Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/01/2014

Souvenez vous ... d'Eleanor Parker !

Hollywood Classic rend hommage un peu tardivement à la grande Eleanor Parker disparue le 9 décembre 2013. Tous les cinéphiles pensent à n'en pas douter encore très forts à elle. Et si une grande dame s'en est allée, il nous reste tous ses films. Si pour moi, elle restera l'interprète immortelle de Léonor dans Scaramouche (1952), elle a tourné beaucoup d'autres films, comme par exemple "l'homme au bras d'or" (1955) de Preminger. Elle avait pourtant mal commencée dans le cinéma. En effet, ses premières scènes dans "la charge fantastique" (1942) était coupée au montage. Disparue à 91 ans, elle nous laisse tous un peu orphelin.

Eleanor_Parker.jpg

Hommage vidéo :

 

 

 

06/05/2013

Souvenez vous de .... Eleanor Parker !

Eleanor Parker reste pour nous l'inoubliable interprète de Leonore dans "Scaramouche" (1952). Avec ce seul film, elle devait marquer durablement la mémoire de générations de spectateurs juqu'à nos jours. Femme à la beauté stupéfiante, elle reste le symbole d'une époque révolue où le cinéma américain se confondait avec le rêve.

eleanorparker9.jpg

eleanor_parker_cine_revue_001a.jpg

88.jpg

600full-eleanor-parker_large.jpg

936full-eleanor-parker.jpg

103796_yelinor-parker_or_Eleanor-Parker_1600x1200_(www.GdeFon.ru).jpg

Capture d’écran 2010-12-19 à 18.30.29.png

Capture123.JPG

Capture852.JPG

eleanor parker. 011.jpg

Capture1234.JPG

eleanor_parker_006.jpg

Eleanor_Parker_009.jpg

Eleanor_Parker_Auto_003.jpg

Eleanor_Parker_Auto_006.jpg

eleanor_parker_pc_002.jpg

eleanorparker9.jpg

 

Hommage vidéo :

 

16/01/2013

Fort Bravo / Escape from Fort Bravo - 1953

For Bravo est un western de John Sturges de 1953 avec William Holden et Eleanor Parker. Or malgré cette affiche alléchante, le film ne décolle pas dans sa première partie. Holden semble gêné dans son costume d'officier dur mais au fond assez tendre. Et Eleanor Parker semble s'être retrouvée sur ce Western par erreur. Bref, on a du mal à accrocher à cette histoire de rebelles sudistes prisonniers dans effort éloigné de tout et entouré d'indiens en guerre.

fort_bravo,2.jpg

De plus, les seconds rôles n'attirent pas vraiment la sympathie. Richard Anderson est ici malheureusement insignifiant. On suit donc dans la première partie du film, nos prisionniers sudistes qui ressemblent plus à des soldats Starlux qu'à des prisonniers de guerre. Enfin le film multiplie les incohérences avec les officiers prisonniers invités aux fêtes et mariages des Yankees ou un William Holden sans un grain de poussière alors qu'il est censé avoir parcouru le pays à cheval toute la journée. On est parfois pas loin de la mauvaise série B. La deuxième partie du film, sera meilleure. En effet, l'évasion d'un groupe de prisonniers et la lutte contre les indiens donneront au film quelques mouvements et permettront de filmer quelques belles images.

escaope to fort bravoPDVD_007.jpg

Ci-dessus : Eleanor Parke et William Holden

Malheureusement, le film est à des années lumières des chef-d'oeuvres de John Ford sur la cavalerie, tournés à peu près à la même époque. "Fort Bravo" n'a décidément pas grand chose pour lui : ni le scénario, ni les seconds rôles, ni le génie d'un Ford. On ne sauvera pas la musique non plus de cet ensemble très moyen. A voir, mais totalement dispensable. Préféré largement "le massacre de Fort Apache", "Rio Grande", "la charge héroïque" ou pour William Holden, "les cavaliers" hautement supérieurs à ce petit western perdu au milieu de ces géants. On a connu John Sturges plus inspiré.

fort-bravo-1953-02-g.jpg

On le trouve néanmoins à 5 € chez Gibert Joseph en DVD. Un prix en rapport avec la qualité du film.


NOTE : 6 / 10

26/11/2012

Le grand secret / Above and Beyond - 1952

"Le grand secret" est un film de guerre avec Robert Taylor. Mais ce n'est pas un film de guerre au sens strict. En effet, il n'y a ici ni combat ni gloire. Il s'agit en effet, de raconter le lancement de la première bombe atomique sur Hiroshima le matin du 6 août 1945. Le film est très difficile à supporter car la tension ne cesse jamais. En effet, les contraintes de longs mois de préparatifs, les tâches exténuantes, sont accentuées par le fait qu'il est impossible de parler de tout cela et tout spécialement de la mission pour le colonel Tibbets (Robert Taylor). Le film n'est pas cinématographiquement un mauvais film. Mais il n'apporte rien au spectateur sinon de donner le point de vue du gouvernement américain de 1952 sur le lancement de la bombe. On ne voit jamais un Japonais. Le film n'est donc qu'une longue justification du massacre instantané de 70 000 personnes (hommes, femmes et enfants) et de la lente agonie de 50 000 autres par quelques pilotes, politiciens et scientifiques ...

 

Tout cela est très difficile à supporter, et le glamour d'Eleanor Parker semble jouer constamment faux dans cette justification macabre éhontée. Et si le film pose des questions, il ne conteste jamais la décision finale de lancer la bombe. Ce film est donc aujourd'hui quasiment insupportable à voir, même pour un spectateur français. Pourtant, tout le talent d'Hollywood est là. Mais pour moi, rien y fait. Robert Taylor n'est ici qu'un boucher, au mieux un bourreau. Et finalement à vouloir se prendre pour Dieu, l'Humanité est devenue inhumaine ce 6 août 1945. Le pire est peut être la scène finale où la femme du colonel Tibbets (Eleanor Parker) se décide à se jeter dans les bras de son mari, fière de l'execution de 70 000 innocents par ce dernier. Consternant ...

 

En respect des 140 000 civils japonais executés, aucune photo du film ou affiche ne sera publié. Vous remerciant de votre compréhension.

 

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,acteur,actrice,hollywood,robert taylor,eleanor parker,melvin frank,norman panama,hugo friedhofer

Ci-dessus : Enfant japonais priant en 2012 lors de la commémoration de la date anniversaire du lancement de la 1ere bombe atomique.


NOTE : 3,5 / 10

02/10/2012

L'aventure fantastique - 1955

L'aventure fantastique est un Western avec Robert Taylor. Il est très particulier car il se déroule au 18ème siècle et il est plus centré sur les rapports homme/femme que sur les traditionnels conflits avec les indiens ou entre patrons de ranchs. Alors bien sûr on retrouve la lutte contre les indiens, mais elle n'apparaît que comme toile de fond et à la fin et au début du film comme une lutte entre quelques indiens et quelques colons et pas comme une guerre véritable. La guerre véritable, elle est amoureuse entre Robert Taylor et Eleanor Parker. Bref le film est une espèce de curiosité, car la version française c'est vraiment quelque chose ! A vous de juger : la famille de la future mariée (Eleanor Parker) est écossaise dans la version US et d'origine provençale dans la version française et Robert Taylor Auvergnat !! Bon oui je sais, MGM France a fait très fort à l'époque vu qu'on se tape le doublage français de l'époque en VF provençale ! Et oui ... L'Ecosse ne devait pas permettre une identification assez forte au public français de l'époque dans l'esprit des patrons de la MGM. Mais on doute que le changement des patronymes est répondu aux attentes du réalisateur et des auteurs. Tout proportion gardée c'est un peu comme sur "le port de la drogue" avec Richard Widmark, où toute l'histoire avait été changée sur la VF et il n'était plus question d'espions communistes mais de réseau de trafiquants de drogue ! Bon heureusement ici on en est pas là.

 

 

laventurefantastiqueaffy.jpg

 

Pour le reste ce film reste une simple oeuvre de divertissement pur, les gags sont connus, parfois un peu lourds. Et on se divertira si on est bon public, et si on aime Robert Taylor comme moi, mais on risque de s'ennuyer ferme dans le cas contraire. La chanson du générique qui fait office quasiment d'hymne officiel du film, est à elle seule totalement hallucinante.

 

laventurefantastique2.jpg

 

Le film vaut donc d'être vu pour Robert Taylor, Eleanor Parker et les seconds rôles comme Victor McLaglen. Et puis je l'ai trouvé à 5 € chez Gibert Joseph. A ce prix là, on finit par être indulgent. Et puis c'est vrai que par certains côté l'aventure est fantastique voir incroyable ! Un Western provençal. Peuchère ! On y avait pas pensé jusque là.

 

duke_a61.jpg


Note : 6 / 10

14/09/2012

Scaramouche - 1952

Scaramouche ou le plus beau film d'aventures et de cap et d'épée jamais produit. Le film est librement inspiré d'une nouvelle de Rafael Sabatini. L'action se situe avant la révolution française, et on y voit André Moreau (Stewart Grangers) partir à la recherche de son père et en même temps à la recherche d'un moyen pour venger l'assassinat de son meilleur ami Philippe de Valmorin. Ajoutons que ses 2 quêtes vont être contrariées par la rencontre de l'amour, de comédiens ambulants etc L'aventure est donc palpitante et la conclusion ne sera trouvée qu'à la toute fin de l'oeuvre. Tous les fils se dénoueront et la vérité apparaîtra à notre héros comme au spectateur.

 

1952 Scaramouche (1952).jpg

 

Que distingue ce film des productions de l'époque ? D'abord la distribution de tout premier choix : Stewart Grangers, Eleanor Parker, Janet Leigh, Mel Ferrer. Et dans les seconds rôles on retrouve Richard Anderson. Et oui ! Et la très belle Nina Foch en Marie-Antoinette. On retrouve également Lewis Stone qui jouait le rôle du Marquis de Maine dans la première version. Car évidemment la version de 1952 est un remake de la version muette de 1923. Dans la version de 1952, Lewis Stone joue le père de Philippe.

 

 

5404783251_4cfa53cba5.jpg

cinéma,cinema,acteur,actrice,hollywood,film,dvd

Ci-dessus : Janet Leigh

 

La réalisation de George Sidney est fabuleuse, les costumes extraordinaires, le technicolor grandiose. Et que dire de la re-création sous nos yeux  de l'Ancien Régime disparu ?! A ce titre la musique de Victor Young allie charme, élégance et beauté et semble être extraite d'un concerto pour flûte de Devienne !! Lorsque la perfection et la beauté atteignent de tels niveaux, on sait que l'on a à faire à une oeuvre majeure. Ceci étant dit le film n'a jamais un ton sérieux. Et l'esprit charmeur, badin de l'époque est bien mis en avant. Mais les lourds nuages de la Révolution pointent déjà à l'horizon.

 

20080624183238-09dl0.png

 

Même si chaque scène de ce film est un ravissement, le duel final est un des plus beaux duels à l'épée de l'histoire du cinéma et dure bien 8 minutes !

 

Vous l'aurez compris. Si vous ne l'avez pas vu, courrez acheter Scaramouche ! Le coffret DVD que je possède contient les 2 versions (1923 et 1952). Le film est disponible en VF et VO en France. I LOVE THIS MOVIE !! "J'adore ce film !!" Vivement une sortie Bluray !!!

 

La bande annonce :

 

 

 

Un extrait de la musique de Victor Young :

 



Note : 10 / 10