Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/05/2015

Elmer Gantry le charlatan / Elmer Gantry - 1960

"Elmer Gantry le charlatan", est un film réalisé par Richard Brooks, en couleur et au format 1.66. Le film évoque la vie d'un évangéliste, Elmer Gantry. Le film a pour scénariste, Richard Brooks, et s'inspire d'un roman de Sinclair Lewis. Brooks arrive a donné à son personnage de charlatan (Burt Lancaster) un visage attrayant et sympathique. Et il arrive plus d'une fois à nous remuer, nous spectateur. Et on se surprend à se laisser prendre par le discours enflammé d'un Lancaster déchaîné. Certains pourront trouver qu'il en fait trop. Mais à n'en pas douter, il assure le spectacle. La vie du prêcheur est liée à soeur Sharon Falconer (Jean Simmons), qui semble totalement possédée par son rôle. Le reste de la distribution est étincelante, avec Jean Simmons, Arthur Kennedy, Dean Jagger, Shirley Jones, Patti Page et dans tout petit rôle, John McIntire. Arthur Kennedy est formidable en journaliste sceptique devant les prédicateurs et la religion. Mais de toute cette distribution, on retient surtout la superbe Shirley Jones, qui brûle l'écran en prostituée, toujours amoureuse de notre charlatan. D'ailleurs, elle devait rafler avec Burt Lancaster, un Oscar totalement mérité. La dernière partie du film, est une espèce de Sodome et Gomorrhe cinématographique, filmée dans des tons très rouges. Critique envers la religion, et ses dérives, "Elmer Gantry le charlatan", est un très grand film, qui nous montre le christianisme comme une affaire financière, où le croyant n'est qu'un pigeon. Il n'en attaque pourtant jamais le dogme et veut bien laisser au public, croire ce qu'il veut, voir même que la religion peut élever l'individu, du moment qu'elle s'est débarrassée des vautours qui s'en servent, et profitent de la misère de l'Homme. La religion rejoint en cela, la politique, dans ce qu'elle a de plus beau, de plus sublime, mais aussi de plus absurde : la croyance en un sauveur.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,burt lancaster,jean simmons,arthur kennedy,dean jagger,shirley jones,patti page,edward andrews,john mcintire,hugh marlowe,joe maross,philip ober,barry kelley,wendell holmes,dayton lummis,john alton,andré prévin,richard brooks

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,burt lancaster,jean simmons,arthur kennedy,dean jagger,shirley jones,patti page,edward andrews,john mcintire,hugh marlowe,joe maross,philip ober,barry kelley,wendell holmes,dayton lummis,john alton,andré prévin,richard brooks

Ci-dessus : Burt Lancaster

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,burt lancaster,jean simmons,arthur kennedy,dean jagger,shirley jones,patti page,edward andrews,john mcintire,hugh marlowe,joe maross,philip ober,barry kelley,wendell holmes,dayton lummis,john alton,andré prévin,richard brooks

Ci-dessus : Jean Simmons

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,burt lancaster,jean simmons,arthur kennedy,dean jagger,shirley jones,patti page,edward andrews,john mcintire,hugh marlowe,joe maross,philip ober,barry kelley,wendell holmes,dayton lummis,john alton,andré prévin,richard brooks

Ci-dessus : Arthur Kennedy

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,burt lancaster,jean simmons,arthur kennedy,dean jagger,shirley jones,patti page,edward andrews,john mcintire,hugh marlowe,joe maross,philip ober,barry kelley,wendell holmes,dayton lummis,john alton,andré prévin,richard brooks

Ci-dessus : Shirley Jones

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,burt lancaster,jean simmons,arthur kennedy,dean jagger,shirley jones,patti page,edward andrews,john mcintire,hugh marlowe,joe maross,philip ober,barry kelley,wendell holmes,dayton lummis,john alton,andré prévin,richard brooks

Ci-dessus : Burt Lancaster et à gauche (la chanteuse de Jazz Patti Page dans un petit rôle)

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,burt lancaster,jean simmons,arthur kennedy,dean jagger,shirley jones,patti page,edward andrews,john mcintire,hugh marlowe,joe maross,philip ober,barry kelley,wendell holmes,dayton lummis,john alton,andré prévin,richard brooks

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,burt lancaster,jean simmons,arthur kennedy,dean jagger,shirley jones,patti page,edward andrews,john mcintire,hugh marlowe,joe maross,philip ober,barry kelley,wendell holmes,dayton lummis,john alton,andré prévin,richard brooks

Ci-dessus : Shirley Jones & Burt Lancaster

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,burt lancaster,jean simmons,arthur kennedy,dean jagger,shirley jones,patti page,edward andrews,john mcintire,hugh marlowe,joe maross,philip ober,barry kelley,wendell holmes,dayton lummis,john alton,andré prévin,richard brooks

Ci-dessus : Shirley Jones & son Oscar

Extrait :

 Disponible en DVD zone 2 en VF et VO sous-titrée

Note : 8,5 / 10

04/02/2014

L'attaque de la malle-poste / Rawhide - 1951

Mon activité professionnelle, étant très prenante pour moi en ce moment, j'ai donc un peu de mal à assurer la publication d'un article par jour. Je laisse donc pour aujourd'hui la parole à l'excellent Mr Patrick Brion. Je dirais juste que j'ai très apprécié "l'attaque de la malle-poste" avec Tyrone Power et Susan Hayward. Le film est par contre assez violent, même pour l'époque. L'affiche précise d'ailleurs une interdiction au moins de 16 ans. La scène la plus choquante du film est celle où un des bandits se met à tirer autour d'un bébé. On pourra peut être reprocher à Tyrone Power d'être un peu trop âgé pour le rôle, mais c'est bien tout.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, films, film, hollywood, Tyrone Power, Hugh Marlowe, Susan Hayward, Dean Jagger, Edgar Buchanan, Jack Elam, George Tobias, Jeff Corey, James Millican, Dan WhiteTyrone Power, Hugh Marlowe, Susan Hayward, Dean Jagger, Edgar Buchanan, Jack Elam, George Tobias, Jeff Corey, James Millican, Dan White, henry hathaway,

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, films, film, hollywood, Tyrone Power, Hugh Marlowe, Susan Hayward, Dean Jagger, Edgar Buchanan, Jack Elam, George Tobias, Jeff Corey, James Millican, Dan WhiteTyrone Power, Hugh Marlowe, Susan Hayward, Dean Jagger, Edgar Buchanan, Jack Elam, George Tobias, Jeff Corey, James Millican, Dan White, henry hathaway,

Ci-dessus : Tyrone Power et Susan Hayward

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, films, film, hollywood, Tyrone Power, Hugh Marlowe, Susan Hayward, Dean Jagger, Edgar Buchanan, Jack Elam, George Tobias, Jeff Corey, James Millican, Dan WhiteTyrone Power, Hugh Marlowe, Susan Hayward, Dean Jagger, Edgar Buchanan, Jack Elam, George Tobias, Jeff Corey, James Millican, Dan White, henry hathaway,

Ci-dessus : Hugh Marlowe et Tyrone Power

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, films, film, hollywood, Tyrone Power, Hugh Marlowe, Susan Hayward, Dean Jagger, Edgar Buchanan, Jack Elam, George Tobias, Jeff Corey, James Millican, Dan WhiteTyrone Power, Hugh Marlowe, Susan Hayward, Dean Jagger, Edgar Buchanan, Jack Elam, George Tobias, Jeff Corey, James Millican, Dan White, henry hathaway,

 

Présentation de Mr Patrick Brion :

 

Note : 7 / 10

06/07/2013

Le Gaucho / Way of a Gaucho - 1952

J'espère ne pas décevoir les fous de politique qui naviguent tous les jours sur Hautetfort, mais le sujet de mon article est "Le Gaucho", western assez exotique de Jacques Tourneur, se déroulant en Argentine en 1875.  Le film raconte, l'histoire d'un gaucho Martin Penalosa (Rory Calhoun), en lutte contre l'autorité et ses amours avec Teresa Chavez (Gene Tierney), une aristocrate. Le film devait initialement être tourné par Henry King, et joué par Tyrone Power. Mais on ne sais pas, si c'est le sujet qui désinteressa King ou la maladie de sa femme, mais quoiqu'il en soit, il fut remplacé par Tourneur, et King étant le réalisateur attitré de Tyrone Power, ce dernier se décida à lui aussi quitter le projet. C'est ainsi que Jacques Tourneur hérita du film. Et force de constater que ce n'est pas un mal. En effet, Tourneur multiplie les plans d'exceptions, que ce soit dans la mise en valeur des grands espaces de la Pampa Argentine, ou dans sa façon de filmer les personnages en particulier la belle Gene Tierney, avec dans tout ça, une esthétique que l'on pourrait qualifier de très fordienne.

LE GAUCHO (1952).jpg

Rory Calhoun et Richard Boone se partagent la vedette et malheureusement si Gene Tierney est bien filmée, elle n'a ici qu'un rôle de faire-valoir. On peut aupposer que la Fox avait déjà connaissance de ses problèmes dans sa vie privée, qui deveit mener la même année à un divorce, et quelques années plus tard à son internement. La Fox avait donc peut être peur de lui donner des rôles trop important à cette époque là. Richard Boone, c'est bien évidemment le Sam Houston du célèbre 'Alamo" (1960) de John Wayne. Mais il tourna dans de très nombreux westerns. On peut ainsi citer par exemple, "L'Attaque de la rivière rouge" (1954), " Dix hommes à abattre" (1955), "l'homme qui n'a pas d'étoile" (1955). Rory Calhoun était quant à lui, le fils d'un joueur professionnel, il était d'ascendance irlandaise et anglaise. Il était âgé de seulement neuf mois quand son père mourut. La mère de Calhoun s'est ensuite remarié. A treize ans, Calhoun a volé un revolver, pour lequel il a été envoyé dans une maison de redressement. Il s'en est échappé , et après avoir volé plusieurs magasins de bijoux, il a volé une voiture et l'a conduit à travers plusieurs états. Repris, il a été condamné à trois ans de pénitencier à Springfield, Missouri. Après avoir terminé sa peine, il a été transféré à la prison de San Quentin. Il y resta jusqu'à ce qu'il soit libéré sur parole peu avant son vingt et unième anniversaire. On conviendra que c'était de drôles de débuts pour une future vedette du cinéma.

1emedu.jpg

Ci-dessus : Gene Tierney filmée par Tourneur

On notera une belle étude de la musisque de Sol Kaplan par Bertrand Tavernier. En effet, il explique que la Fox avait interdit l'utilisation de certains instruments pour ne pas trop déconcerté le public américain, et que l'on se retrouve donc avec une musique encore très symphonique. Il n'en reste pas moins qu'elle ne déparaît pas dans l'ensemble. Alors que peut on reprocher à ce "Gaucho" ? Pas grand chose à vrai dire, si ce n'est peut être une certaine lenteur narrative, et un scénario très binaire qui se limite à la lutte entre deux hommes, qui fait parfois penser aux "Misérables" d'Hugo. Pour le reste, il n'y a rien à enlever à une oeuvre admirable, qui pousse très loin les limites du Western et nous emmène dans des contrées inconnues où le rêve prend toute sa grandeur, comme si l'Ouest américain devenait alors trop petit pour la caméra de Tourneur. Le dépaysement est donc total, et le spectateur ne peut que rester admiratif devant un western pas comme les autres. On regrettera malgré tout une image finalement moyenne et des couleurs un peu délavées, qui mériterait une restauration complète, surtout pour une oeuvre d'une telle valeur cinématographique.

cinéma,cinema,film,films,acteur,actrice,dvd,bluray,hollywood,rory calhoun,gene tierney,richard boone,hugh marlowe,sol kaplan,jacques tourneur

cinéma,cinema,film,films,acteur,actrice,dvd,bluray,hollywood,rory calhoun,gene tierney,richard boone,hugh marlowe,sol kaplan,jacques tourneur

Ci-dessus : Rory Calhoun et Gene Tierney

cinéma,cinema,film,films,acteur,actrice,dvd,bluray,hollywood,rory calhoun,gene tierney,richard boone,hugh marlowe,sol kaplan,jacques tourneur

 

Extrait d'une des plus belles scènes du film :

http://www.youtube.com/embed/q_M469Z0rwU

 

Reportage sur le réalisateur Jacques Tourneur :

 

http://www.youtube.com/embed/ZgHwE68lFXQ

 

Film disponible en DVD et Bluray chez Sidonis.

Note : 8,5 / 10