Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2014

Le siège de la Rivière Rouge / Siege at Red River - 1953

On sait que Rudolph Maté a été un très grand chef opérateur, travaillant avec Dreyer sur "la passion de Jeanne d'Arc" (1928), ou encore avec Orson Wells ou Fritz Lang. Il n'en reste pas moins que son oeuvre en tant que réalisateur est inégale. Il en est ainsi du "siège de la rivière rouge", qui est réalisé par Maté sans grand enthousiasme. Il y a bien quelques plans larges très intéressants. Mais les scènes d'action paraissent souvent un peu faiblardes. Enfin, le casting est très contestable avec en tête Van Jonhson, assez peu crédible en officier sudiste. Enfin les scènes de comédie semblent trop longues et parfois s'insèrent mal dans l'ensemble du film. La fin du film et l'assaut final redonne à l'oeuvre un peu de vigueur. Malheureusement, on apprend sur l'excellente présentation de Mr Patrick Brion, que la charge finale n'est pas de Maté, mais est tirée de "Buffalo Bill" (1944) avec Joel McCrea et donc a été tourné William A. Wellman.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, film, fims,  Van Johnson, Joanne Dru, Richard Boone, Milburn Stone, Jeff Morrow, Craig Hill, lionel newman, rudolph maté

On ressort donc un peu déçu de la vision de ce film, qui si il est relativement distrayant, est totalement dispensable. On peut d'ailleurs contester la politique tarifaire de Sidonis qui sort quand même ce western à 16,90 € et même à cette heure à 18,57 € sur Amazon ! Entre 7 et 10 € ce serait déjà bien payé pour un petit western de série, qui présente comme presque unique intérêt de voir Joanne Drue, qui avait déjà joué, quelques années auparavant, dans "la rivière rouge" avec un certain John Wayne. On remarque aussi un Richard Boone particulièrement abjecte dans ce film, et qui sera le général Sam Houston, dans le "Alamo" (1960) de John Wayne. Mais parmi les quelques 20 000 westerns produits par Hollywood, "le siège de la rivière rouge" n'est sûrement pas le meilleur.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, film, fims,  Van Johnson, Joanne Dru, Richard Boone, Milburn Stone, Jeff Morrow, Craig Hill, lionel newman, rudolph maté

Ci-dessus : Van Johnson et Joanne Dru

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, film, fims,  Van Johnson, Joanne Dru, Richard Boone, Milburn Stone, Jeff Morrow, Craig Hill, lionel newman, rudolph maté

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, film, fims,  Van Johnson, Joanne Dru, Richard Boone, Milburn Stone, Jeff Morrow, Craig Hill, lionel newman, rudolph maté

Ci-dessus : Richard Boone

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, film, fims,  Van Johnson, Joanne Dru, Richard Boone, Milburn Stone, Jeff Morrow, Craig Hill, lionel newman, rudolph maté

Ci-dessus : Van Johnson et Joanne Dru

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, film, fims,  Van Johnson, Joanne Dru, Richard Boone, Milburn Stone, Jeff Morrow, Craig Hill, lionel newman, rudolph maté

Ci-dessus : Joanne Dru

Disponible chez Sidonis en DVD zone 2 et VO sous-titrée. (préférée la VO qui n'écrase pas la musique comme la version française).

Note : 5,5 / 10

03/12/2013

La porte du diable / Devil's Doorway - 1950

On ne ressort pas indemne à la vision de ce splendide western, "la porte du diable". C'est le premier western d'Anthony Mann. En effet, Mann venait de signer à la MGM, après avoir tourné une série de films noirs à succès à la RKO. Après, "le livre noir" (1949) pour Walter Wanger Productions, "Incident de frontière", "La Rue de la mort" et "les furies", pour la MGM, Mann devait s'attaquer à son premier western : "la porte du diable". Inutile de dire, que pour un premier essai, dans ce genre si particulier, Mann réussit un coup de maître. Le film bénéficiait d'un très bon scénario de Guy Trosper, qui nous montrait un Robert Taylor en indien, qui retrouvait le domaine de son enfance, au retour de la guerre de sécession. Mais malheureusement, le gouvernement ne reconnaissait pas ses droits, sur ses propres terres et voulait l'exproprier pour le partager à des colons. L'affrontement devait alors inévitable. La MGM, plutôt connue à l'époque, pour ses somptueux films d'aventures et ses comédies musicales, attaque ici l'histoire des USA, et touche au drame social indien, comme rarement dans l'histoire du cinéma américain. Par son ton, "la porte du diable" détonne, et dérange. L'indien est ramené enfin, à sa simple humanité et à sa volonté de continuer à vivre sur la terre de ses ancêtres. Et surtout, Robert Taylor personnifie admirablement le personnage, lui donnant une famille, une vie, dont les westerns jusque là ne se souciaient guère. La composition de Taylor fait beaucoup pour la valeur artistique de l'ensemble.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,fims,hollywood,robert taylor,louis calhern,paula raymond,marshall thompson,james mitchell,edgar buchanan,james millican,chief john big tree,daniele amfitheatrof,anthony mann

Mann sait également personnifier le méchant de l'histoire en la personne de Louis Calhern. Louis Calhern cela reste évidemment Jules César dans la production avec Marlon Brando de 1953. Enfin, Paula Raymond n'est pas en reste et arrive à donner une belle émotion à son personnage, témoin du drame indien. Mais le film ne serait pas une telle réussite, sans la formidable réalisation de Mann, qui arrive à nous trouver des plans improbables, souvent pris de dessous, des ombres sur les visages, des gros plans, qui veulent insister sur le malaise que l'oeuvre doit dégager. Cela commence d'ailleurs presque dès le premier plan avec la présence sombre et noir de Calhern accoudé au bar, et attendant Robert Taylor, comme un rapace.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,fims,hollywood,robert taylor,louis calhern,paula raymond,marshall thompson,james mitchell,edgar buchanan,james millican,chief john big tree,daniele amfitheatrof,anthony mann

Ci-dessus : Robert Taylor & Paula Raymond

La MGM savait que le film serait très difficile à sortir en 1950 et attendit la sortie de "la flèche brisée", la même année par la 20th Century Fox. Devant l'énorme succès de ce dernier, Louis B Mayer se décida à sortir "la porte du diable". Malheureusement, le film n'obtint pas un grand succès. Car là où "la flèche brisée" renvoyait blancs et indiens, dos à dos en refusant de prendre parti, "la porte du diable" prenait clairement parti pour les indiens. Le public américain n'était pas prêt pour un tel film. Aujourd'hui on redécouvre avec délectation ce film, dans un superbe coffret édité par Wild Side. On regrettera malgré tout, qu'un film d'une telle importance, n'ait pas eu les faveurs d'une restauration complète et d'un nouveau master immaculé en Bluray. Mais quoiqu'il en soit, chers lecteurs, il ne faut absolument pas rater, un des plus beaux films de Robert Taylor, que Jacques Tourneur avait refusé de tourner, ne croyant pas à cette histoire d'un Robert Taylor en indien. Rétrospectivement, on peut considérer qu'il s'est lourdement trompé.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,fims,hollywood,robert taylor,louis calhern,paula raymond,marshall thompson,james mitchell,edgar buchanan,james millican,chief john big tree,daniele amfitheatrof,anthony mann

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,fims,hollywood,robert taylor,louis calhern,paula raymond,marshall thompson,james mitchell,edgar buchanan,james millican,chief john big tree,daniele amfitheatrof,anthony mann

 

Note : 9 / 10

09/11/2013

Affaires privées / Internal affairs - 1990

"Affaires privées" est un très bon thriller, réalisé par Mike Figgis. On retrouve Richard Gere en flic véreux, pervers et diabolique, tout à la fois, manipulant ses interlocuteurs à l'extrême limite, dans une ville de Los Angeles parcourue par les trafics de drogue et la prostitution. Alors, c'est qu'Andy Garcia et Laurie Metcalf, semblent un peu dépassé par le personnage de Gere, qui monopolise une bonne partie des scènes du film. On retrouve également un des frères d'Alec Baldwin, William Baldwin et la jolie Nancy Travis qu'on a malheureusement peu vue au cinéma, et qui a orienté sa carrière à la télévision. Le film pêche un peu par la personnalité un peu effacée d'Andy Garcia, et on peut se demander ce qu'aurait été ce film si Al Pacino avait eu le rôle de Garcia. Néanmoins, le film est très plaisant à voir et il fait écho à un autre film de Gere, "l'élite de Brooklyn" (2012), où Gere reprend le rôle d'un policier New-Yorkais, totalement démotivé et peu scrupuleux. On retient donc "Affaire privées", comme un bon film policier des années 90, dont la réalisation intéressante, quoiqu'un peu molle, de Mike Figgis, arrive à retenir l'attention, sans se hisser à la hauteur d'un "Heat" (1995) ou d'un "Copland" (1997)

f2833c054a7655e23a969520e9782df2.jpg

cinéma, cinema, film, fims, dvd, bluray, hollywood, acteur, actrice, richard gere, andy garcia, Laurie Metcalf, nancy travis, mike figgis

Ci-dessus : Richard Gere & Andy Garcia

cinéma, cinema, film, fims, dvd, bluray, hollywood, acteur, actrice, richard gere, andy garcia, Laurie Metcalf, nancy travis, mike figgis

disponible en Bluray Freezone chez Paramount (VF et VO sous titrée)

Note : 7 / 10

08/07/2013

Quel est votre studio favori ?

Quel est votre  studio favori ? Et pourquoi ? Réponses en commentaires. Et il n'y a pas de mauvaises réponses !

tumblr_mmzzph7bSG1rwy7yjo1_r3_250.gif

tumblr_mmzzph7bSG1rwy7yjo2_r4_250.gif

tumblr_mmzzph7bSG1rwy7yjo3_r2_250.gif

tumblr_mmzzph7bSG1rwy7yjo4_r3_250.gif

tumblr_mmzzph7bSG1rwy7yjo5_r2_250.gif

tumblr_mmzzph7bSG1rwy7yjo6_r3_250.gif

tumblr_mmzzph7bSG1rwy7yjo7_r2_250.gif

tumblr_mmzzph7bSG1rwy7yjo8_r2_250.gif

29/06/2013

Le Combat du capitaine Newman / Captain Newman, M.D. - 1963

'Le combat du capitaine Newman" a été réalisé par David Miller. David Miller est un cinéaste à la carrière de réalisateur très éclectique, spécialiste des films crépusculaires. Ainsi, si on se souvient de lui aujourd'hui pour avoir été le réalisateur du légendaire western avec Kirk Douglas, "seuls sont les indomptés", il était aussi le réalisateur de "Diane de Poitiers" (1956), film d'aventures lui aussi crépusculaires qui annonçait la fin du film d'aventure hollywoodien classique, mais aussi  la conclusion de la carrière de Lana Turner à la MGM, qui ne renouvelait pas alors son contrat. Elle devait d'ailleurs raconter plus tard : "« Lorsque j’ai eu fini Diane, je me revois encore quitter le studio sans un regard en arrière. Il était étrange de voir ces rues désormais vides. Elles avaient été ma seconde demeure, peut-être ma maison la plus stable durant dix-sept ans. Je me souviens combien j’étais excitée lorsque j’ai vu ces visages fameux à l’époque de l’âge d’or de la MGM et le bonheur de faire bientôt partie d’eux. Maintenant la gloire était passée" Mais pour en revenir à David Miller, il n'était pas seulement le réalisateur de films crépusculaires. Il était aussi un réalisateur touche à tout, s'intéressant à tous les genres. Ainsi dans sa filmographie on retroue des comédies comme "la pêche aux trésors" (1949) avec les Marx Brothers et la jeune Marilyn Monroe, mais aussi des films de guerre "les tigres volants" avec John Wayne et même des westerns comme par exemple "Billy the Kid, le réfractaire" (1941) avec Robert Taylor. Miller commença sa carrière par la réalisation de documentaires et de court-métrages, avant de se lancer dans la réalisation de long-métrages, le premier étant "le réfractaire".

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,fims,hollwyood,gregory peck,angie dickinson,tony curtis,eddie albert,bobby darin,james gregory,robert duvall,ann doran,david miller

Pour en revenir au film qui nous intéresse "le combat du capitaine Newman", on retrouve ici une structure scénaristique empreint d'un classicisme, mais aussi d'un aspect baroque assez paradoxal, qui annonce de façon ici presque imperceptible, une pensée différente empreinte d'un refus total de la guerre. Le classicisme du film s'exprime par son formalisme classique. Ainsi, on retrouve tout ce qui fait le film de guerre classique (respect de la hiérarchie, base militaire très propre). Mais de l'autre côté on retrouve un sujet très peu traité : la vie d'un service psychiatrique militaire. Et le film navigue ensuite entre différents malades et les traits d'humour de l'infirmier joué par Tony Curtis. La pesanteur du propos est ainsi compensé par l'humour et les aventures de Tony Curtis. Gregory Peck peut ainsi faire montre de tout son talent, s'aventurant à badiner avec l'infirmière principale interprêtée par la très belle Angie Dickinson ou à manier l'humour à froid avec Tony Curtis. Angie Dickinson s'est bien évidemment l'interprête de "Rio Bravo" (1959). Elle devait commencer sa carrière par des rôles à la télévision et on devait la remarquer déjà dans un western, cette fois-ci avec Robert Mitchum, 'l'homme au fusil" (1955).

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,fims,hollwyood,gregory peck,angie dickinson,tony curtis,eddie albert,bobby darin,james gregory,robert duvall,ann doran,david miller

Ci+dessus : Angie Dickinson

Outre Gregory Peck, Angie Dickinson, et Tony Curtis, le casting est aussi composé d'Eddy Albert que l'on a déjà vu dans le rôle d'un officier malade et lâche dans "Attack !" (1956) de Robert Aldrich et l'année précédente toujours en militaire dans "le jour le plus long" (1962). Si à cela on ajoute la présence de Robert Duvall alors tout jeune, et de Bobby Darin (le chanteur à succès) vous l'aurez compris que "le combat du capitaine Newman" est un film de qualité. Robert Duvall interprête ici son deuxième film pour le cinéma et c'est également son deuxième film avec Gregory Peck, après "du silence et des ombres" (1962). Voilà vous savez tout sur le service du capitaine Newman qui aurait très bien pu être le pilote d'une série TV. Il n'en reste pas moins que le film a d'énormes qualités et fait déjà s'interroger sur l'acte schizoprhrène de la société qui soigne des militaires pour les renvoyer en Enfer. Un très beau film avec des acteurs au meilleur de leur forme.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,fims,hollwyood,gregory peck,angie dickinson,tony curtis,eddie albert,bobby darin,james gregory,robert duvall,ann doran,david miller

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,fims,hollwyood,gregory peck,angie dickinson,tony curtis,eddie albert,bobby darin,james gregory,robert duvall,ann doran,david miller

Disponible en DVD zone 2 (français /anglais) sur le site d'Universal ou magasins spécialisés

Qualité d'image : très correcte

 

Bande-annonce :

 

Note : 7,5 / 10