Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/05/2015

La voleuse de livres / The Book Thief - 2013

"La voleuse de livres" laisse une drôle d'impression. Cette histoire d'une jeune allemande illettrée qui apprend à lire et à aimer les livres en réponse à la dictature de la pensée nazie, avait tout pour réussir. En effet, elle était aidée par la formidable interprétation de la jeune canadienne Sophie Nélisse, qui à 15 ans porte littéralement le film totalement sur ses épaules, reléguant Geoffrey Rush (Pirates des Caraïbes) et Emily Watson dans d'aimables seconds rôles. Cela est d'autant plus vrai que "la voleuse de livres" est un film destiné à un public familial, voir à un jeune public. Les différentes aventures de l'héroïne sont vues à travers ses yeux, avec un narrateur principal dont on comprend qu'il représente la mort en tant que tel. Le film malgré ses qualités, a quelques erreurs, en particulier les livres ou l'abécédaire écrits tous les deux en anglais, pour faciliter la compréhension pour le public anglo-saxon. Il faut avouer que cela n'ajoute rien à la crédibilité de l'ensemble. "La voleuse de livres" reprend un peu tous les thèmes des civils pendant la guerre. On y voit une famille allemande qui a peur des nazis et qui lutte pour sa survie, tout en participant sans aucune conviction aux messes du parti. Il y a la guerre qui s'approche, les bombardements, et la cache d'un jeune juif. Malheureusement, les grands tournants du film n'apportent que peu d'émotions. La lecture dans l'abri magnifié dans un film comme "Mrs Miniver" (1942) est ici une scène comme une autre, et surtout le lien entre la lecture et la situation présente est perdue. Ainsi, on a le plus souvent l'impression de regarder une mini-série de M6, plutôt qu'un grand film de cinéma. La fin est par contre très réussie, et donne à réfléchir et à reconsidérer l'ensemble. "La voleuse de livres" qui avait tout pour réussir n'atteint donc que partiellement son but, mais mérite qu'on s'y attarde, ne serait-ce que pour le génie d'interprétation de Sophie Nélisse, qui mérite sans aucun doute, son prix de l'espoir féminin décerné par le "Critics' Choice Movie Awards". Ainsi, on aimerait vraiment, la voir dans d'autres productions, peut être plus exigeante et ambitieuse artistiquement. Elle a toutes les qualités pour devenir dans quelques années, une immense star du cinéma.

21060774_20131125172423153.jpg

La-Voleuse-de-Livres-Extrait-4-VO_reference.png

19539113_20131022103512462.jpg

52663fd02c429.jpg

maxresdefault.jpg

Ci-dessus : Sophie Nélisse

bookthief_02.jpg

Ci-dessus : Geoffrey Rush & Sophie Nélisse

url.jpg

Ci-dessus : Sophie Nélisse, Emily Watson & Geoffrey Rush

Disponible en DVD & Bluray Zone B, en VF et VO sous-titrée

Note : 6,5 / 10

20/02/2013

Les Misérables - 1998

Autant vous le dire tout de suite, j'aime bien cette version des "Misérables" tournée en 1998 par Bille August. Le premier point positif c'est que Jean Valjean est montré comme un bagnard et non comme un galérien. Enfin pourrait-on dire, car finalement ni la version de 1935, ni celle de 1952 ne prenait cette vérité historique en compte. De plus le casting est là clairement à la hauteur, Liam Neeson fait un Valjean très convaincant. Uma Thurman est parfaite en Fantine et Geoffrey Rush avant de se perdre dans les eaux troublées des Caraïbes avec Jack Sparow est tout aussi crédible en inspecteur Javert. Quant à Claire Danes, elle arrive à faire passer aussi des émotions même si elle reste en retrait du trio Nesson, Rush, et Thurman. Par contre on ne comprend pas bien pourquoi il a été choisi un acteur noir pour jouer Enjolras. Néanmoins l'acteur, Lennie James, joue correctement son rôle de révolutionnaire. Il faut lui en faire crédit. Hans Matheson qui joue Marius est correct sans plus. On se rappelle aujourd'hui de cet acteur pour son interprétation de Thomas Cranmer dans la magnifique série des "Tudors"

Les-Miserables-1998.jpg

Le film bien entendu escamote quelques personnages ou moments du roman. Ainsi Eponine n'apparaît qu'enfant, la liaison entre la famille Thénardier et celle de Marius est également absente. On perd donc beaucoup du roman. Néanmoins, il reste l'émotion et elle est bien présente de temps en temps. Ainsi l'enterrement du Général Lamarque  qui marque le début des journées de juin 1832 est parfaitement rendu et très bien expliqué et est à lui seul un formidable spectacle. Le début de l'insurrection filmé par des séquences très rapides donne un mouvement innattendu également très intéressant à voir.

Enjolras_fuzilado.jpg

Ci-dessus : Enjolras avant d'être fusillé (illustration des Misérables)

Néanmoins, la fin des révolutionnaires est très mal rendue. Ils se rendent tout de suite, alors que dans le roman d'Hugo ils se battèrent jusqu'à la dernière extrémité, au delà de la dernière balle, et ce passage est parfaitement montré dans  la version française de Le Chanois. La lettre du roman n'est donc pas présente très souvent, mais son esprit oui. Et c'est cela que j'ai envie de retenir avant tout de ce film.

Capture333.JPG

Ci-dessus : Liam Neeson

A cela il faut ajouter une merveilleuse musique romantique de Basil Poledouris qui rappelle par certains de ses accents des opéras wagnériens en particulier "l'or du Rhin". Ainsi, la musique joue son rôle et est assez envoutante. Les principaux thèmes du roman sont aussi bien là : la violence, l'injustice, la haine, la rédemption, l'amour. Et on se dit comme Alexandre Dumas, dans sa préface des 3 Mousquetaires, que l'on peut bien violer l'Histoire si on lui fait de beaux enfants. C'est donc vrai aussi pour ce film des "Misérables" qui mérite d'être vu et d'être apprécié pour ce qu'il est, c'est à dire une belle fresque historique et romantique, et puis cela nous permet d'apprécier le talent de Liam Neeson dans un film d'un autre niveau qu'un Taken.

tumblr_m9bhzgU3zb1qca46zo1_1280.jpg

Ci-dessus : Claire Danes - Cosette

tumblr_m9oas9l04b1qca46zo1_1280.jpg

Ci-dessus : Uma Thurman - Fantine

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,liam neeson,claire danes,uma thurman,geoffrey rush,hans matheson,basil poledouris,bille  august

677Les.Miserables.1998.BR.jpg

Ci-dessus : Geoffrey Rush - Javert

La bande-annonce :

 

La musique du film - Extraits :

 




Note : 7,5 / 10

 

Film disponible en Bluray zone B. Qualité d'image correct mais parfois en deçà de ce que l'on peut attendre d'un Bluray.