Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2015

Impact - 1949

"Impact" est un film noir, tourné en 1949, par Arthur Lubin pour les studios United Artist. Arthur Lubin est né Arthur William Lubovsky à Los Angeles, en Californie, en 1898. Il a grandi à Jerome, en Arizona. Comme enfant, il travaille comme "water boy" pour des compagnies de théâtre en tournée et fait du bénévolat pour les cirques. Après l'obtention de son diplôme universitaire en 1922, il se décide enfin à devenir un acteur. Lubin commence à jouer dans des pièces de théâtre et des films, et dirige également des spectacles pour le "Hollywood Writers Club". En tant qu'acteur il se spécialise dans le mélodrame, en contraste avec son travail plus tard comme un réalisateur. En 1925, lui et quelques amis ont été accusés d'obscénité par la police de Los Angeles pour la mise en scène de "Desire Under the Elms". Suite à cet incident, il travaille ensuite à Broadway. En Juin 1932, il retourne à Hollywood pour travailler pour William Le Baron. Il travaille pour des studios à faible budget telles que Monogram, République et Universal.  On retient que Lubin dirige le premier fillm du duo Abbott et Costello étoiles, "Deux nigauds soldats" (1941). Le film a été un grand succès, gagnant 4 millions de dollars. Il a continue alors à diriger les quatre prochaines films du duo, "In the Navy" (1941), "Fantômes en vadrouille" (1941), "Deux nigauds aviateurs" (1942) et "Deux nigauds cow-boys "(1942). Malgré ses succès dans la comédie, Lubin se lasse et demande à travailler sur d'autres genres de films. Un des films les plus réussis de Lubin au box-office était "Fantôme de l'Opéra" (1943). Mais Lubin retourne à la comédie, avec la série de films "Francis la mule qui parle". Après un passage à la télévision comme réalisateur, et producteur, la carrière de Lubin se termine à la fin des années 1970, et décède à la maison de retraite Automne Hills à Glendale, en Californie d'une cause non précisée le 12 mai 1995, à 96 ans. Vous l'aurez compris, "Impact" n'est donc pas un film qui s'inscrit naturellement dans la carrière de Lubin qui s'est plutôt spécialisé dans la comédie. "Impact" ne bénéficie donc pas d'un réalisateur habitué à l'ambiance du film policier américain des années 40. Pourtant, rétrospectivement, cela donne une certaine fraîcheur à l'ensemble et si la photographie d'Ernest Laszlo est intéressante, elle n'est pas inoubliable. Réalisation et photographie, seulement correctes, il faut trouver d'autres qualités à "Impact".

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,brian donlevy,ella raines,charles coburn,anna may wong,helen walker,ernest laszlo,arthur lubin

Un des points forts du film est évidemment, le scénario de Jay Dratler et Dorothy Davenport. En effet, on s'intéresse à cette histoire de grand patron, joué par Brian Donlevy, à qui tout réussit, mais dont la faiblesse est sa femme infidèle (Helen Walker), prête à tout, pour se débarrasser de lui, pour toucher l'héritage. A Brian Donlevy et Helen Walker il faut signaler au casting Ella Raines et Charles Coburn en vieux policier, qui joue avec un humour froid. Brian Donlevy on l'avait vu dans de très nombreux films, très souvent dans des rôles de méchants, comme dans "Pacific express" (1939), "l'incendie de Chicago" (1936), ou "le brigand bien-aimé" (1939). Helen Walker on se rappelle surtout d'elle aujourd'hui, pour son rôle de psychiatre dans "le charlatant" (1947) avec Tyrone Power.  Pour Helen Walker, on se rappelle, qu'elle devait être gravement blessée, et avoir sa carrière brisée en 1946. En effet, le 1er janvier 1946, elle devait avoir un accident de voiture avec 3 GI pris en auto-stop, et être accusée d'être ivre au volant par un des passagers. Etrangement, le film a pour évènement majeur un accident de voiture. Quant à Ella Rains, elle avait déjà un petit rôle dans "Brute Force" (les démons de la liberté), voiture. Enfin Charles Coburn, est l'éternel vieux monsieur qui poursuit Marilyn de ses avances, dans "les hommes préfèrent les blondes" (1953). "Impact" a donc un excellent casting, et donne à Brian Donlevy, un rôle sympathique, qui casse son personnage d'éternel méchant. Le scénario est très intelligent, et donc on passe un agréable moment, car on ne sait pas ce qui va se passer la scène suivante. Malheureusement, le master présenté par Wildside n'est pas vraiment au niveau. "Impact" reste donc un bon film noir, à découvrir, qui aurait pu être un vrai classique, si il avait été tourné par un vrai spécialiste du film noir.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,brian donlevy,ella raines,charles coburn,anna may wong,helen walker,ernest laszlo,arthur lubin

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,brian donlevy,ella raines,charles coburn,anna may wong,helen walker,ernest laszlo,arthur lubin

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,brian donlevy,ella raines,charles coburn,anna may wong,helen walker,ernest laszlo,arthur lubin

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,brian donlevy,ella raines,charles coburn,anna may wong,helen walker,ernest laszlo,arthur lubin

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,brian donlevy,ella raines,charles coburn,anna may wong,helen walker,ernest laszlo,arthur lubin

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,brian donlevy,ella raines,charles coburn,anna may wong,helen walker,ernest laszlo,arthur lubin

Disponible en DVD Zone 2 en VO sous-titrée chez WildSide dans une qualité d'image malheureusement pas au niveau de la qualité artistique du film.

Note : 7,5 / 10

22/11/2014

Le Charlatan / Nightmare Alley - 1947

"Le charlatan", c'est peut être un des films les moins désirés de Darryl F Zanuck. En effet, ce dernier n'avait pas particulièrement apprécié le roman de William Lindsay Gresham. Il considérait d'une part que la plupart des thèmes ne passeraient pas la censure et que le rôle titre allait détruire l'image de star de Tyrone Power, auprès du public. Pourtant, Tyrone Power voulait vraiment jouer ce rôle, qu'il considérait comme une parabole sur la star hollywoodienne. Et c'est Lana Turner avec laquelle il entretenait une liaison qui devait écrire à Darry F Zanuck pour le convaincre de laisser jouer Tyrone Power. Zanuck mis alors au travail, deux scénaristes, dont Jules Furthman, pour tenter d'adapter le roman. Dans le but d'atténuer le côté glauque de l'oeuvre, il mit sur le projet, peut être le réalisateur, le plus spécialisé dans le mélodrame romantique : Edmund Goulding. Ce dernier était connu pour ses réalisations de grands mélodrames. On peut citer le magnifique "victoire sur la nuit" (1939) avec Bette Davis, l'inoubliable "Grand Hotel" (1932) avec John Barrymore, "voyage sans retour" avec Kay Francis et William Powell,  On peut également noter qu'il avait déjà tourné avec Tyrone Power, "le fil du rasoir" (1946). Le début du film, commence assez étrangement en situant le début de l'histoire dans une fête foraine. On pense alors encore à William Powell, et à sa prestation dans "le grand Ziegfeld". Mais ce serait un contre-sens. Car finalement le film se rapproche plutôt de "Freaks" (1932) de Tod Browning.

cinéma,cinema,actrice,acteur,film,films,dvd,bluray,tyrone power,joan blondell,coleen gray,edmund goulding

L'histoire est composée de 3 parties et d'une conclusion. La première partie est en quelque sorte, la mise en place, la seconde l'avancée sociale du personnage joué par Tyrone Power. La troisième partie, est sa décente vers les bas fonds. La conclusion pour moi n'est pas très claire. Le personnage est il sauver en quelque sorte par l'amour de sa femme ? On peut le supposer. Les plus pessimistes y verront la dernière humiliation du personnage, qui ne trouve que pitié dans les yeux de sa propre femme. Le casting est très bon, Tyrone Power, est entouré par une Joan Blondell vieillissante, mais terriblement convaincante, par Coleen Gray qui arrive à donner du corps à un personnage de peu d'envergure. Mais c'est surtout le personnage d'Helen Walker qui interroge. En effet, son rôle de psychiatre perverse et manipulatrice, lui va comme un gant, elle la belle intellectuelle du Hollywood de cette époque. Enfin, il faut citer au crédit du film, la magnifique photographie de Lee Garmes, sur laquelle le réalisateur, Edmund Goulding, confia s'être reposée, tout le long du film. Helen Walker, qui a un second rôle très important dans le film (le rôle de la psychiatre), devait être gravement blessée, et avoir sa carrière brisée en 1946. En effet, le 1er janvier 1946, elle devait avoir un accident de voiture avec 3 GI pris en auto-stop, et être accusée d'être ivre au volant par un des passagers. Sa carrière ne devait jamais se remettre de ce scandale. Pour revenir au "Charlatan", le film évoque presque ouvertement, les relations sexuelles, sans mariage, l'ambition, l'hypocrisie du faux dévot. Interprété par certaines critiques, comme une féroce attaque de la religion, il pourrait en être également une défense, par la mise en avant de la seule valeur qui vaille quelque chose en ce monde : l'amour sincère d'un homme et d'une femme. Au final, "le Charlatan" est un film à tiroirs, qui n'a pas fini de faire parler de lui, et qui mérite d'être vu et revu. Archétype même du film noir dramatique, il est obsédant, comme le destin de l'Homme. C'est tout dire.

cinéma,cinema,actrice,acteur,film,films,dvd,bluray,tyrone power,joan blondell,coleen gray,edmund goulding

Ci-dessus : Joan Blondell

cinéma,cinema,actrice,acteur,film,films,dvd,bluray,tyrone power,joan blondell,coleen gray,edmund goulding

Ci-dessus : Tyrone Power & Joan Blondell

cinéma,cinema,actrice,acteur,film,films,dvd,bluray,tyrone power,joan blondell,coleen gray,edmund goulding

Ci-dessus : Coleen Gray, Joan Blondell, Tyrone Power, & Mike Mazurki

cinéma,cinema,actrice,acteur,film,films,dvd,bluray,tyrone power,joan blondell,coleen gray,edmund goulding

Ci-dessus : Coleen Gray, Tyrone Power, et Helen Walker (de profil avec un porte-cigarette)

cinéma,cinema,actrice,acteur,film,films,dvd,bluray,tyrone power,joan blondell,coleen gray,edmund goulding

Ci-dessus : Coleen Gray & Tyrone Power

cinéma,cinema,actrice,acteur,film,films,dvd,bluray,tyrone power,joan blondell,coleen gray,edmund goulding

Ci-dessus : Coleen Gray

cinéma,cinema,actrice,acteur,film,films,dvd,bluray,tyrone power,joan blondell,coleen gray,edmund goulding

Ci-dessus : Coleen Gray & Tyrone Power

cinéma,cinema,actrice,acteur,film,films,dvd,bluray,tyrone power,joan blondell,coleen gray,edmund goulding

Ci-dessus : Helen Walker & Tyrone Power

 

La bande-annonce :

Film disponible en DVD Zone 2 chez Sidonis & Calysta en VO sous-titrée

Note : 7,5 / 10