Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2016

Tout ce que le ciel permet / All that Heavens allows - 1955

"Tout ce que le ciel permet" est un mélodrame filmé en Technicolor et réalisé par Douglas Sirk. Il est porté par le duo Rock Hudson, Jane Wyman. On remarque aussi la jeune Gloria Talbott qui vole parfois la vedette à l'héroïne principale. Le scénario se déroule dans une petite ville des Etats-Unis en 1955. Tout y semble parfait, la vie semble sophistiquée et douce. Mais cette sophistication et cette douceur cachent une terrible violence psychologique du groupe, qui refuse les mariages entre gens de différentes conditions. La jeune veuve étant riche et lui plus jeune et pauvre, la ville se refuse à s'enthousiasmer pour cette union et les problèmes vont commencer pour le couple. Douglas Sirk aborde alors ici  un de ses thèmes favoris. En effet, pour lui comme dans bon nombre de ses films et comme l'a dit Sartre, l'Enfer c'est les autres. Ainsi, dans "le temps d'aimer et le temps de mourir", l'Enfer pour le héros était la pression sociale de la société allemande sous le nazisme. Dans "tout ce que le ciel permet" c'est la communauté américaine des années 50. Sirk fait donc de son mélodrame, une critique de la société et de l'être humain, le montrant sous ses aspects les plus durs. La violence n'est pas physique, mais psychologique. Cette violence semble traverser tous les régimes, toutes les époques et être réellement propre à l'Homme. Sirk utilise pour son film des tons très colorés qui accentuent le mal aise, entre l'apparente bienveillance de la ville et la dureté des rumeurs qui atteignent l'héroïne. Derrière son apparente sensiblerie et son scénario qui pourrait paraître à l'eau de rose, "tout ce que le ciel permet" bénéficie également de grandes qualités cinématographiques et photographiques encore accentuée par la musique de Frank Skinner dont le thème principal a été emprunté à Franz Liszt et à son Consolation N°3. On ne s'ennuie pas donc, même si on regrettera peut être une fin un peu trop convenue et quelques scènes tournées avec de la neige artificielle qui n'ajoute pas vraiment à la crédibilité de l'oeuvre. L'ensemble laisse tout de même une très bonne impression.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, Jane Wyman, Rock Hudson, Agnes Moorehead, Conrad Nagel, Virginia Grey, Gloria Talbott, William Reynolds, Charles Drake, Hayden Rorke, Jacqueline deWit, Leigh Snowden, Donald Curtis, Alex Gerry, Nestor Paiva, Forrest Lewis, douglas sirk, Frank Skinner

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, Jane Wyman, Rock Hudson, Agnes Moorehead, Conrad Nagel, Virginia Grey, Gloria Talbott, William Reynolds, Charles Drake, Hayden Rorke, Jacqueline deWit, Leigh Snowden, Donald Curtis, Alex Gerry, Nestor Paiva, Forrest Lewis, douglas sirk, Frank Skinner

Ci-dessus : Jane Wyman

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, Jane Wyman, Rock Hudson, Agnes Moorehead, Conrad Nagel, Virginia Grey, Gloria Talbott, William Reynolds, Charles Drake, Hayden Rorke, Jacqueline deWit, Leigh Snowden, Donald Curtis, Alex Gerry, Nestor Paiva, Forrest Lewis, douglas sirk, Frank Skinner

Ci-dessus : Rock Hudson & Jane Wyman

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, Jane Wyman, Rock Hudson, Agnes Moorehead, Conrad Nagel, Virginia Grey, Gloria Talbott, William Reynolds, Charles Drake, Hayden Rorke, Jacqueline deWit, Leigh Snowden, Donald Curtis, Alex Gerry, Nestor Paiva, Forrest Lewis, douglas sirk, Frank Skinner

Ci-dessus : Jane Wyman & William Reynolds

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, Jane Wyman, Rock Hudson, Agnes Moorehead, Conrad Nagel, Virginia Grey, Gloria Talbott, William Reynolds, Charles Drake, Hayden Rorke, Jacqueline deWit, Leigh Snowden, Donald Curtis, Alex Gerry, Nestor Paiva, Forrest Lewis, douglas sirk, Frank Skinner

Ci-dessus : Agnes Moorehead & Jane Wyman (de dos)

Disponible en VF & VO sous-titrée en Bluray  & DVD chez Elephant Films (qualité moyenne du master)

 

Note : 6,5 / 10

09/11/2015

Le Fils de Frankenstein / The son of Frankenstein - 1939

Il y a des éditeurs qui comptent sur le marché. On peut évidemment citer Sidonis pour ses westerns, mais il y a également, Elephant Films pour les films anglais et maintenant pour les films d'épouvante de l'Universal. On peut remercier chaleureusement cet éditeur pour sa sortie Bluray du "fils de Frankenstein". En effet, cela nous permet de voir la suite de la saga du monstre, avec encore dans le rôle titre Boris Karloff, et cette fois-ci dans le rôle du fils du docteur, Basil Rathbone. Basil Rathbone tout le monde, le connaît, c'est évidemment, le méchant "des aventures de Robin des Bois" (1938) avec Errol Flynn, qui se vantait d'être un meilleur escrimeur que Flynn, et qu'il aurait pu le transpercer cent fois, si il l'avait voulu. Des déclarations qui correspondent bien à ses personnages à l'âme parfois noire, souvent hautains mais toujours racés. Dans "le fils de Frankenstein", Colin Clive n'apparaît pas, disparu dans la solitude en 1937 pour cause d'alcoolisme et de tuberculose. On suppose qu'il a commencé à boire, pour se soulager d'une jambe malade. Mais dans "le fils de Frankenstein" apparaît deux superbes personnages, Igor joué par le grand Bela Lugosi que l'on a vu dans "Dracula" (1931) et Lionel Atwill, en commandant des forces de police, au bras perdu, arraché quand il était enfant par le monstre. Le château des Frankenstein est aussi un des grands personnages, du film. La stylisation du château est étonnante. Tout y grand, abrute, les ombres portés ne font que refléter des formes géométriques sans aucune rondeur, qui en accentuent la dureté, le malaise, et l'impression de mort qui étreint tout le film. Et j'avoue que ça marche et que si parfois, le scénario fait parfois un peu grand guignol, on se prend à suivre le fil de l'histoire et voir le fils faire les mêmes erreurs que son père. A la musique c'est cette fois, Frank Skinner que l'on retrouve et qui nous donne une belle partition, où les solos de clarinettes sont là pour accentuer le caractère pervers et morbide du personnage d'Ivor qui se réjouit de la mort qui rode. Glaçant. Mon impression est donc très bonne devant ce troisième film pourtant décrié par la critique et le public. Il y a quelque chose de profondément artistique dans cet épisode. Et le mythe de Frankenstein nous ressuscite encore une fois, le mythe de Prométhée, qui avait volé le feu des Dieux. Ces oeuvres méritent bien mieux, que l'oubli dans lequel elles sont malheureusement tombées. A noter que "le fils de Frankenstein" sera le dernier film de Boris Karloff pour l'Universal, du moins dans la peau du monstre.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, colin clive, boris karloff,Bela Lugosi, Lionel Atwill, Basil Rathbone, Josephine Hutchinson, Donnie Dunagan,  frank skinner, Rowland V Lee

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, colin clive, boris karloff,Bela Lugosi, Lionel Atwill, Basil Rathbone, Josephine Hutchinson, Donnie Dunagan,  frank skinner, Rowland V Lee

Ci-dessus : Basil Rathbone & Bela Lugosi

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, colin clive, boris karloff,Bela Lugosi, Lionel Atwill, Basil Rathbone, Josephine Hutchinson, Donnie Dunagan,  frank skinner, Rowland V Lee

Ci-dessus : Basil Rathbone et Boris Karloff

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, colin clive, boris karloff,Bela Lugosi, Lionel Atwill, Basil Rathbone, Josephine Hutchinson, Donnie Dunagan,  frank skinner, Rowland V Lee

Ci-dessus : Basil Rathbone & Lionel Atwill

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, colin clive, boris karloff,Bela Lugosi, Lionel Atwill, Basil Rathbone, Josephine Hutchinson, Donnie Dunagan,  frank skinner, Rowland V Lee

Ci-dessus : Bela Lugosi

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, colin clive, boris karloff,Bela Lugosi, Lionel Atwill, Basil Rathbone, Josephine Hutchinson, Donnie Dunagan,  frank skinner, Rowland V Lee

Ci-dessus : Lionel Atwill et Boris Karloff

 

Extrait de la musique de Frank Skinner :

Disponible en Bluray & DVD chez Elephant Films 

 

 

 Note : 7,5 / 10

25/10/2014

Les ailes de l'espérance / Battle Hymn - 1956

Chers lecteurs et lectrices de ce blog, je vous prie de m'excuser pour cette petite absence et la non publication de nouveaux articles. Mais comme vous le savez sans doute, la vie n'est pas toujours facile, et nous oblige parfois à abandonner nos activités favorites, l'esprit étant trop encombré par les problèmes du quotidien. Donc me revoilà, parmi vous, pour parler d'un très beau film, "les ailes de l'espérance", de Douglas Sirk. Ce dernier a laissé son empreinte dans le cinéma hollywoodien pour ses mélodrames, et on se souvient encore aujourd'hui du "Secret magnifique" (Magnificent Obsession), "Tout ce que le ciel permet" (1955), "Demain est un autre jour" (1956), 'Écrit sur du vent' (1956), "La Ronde de l'aube" (1957),  "le Temps d'aimer et le temps de mourir" (1958), ou encore "Mirage de la vie" (1959). Pourtant, Sirk s'essaye aussi au film d'aventure avec "Capitaine Mystère" avec encore Rock Hudson, et donc avec "les ailes de l'espérance" (1956), au film de guerre, en couleur et en cinémascope, là aussi avec Rock Hudson. Douglas Sirk s'appuie sur un très bon scénario de Charles Grayson et Vincent B. Evans, qui est aidé par le récit autobiographique du colonel Dean Hess (joué par Rock Hudson). Le film dans un souci d'authenticité fait d'ailleurs intervenir en introduction, un véritable général de l'armée de l'air présent pendant la guerre de Corée.

cinéma,cinema,actrice,acteur,film,films,dvd,bluray,hollywood,rock hudson,anna kashfi,dan duryea,martha hyer,don defore,russell metty,frank skinner,douglas sirk

Douglas Sirk nous offre donc ici une histoire de rédemption. En effet, le colonel Dean Hess avait pendant la seconde guerre mondiale, bombardé sans le savoir un orphelinat allemand, et tué 40 enfants. Il restait, ainsi totalement désemparé et hanté par son geste malheureux. De cette histoire simple, Sirk tire un beau film de guerre, mélodramatique, aux accents humanistes. Rock Hudson est appuyé par un très bon casting, avec en tête l'excellent Dan Duryea en sergent débonnaire. On regrette de ne pas voir plus souvent la très jolie Martha Hyer, qui joue la femme du colonel. Mais on découvre aussi de nouveaux visages, comme la très belle Anna Kashfi (jeune métisse indienne originaire de Calcutta). Elle sera la première femme de Marlon Brando, avec qui elle aura un fils, mais n'apparaîtra malheureusement que dans 4 films, dont "les ailes de l'espérance". Le film a parfois des accents fordiens, avec son étalement de bons sentiments, mais aussi des accents walshiens, avec ce héros hanté par son passé, et qui veut à toute force changer trouver une espèce de rédemption, par le sauvetage de ces enfants. On pourrait reprocher le côté un peu binaire du scénario. Mais ce serait faire un mauvais procès à un très beau divertissement hollywoodien, porté par des acteurs et un réalisateur au top de leur forme.

cinéma,cinema,actrice,acteur,film,films,dvd,bluray,hollywood,rock hudson,anna kashfi,dan duryea,martha hyer,don defore,russell metty,frank skinner,douglas sirk

Ci-dessus : Rock Hudson

cinéma,cinema,actrice,acteur,film,films,dvd,bluray,hollywood,rock hudson,anna kashfi,dan duryea,martha hyer,don defore,russell metty,frank skinner,douglas sirk

Ci-dessus : Rock Hudson & Dan Duryea

cinéma,cinema,actrice,acteur,film,films,dvd,bluray,hollywood,rock hudson,anna kashfi,dan duryea,martha hyer,don defore,russell metty,frank skinner,douglas sirk

Ci-dessus : Rock Hudson

cinéma,cinema,actrice,acteur,film,films,dvd,bluray,hollywood,rock hudson,anna kashfi,dan duryea,martha hyer,don defore,russell metty,frank skinner,douglas sirk

Ci-dessus : Rock Hudson & Anna Kashfi

La bande-annonce :

Disponible en DVD zone 2, en VF et VO sous-titrée

Note : 7,5 / 10

22/08/2014

La fièvre de l'or noir / Pittsburgh - 1942

"La fièvre de l'or noir" ou dans son titre américain "Pittsburgh" est un film en noir & blanc de Lewis Seiler. On trouve assez peu d'informations sur internet, sur Lewi Seiler. On sait qu'il a commencé comme gagman et a été associé au western de Tom Mix dans les années 20. Concernant, "la fièvre de l'or noir", il est le 3ème et dernier film de John Wayne avec Marlene Dietrich, et le deuxième et dernier film du trio Wayne, Dietrich, et Randolph Scott. Les critiques de l'époque n'ont pas été très bonnes, reprochant au film, une certaine facilité scénaristique. Néanmoins, le film a de nombreuses qualités. Ainsi, si le scénario peut paraître par moment facile, il n'en est pas moins plaisant à suivre. Enfin, Randolph Scott ne joue pas un rôle de méchant. Ce rôle est réservé à un John Wayne, qui joue le pire patron qu'on peut imaginer : magouilleur, roublard, et prêt à exploiter ses propres ouvriers, ou même sa femme, pour son bien propre. On peut se demander, dans quelle mesure, Wayne a puisé dans son propre être pour jouer ce personnage. Peut être les critiques de l'époque ne l'ont pas compris. En tous les cas, le génie des deux scénaristes (Kenneth Gamet & Tom Reed), est de laisser une humanité au personnage de Wayne, lui laissant toujours une porte sortie pour retourner ou retomber du bon côté.

affiche-La-Fievre-de-l-or-noir-Pittsburgh-1942-1.jpgA l'avantage de "la fièvre de l'or", on peut aussi citer l'admirable photographie de Robert De Grasse, qui fait ici un travail incroyable, pour être en valeur, à toute force, la beauté de Marlene Dietrich. Le film ne refuse pas non plus quelques débats sociales sur le rôle des syndicats, des ouvriers ou sur le choix de la libre entreprise, finalement assez rares dans le cinéma américain de cette période. Quand on a fini, de voir "la fièvre de l'or noir", on ne peut que l'aimer, car il veut nous faire croire qu'il existe un chemin, une "way of life" à l'américaine, où même les plus misérables peuvent s'enrichir. Ce mythe américain, reste peut être la plus belle expression de ce film, à la forme cinématographique très soignée, et qui mérite d'être redécouvert. A noter une très belle image de l'édition Universal disponible en France.

wayne974.jpg

Ci-dessus : Randolph Scott & John Wayne

wayn1003.jpg

Ci-dessus : John Wayne

a_duk141.jpg

Ci-dessus : John Wayne, Marlene Dietrich & Randolph Scott

inéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, marlene dietrich, randolph scott, john wayne, Frank Craven, Louise Allbritton, Robert De Grasse, Hans J Salter, Frank Skinner, Lewis Seiler

inéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, marlene dietrich, randolph scott, john wayne, Frank Craven, Louise Allbritton, Robert De Grasse, Hans J Salter, Frank Skinner, Lewis Seiler

Disponible en DVD zone 2, en VO sous-titrée uniquement

Note : 7,5 / 10

09/07/2014

La belle aventurière / The Gal Who Took the West - 1949

"La belle aventurière" nous ramène encore une fois dans la série de westerns produit par l'Universal. Ici la vedette est Yvonne de Carlo et le Technicolor. En effet, comme le dit, très bien Mr Bertrand Tavernier dans les bonus de l'édition Sidonis, le film ne doit rien à son réalisateur, Frederick De Cordova, qu'il qualifie  même de tâcheron de l'Universal. Sans aller jusque là, il est vrai que la réalisation n'a pas grand chose de novateur, d'intéressant ou simplement d'original. Il n'en reste pas moins que le western ne laisse pas indifférent et à plus d'un titre. En effet, il comprend 4 flashbacks qui racontent la même histoire, mais selon 4 différents points de vue. De plus, comme très rarement à cette époque, ce western commence à l'époque moderne et donc on voit un historien partir à la recherche d'informations sur les hommes et les femmes qui ont développés la région. L'originalité se trouve donc dans le scénario de William Bowers, et Oscar Brodney qui prend un peu le spectateur au dépourvu, lui refusant tous les grands thèmes traditionnels du western. Ainsi, il n'y a pas de duels ou d'affrontements, ni de grands morceaux de bravoures.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,charles coburn,scott brady,john russell,myrna dell,james millican,clem bevans,russell simpson,john litel,william bowers,oscar brodne,frank skinner,frederick de cordova

On sent que le réalisateur Frederick De Cordova se complait à filmer Yvonne De Carlo de manière très pudique et respectueuse de l'artiste. En était-il amoureux ? Patrick Brion définit le style comme contemplatif. On ne saurait mieux dire. Et si les trouvailles scénaristiques sont nombreuses et les dialogues plutôt bons, il n'y a finalement aucun sujet. L'opposition entre les deux cousins qui divisent la région en deux camps, n'aboutit pas à l'affrontement tant attendu. Mais l'incroyable c'est que malgré ce nihilisme, qui confine au jeu scénaristique, le film n'ennuie jamais, proposant des joutes oratoires savoureuses et quelques numéros musicaux pour Yvonne de Carlo, qui rappelle aux spectateurs d'aujourd'hui, qu'elle était non seulement actrice, mais aussi chanteuse et danseuse tout à la fois. Mais le reste de la distribution n'est pas si mauvaise. Ainsi on retrouve John Russell et  Scott Brady dans le rôle des deux cousins rivaux, et Charles Coburn dans le rôle du grand-père qui tient la ville d'une main de fer avec l'aide de l'armée. Mr Tavernier qualifie John Russell et  Scott Brady, d'acteurs en bois, ce qui me semble un peu excessif. On se souvient de John Russell peut être plus, pour ses derniers westerns où il officie avec Clint Eastwood, dans Josey Wales hors-la-loi (1976) et dans "Pale Rider" (1985). Quant à Charles Coburn, il est le spécialiste des vieux grincheux sympathiques. On se rappelle de lui pour avoir été le partenaire de Marylin Monroe dans "les hommes préfèrent les blondes" (1953) ou dans "mariage incognito" (1938) avec James Stewart et Ginger Rogers. La belle aventurière reste donc une oeuvre, faire sur-mesure pour Yvonne De Carlo, qui reste aujourd'hui encore, originale et distrayante, même si filmée sans génie. A noter une qualité d'image tout à fait correct.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,charles coburn,scott brady,john russell,myrna dell,james millican,clem bevans,russell simpson,john litel,william bowers,oscar brodne,frank skinner,frederick de cordova

 

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,charles coburn,scott brady,john russell,myrna dell,james millican,clem bevans,russell simpson,john litel,william bowers,oscar brodne,frank skinner,frederick de cordova

Ci-dessus : Yvonne de Carlo

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,charles coburn,scott brady,john russell,myrna dell,james millican,clem bevans,russell simpson,john litel,william bowers,oscar brodne,frank skinner,frederick de cordova

Ci-dessus : Yvonne de Carlo et John Russell

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,charles coburn,scott brady,john russell,myrna dell,james millican,clem bevans,russell simpson,john litel,william bowers,oscar brodne,frank skinner,frederick de cordova

Ci-dessus : Scott Brady, Charles Coburn, Yvonne De Carlo, & John Russell

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,charles coburn,scott brady,john russell,myrna dell,james millican,clem bevans,russell simpson,john litel,william bowers,oscar brodne,frank skinner,frederick de cordova

Ci-dessus : Myrna Dell

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,charles coburn,scott brady,john russell,myrna dell,james millican,clem bevans,russell simpson,john litel,william bowers,oscar brodne,frank skinner,frederick de cordova

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,charles coburn,scott brady,john russell,myrna dell,james millican,clem bevans,russell simpson,john litel,william bowers,oscar brodne,frank skinner,frederick de cordova

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,charles coburn,scott brady,john russell,myrna dell,james millican,clem bevans,russell simpson,john litel,william bowers,oscar brodne,frank skinner,frederick de cordova

Ci-dessus : Scott Brady & Yvonne De Carlo

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,charles coburn,scott brady,john russell,myrna dell,james millican,clem bevans,russell simpson,john litel,william bowers,oscar brodne,frank skinner,frederick de cordova

Ci-dessus : John Russel & Scott Brady

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,charles coburn,scott brady,john russell,myrna dell,james millican,clem bevans,russell simpson,john litel,william bowers,oscar brodne,frank skinner,frederick de cordova

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,charles coburn,scott brady,john russell,myrna dell,james millican,clem bevans,russell simpson,john litel,william bowers,oscar brodne,frank skinner,frederick de cordova

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,charles coburn,scott brady,john russell,myrna dell,james millican,clem bevans,russell simpson,john litel,william bowers,oscar brodne,frank skinner,frederick de cordova

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,yvonne de carlo,charles coburn,scott brady,john russell,myrna dell,james millican,clem bevans,russell simpson,john litel,william bowers,oscar brodne,frank skinner,frederick de cordova

Extrait :

Film disponible chez Sidonis & Calysta en VF et VO sous-titrée (à noter quelques insertions de sous-titres sur la version française, qui n'apportent rien et la traduction des chansons qui apportent beaucoup).

En promotion en ce moment chez Gibert Joseph Paris à 9,90 € !

Note : 6,5 / 10

22/03/2014

Le nettoyeur / Destry - 1954

 "Le nettoyeur" est un film très sympathique avec Audie Murphy et la belle Mari Blanchard qui joue une prostituée au grand coeur. Ici le réalisateur George Marshall réalise un remake de son propre film, "femme ou démon" (1939) avec James Stewart et Marlene Dietrich.  On retrouve aussi Lyle Bettger, excellent dans les rôles de méchant. Et là, encore une fois il est très bon. On peut ajouter, la présence de Thomas Mitchell, qui était le père de Scarlett O'Hara dans "Autant en emporte le vent'. Ce dernier en fait peut être un peu trop et surjoue un peu parfois. Audie Murphy est quant à lui parfait, et semble toujours être dans un humour décalé réellement savoureux. Alors les années 50, c'est quand même le règne de la couleur à Hollywood et on retrouve ici un très beau Technicolor, qui met en valeur l'action, les costumes et les jolies danseuses. Audie Murphy, joue un garçon apparemment gauche et timide, venu remettre de l'ordre dans une ville. On prend donc beaucoup de plaisir à regarder ce joli western classique, mais sexy, qui n'ennuie jamais, au contraire, et qui a été pour moi une très bonne surprise.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,audie murphy,lyle bettger,mari blanchard,thomas mitchell,edgar buchanan,lori nelson,wallace ford,mary wickes,alan hale jr.,john doucette,henry mancini,frank skinner,herman stein,george marshall

Audie Murphy, joue un garçon apparemment gauche et timide, venu remettre de l'ordre dans une ville. La mission risque d'être difficile entre le gros homme d'affaires véreux et le maire corrompu jusqu'à la moelle. On prend donc beaucoup de plaisir à regarder ce joli western classique, mais sexy, qui n'ennuie jamais, au contraire, et qui a été pour moi une très bonne surprise.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,audie murphy,lyle bettger,mari blanchard,thomas mitchell,edgar buchanan,lori nelson,wallace ford,mary wickes,alan hale jr.,john doucette,henry mancini,frank skinner,herman stein,george marshall

Ci-dessus : Mari Blanchard et Audie Murphy

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,audie murphy,lyle bettger,mari blanchard,thomas mitchell,edgar buchanan,lori nelson,wallace ford,mary wickes,alan hale jr.,john doucette,henry mancini,frank skinner,herman stein,george marshall

Ci-dessus : les 2 méchants (Edgar Buchanan et Lyle Bettger)

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,audie murphy,lyle bettger,mari blanchard,thomas mitchell,edgar buchanan,lori nelson,wallace ford,mary wickes,alan hale jr.,john doucette,henry mancini,frank skinner,herman stein,george marshall

Ci-dessus : Thomas Mitchell et Audie Murphy

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,audie murphy,lyle bettger,mari blanchard,thomas mitchell,edgar buchanan,lori nelson,wallace ford,mary wickes,alan hale jr.,john doucette,henry mancini,frank skinner,herman stein,george marshall

Ci-dessus : Lyle Bettger et Mari Blanchard

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,audie murphy,lyle bettger,mari blanchard,thomas mitchell,edgar buchanan,lori nelson,wallace ford,mary wickes,alan hale jr.,john doucette,henry mancini,frank skinner,herman stein,george marshall

Ci-dessus : Mari Blanchard

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,audie murphy,lyle bettger,mari blanchard,thomas mitchell,edgar buchanan,lori nelson,wallace ford,mary wickes,alan hale jr.,john doucette,henry mancini,frank skinner,herman stein,george marshall

Ci-dessus : George Marshall avec la casquette et Mari Blanchard répétant sur le tournage du "Nettoyeur".

 

La présentation de Mr Patrick Brion :

 

Disponible en DVD zone 2, en VF ou Version Originale sous-titrée chez Sidonis & Calysta

Note : 7 / 10

08/03/2014

Le Sang de la Terre / Tap Roots - 1948

"Le sang de la terre" est un film en Technicolor un peu étrange, de George Marshall. En effet, il semble vouloir être un remake "d'autant en emporte le vent" (1939), mais sans réussir jamais à y parvenir. Ainsi, le scénario raconte l'histoire d'une riche famille de planteur de coton du Mississippi qui refuse de se laisser emporter dans la guerre. La distribution est malheureusement un peu aberrante. Ainsi, Susan Hayward dans le rôle d'une Scarlett O'Hara semble totalement improbable. Mais que dire de War Bond en fils de riche planteur, qui ressemble à un éléphant dans un magasin de porcelaines. A cela, il faut ajouter Boris Karloff en indien et ami de la famille, et Julie London et Whitfield Connor, absolument pas transcendants. Alors il reste Van Heflin, qui écrase de sa prestation tout le film, arrivant parfois à la hauteur de Clark Gable, et améliorant de temps en temps le jeu de ses partenaires. Mais Van Heflin est malheureusement bien seul.

taprootsfrance.jpg

Le scénario est original, car il est vrai que c'est assez rare de voir une grande famille du Sud, se rebeller contre son propre gouvernement, lui même sécessionniste. On a donc droit à notre lot d'intrigues amoureuses, de guerre, et de batailles. Malheureusement le film, n'atteint jamais le niveau "d'autant en emporte le vent", que ce soit au niveau de la réalisation, de la photographie ou de l'émotion. Le film n'en reste pas moins, une aimable distraction, et qui comprend également quelques scènes glamour, assez osées pour l'époque. Pour le reste, c'est loin d'être inoubliable, et l'ensemble n'arrive même pas au niveau de "l'esclave libre" (1957) avec Clark Gable et Yvonne de Carlo. On peut donc se demander pourquoi Sidonis poursuit une politique tarifaire incohérente, en sortant encore ses nouveautés à 16,90 €, alors qu'aujourd'hui on trouve partout des films de patrimoine à 9,90 €.

taproots3.jpg

Ci-dessus : Susan Hayward et Van Heflin

TapRoots-1948-26.jpg

Ci-dessus : Van Heflin

taproots2.jpg

cinéma, cinema, dvd, bluray, actrice, film, films, hollywood, van heflin, susan hayward, julie london, war bond,

Ci-dessus : Whitfield Connor  et Julie London

cinéma, cinema, dvd, bluray, actrice, film, films, hollywood, van heflin, susan hayward, julie london, war bond,

cinéma, cinema, dvd, bluray, actrice, film, films, hollywood, van heflin, susan hayward, julie london, war bond,

Ci-dessus : Julie London et Susan Hayward

cinéma, cinema, dvd, bluray, actrice, film, films, hollywood, van heflin, susan hayward, julie london, war bond,

Ci-dessus : George Marshall et Julie London

cinéma, cinema, dvd, bluray, actrice, film, films, hollywood, van heflin, susan hayward, julie london, war bond,

Ci-dessus : War Bond et Sondra Rodgers

Disponible chez Sidonis et Calysta en DVD zone 2 (Version française et VO sous-titrée)

Note : 6,5 / 10

31/12/2013

Les Années sauvages / The Rawhide Years - 1956

Aujourd'hui pour le dernier jour de l'année, je vous présente un westerm champagne en Technicolor, et avec Tony Curtis, Colleen Miller, et Arthur Kennedy, dans les rôles principaux : "les années sauvages" connu aussi sous son titre belge, "les pirates du fleuve". Il a été réalisé par Rudolph Maté. Il faut savoir qu'avant d'avoir une belle carrière hollywoodienne, Rudoph Maté a été révélé, en 1928 par son travail sur "la Passion de Jeanne d'Arc" sous la direction de Carl Theodor Dreyer. Pour ma part, j'ai eu une très bonne impression du "gentilhomme de la Louisiane" du même Rudolph Maté, réalisé en 1953. Par contre j'avais été très déçu par son "chevalier du roi" avec le même Tony Curtis réalisé en 1954. Je trouvais les décors en carton-pâtes. Et que le film ne tenait pas la comparaison avec "les aventures de Robin des bois" (1938), "Ivanhoé" (1952), ou "les chevaliers de la table ronde" (1953). Ici pas d'inquiétude, on est devant un très beau western de Maté, qui sur un scénario rythmé, nous laisse à voir des bagarres, des rebondissements, des attaques en rivière, des règlements de compte, des lynchages, des chansons, mais aussi et surtout beaucoup de jolies filles légèrement vêtues. Donc il y a de quoi être heureux, devant ce petit western sans prétention, mais mené avec humour, action, et donc un zest d'érotisme, qui en fait un compagnon idéal pour bien finir ou commencer l'année.

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,acteur,actrice,tony curtis,colleen miller,peter van eyck,arthur kennedy,william demarest,minor watson,robert j. wilke,chubby johnson,don beddo,hans j. salter,frank skinner,rudolph maté

A cela, il faut ajouter, une bonne figuration, des beaux décors. Il est donc difficile de demander beaucoup plus, sinon peut être un casting encore plus prestigieux. Car malgré ses limites, le duo Tony Curtis / Colleen Miller, remplace avec brio le duo Tyrone Power / Piper Laurie. Et il n'en reste pas moins que l'un et l'autre vont bien ensemble et sont convaincants. Peter Van Eyck dans le rôle du méchant et traître de service est également savoureux. Voilà, je vous laisse avec la présentation de Mr Patrick Brion et vous donne un dernier conseil pour cette année : il faut redécouvrir "les années sauvages" de Rudolph Maté. Il en vaut la peine et qui plus est, la qualité d'image est correcte même si le Technicolor est ici un peu terne.

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,acteur,actrice,tony curtis,colleen miller,peter van eyck,arthur kennedy,william demarest,minor watson,robert j. wilke,chubby johnson,don beddo,hans j. salter,frank skinner,rudolph maté

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,acteur,actrice,tony curtis,colleen miller,peter van eyck,arthur kennedy,william demarest,minor watson,robert j. wilke,chubby johnson,don beddo,hans j. salter,frank skinner,rudolph maté

Ci-dessus : Arthur Kennedy, Tony Curtis, Colleen Miller

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,acteur,actrice,tony curtis,colleen miller,peter van eyck,arthur kennedy,william demarest,minor watson,robert j. wilke,chubby johnson,don beddo,hans j. salter,frank skinner,rudolph maté

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,acteur,actrice,tony curtis,colleen miller,peter van eyck,arthur kennedy,william demarest,minor watson,robert j. wilke,chubby johnson,don beddo,hans j. salter,frank skinner,rudolph maté

Ci-dessus : Arthur Kennedy et Colleen Miller

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,acteur,actrice,tony curtis,colleen miller,peter van eyck,arthur kennedy,william demarest,minor watson,robert j. wilke,chubby johnson,don beddo,hans j. salter,frank skinner,rudolph maté

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,acteur,actrice,tony curtis,colleen miller,peter van eyck,arthur kennedy,william demarest,minor watson,robert j. wilke,chubby johnson,don beddo,hans j. salter,frank skinner,rudolph maté

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,acteur,actrice,tony curtis,colleen miller,peter van eyck,arthur kennedy,william demarest,minor watson,robert j. wilke,chubby johnson,don beddo,hans j. salter,frank skinner,rudolph maté

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,acteur,actrice,tony curtis,colleen miller,peter van eyck,arthur kennedy,william demarest,minor watson,robert j. wilke,chubby johnson,don beddo,hans j. salter,frank skinner,rudolph maté

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,acteur,actrice,tony curtis,colleen miller,peter van eyck,arthur kennedy,william demarest,minor watson,robert j. wilke,chubby johnson,don beddo,hans j. salter,frank skinner,rudolph maté

 

Disponible chez Sidonis en DVD zone 2 (bonne qualité) VF et VO sous-titrée

 

Note : 6,5 / 10

02/10/2013

Le gentilhomme de la Louisiane / Mississippi Gambler - 1953

L'année 1953, est une année bénie pour le cinéma américain. En effet, si l'application de la loi Sherman anti-trust au cinéma en 1949 et l'apparition de la télévision dans tous les foyers commencent à faire sentir au cinéma ces effets néfastes, le cinéma n'a peut être jamais été aussi bon qu'en ce début des années 50. Ainsi, la moisson de très grands films et de chef-d'oeuvres est impressionnante. On peut citer pour 1952, "chantons sous la pluie", "Ivanhoé" "Scaramouche", ou encore "la maitresse de fer", et pour 1953, "Jules César", "les chevaliers de la table ronde" et combien d'autres ! L'année 1953 a donc produit un cru cinématographique exceptionnel, comme rarement le cinéma mondial en produira plus tard. On peut clairement positionner "le gentilhomme de la Louisiane" à côté de ces très bons films. Alors, c'est vrai qu'il est un peu en retrait, que ce soit en terme de scénario, de musique et de romantisme. Mais il est dans le peloton de tête, que ce soit en terme de réalisation, de costumes, et de décors luxueux au possible permettant la recréation de l'univers de la Louisiane d'avant la guerre de sécession. De plus, l'interprétation des deux stars, Piper Laurie et Tyrone Power est excellente.

legentilhommedelalouisie.jpg

On peut légitimement se poser la question de savoir si le film est un western ou un film d'aventures. Personnellement, je pense que c'est plutôt un film d'aventure. Le scénario est donc un peu linéaire. Mais néanmoins, il a en réserve des ressorts psychologiques insoupçonnés qui lui donnent un final assez étourdissant et pour ne pas dire surprenant. "Le gentilhomme de la Louisiane" nous fait donc tout de suite penser à "la maitresse de fer" tourné l'année précédente. Et c'est une très bonne référence. Le film est une production Universal. En effet, la Fox avait ainsi autorisé Power à tourner pour d'autres studios. La musique de Frank Skinner n'est pas la plus belle musique de film, composée, mais elle reste assez prenante pour rester touchante. On a donc globalement un très bon spectacle aux costumes parfaits, aux décors somptueux, et à  la réalisation excellente, mais qui pêche un peu par un scénario un peu trop linéaire, voir étrangement découpé sur la fin. On passe malgré tout un très bon moment en Technicolor.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood, Tyrone Power, Piper Laurie, Julie Adams, John McIntire, Paul Cavanagh, John Baer, Ron Randell, Ralph Dumke, Robert Warwick, frank skinner, Rudolph Maté

Ci-dessus : La très belle Piper Laurie

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood, Tyrone Power, Piper Laurie, Julie Adams, John McIntire, Paul Cavanagh, John Baer, Ron Randell, Ralph Dumke, Robert Warwick, frank skinner, Rudolph Maté

Ci-dessus : Piper Laurie et Tyrone Power

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood, Tyrone Power, Piper Laurie, Julie Adams, John McIntire, Paul Cavanagh, John Baer, Ron Randell, Ralph Dumke, Robert Warwick, frank skinner, Rudolph Maté

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood, Tyrone Power, Piper Laurie, Julie Adams, John McIntire, Paul Cavanagh, John Baer, Ron Randell, Ralph Dumke, Robert Warwick, frank skinner, Rudolph Maté

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood, Tyrone Power, Piper Laurie, Julie Adams, John McIntire, Paul Cavanagh, John Baer, Ron Randell, Ralph Dumke, Robert Warwick, frank skinner, Rudolph Maté

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood, Tyrone Power, Piper Laurie, Julie Adams, John McIntire, Paul Cavanagh, John Baer, Ron Randell, Ralph Dumke, Robert Warwick, frank skinner, Rudolph Maté

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood, Tyrone Power, Piper Laurie, Julie Adams, John McIntire, Paul Cavanagh, John Baer, Ron Randell, Ralph Dumke, Robert Warwick, frank skinner, Rudolph Maté

Film disponible en DVD zone 2 chez Sidonis en VF et VO sous-titré

Note : 7,5 / 10

09/06/2013

Les mille et une nuits / Arabian Nights 1942

"Les mille et une nuits" ou dans son titre américain "Arabian Nights" est un film produit par Universal. Il est un des premiers films en Technicolor produit par ce studio. Il faut rappeler que l'utilisation de la couleur était assez peu courante dans les années 40. A la fin des années 30, la couleur était utilisée pour des super-productions comme "autant en emporte le vent" (1939) ou "les aventures de Robin des Bois" (1938), ou encore "le magicien d'Oz" (1939). Et au début des années 40, son utilisation était encore très loin d'être généralisée. Le réalisateur John Rawlins avait commencé comme acteur en 1918, puis comme cascadeur, scénariste et assistant  réalisateur. Chez Universal entre 1938 et 1946, il devait tourner beaucoup de série B. Mais autant vous le dire tout de suite, ce film n'a rien d'une quelconque série B. En effet, les décors, les costumes et l'utilisation du Technicolor en font un spectacle réellement digne des mille et une nuits. Le moindre costume, du moindre figurant est parfait, les maquillages aussi, et les décors ont aussi été construits pour nous plonger dans un Moyen-Orient de rêve. Tout a été fait pour plonger le spectateur au coeur des milles et une nuits. A ce titre, il faut vraiment féliciter l'équipe Universal et particulièrement Vera West pour ces costumes féminins dont les voiles ne cachent rien des beautés féminines de l'Orient.

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,acteur,actrice,maria montez,sabu,jon hall,leif erickson,billy gilbert,edgar barrier,richard lane,turhan bey,john qualen,shemp howard,frank skinner,john rawlins

En plus de Maria Montez et John Hall en vedettes principales, on retrouve le jeune Sabu, que le public avait découvert quelques années plus tôt dans la production anglaise : "le voleur de Bagdad" (1940). Ce film y fait directement référence avec l'évocation de la lampe d'Aladin censé faire venir un génie. Mais si des effets spéciaux parfois improbables caractérisaient l'oeuvre magnifique et parfois déroutante de la production d'Alexander Korda, ici il n'en est rien. Les effets spéciaux sont réduits au minimum, et le film joue plutôt sur l'incroyable appel à la rêverie d'un Moyen-Orient imaginaire. Si à cela on doit ajouter la musique romantique au possible, de Frank Skinner, le spectateur est littéralement transporté dans un autre monde, magnifique et terrible tout à la fois. Ainsi, on découvre le palais du calife de Bagdad, la scène de comédiens ambulants, mais aussi le marché aux esclaves, et le harem très fourni du calife. Spectacle destiné à un jeune public, qui plongera facilement dans cette histoire de luttes pour la possession du coeur de la belle danseuse Sherazade, il intéressera aussi les adultes par la qualité de sa réalisation, les moyens colossaux mis à disposition et aussi pour les beautés féminines qui parcourt tout le film. Ainsi, si le scénario de Michael Hogan paraît parfois un peu faible il est très difficile de mettre une mauvaise note à un film possédant de telles qualités cinématographiques. Le public de l'époque ne devait pas s'y tromper et faire un triomphe à ces "Mille et une nuits". Enfin le film devait obtenir également un certain succès critique, lui permettant d'obtenir 4 nominations aux Oscars. Et si comme moi, vous considérez que le cinéma doit d'abord faire rêver, et que vous aimez par dessus tout le Technicolor et ses couleurs resplendissantes, ce film est fait pour vous.

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,acteur,actrice,maria montez,sabu,jon hall,leif erickson,billy gilbert,edgar barrier,richard lane,turhan bey,john qualen,shemp howard,frank skinner,john rawlins

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,acteur,actrice,maria montez,sabu,jon hall,leif erickson,billy gilbert,edgar barrier,richard lane,turhan bey,john qualen,shemp howard,frank skinner,john rawlins

Ci-dessus : scène dans un harem

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,acteur,actrice,maria montez,sabu,jon hall,leif erickson,billy gilbert,edgar barrier,richard lane,turhan bey,john qualen,shemp howard,frank skinner,john rawlins

Ci-dessus : Maria Montez et John Hall

 

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,acteur,actrice,maria montez,sabu,jon hall,leif erickson,billy gilbert,edgar barrier,richard lane,turhan bey,john qualen,shemp howard,frank skinner,john rawlins

Ci-dessus : Au marché aux esclaves

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,acteur,actrice,maria montez,sabu,jon hall,leif erickson,billy gilbert,edgar barrier,richard lane,turhan bey,john qualen,shemp howard,frank skinner,john rawlins

Ci-dessus : John Hall et Maria Montez

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,acteur,actrice,maria montez,sabu,jon hall,leif erickson,billy gilbert,edgar barrier,richard lane,turhan bey,john qualen,shemp howard,frank skinner,john rawlins

Ci-dessus : Sabu au milieu du harem du calife

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,acteur,actrice,maria montez,sabu,jon hall,leif erickson,billy gilbert,edgar barrier,richard lane,turhan bey,john qualen,shemp howard,frank skinner,john rawlins

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,acteur,actrice,maria montez,sabu,jon hall,leif erickson,billy gilbert,edgar barrier,richard lane,turhan bey,john qualen,shemp howard,frank skinner,john rawlins

Ci-dessus : admiré, le maquillage et les costumes orientaux (ici Edgar Barrier)

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,hollywood,acteur,actrice,maria montez,sabu,jon hall,leif erickson,billy gilbert,edgar barrier,richard lane,turhan bey,john qualen,shemp howard,frank skinner,john rawlins

Ci-dessus : la danse de Sherazade

Bande-annonce :

Disponible dans la collection Universal sur le site de l'éditeur en zone 2 avec version française et sous-titres.

Note : 8  / 10