Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2014

Le cygne noir / The black Swan - 1942

Contrairement à Mr Bertrand Tavernier, dans sa présentation, je ne pense pas que "le cygne noir", soit le début d'un genre qu'on appelle "le film de pirates". En effet, Hollywood s'était intéressé dès les années 20 aux films de pirates. Ainsi on peut noter une première version du fameux roman de Rafael Sabatini, "Captain Blood"  en 1924, dirigée par David Smith, mais aussi dès 1904, "The Pirates" par un réalisateur inconnu. Je peux également citer dans les films notables, "l'île au trésor" de Victor Fleming, ou encore la nouvelle version de "Capitaine Blood" (1935) de Michael Curtiz avec Errol Flynn et Olivia de Havilland, mais aussi "l'aigle des mers" (1940) avec le même Errol Flynn et cette fois-ci Brenda Marshall dans une réalisation toujours de Michael Curtiz. Ces deux derniers films étant des films Warner Bros, on peut supposer que le cygne noir est la réponse de la Twentieth Century Fox, aux succès colossaux de la Warner, dans ce genre. On peut tout de suite remarquer que Tyrone Power apporte moins de physique à son personnage qu'Errol Flynn, mais il le compense par une touche d'humour décalé. Tyrone Power partage la vedette Maureen O'Hara. On retrouve cette dernière bien plus tard, dans un film de pirates avec Errol Flynn, "Against all flags" ou dans son titre français "A l'abordage" (1952). Concernant la distribution, on peut noter que Tyrone Power et Maureen O'Hara sont bien entourés avec des seconds rôles de choix comme Thomas Mitchell, père de Scarlett dans "Autant en emporte le vent" (1939), Georges Sanders. On se rappelle de lui pour son interprétation, de lord débauché dans "le portrait de Dorian Gray" (1945), ou dans "l'aveu " de Douglas Sirk. Mais il est également dans plusieurs films d'Hitchcock, comme "Rebecca" ou "Correspondant 17". A cette distribution déjà prestigieuse, il faut ajouter, le capitaine Morgan, joué par Laird Cregar, et Anthony Quinn. Ce dernier était habitué aux seconds rôles en 1942. Ainsi, on le verra la même année en chef sioux, dans "la charge fantastique" de Raoul Walsh, défiant le général Custer, joué par Flynn.

MovieCovers-18641-219969-LE CYGNE NOIR.jpg

Pour en revenir au "cygne noir", on ne peut pas dire qu'il soit meilleur que ses prédéceseurs. Pourtant il a plusieurs qualités en plus de son casting de choix. Il est en couleur, et il réserve quelques surprises. Pourtant le film, ne peut se défaire d'une certaine naïveté des personnages qui nuit à l'ensemble. Ainsi, les personnages sont d'un bloc, sans passé, sans aspérité. Le traître de service, est un faible, sans qualité. On se demande bien pourquoi la belle Maureen O'Hara, a pu tomber amoureuse de lui. La psychologie des personnages est donc assez faible, et destine clairement le film à un public d'enfants ou de jeunes adolescents. La musique d'Alfred Newman, n'est pas ici très imaginative, et on regrette les grandes envolées lyriques d'un Korngold dans "Capitaine Blood" (1935), ou du même dans "l'aigle des mers". Le film est assez bien réalisé par Henry King. Mais on a connu ce dernier plus inspiré. Le Technicolor est plutôt sympathique. On regrettera donc un scénario quelque peu simpliste, des personnages trop peu crédibles, et finalement un manque de majesté du film, face à d'autres productions plus anciennes de la Warner Bros. L'avantage du "cygne noir" est que l'aspect décors de studio apparaît moins prononcé que dans par exemple "Capitaine Blood". Quoiqu'il en soit, ce serait stupide de se priver d'une belle édition Bluray française et d'un film plutôt bon, mais pas exceptionnel.

01.JPG

Ci-dessus : Tyrone Power

4327729_orig.png

Ci-dessus : Thomas Mtichell

5576193aa30e9dd0ad179fea412.jpg

Ci-dessus : Tyrone Power (de dos) & George Sanders

cygne-noir-1942-01-g.jpg

Ci-dessus : Tyrone Power & Maureen O'Hara

The_Black_Swan-32.jpg

Ci-dessus : Tyrone Power

The_Black_Swan55.jpg

Ci-dessus : Maureen O'Hara

tyrone88.jpg

Ci-dessus : Tyrone Power & Maureen O'Hara

anthony quinn le cygne noir  1942.JPG

Ci-dessus : Maureen O'Hara, Tyrone Power (ligoté), Anthony Quinn, & Georges Sanders

jtPDUW4xBfIpXYIPoNDOf00Jv14.jpg

Film disponible en DVD & Bluray chez nos amis de Sidonis & Calysta (en VF et VO sous-titrée)

Note : 6,5 / 10

22/06/2014

L'implacable poursuite / The Saga of Hemp Brown - 1958

"L'implacable poursuite" est le deuxième et dernier western de Richard Carlson. C'est un western en Technicolor, bourré de qualités. Ainsi, il a tout d'abord un bon casting, avec en tête d'affiche le ténébreux Rory Calhoun. Rory Calhoun on se rappelle de lui pour ses interprétations dans de nombreux westerns de l'Universal, en particulier dans "le gaucho" (1952) de Jacques Tourneur, où Calhoun donnait la réplique à la belle Gene Tierney. Je me souviens l'avoir vu également dans "Crépuscule sanglantt" (1951). Alors on sait qu'avant de devenir un acteur, dans un style proche de celui de Robert Taylor, Calhoun a fait beaucoup de métiers. Ainsi, il a été camionneur, boxeur, et même gangster. Ainsi, il a fait un séjour à San Quentin (célèbre prison américaine). Ici le scénario de cet officier dégradé qui veut retrouver son honneur perdu est plutôt bon. Les dialogues sont plutôt percutants. On peut regretter que le film tourné en cinémascope, ait été malheureusement agrandi pour être diffusé au format Pan & Scan, dans la version présentée par Sidonis. Mais contrairement à d'autres films, le cadrage ne pose globalement pas de problèmes, et les couleurs ne sont absolument pas dévalées.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,rory calhoun,beverly garland,john larch,russell johnson,fortunio bonanova,richard carlson

Pour le reste du casting, on retrouve les jolies jambes de Beverly Garland, à ne pas confondre avec Beverly Aadland, cette dernière étant la dernière maitresse d'Errol Flynn, et  John Larch dans le rôle du méchant de service. Patrick Brion fait une présentation intéressante sur les bonus, car il nous explique que ce western a tout d'un film noir Et c'est vrai ! Jamais un western, n'a aussi peu ressemblé à un western. Ce héros attaqué et qui doit retrouver une bande d'assassins qui lui ont pris sa vie, ces femmes plus ou moins fatales qui apparaissent tout le long du film, tout concourt à faire de "l'implacable poursuite" un film noir, transposé dans un univers westernien. Cette originalité, fait donc ressortir l'oeuvre du lot de petits films de l'Universal de cette époque, et procure un certain à plaisir au spectateur et quelques surprises.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,rory calhoun,beverly garland,john larch,russell johnson,fortunio bonanova,richard carlson

Ci-dessous : Beverly Garland

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,rory calhoun,beverly garland,john larch,russell johnson,fortunio bonanova,richard carlson

Ci-dessus : John Larch et Rory Calhoun

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,rory calhoun,beverly garland,john larch,russell johnson,fortunio bonanova,richard carlson

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,rory calhoun,beverly garland,john larch,russell johnson,fortunio bonanova,richard carlson

Film disponible en DVD Zone 2, VF ou VO sous titrée chez Sidonis (promotion à 9,90 €) en ce moment chez Gibert Joseph.

Note : 7 / 10