Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/09/2013

L'autre / In name only - 1939

"L'autre" est le troisième film du duo Cary Grant / Carole Lombard, après "Sinners in the Sun" (1932) et "l'aigle et le vautour" (1933) déjà commenté sur ce blog. "L'autre a beaucoup de qualités avec d'abord une belle distribution qui comprend en plus de Cary Grant et Carole Lombard, Kay Francis, Helen Vinson et Charles Coburn. Kay Francis nous l'avons vu joué dans "voyage sans retour" (1932) ou dans "Jewell Robbery" (1932), tous les deux avec William Powell. Helen Vinson c'est bien entendu la tentatrice par excellence. Elle jouera d'ailleurs toujours un peu ce même rôle que ce soit dans "Jewell Robbery" où elle donnait déjà la réplique à Kay Francis, qu'ici dans "l'autre" ou bien dans "Torrid Zone" (1940). Enfin Charles Coburn, c'est l'adorable vieux monsieur débonnaire et dépensier des "hommes préfèrent les blondes" (1953) ou le sadique médecin de "Kings Row" (1942).

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,hollywood,acteur,actrice,carole lombard,cary grant,kay francis,charles coburn,helen vinson,katharine alexander,jonathan hale,nella walker,alan baxter,maurice moscovitch,peggy ann garner,spencer charters,roy webb,john cromwell

Vous l'aurez donc compris "l'autre" bénéficie d'une très intéressante distribution, que l'on pourrait qualifier de premier choix. Mais ce n'est pas tout. Le scénario est assez intelligent et arrive à montrer la destruction des sentiments sur un  homme en l'occurrence ici Cary Grant. Le côté un peu amusant des comédies de Cary Grant est utilisé ici de façon mélodramatique, afin de mettre en avant ses fragilités et ses erreurs d'être humain. Le film est donc assez crédibbe et Grant campe finalement bien ce personnage un peu dramatique. La réalisation de John Crownwell n'a par contre rien de tonitruant. La musique de Roy webb est ici un peu passe partout sans beaucoup de pièces vraiment au dessus du lot.

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,hollywood,acteur,actrice,carole lombard,cary grant,kay francis,charles coburn,helen vinson,katharine alexander,jonathan hale,nella walker,alan baxter,maurice moscovitch,peggy ann garner,spencer charters,roy webb,john cromwell

Ci-dessus Cary Grant et Carole Lombard

Il n'en reste pas moins que globalement le charme opère encore une fois et qu'on se surprend à souhaiter une fin heureuse au couple Grant / Lombard. C'est peut être ce que l'on peut reprocher, c'est de ne pas finir le film et de laisser le spectateur devant une interrogation : a t'on vu un drame ou est ce un mélodrame ? Pour ma part, je ne sais pas.

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,hollywood,acteur,actrice,carole lombard,cary grant,kay francis,charles coburn,helen vinson,katharine alexander,jonathan hale,nella walker,alan baxter,maurice moscovitch,peggy ann garner,spencer charters,roy webb,john cromwell

Ci-dessus : Carole Lombard et Cary Grant

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,hollywood,acteur,actrice,carole lombard,cary grant,kay francis,charles coburn,helen vinson,katharine alexander,jonathan hale,nella walker,alan baxter,maurice moscovitch,peggy ann garner,spencer charters,roy webb,john cromwell

Ci-dessus : Cary Grant, Carole Lombard et Kay Francis

Disponible en DVD zone 2 aux éditions Montparnasse ou sur le satellite en ce moment sur TCM mais avec un logo.

Extrait et clip vidéo :

Note : 7,5 / 10

26/07/2013

Lawyer Man - 1933

"Lawyer Man" est un film de William Dieterle on y retrouve William Powell qui avait déjà tourné pour Dieterle l'année passée dans le peu réussi "Jewel Robbery". Je peux vous rassurer tout de suite, "Lawyer Man" est bien meilleur. Il est déjà aidé par un bon scénario et par une actrice qui crève littéralement l'écran : Joan Blondell. C'est assez amusant de voir son petit jeu de séduction avec Powell, mais on enrage un peu quand même, que les scénaristes n'aient pas eu l'idée de développer une idylle entre elle et Powell (son patron). Elle reste donc la secrétaire dévouée de son avocat de patron (joué par Powell). Mais elle sera aussi la conscience du héros, qui naviguera avec plus ou moins de succès dans les eaux troubles des prétoires et parfois les affaires se mélangeront aux étreintes amoureuses.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,films,film,hollywood,william powell,joan blondell,david landau,helen vinson,william dieterle

On suit donc les aventures de William Powell en avocat sans aucun ennui. On remarquera aussi dans les seconds rôles, la vénéneuse Helen Vinson, en femme volage que l'on avait vu également l'année passée dens "Jewel Robbery". "Lawyer Man" n'est pas le meilleur film de la belle Joan Blondell mais il reste tout à fait recommandable pour les amoureux de cinéma classique mais aussi pour les fans de Joan Blondell. Et j'avoue honteusement, faire partie de ces deux catégories.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,films,film,hollywood,william powell,joan blondell,david landau,helen vinson,william dieterle

Ci-dessus : Joan Blondell et William Powell (dos au mur)

Extrait :

Note : 6,5 / 10

19/07/2013

Jewel Robbery - 1932

"Jewel Robbery" est une comédie policière de William Dieterle, avec William Powell et Kay Francis. Le film n'a pas beaucoup de qualités. En effet, le film paraît fort peu crédible, et le jeu des acteurs semblent lourds et accentués. Ainsi, si cette histoire simple de gentleman cambrioleur, pourrait avoir son chame, le jeu de Kay Francis est agaçant au possible et William Powell semble totalement embarassé à essayer de donner un peu de réalité à son personnage qui n'en a pas beaucoup. Au final, le film ne dure que 65 minutes et c'est tant mieux. Il n'y a rien ici qui mérite qu'on s'attarde beaucoup, sinon peut être quelques bons plans, dans les scènes de nuit. C'est à peu près tout. La musique apparaît le plus souvent par la mise en route d'un tourne-disque par Powell, marque des premiers films parlants. Mais le plus grave c'est que tout ça est assez ennuyeux. A conseiller uniquement aux inconditionnels de William Powell et Kay Francis qui tournaient ici pour la 5ème fois ensembles. Ils feront en tout, sept films tous les deux. Mais celui-ci n'a donc rien de particulièrement mémorable, sinon peut être de voir la jeune Helen Vinson dans son premier rôle.

Jewel_Robbery.jpg

jewel-robber2.jpg

Disponible dans la collection "Trésors Warner" (DVD Zone 2) sur le site de la Warner en France

 

Extrait :

http://www.youtube.com/watch?v=fi7EErgEFPY

Note : 4,5 /10

12/03/2013

Torrid Zone - 1940

"Torrid Zone" est un film produit par la Warner en 1940 et tourné par William Keighley un des deux réalisateurs des "aventures de Robin des Bois" (1938) avec Errol Flynn. "Torrid Zone" a dans les rôles principaux James Cagney, Pat O'Brien et la très belle Ann Sheridan dans son premier grand rôle. Ann Sheridan et James Cagney avaient déjà joué ensemble dans plusieurs films : "les anges aux figures sales" (1938),  "City for Conquest" (1940). On notera aussi la présence d'Hélène Vinson en femme légère et voulant absolument quitter son mari. Ce film est le dernier de la série de 8 films tournés ensemble par James Cagney et Pat O'Brien. Mais me diriez-vous qu'est ce que la "Torrid Zone" ? C'est en fait un petit pays d'Amérique Centrale que le film se refuse de nommer, une espèce de république bananière où tout tourne autour du commerce de banane.

WCQO6OCAOHKLZ0CAQTDQUYCAKOT257CAF3SM7ICA88O52GCA9JIRPNCAMZL0K2CA5RUX7LCAJH7WWBCAUUKLHICA3EE58UCAP1QAGZCAKGOA2WCATTTBHMCAJNLJQBCAV1XDIHCAE77DXOCAVA573F.jpg

Le film nous raconte donc l'histoire d'un grand industriel de la banane joué par Pat O'Brien, qui doit faire face à une révolte populaire menée par une espèce de guerilleros assez sympathique au demeurant. Les choses allant de mal en pis, O'Brien se décide à convaincre son ancien contremaitre (James Cagney) à de nouveau travailler pour lui, pour qu'il fasse embarquer les récoltes de bananes. Mais la belle Ann Sheridan, et le révolutionnaire débonnaire vont contrarier tous les plans prévus. Le film ne possède pas de temps mort et surprend par l'actualité de son propos. En effet, la Warner ne prend pas position contre la révolte paysanne et montre bien certaines limites du système capitaliste de cette époque. Ainsi, le chef de la police dit au grand propriétaire :"j'ai été élu par le peuple". On met donc l'accent sur le déni de démocratie et sur le fait que c'est le capital qui donne les ordres et non le peuple. Cela fait réfléchir sur l'exploitation des terres et des richesses du tiers-monde encore aujourd'hui. Il y a d'ailleurs par certains côtés, un peu de Robin des Bois dans ce film.

movTorridZo042412.jpg

Mais la "Torrid Zone" c'est bien évidemment la chaleur des femmes. Ainsi, le numéro d'Ann Sheridan dans le cabaret à l'ouverture du film est délicieux à voir. En effet, elle porte une jolie robe qui ne cache que l'essentiel. Cagney finira par passer d'une femme à l'autre, voir de faire la cour à une pendant que l'autre essaye de dormir dans l'autre pièce ! Hélène Vinson ne reste pas derrière à ce petit jeu. Le ton du film reste néanmoins la comédie pour parler de sujets sérieux. Et on sent bien que le film est allé parfois aux limites de ce que la censure pouvait accepter à cette époque. Il y a pas mal de scènes filmées en extérieures et celles en studio sont très correctes et réalistes. En effet, la Warner fit venir 900 plantes pour recréer l'ambiance si particulière de l'Amérique Centrale.

e73.jpg

"Torrid Zone" est donc un film très respectable qui ne tombe jamais dans les clichés faciles et sait divertir le spectateur sans aucun temps mort jusqu'à la fin du film. Ainsi la dispute entre Cagney et Pat O'Brien à la fin du métrage reste de ce fait assez impressionnante. J'ai donc apprécié "Torrid Zone", qui a forcément un peu vieilli mais qui reste très convenable et recommandable pour qui veut découvrir un film de cette époque.

1008B258-1.jpg

 

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,james cagney,pat o'brien,ann sheridan,helen vinson,william keighley

Note : 6,5 / 10