne lui convient, ou sa manière de filmer, mais c'est une réalité, tout est plat. Malgré tout on arrive quand même à s'attacher à un scénario qui ressemble un peu à celui de "danse avec les loups" (1990). En effet, les Indiens sont montrés comme des êtres intrépides, courageux, luttant pour sauvegarder leurs coutumes et leurs terres, devant un homme blanc, avide. Donc, malgré une réalisation sans inspiration, le film retient l'attention. On regrette néanmoins qu'un tel scénario n'est pas pu bénéficier d'une meilleure représentation cinématographique. On est pas passé loin d'un bien meilleur film. C'est bien dommage. On peut néanmoins, noter que "la plume blanche", formidable western pacifiste, est un essai que "danse avec les loups" concrétisera 35 ans plus tard de la plus belle des manières.

critique-plume-blanche-webb1.jpg

critique-plume-blanche-webb4.jpg

critique-plume-blanche-webb5.jpg

Disponible chez Sidonis & Calysta en VF et VO sous-titrée

Note : 5,5 / 10

03/11/2013

Victime du destin / The Lawless Breed - 1953

Il faut d'abord commencer par donner quelques explications sur le titre; En effet, si ce western est aujourd'hui connu sous le titre "victime du destin", il est aussi connu sous le titre "mémoires d'un condamné". On peut supposer, sans en être totalement sûr, que l'un des titres concerne la sortie en France et l'autre la sortie en Belgique. Les annotations en néerlandais de l'affiche ci-dessous, peuvent ainsi le laisser penser. Ce film "victime du destin" a beaucoup de qualités avec tout d'abord une très bonne distribution avec en tête d'affiche : Rock Hudson, et la belle Julie Adams (petite vedette de l'Universal). Rock Hudson n'est pas encore devenue une star en 1953, mais Walsh décide de miser sur lui, pour son film. Et il n'y a rien à redire quant à son interprétation et la stature massive de Rock Hudson en impose énormément. Pour le reste, je ne reviendrai pas ici sur sa sexualité, qui évidemment  ne regarde que lui. Rock Hudson deviendra réellement une star en 1954 avec "le secret magnifique" de Douglas Sirk, avec Jane Wyman. Julie Adams est quant à elle, une petite vedette de l'Universal, qui a jouée dans de nombreux films de cette époque. On peut citer parmi les plus célèbres : "le gentilhomme de la Louisiane" (1953), "le déserteur de fort Alamo" (1953), "Révolte au Mexique" (1953), "l'étrange créature du lac noir" (1954), ou encore "le shérif aux mains rouges" (1959). Mais les seconds rôles sont également particulièrement intéressants. Ainsi, on retrouve Lee Van Cleef, qui joue un rôle de cowboy à la recherche de son frère, rôle qu'il reprendra dans "Règlements de compte à Ok Corral" (1957). Mary Castle, John McIntire (qui interprète deux personnages) et Hugh O'Brian. On a donc vous l'aurez compris une distribution très intéressante.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actice, film, films, hommage, rock hudson, julie adams, Mary Castle, John McIntire, lee van cleef, Dennis Weaver, Hugh O'Brian,Herman Stein, raoul walsh

Mais la force du film de Walsh n'est pas seulement de s'appuyer sur une très bonne distribution, mais aussi sur un très bon scénario, qui s'inspire très lointainement de la vie du célèbre bandit texan, John Wesley Hardin. Hardin qui était en fait dans la réalité un tueur psychopathe est montré comme un homme victime de ses pulsions et surtout effectivement de sa destinée, qui l'amène au meurtre malgré lui. De ce scénario, finalement assez classique, Walsh nous crée une beauté cinématographique de tous les instants, magnifiant au possible chaque scène, travaillent le moindre détail : de la course de chevaux, aux dessous de la belle Julie Adams, rien est caché au spectateur, avide de belles images. On se régale donc en Technicolor des aventures d'un Rock Hudson, qui n'a jamais bien aussi porté son nom que dans ce film.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actice,film,films,hommage,rock hudson,julie adams,mary castle,john mcintire,lee van cleef,dennis weaver,hugh o'brian,herman stein,raoul walsh

Ci-dessus : Rock Hudson et Mary Castle

Pour le reste, Walsh développe comme il l'a déjà fait dans nombre de ses films, le thème de l'ambivalence de l'individu. Ainsi Hardin est il  un tueur psychopate ou  un homme victime de la société violente de son époque. On constate que comme à son habitude, Walsh s'interroge ici sur la nature réelle de son héros, comme il s'interrogeait sur la nature d'Errol Flynn dans "Saboteur sans gloire" (1944) ou "dans la charge fantastique" ou sur celle de Clark Gable dans "l'esclave libre" (1957). C'est peut être ce qui fait tout l'intérêt du cinéma de Walsh, en dehors de sa formidable maitrise du Technicolor et du jeu de la caméra. Walsh s'interroge dans tous ses films sur la nature humaine. En cela, son cinéma reste profondément actuel, et le restera tant que les Hommes seront des Hommes. "Victime du destin" arrive donc à dépasser son statut de petit film de l'Universal et à devenir un autre classique de Walsh au même titre que d'autres plus célèbre après lui. A découvrir.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actice,film,films,hommage,rock hudson,julie adams,mary castle,john mcintire,lee van cleef,dennis weaver,hugh o'brian,herman stein,raoul walsh

Ci-dessus : la très belle Julie Adams

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actice,film,films,hommage,rock hudson,julie adams,mary castle,john mcintire,lee van cleef,dennis weaver,hugh o'brian,herman stein,raoul walsh

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actice,film,films,hommage,rock hudson,julie adams,mary castle,john mcintire,lee van cleef,dennis weaver,hugh o'brian,herman stein,raoul walsh

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actice,film,films,hommage,rock hudson,julie adams,mary castle,john mcintire,lee van cleef,dennis weaver,hugh o'brian,herman stein,raoul walsh

Ci-dessus : Julie Adams et Rock Hudson

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actice,film,films,hommage,rock hudson,julie adams,mary castle,john mcintire,lee van cleef,dennis weaver,hugh o'brian,herman stein,raoul walsh

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actice,film,films,hommage,rock hudson,julie adams,mary castle,john mcintire,lee van cleef,dennis weaver,hugh o'brian,herman stein,raoul walsh

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actice,film,films,hommage,rock hudson,julie adams,mary castle,john mcintire,lee van cleef,dennis weaver,hugh o'brian,herman stein,raoul walsh

Ci-dessus : Rock Hudson et Julie Adams. Les 3 photos ci-dessus sont particulièrement intéressantes, car elles nous apprennent d'une part, que Walsh n'avait pas beaucoup de respect pour le code Hays; d'autre part, la familiarité vestimentaire de Julie Adams et le fait qu'elle donne de l'argent à son amant, nous apprend quel est le caractère des relations des deux personnages, à ce moment de l'histoire, ou comment à cette époque on remplaçait une scène charnelle par une scène très glamour.

 

Note : 7 / 10

29/10/2013

Le fils d'Ali Baba / Son of Ali Baba- 1952

J'avais quitté Tony Curtis avec "le chevalier du roi" (1954), très piteux film chevaleresque. Je l'ai retrouvé avec "le fils d'Ali Baba" tourné deux ans plus tôt. Et là, je vous rassure tout de suite, l'oeuvre est bien meilleure. Alors même si c'est vrai que le réalisateur Kurt Neumann et les scénaristes n'atteignent jamais les sommets du genre, on en a quand même pour son argent, avec une bonne dose d'exostisme, de glamour, et d'aventures au pays des Milles et une nuit. Tony Curtis partage l'affiche, ici avec la belle Piper Laurie, mais aussi avec tout un harem de jolies filles dont Susan Cabot et Alice Kelley. Piper Laurie vous vous souvenez l'avoir vue dans le "gentilhomme de la Louisiane" et Alice Kelly c'est bien entendu la petite princesse Patma de "Against all flags" (1952) avec Errol Flynn.

affiche-Le-Fils-d-Ali-Baba-Son-of-Ali-Baba-1952-1.jpg

Le scénario très classique a néanmoins son lot de rebondissments et si souvent l'ambiance sonne trop américaine, on ne peut que s'extasier devant les décors et les costumes tout de même assez somptueux. "Le fils d'Ali Baba" est donc plutôt une bonne surprise, qui nous permet de découvrir un Moyen-Orient du mystère et de l'aventure, où les femmes sont des gourmandises, où le vin coule à flot et où l'aventure vous attend au coin de la rue. Cela change et ça fait du bien. Si vous aimez l'aventure et les jolies filles, ce film est fait pour vous.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, tony curtis, piper laurie, susan cabot, Alice Kelley,Hugh O'Brian,Victor Jory, Gerald Mohr, robert Barrat,Kurt Neumann

Ci-dessus : Alice Kelley (à gauche), Tony Cuytis et (Barbara Knudson ?)

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, tony curtis, piper laurie, susan cabot, Alice Kelley,Hugh O'Brian,Victor Jory, Gerald Mohr, robert Barrat,Kurt Neumann

Ci-dessus : une scène de danse avec milada mladova

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, tony curtis, piper laurie, susan cabot, Alice Kelley,Hugh O'Brian,Victor Jory, Gerald Mohr, robert Barrat,Kurt Neumann
Ci-dessus : Alice Kelley (à gauche) et (Barbara Knudson ?)

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, tony curtis, piper laurie, susan cabot, Alice Kelley,Hugh O'Brian,Victor Jory, Gerald Mohr, robert Barrat,Kurt Neumann

Ci-dessus : Tony Curtis et Piper Laurie

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, tony curtis, piper laurie, susan cabot, Alice Kelley,Hugh O'Brian,Victor Jory, Gerald Mohr, robert Barrat,Kurt Neumann

Silence ! Action ! (Piper Laurie vient au secours de Tony Curtis)

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, tony curtis, piper laurie, susan cabot, Alice Kelley,Hugh O'Brian,Victor Jory, Gerald Mohr, robert Barrat,Kurt Neumann

Ah ! Que c'était beau le Technicolor !

Disponible en DVD zone 2 chez Universal (en VF et VO sous-titrée)

A noter une image malheureusement peu définie. Le film mériterait une meilleure définition.

 

La bande-annonce :

 

Note : 6 / 10