Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/03/2014

Prisoners - 2013

"Prisoners" est sorti en 2013, sur un scénario simple d'enlèvement d'enfants, le réalisateur Denis Villeneuve arrive à faire preuve d'un certain talent, mettant à rude épreuve les nerfs du spectateur tout le long du film. Ainsi, il développe l'angoisse et l'enfermement à travers le climat constamment hostile et qui passe de la pluie à la neige en quelques heures, mais aussi à travers l'insociabilité de certains territoires des USA, ou encore par la tension latente de chaque personnage confronté au mal absolu et sur lequel chacun veut absolument mettre un nom et désigner un coupable. Le film vaut par son formidable scénario, tortueux au possible, et qui pourra nécessiter un deuxième visionnage pour en comprendre toutes les subtilités. On peut tirer son chapeau à Aaron Guzikowski, le scénariste. Le film reprend donc quelques uns des grands symboles classiques du film noir, et ajoute une bonne dose de drame. On a donc un film particulièrement intéressant, vraiment très bien réalisé et avec une superbe photographie de Roger Deakins.

Prisoners.jpg

"Prisoners" sort donc clairement du lot de films médiocres tournés par Hollywood aujourd'hui. On peut reprocher quelques scènes un peu trop excessives. Mais "Prisoners" n'en reste pas moins un très bon spectacle qui interroge autant le spectateur sur ce que lui ferait dans ce cas là, autant que sur notre propre humanité. Hugh Jackman et Jake Gyllenhaal sont donc dans une belle opposition victime / police, dont la force est assez peu courante au cinéma. Quant à Hugh Jackman, il démontre, encore une fois, après "les misérables" (2012), qu'il est capable de jouer bien autre chose que l'homme-loup, version mutante. On est rassuré.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, hugh jackman, Maria Bello, Dylan Minnette,Jake Gyllenhaal, Terrence Howard, denis villeneuve

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, hugh jackman, Maria Bello, Dylan Minnette,Jake Gyllenhaal, Terrence Howard, denis villeneuve

Ci-dessus : Hugh Jackman et Jake Gyllenhaal

La bande-annonce :

 

Interview du réalisateur Denis Villeneuve :

 

Disponible en DVD et Bluray Zone 2 (VF et VO sous-titrée)

Note : 8 / 10

24/12/2013

Les Misérables - 2012

C'est quelque peu impressionnant de s'attaquer aux Misérables de Tom Hooper. En effet, le film a été primé de multiples fois, et a reçu un très bon accueil du public, rapportant 441 millions de dollars, faisant de ce dernier, le filmn non américain le plus rentable de l'histoire du cinéma. Car "les Misérables" version 2012, sont une production britannique. On remarquera pourtant que c'est en France que les Misérables marchent le moins bien. Peut être que le public français ne s'y est pas trompé. En effet qu'est ce que les Britanniques peuvent bien comprendre à l'histoire de la France ? Mais si on reprend une analyse depuis le début, on se rend compte que le film comporte un très bon casting, avec en tête : Russell Crowe, Hugh Jackman. et Anne Hathaway, dans les rôles principaux. Le jeu des uns et des autre est plutôt bon. Et Anne Hathaway arrive à nous faire passer une très forte émotion, comme Hugh Jackman, qui montre ici quel acteur il peut être et qu'il peut être autre chose qu'un loup garou aux griffes d'acier. La réalisation de Tom Hooper est contestable sur bien des points. Mais on ne peut lui reprocher d'avoir voulu faire une comédie musicale, d'une comédie musicale ! La meilleure scène reste la révolte populaire de 1832. Hooper arrive à faire passer à ce moment l'urgence de la situation et l'insurrection qui s'organise de manière palpable.

les-miserables-affiche-50b3849539fc3.jpg

Alors bien sûr d'autres choix artistiques sont contestables. Ainsi, je n'aime pas du tout le personnage outré des Thénardier, qui semblent improbables. A trop vouloir en faire, on finit par viser à côté. Enfin, la fuite de Jean Valjean dans les égouts parisiens est assez horrible à regarder. Il n'était pas nécessaire de donner envie de vomir au public. Il y a donc du très bon, et du mauvais et du très mauvais dans ses "Misérables" de 2012. On peut néanmoins constater que le film va dans le bon sens, en tentant de revisiter comme il le peut l'immortelle oeuvre de Victor Hugo. L'esprit est là. Mais pour la beauté et le lyrisme d'Hugo ce n'est pas encore ça. Cette version est donc très loin de la version avec Fredric March ou avec Jean Gabin. Néanmoins, elle existe et si elle ne mérite pas toutes les éloges d'une grande partie de la profession cinématographique, elle ne mérite pas non plus le torrent de réprobations d'une bonne partie des critiques françaises.

Les-Miserables-Movie-les-miserables-2012-movie-33362015-1600-1000.jpg

Ci-dessus : Russell Crowe

2012_les_miserables_001.jpg

Ci-dessus : Hugh Jackman

les-miserables-01.jpg

Ci-dessus : Hugh Jackman et Isabelle Allen


 

Note : 6 / 10