Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/12/2014

Le trésor des 7 collines / Gold of the Seven Saints - 1961

Je finis ma série de films sur l'oeuvre westernienne de Gordon Douglas, en vous présentant "le trésor des 7 collines". Ce film orésente en vedette Clint Walker qui est apparu dans un autre western de Gordon Douglas, "sur la piste des Commanches" (1958) avec Virginia Mayo. Dans "le trésor des 7 collines" il est aussi question, comme dans "l'or du Nevada" (1950), d'or caché, donc évidemment dans des collines, vous l'avez compris. Malheureusement si le début du film, est intéressant, le rythme d est interrompu par un long intermède sans aucune force, dans l'hacienda mexicaine. Pourtant le film a des qualités. Ainsi, Clint Walker est crédible en cowboy, Roger Moore alors tout jeune, n'en fait pas des tonnes comme dans les James Bond. Mais le scénario n'est pas tout à fait à la hauteur et finalement ce western de Gordon Douglas, fait un peu pâle figure par rapport à celui de 1958 avec Virginia Mayo. La morale finale, fait penser à celle du "trésor de la Sierra Madre" (1946) avec Humphrey Bogart, mais bien sûr le film n'a jamais l'ampleur de ce dernier. On reste donc avec "le trésor des 7 collines" sur un honnête divertissement, porté par d'honnêtes seconds rôles, comme robert middleton, Gene Evans, ou Chill Wills. Mais l'ensemble est loin d'être inoubliable.

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,leticia roman,robert middleton,gordon douglas,warner,trésors warner

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,leticia roman,robert middleton,gordon douglas,warner,trésors warner

Ci-dessus : Clint Walker

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,leticia roman,robert middleton,gordon douglas,warner,trésors warner

Ci-dessus : Clint Walker

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,leticia roman,robert middleton,gordon douglas,warner,trésors warner

Ci-dessus : Clint Walker & Roger Moore

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,leticia roman,robert middleton,gordon douglas,warner,trésors warner

Ci-dessous  : Roger Moore & Gene Evans

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,leticia roman,robert middleton,gordon douglas,warner,trésors warner

Ci-dessus : Chill Wills, Roger Moore, & Leticia Roman

Disponible en DVD Zone 2 en VO sous-titrée chez Warner, collection trésors Warner

Note : 6 / 10

29/11/2014

Sur la piste des Commanches / Fort Dobbs - 1958

"Sur la piste des Commanches" fait parti des très bons films de Gordon Douglas, et est peut être un de ses meilleurs westerns. Je ne vais pas répéter ce que vous savez déjà sur Gordon Douglas, et que vous pouvez lire dans la note précédente. Mais sa carrière dans le genre western a été marqué par des hauts et des bas. A n'en pas douter, "sur la piste des Commanches" fait parti des oeuvres particulièrement remarquables du réalisateur. Ainsi, on retrouve un bon casting avec la belle Virginia Mayo, et Clint Walker, qui n'a pas fait une carrière cinématographique exceptionnelle, mais qui imposait une forte présence à l'écran. Il laisse ainsi apparaître une impressionnante musculature. Il faut tout de suite dire, que le scénario est particulièrement bien écrit, car le personnage joué par Clint Walker arrive dans une ville pour tuer un homme. Il le tue et s'enfuit, poursuivi par le shérif et ses hommes. Il se retrouve alors à la frontière du territoire indien. Et après avoir échangé sa veste avec un homme mort, il arrive dans un Ranch tenu par Virginia Mayo, et son jeune fils. Comment va t'il s'en sortir ? Pourquoi a t'il tué cet homme ? Quel était l'homme mort trouvé dans le canyon ? "Sur la piste des Commanches" est autant un western, qu'un film noir. De plus, on n e sait jamais, comment cela va tourner, ni ce que les scénaristes (George W. George, Burt Kennedy) ont prévu dans la prochaine scène. C'est la très grande force du film.

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,virginia mayo,brian keith,richard eyer,russ conway,michael dante,max steiner,gordon douglas

Mais un bon casting, et un bon scénario n'est pas tout. Il faut aussi noter le bon montage en ellipse au début du film, qui laisse planer le suspens, mais aussi et surtout la très bonne réalisation de Gordon Douglais, qui nous laisse voir de magnifiques extérieurs. On ne peut s'empêcher de se dire qu'il y a du John Ford dans ce réalisateur, car de nombreux plans semblent sortis de westerns de Ford. Ce film est donc une bien, belle réussite, rehaussée par la présence de Brian Keith, parfait en méchant et par la musique d'un Max Steiner, qui amplifie l'action à mesure que le film avance. "Sur la piste des Commmanches" est à donc à découvrir de toute urgence dans la collection "trésors Warner". On peut remercier la Warner de nous avoir sorti de l'oubli un film de cette qualité.

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,virginia mayo,brian keith,richard eyer,russ conway,michael dante,max steiner,gordon douglas

Ci-dessus : Clint Walker & Virginia Mayo

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,virginia mayo,brian keith,richard eyer,russ conway,michael dante,max steiner,gordon douglas

Ci-dessus : Virginia Mayo

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,virginia mayo,brian keith,richard eyer,russ conway,michael dante,max steiner,gordon douglas

Ci-dessus : Clint Walker

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,virginia mayo,brian keith,richard eyer,russ conway,michael dante,max steiner,gordon douglas

Ci-dessus : Clint Walker & Virginia Mayo

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,virginia mayo,brian keith,richard eyer,russ conway,michael dante,max steiner,gordon douglas

Ci-dessus : Clint Walker & Virginia Mayo

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,virginia mayo,brian keith,richard eyer,russ conway,michael dante,max steiner,gordon douglas

Ci-dessus : Clint Walker & Virginia Mayo

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,clint walker,virginia mayo,brian keith,richard eyer,russ conway,michael dante,max steiner,gordon douglas

Ci-dessus : Brian Keith

 

Petit Diaporama du film :

Disponbile en DVD Zone 2, dans la collection "Trésors Warner" uniquement en VO sous-titrée en français

Note : 7,5 / 10

28/11/2014

L'Homme du Nevada / The Nevadan - 1950

Dans la filmographie de Gordon Douglas, il y a des films qui marquent plus que d'autres, ou des bons et des moins bons. Ici 'l'homme du Nevada" fait parti des films moins marquants du réalisateur. Ainsi, l'histoire n'est pas particulièrement originale. Car cette histoire d'or caché dans les montagnes, n'est pas sans rappeler "Le Trésor des sept collines" (1961) avec Clint Walker. Ce film est le deuxième western de Gordon Douglas et la troisième production du duo Harry John Brown / Randolph Scott. Gordon Douglas a commencé par tourner des courts métrages pour la série "our gang" puis des films de Laurel & Hardy. Mais il a également tourné beaucoup de films noirs, et de westerns, pour une carrière de plus de 30 ans qui devait se prolonger jusque dans les années 70. Les cinéphiles d'aujourd'hui se rappellent très sûrement, de "la maîtresse de fer" (1952) avec Alan Ladd, de "fort invincible" avec Gregory Peck, ou peut être de son meilleur western, "Sur la piste des Comanches" (1958) avec Virginia Mayo et Clint Walker.

cinéma, cinema, dvd, bluray, film, films, hollywood, Randolph Scott, Dorothy Malone, Forrest Tucker, Frank Faylen, Jeff Corey, George Macready, Charles Kemper, Tom Powers, Jock Mahoney, gordon douglas

Pour revenir à "l'homme du Nevada", le fim souffre malheureusement d'un manque de moyens. Ainsi le tournage en Cinécolor et non pas avec du Technicolor, montre la faiblesse des moyens de la production. Le Technicolor aurait en effet, coûté plus cher. On a donc des dominantes un peu vertes. A cela il faut ajouter une durée plutôt faible autour de 80 minutes, qui limite un peu l'action, mais surtout la construction scénaristique. Ainsi le noeud de l'intrigue, est l'or d'un hold-up, l'hold-up en lui même, n'est jamais montré. Il est à peine évoqué à travers les roues d'un chariot, filmées pendant le titre. C'est donc assez frustrant pour le spectateur. Le réalisateur n'exploite pas non plus la beauté de Dorothy Malone. Le specateur ressort donc un peu frustré de ce western, qui a malgré tous des qualités. On peut ainsi noter les très beaux extérieurs, l'action intéressante et un très bon casting avec, outre Randolph Scott et Dorothy Malone, mais aussi George Macready. On ressort donc un peu déçu, par un western qui aurait été formellement bien meilleur en Technicolor, et avec une exploitation de l'histoire et des acteurs différentes. Un western, donc à découvrir malgré tout, mais qui ne vous laissera pas un souvenir impérissable.

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,randolph scott,dorothy malone,forrest tucker,frank faylen,jeff corey,george macready,charles kemper,tom powers,jock mahoney,gordon douglas

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,randolph scott,dorothy malone,forrest tucker,frank faylen,jeff corey,george macready,charles kemper,tom powers,jock mahoney,gordon douglas

Ci-dessus : Randolph Scott & Dorothy Malone

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,randolph scott,dorothy malone,forrest tucker,frank faylen,jeff corey,george macready,charles kemper,tom powers,jock mahoney,gordon douglas

Ci-dessus : Dorothy Malone

Film disponible en DVD zone 2 en VO sous-titrée uniquement chez Sidonis & Calysta

 

La présentation de Mr Patrick Brion :

Note : 5,5 / 10

31/08/2014

Rio Conchos - 1964

"Rio Conchos" western en couleur de Gordon Douglas, se distingue par une impressionnante première scène de tuerie d'indiens par un seul homme (ici Richard Boone), qui préfigurent la violence de futurs westerns de Sergio Leone ou de Sam Peckinpah comme "Major Dundee" tourné l'année suivante. Richard Boone joue le rôle d'un ancien colonel de l'armée confédérée dont la famille a été massacrée par les indiens. Un capitaine nordiste (Stuart Whitman) est alors désigné pour partir à la recherche des indiens hostiles. Il est accompagné par Richard Boone qui connaît les indiens et surtout la région, par un sergent noir (Jim Brown) et un bandit mexicain (Anthony Franciosa).  La petite troupe va donc aller au devant de leur destin, tout en traversant une série d'aventures. Gordon Douglas, nous donne ici un western très fort et très réaliste dans la violence montrée à l'écran. Par le passé, il avait déjà tourné un film très violent pour 1952, "la maitresse de fer" avec Alan Ladd, qui racontait l'histoire de Jim Bowie.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,stuart whitman,richard boone,jim brown,anthony franciosa,wende wagner,jerry goldsimth,gordon douglas

L'odyssée westernienne  de "Rio Conchos",est assez intéressante dans le sens où elle reprend, le thème des personnages qui se haïssent et qui doivent coopérer pour accomplir leur mission ou pour simplement survivre. L'équipe composée du capitaine nordiste, du colonel sudiste, du sergent noir et du bandit mexicain, est ensuite complétée par une indienne en la personne de Wende Wagner. Elle était la fille d'un officier instructeur de la marine américaine et d'une championne de ski. Leur fille Wende Wagner ne pouvait être qu'une sportive et une nageuse accomplie. Malheureusement sa carrière cinématographique ne fut pas à la hauteur de son talent sportif. Elle partagea alors sa vie professionnelle entre une carrière de mannequin à travers le monde, et de petits rôles à la télévision. Mais le personnage peut être le plus intéressant de "Rio Conchos" est bien celui du colonel sudiste qui refuse la défaite et qui veut construire sa nouvelle plantation au milieu du désert, au bout du monde, au milieu de rien, laissant l'impression d'une espèce d'aliénation mentale. "Rio Conchos" est donc un western pas ordinaire, faisant une forte impression et préfigurant "Major Dundee" de Peckinpah l'année suivante.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,stuart whitman,richard boone,jim brown,anthony franciosa,wende wagner,jerry goldsimth,gordon douglas

Ci-dessus : Stuart Whitman

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,stuart whitman,richard boone,jim brown,anthony franciosa,wende wagner,jerry goldsimth,gordon douglas

Ci-dessus : Richard Boone

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,stuart whitman,richard boone,jim brown,anthony franciosa,wende wagner,edmond o'brien,jerry goldsimth,gordon douglas

Ci-dessus : Edmond O'Brien

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,stuart whitman,richard boone,jim brown,anthony franciosa,wende wagner,edmond o'brien,jerry goldsimth,gordon douglas

Ci-dessus : Richard Boone, Stuart Whitman, & Jim Brown

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,stuart whitman,richard boone,jim brown,anthony franciosa,wende wagner,edmond o'brien,jerry goldsimth,gordon douglas

Ci-dessus : Stuart Whitman & Wende Wagner

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,stuart whitman,richard boone,jim brown,anthony franciosa,wende wagner,edmond o'brien,jerry goldsimth,gordon douglas

Ci-dessus :

Présentation de Mr Patrick Brion :

Disponible en DVD zone 2, chez Sidonis en VF et VO sous-titrée

Note : 8 / 10

24/10/2012

La maitresse de Fer / The Iron Mistress - 1952

Je  vais vous parler aujourd'hui de "la maîtresse de fer", film tourné en 1952 par Gordon Douglas. Le film ne raconte pas l'histoire du fameux Jim Bowie comme on le voit écrire partout, mais bien l'histoire de son monstrueux couteau : "la maîtresse de fer". Jim Bowie n'est que l'accessoire de son couteau. Ainsi le film touche quasiment à sa fin quand le couteau finit au fond de la rivière, le mariage de Bowie ne présentant d'ailleurs aucun intérêt. Le film amène une interrogation, ou une autre interprétation possible du titre. La maîtresse de fer c'est le couteau ou est-ce la femme impossible qu'il convoite et qui rend les hommes fous ? Maîtresse qui met notre héros dans des situations plus dures les unes que les autres et qui finalement obligent ses amants ou ses soupirants à tuer et à voler ? Toute l'ambiguité du film est là. Cela en fait une oeuvre passionnante et profondément troublante qui dépasse largement le cadre d'un simple film d'aventures des années 50. De plus l'attrait du film est accuenté par la mise en vedette de deux grandes stars de l'époque : Alan Ladd et Virginia Mayo.

sanstitre45vv9.jpg

On peut sans difficulté inscrire "la maîtresse de fer", dans la lignée des grands films d'aventures des années 50. Mais il se distingue des oeuvres habituelles de cette époque par une violence très présente et réaliste, presque dérangeante. En effet, il y a de nombreux duels le plus souvent mortels, du sang, des couteaux. Chaque scène est presque anthologique. Ainsi la scène du duel à la seule lumière des éclairs ou celle dans l'auberge avec une main attachée sont particulièrement captivantes. 

sanstitre50mr4.jpg

On retrouve également toute une époque reconstruite (La Nouvelle Orléans des années 1820). Les costumes sont beaux et donnent au film une belle crédibilité. Virginia Mayo aussi belle que vénéneuse donne également à l'oeuvre un glamour inimitable. On retrouve bien entendu Max Steiner à la musique qui y va de sa composition habituelle d'une valse pour la scène du bal comme à son habitude.

sanstitre46yg9.jpg

Je ne saurais donc que vous conseiller très fortement la vision de ce film très réaliste pour l'époque et je dirais presque sur certaines scènes, quasiment hypnotisant. Du grand cinéma violent et sanglant que les photos glamours de cette note ne laissent en rien présager.

sanstitre45od4.jpg

sanstitre42jd9.jpg


Note : 7,5 / 10