Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/02/2016

Banana Split / The Gang's All Here - 1943

"Banana Split" ou dans son titre original "The Gang's All Here" est le type de production capable de faire oublier l'horreur du monde. C'était déjà le cas, en 1943 et c'est encore le cas aujourd'hui. En effet, on trouve à la manoeuvre l'incroyable et génial réalisateur/chorégraphe, Busby Berkeley dans son premier film en couleur. On se rappelle que Busby Berkeley a commencé sa carrière à la Warner où il alors participé en tant que chorégraphe ou réalisateur, à certaines des plus marquantes comédies musicales des années 30. Ainsi parmi, ces comédies restées célèbres et qui ont fait de la comédie musicale, un genre à part entière, on peut citer : "Prologue" (1933), "Dames" (1934), "Wonder Bar" (1934) ou encore "Chercheuses d'or 1935", et "Chercheuses d'or 1937". Ici pour Banana Split, on retrouve Busby Berkeley au top de sa forme. Et on peut dire qu'il dépoussière la comédie musicale à la sauce Twentieth Century Fox. Ainsi, si on peut mettre au crédit du film, le Technicolor, le choix des couleurs, mais aussi les décors, la chorégraphie de Berkeley est incroyablement novatrice pour l'époque, utilisant, les images pour en faire un kaléidoscope de couleurs jamais vu jusque là, où la femme est le centre de tout. D'ailleurs, l'image recevra une nomination aux Oscars dans la catégorie Direction artistique (couleur), et c'est amplement mérité.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,alice faye,phil baker,benny goodman,carmen miranda,eugene pallette,edward everett horton, Charlotte Greenwood, Tony Demarco, sheila ryan, busby berkeley

Berkeley a 25 ans d'avance sur tout le monde. Le film dans une ambiance Brésil, bouscule nos idées préconçues sur le Hollywood de 1943. En effet, les filles sont toujours peu vêtues, mais les bananes semblent être dans l'esprit de Berkeley, l'objet phallique par excellence, bien tenu en main par des girls qui ont tendance à en rire. Qui pourrait croire que les USA sont au moment du tournage, en pleine guerre. C'est peut être à ça que l'on reconnaît les grands peuples, capables de rire en pleine guerre dans un spectacle récréatif au maximum. Donc le spectacle est très divertissant, et on se demande ce que la commission de censure a bien pu interdire. L'artiste Berkeley semble encore au top de sa forme et en presque totale liberté, donnant des mouvements fous à sa caméra. C'est une des grandes qualités du film, alors que la Twentieth Century Fox, produisait souvent à l'époque des comédies musicales très statiques. Là Berkeley, donne un mouvement permanent à la caméra, qui sort le film des sentiers battus de la comédie musicale. Aidé par une équipe du tonnerre, avec en tête une Carmen Miranda survitaminée, on retrouve effectivement toute la bande, en la personne d'Alice Faye, Edward Everett Horton et Eugene Paillette. Edward Norton surjoue à ravir et comme d'habitude utilise son comique absurde. Charlotte Greenwood, qui a joué avec Buster Keaton au début des années trente, est également présente. En plus des innombrables Girls présentes, on est bien obligé de citer la très jolie Sheila Ryan. Mais on retrouve ainsi un certain Phil Baker et l'inoubliable Benny Goodman et tout son orchestre. Alors que manque t'il à "Banana Split" ? Il manque avant tout une grande vedette masculine. James Ellison n'est pas transparent, mais pas loin, et ne sait prendre aucune scène à son avantage et joue systématiquement en retrait un rôle au mieux de faire-valoir, alors qu'un Gene Kelly aurait sans doute enlevé le tout. Mais on n'en tiendra pas rigueur au film, qui nous fait oublier que rien n'existe pendant 103 minutes. C'est déjà beaucoup. Oui toute la bande est là et bien là pour le plus grand plaisir du spectateur.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,alice faye,phil baker,benny goodman,carmen miranda,eugene pallette,edward everett horton, Charlotte Greenwood, Tony Demarco, sheila ryan, busby berkeley

Ci-dessus : La fameuse scène avec les bananes qui a du rendre fou le comité de censure

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,alice faye,phil baker,benny goodman,carmen miranda,eugene pallette,edward everett horton, Charlotte Greenwood, Tony Demarco, sheila ryan, busby berkeley

Ci-dessus : Alice Faye et James Ellison

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,alice faye,phil baker,benny goodman,carmen miranda,eugene pallette,edward everett horton, Charlotte Greenwood, Tony Demarco, sheila ryan, busby berkeley

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,alice faye,phil baker,benny goodman,carmen miranda,eugene pallette,edward everett horton, Charlotte Greenwood, Tony Demarco, sheila ryan, busby berkeley

Ci-dessus : Carmen Miranda

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,alice faye,phil baker,benny goodman,carmen miranda,eugene pallette,edward everett horton, Charlotte Greenwood, Tony Demarco, sheila ryan, busby berkeley

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,alice faye,phil baker,benny goodman,carmen miranda,eugene pallette,edward everett horton, Charlotte Greenwood, Tony Demarco, sheila ryan, busby berkeley

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,alice faye,phil baker,benny goodman,carmen miranda,eugene pallette,edward everett horton, Charlotte Greenwood, Tony Demarco, sheila ryan, busby berkeley

Ci-dessus : Alice Faye, Phil Baker et Carmen Miranda

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,alice faye,phil baker,benny goodman,carmen miranda,eugene pallette,edward everett horton, Charlotte Greenwood, Tony Demarco, sheila ryan, busby berkeley

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,alice faye,phil baker,benny goodman,carmen miranda,eugene pallette,edward everett horton, Charlotte Greenwood, Tony Demarco, sheila ryan, busby berkeley

Ci-dessus : la bande au complet

Extrait :

 Film disponible en France en DVD en Version Originale sous-titrée français.

 

Note : 7,5 / 10

09/08/2014

Mon homme Godfrey / My Man Godfrey - 1936

"Mon homme Godfrey" est des fleurons de la comédie américaine des années 30. Gregory La Cava est à la réalisation est comme plus tard dans d'autres de ses films, il va ajouter une satyre sociale à sa comédie. Ainsi, Greogry La Cava, ancien dessinateur de bande-dessinées de profession, donnera une seconde carrière à Ginger Rogers, avec une série de comédie : "Pension d'artistes" (1937), "la fille de la cinquième avenue" (1939) et "Primrose Path" (1940). Il tournera ensuite plusieurs comédie romantique avec Irene Dunne : "Unfinished business" (1941) et "Lady In a Jam" (1942). Ces méthodes de travail lui attireront l'aversion des studios. On peut aussi penser que ses sympathies communistes ou socialistes supposées lui fermèrent bien des portes. En attendant, avec "Mon homme Godfrey", La Cava nous offre une superbe comédie emmenées par une palette d'acteurs à leur meilleur niveaux. Ainsi, on retrouve, William Powell, Carole Lombard, Alice Brady, Eugene Pallette, et Gail Patrick dans les rôles principaux. Le début est tout à fait surprenant car on retrouve notre héros, William Powell, dans une décharge public, au bord du fleuve. Cet endroit sert de refuge aux oubliés de la société américaine et on sent bien que ce sont bien les victimes de la crise de 1929, que La Cava nous montre à l'écran. Cette entrée nous interpelle d'autant plus que le film a commencé avec un titre, dont les noms des artistes et de l'équipe technique s'illuminaient sur des panneaux lumineux. L'arrivée vers cette décharge ressemble donc à une descente aux Enfers. Cela est encore accentué par le fait qu'on a tellement eu l'habitude de voir Wiilliam Powell, dans des rôles de mondain, qu'il semble totalement impossible de le voir ainsi comme un clochard.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films, William Powell, Carole Lombard, Alice Brady, Gail Patrick, Eugene Pallette, Jean Dixon, Alan Mowbray, Mischa Auer, Pat Flaherty, Robert Light, Ted Tetzlaff, Gregory La Cava, Universal

Evidemment, on ne peut passer sous silence que William Powell et Carole Lombard s'étaient mariés pour de vrai en 1931. Cela n'ajoute qu'une intensité supplémentaire à leur couple à l'écran, qu'elle devait qualifier elle même, de totalement incompatible à la ville et finir par un divorce en 1933. Carole Lombard avait déjà un bon nombre de comédies romantiques à son actif en 1936. On peu citer en particulier, "train de luxe" (1934) de Howard Hawks avec John Barrymore, ou encore "Man of the World" avec là encore William Powell en 1931. On sait qu'elle disparaîtra prématurément dans un accident d'avion le 16 janvier 1942. William Powell est connu pour la série des "introuvables" avec Mirna Loy. Alice Brady était une formidable actrice de second rôle, et Eugene Pallette est restée immortellement connu pour son rôle de frère Tuck dans "les aventures de Robin des Bois" (1938). Mais d'autres seconds rôles sont très sympathiques, comme Jean Dixon, en femme de chambre blasée, ou encore Gail Patrick en jeune snobe un peu perverse.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,william powell,carole lombard,alice brady,gail patrick,eugene pallette,jean dixon,alan mowbray,mischa auer,pat flaherty,robert light,ted tetzlaff,gregory la cava,universal

Ci-dessus : William Powell (assis)

Notre héros Godfrey va donc tenter de retrouver un peu de dignité en devenant l'attraction d'une course aux objets, puis le majordome de la plus excentrique famille de New-York. Le film trouvera d'ailleurs un dénouement inattendu. "Mon homme Godfrey" est sans aucun doute le meilleur film de La Cava. Il surprend encore aujourd'hui par son ton et ses dialogues relevés et reste un petit bijou de comédie, dont l'évolution programmée des caractères de chaque personnage est peut être la plus profonde réalisation de ce film, de multiples fois nominés aux Oscars. On notera que cette histoire fera l'objet d'un remake en 1957 avec David Niven et June Allyson dans les rôles titres.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,william powell,carole lombard,alice brady,gail patrick,eugene pallette,jean dixon,alan mowbray,mischa auer,pat flaherty,robert light,ted tetzlaff,gregory la cava,universal

Ci-dessus : Carole Lombard et William Powell

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,william powell,carole lombard,alice brady,gail patrick,eugene pallette,jean dixon,alan mowbray,mischa auer,pat flaherty,robert light,ted tetzlaff,gregory la cava,universal

Ci-dessus : Carole Lombard et William Powell

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,william powell,carole lombard,alice brady,gail patrick,eugene pallette,jean dixon,alan mowbray,mischa auer,pat flaherty,robert light,ted tetzlaff,gregory la cava,universal

Ci-dessus : William Powell, Ci-dessus : Carole Lombard et Jean Dixon

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,william powell,carole lombard,alice brady,gail patrick,eugene pallette,jean dixon,alan mowbray,mischa auer,pat flaherty,robert light,ted tetzlaff,gregory la cava,universal

Ci-dessus : Eugene Paillette et William Powell

Disponible dans plusieurs éditions DVD zone 2, dont la meilleure en France semble être celle éditée par Wildside

Note : 8 / 10

04/10/2013

Les aventures de Robin des Bois / The adventures of Robin Hood - 1938

Il n'y a rien qui ne m'effraie le plus, que de parler des films que l'on vénère, car on a pour eux, une espèce d'appréhension à ne pas bien les présenter et donc à ne pas leur rendre justice. "Les aventures de Robin des Bois", fait parti de cette catégorie de films, car il est un de ces films de mon enfance, qui m'a fait grandir. Combien ai-je vu de fois ce film ? Je ne saurai le dire. Mais même maintenant adulte, je dois encore le voir une fois tous les deux ans. Il y a une magie dans ce film comme dans aucun autre film. Est-ce le Technicolor ? Est-ce la belle romance entre Errol Flynn et Olivia de Havilland ? Est-ce le ton léger du film, qui aborde malgré tout des sujets sérieux ? Je ne sais pas. Ce que je peux dire, c'est que ce film continue de marquer profondément ma vie, comme une espèce de boussole qui indique le chemin. Mais comment pourrait-il en être autrement ? La distribution est somptueuse, regroupant donc Errol Flynn dans le rôle titre, mais aussi Olivia de Havilland, Le casting est complété par Basil Rathbone dans le rôle du comte au service du Prince Jean (Claude Rains). Les seconds rôles sont eux aussi de qualité, avec Patric Knowles, Eugene Paillette, Melville Cooper,Una O'Connor. Beaucoup joueront encore dans des films d'Errol Flynn, comme Alan Hale qui interprète ici Petit Jean. James Cagney était initialement prévu dans le rôle titre, mais il  entra en conflit avec la Warner et décidait de ne plus tourner pour le studio. Flynn qui avait obtenu un grand succès avec "Capitaine Blood" (1935) sous la direction déjà de Michael Curtiz devait reprendre le rôle de Robin des Bois. Et on ne peut que se réjouir de cette décision. Car si James Cagney est un très grand acteur. On peut légitimement se demander de ce qu'il aurait pu donner dans ce film romantique par excellence.

cinéma,cinema,film,films,dvd,acteur,actrice,hollywood

Le film devait connaître une production chaotique, et les réalisateur allaient se multiplier sur le tournage, les deux principaux étant William Keighley, auquel Michael Curtiz succédera. Curtiz était très dur sur les plateaux. Ainsi lors de la scène d'étreintes entre Robin et Marianne, il devait crier à Flynn : "Ne la tenez pas comme une pomme de terre chaude ! Écrasez-la ! Vous lui briserez peut-être une côte ! Mais c’est très bien si ça donne une bonne scène !" Quoiqu'il en soit le film devait être fini avec quand même, un mois de retard sur le planning prévu. A sa sortie, il obtenait un très gros succès, 3 Oscars (musique, montage et décors) et devenir une espèce de symbolisme international de tous les rêves de l'enfance. Quel petit garçon n'a pas voulu être un jour ou l'autre, Robin des bois ? Quel adolescent n'a pas rêvé de serrer contre lui la belle Marianne et rêver qu'il l'embrassait ? Quand un film arrive à parcourir des générations, et à réunir un public, on peut le classer, à n'en pas douter, parmi les chefs-d'oeuvre du cinéma mondial. La Warner n'en a peut être pas conscience. Mais c'est pourtant le cas. Ainsi, Erich Wolfgang Korngold devait faire une affaire personnelle de la musique du film, et écrire une musique de combat contre toutes les injustices. Et lui l'immigré juif autrichien, il écrira donc une musique en pensant au combat contre la barbarie nazie qui voulait s'étendre en Europe. Cela se ressent dans les différentes scènes d'action du film. 75 ans après sa sortie, Robin des Bois n'a pas pris une ride, et reste le film symbole de l'éternelle jeunesse de l'enfance heureuse. Alors vous aussi, revoyez ces "aventures de Robin des Bois", et réveillez l'enfant qui sommeille en vous !

cinéma,cinema,film,films,dvd,acteur,actrice,hollywood, errol flynn, olivia de havilland, basil rathbone, patrick knowles, claude rains, Eugene Pallette, alan hale, Melville Cooper, ian hunter, Una O Connor, montagu love,erich wolfgang korngold, michael curtiz,  William Keighley

Ci-dessus : Errol Flynn et Patrick Knowles

cinéma,cinema,film,films,dvd,acteur,actrice,hollywood, errol flynn, olivia de havilland, basil rathbone, patrick knowles, claude rains, Eugene Pallette, alan hale, Melville Cooper, ian hunter, Una O Connor, montagu love,erich wolfgang korngold, michael curtiz,  William Keighley

Ci-dessus : Melville Cooper, Basil Rathbone, et Claude Rains

cinéma,cinema,film,films,dvd,acteur,actrice,hollywood, errol flynn, olivia de havilland, basil rathbone, patrick knowles, claude rains, Eugene Pallette, alan hale, Melville Cooper, ian hunter, Una O Connor, montagu love,erich wolfgang korngold, michael curtiz,  William Keighley

Ci-dessus : Errol Flynn

cinéma,cinema,film,films,dvd,acteur,actrice,hollywood, errol flynn, olivia de havilland, basil rathbone, patrick knowles, claude rains, Eugene Pallette, alan hale, Melville Cooper, ian hunter, Una O Connor, montagu love,erich wolfgang korngold, michael curtiz,  William Keighley

cinéma,cinema,film,films,dvd,acteur,actrice,hollywood, errol flynn, olivia de havilland, basil rathbone, patrick knowles, claude rains, Eugene Pallette, alan hale, Melville Cooper, ian hunter, Una O Connor, montagu love,erich wolfgang korngold, michael curtiz,  William Keighley

Ci-dessus : Olivia de Havilland

Disponible en DVD zone 2 ou Bluray Free zone aux USA

 

Outakes :

 

La musique une grande star du film :

 

Note : 10 / 10