Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2015

Le fil du rasoir / The razor edge - 1946

"Le fil du rasoir" est une adaptation du célèbre roman de Somerset Maugham. Néanmoins sa vision laisse perplexe. Tout d'abord, il y a le sujet qui est pour le moins original et surprenant, qui nous montre un ancien soldat (Tyrone Power) décidé à abandonner sa fiancée (Gene Tierney), pour chercher à travers le monde, le sens de sa vie. Alors c'est vrai que Tyrone Power s'en sort bien. Mais on a déjà du mal à croire qu'il pourrait tout abandonner et en particulier sa fiancée pour se trouver lui même. Mais même si on passe outre, le film est beaucoup descriptif dans ses dialogues. Le cinéma est un art figuratif ou alors ce n'est plus du cinéma, mais de la lecture avec des images mobiles. Et ici, les dialogues sont souvent des descriptions de certains états antérieurs des personnages, et tout cela ralentit l'action d'une manière presque insupportable. Le comble est peut être, la mort tout à fait ridicule du personnage joué par Clifton Webb. En effet, on ne croit jamais qu'il est malade, et sa mort arrive à battre la célèbre mort de Marion Cotillard dans "The Dark Knight Rises". Vous voyez le genre ...

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone powr,gene tierney,john payne,anne baxter,herbert marshall,lucile watson,elsa lanchester,edmund goulding,twentieth century fox

Pourtant le film a des qualités. On peut tout d'abord parler de la magnifique beauté de Gene Tierney qui iradie l'écran. L'héroïne de "Laura" (1944), nous donne une belle interprétation et pour tout dire, elle fait plaisir à regarder. Mais la distribution comprend également, John Payne, Anne Baxter, Herbert Marshall,  Lucile Watson,  et Elsa Lanchester. John Payne est malheureusement totalement écrasé par le charisme de Tyrone Power. Herbert Marshall s'en sort bien comme à son habitude. Mais c'est surtout Anne Baxter, qui vole la vedette, à tout ce beau monde, en interprétant une femme ivrogne particulièrement marquante et qui donne un vrai réalisme au film d'Edmund Goulding. Elle obtiendra d'ailleurs un Oscart pour son interprétation. Ainsi, les scènes réalistes en France dans les cafés français sont plutôt bonnes, ainsi que celles dans le tripot arabe. On peut noter qu'elles sont l'exact inverse, de ces scènes de fêtes mondaines, dont le personnage joué par Clifton Webb, qui personnifie ici probablement un homosexuel, est le représentant. A noter que Clifton Webb est d'ailleurs plutôt bon dans son rôle, si on excepte ses quelques scènes finales vraiment peu crédibles. Enfin, la conclusion du film semble elle aussi peu crédible et semble cousue de fil blanc. Bon film ? Mauvais film ? Pour le coup on est vraiment ici sur le fil du rasoir ! Chacun se fera son idée. Pour ma part, je suis très loin d'avoir été convaincu.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone powr,gene tierney,john payne,anne baxter,herbert marshall,lucile watson,elsa lanchester,edmund goulding,twentieth century fox

Ci-dessus : Gene Tierney & Tyrone Power

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone powr,gene tierney,john payne,anne baxter,herbert marshall,lucile watson,elsa lanchester,edmund goulding,twentieth century fox

Ci-dessus : Gene Tierney

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone powr,gene tierney,john payne,anne baxter,herbert marshall,lucile watson,elsa lanchester,edmund goulding,twentieth century fox

Ci-dessus : Gene Tierney & Tyrone Power de dos

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone powr,gene tierney,john payne,anne baxter,herbert marshall,lucile watson,elsa lanchester,edmund goulding,twentieth century fox

Ci-dessus : John Payne et Gene Tierney

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone powr,gene tierney,john payne,anne baxter,herbert marshall,lucile watson,elsa lanchester,edmund goulding,twentieth century fox

Ci-dessus : Tyrone Power & Gene Tierney

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone powr,gene tierney,john payne,anne baxter,herbert marshall,lucile watson,elsa lanchester,edmund goulding,twentieth century fox

Ci-dessus : Elas Lanchester & Tyrone Power

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,tyrone powr,gene tierney,john payne,anne baxter,herbert marshall,lucile watson,elsa lanchester,edmund goulding,twentieth century fox

Ci-dessus : Herbert Marshall, John Payne, Gene Tierney & Tyrone Power

Disponible en DVD Zone 2 en VO sous-titrée français

Note : 5,5 / 10

25/10/2013

Haute Pègre / Trouble in Paradise - 1932

Qu'est ce que la "Lubitsch touch" ? Voilà peut être à quoi répond "Haute Pègre". En effet, tout le glamour et l'intelligence des plus grands films de Lubitsch sont déjà présents dans ce film. Et c'est la première fois, que les critiques de 1932, utiliseront cette expression, "Lubitsch Touch". Ainsi, on retrouve les scènes avec la porte comme élément central. Mais aussi on trouve un jeu d'apparences et de faux semblants, et des dialogues qui ne sont pas sans rappeler d'autres films plus célèbres du réalisateur. Mais ici Lubitsch ne tombe jamais dans la farce pure, comme par exemple, dans "To be or not to be" (1942). D'ailleurs, il teinte sa comédie d'aspects plutôt mélodramatiques, qui en fait un petit plaisir qui est doublé par la présence de deux grandes stars féminines de l'époque : Kay Francis et Miriam Hopkins qui rivalisent de glamour et de séduction, pour nous donner un érotisme ici très intellectualisé. Ainsi, les scènes de sexe ne sont pas montrées et c'est la porte encore qui joue un grand rôle, et qui fait comprendre aux spectateurs, par un "do not disturb" que l'on accroche. Puis plus tard, Lubitsch élude intelligemment des étreintes physiques trop accentuées, par le jeu d'une scène à l'autre, où on laisse le couple enlacé, puis la scène suivante, où l'on apprend par le maître d'hôtel qu'ils ne veulent pas être dérangés. L'intérêt de cette scène permet aussi de montrer le désarroi de la compagne trompée.

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,acteur,actrice,hollywood,herbert marshall,miriam hopkins,kay francis,edward everett horton,charlie rugles,ernst lubitsch

Vous l'avez compris, on est en face d'un film très intelligent, aux dialogues excellents et aux répliques qui font mouche. L'histoire, au début conventionnel, d'un escroc (Herbert Marshall) qui se lie amoureusement avec une voleuse (Miriam Hopkins) est rendue intéressante par la tension amoureuse qui se lie entre l'escroc et une riche dirigeante d'une maison de parfums (Kay Francis). A cela il faut ajouter les amoureux frileux et éconduits de la belle héritière, en la personne d'Edward Everett Horton et Charlie Ruggles, et vous saurez alors qu'on ne s'ennuie pas devant "Haute Pègre". Je finirai par dire quelques mots, pour souligner l'"Art Deco" de Hans Dreier, et les robes magnifiques de Travis Banton, mais aussi encore une fois pour insister sur la totale maîtrise de l'art de la réalisation de la part de Lubitsch. Le film allait être considéré par la critique comme un des meilleurs films de l'année 1932, Pourtant il n'allait être que modérément apprécié par le public de 1932. Il faudra attendre plusieurs années avant qu'il ne devienne un classique reconnu par tous. A ce titre, on ne peut que très chaleureusement remercier Universal, d'avoir ressorti pour la France cette merveilleuse production Paramount. Pourvu qu'Universal continue ce genre de sortie DVD !

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,acteur,actrice,hollywood,herbert marshall,miriam hopkins,kay francis,edward everett horton,charlie rugles,ernst lubitsch

Ci-dessus : Miriam Hopkins et Herbert Marshall

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,acteur,actrice,hollywood,herbert marshall,miriam hopkins,kay francis,edward everett horton,charlie rugles,ernst lubitsch

Ci-dessus : Kay Francis, Miriam Hopkins et Herbert Marshall (On remarque ici que la porte est l'élément central. Les deux femmes en tiennent la poignée, comme pour symboliser leur concurrence et leur rivalité. Le désarroi dans les yeux de Miriam Hopkins semble vouloir dire qu'elle reconnaît sa défaite)

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,acteur,actrice,hollywood,herbert marshall,miriam hopkins,kay francis,edward everett horton,charlie rugles,ernst lubitsch

Ci-dessus : Miriam Hopkins et Herbet Marshall

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,acteur,actrice,hollywood,herbert marshall,miriam hopkins,kay francis,edward everett horton,charlie rugles,ernst lubitsch

 

Note : 8,5 / 10

15/10/2013

Délicieuse / Mad about music - 1938

Au départ, je dois vous dire, que je ne m'attendais pas à grand chose en commençant à voir ce "délicieuse" ou "Mad about music" dans son titre américain. Et puis, on se laisse prendre et entrainer par cette jolie histoire qui dans esprit respire la joie et nous rappelle un peu par certains aspects, la fameuse "mélodie du bonheur" (1965) de Robert Wise. Ici "Mad about music" est construit exclusivement autour de Deanna Durbin. J'avoue avoir été touché par la joie de vivre, la beauté et le talent de cette jeune personne, qui devait avoir autour de 17 ans au moment du tournage. Et il n'y a qu'à aller sur les commentaire de ses chansons, pour voir que plus de 70 ans après le tournage, elle possède encore de très nombreux fans inconditionnels. On comprend mieux alors le phénomène "Deanna Durbin", qui s'empara des USA à la fin des années 30. Lorsqu'on pense que Louis B Mayer qui l'avait vu avec Judy Garland dans "Every Sunday" (1936), avait dit : "Virez la grosse !".  Mais il parlait alors de Judy. Quoiqu'il en soit c'était Deanna Durbin qui s'en allait, mais pour mieux rebondir, et faire gagner beaucoup d'argent à l'Universal.

mad-about-music-movie-poster-1938-1020197064.jpg

Pour revenir à "Mad about Music", les scénaristes arrivent à rendre presque croyable, cette incroyable histoire de père de substitution. Il y a aussi une scène que j'aime beaucoup, où on visite un cinéma français de l'époque avec une diffusion d'une film au format 4/3. Certains trouveront à n'en pas douter ce film un peu "gnan-gnan". Moi je l'ai trouvé personnellement très beau et plein d'une innocence que l'on devrait aujourd'hui cultiver un peu plus. On notera que le film est dirigé par  Norman Taurog, l'homme au 182 films réalisés, qui remporta un Oscar de meilleur réalisateur en 1931 pour son film "Skippy" et une nomination en 1938. Quant à ce film, "délicieuse", il devait être nominé 4 fois aux Oscars. Je dois vous avouer qu'avec tout ça, je ne me sentais pas la force ni le courage de mettre une mauvaise note à Deanna Durbin, l'idole des jeunes de 1938. C'est tellement vrai que l'on retrouva sa photo dans la chambre abandonnée de la petite Anne Franck, morte en déportation. Quant à Deanna Durbin, elle devait nous quitter le 20 avril 2013 dans une discrétion absolue, sa mort n'étant révélée que 10 jours après son décès réel.

 

cinéma, cinema, dvd, bluray, film, films, acteur, actrice, hollywood, Deanna Durbin, Herbert Marshall, Gail Patrick, Arthur Treacher,

Ci-dessus : Marcia Mae Jones et Deanna Durbin

cinéma, cinema, dvd, bluray, film, films, acteur, actrice, hollywood, Deanna Durbin, Herbert Marshall, Gail Patrick, Arthur Treacher,

cinéma, cinema, dvd, bluray, film, films, acteur, actrice, hollywood, Deanna Durbin, Herbert Marshall, Gail Patrick, Arthur Treacher,

Ci-dessus : Herbert Marshall et Deanna Durbin


 

 

note :  7 / 10