Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/01/2014

L'invraisemblable Vérité / Beyond a reasonable doubt - 1956

"L'invraisemblable Vérité" est le dernier film américain de Fritz Lang. Le film ne se distingue pas par une mise en scène particulièrement fouillée comme dans d'autres films de Lang. André Bazin, parle d'ailleurs de "vide barométrique de la mise en scène". Je n'irai pas jusque là, mais on sent que Lang est allé un peu au bout de son destin hollywoodien ou de son inspiration en Amérique. C'est le producteur, Bert E. Friedlob, qui lui avait proposé ce scénario tout de suite après le tournage de "la cinquième victime". Le film est aujourd'hui surtout, fascinant pour le modernisme de son propos, qui nous raconte l'histoire d'un journaliste qui se fait passer pour le coupable du meurtre d'une jeune femme, afin de prouver la dérisoire incertitude de la justice et donc l'injustice de la peine de mort. Lang qui n'a pas eu la main mise sur le scénario semble être allé au bout de son inspiration. Ainsi sa réalisation semble dénuée de tout l'expressionnisme sublime qui l'ont rendu célèbre dans nombreux de ses films, et même dans des films noirs américains, comme "la femme au portrait" (1944) ou "la rue rouge" (1945).

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood,  Dana Andrews, Joan Fontaine, Sidney Blackmer, Arthur Franz, Philip Bourneuf, Edward Binns, Shepperd Strudwick, Robin Raymond, Barbara Nichols, Dan Seymour, Rusty Lane, fritz lang

La fin du film, d'une profonde noirceur semble être le parallèle de l'esprit d'un réalisateur, lassé par la société américaine qu'il avait dénoncé quelques mois auparavant dans "la cinquième victime". Il finira d'ailleurs par la traiter de "panier de crabes". On ne s'en doutait peut être pas à l'époque, mais le départ de Fritz Lang était peut être aussi imperceptiblement, le début de la fin artistique du grand Hollywood. Quoiqu'il en soit, le scénario de "l'invraisemblable vérité" devait être de nouveau tournée en 2006 et sortir sous le même titre américain que le film de Lang : "Beyond a reasonable doubt". Le titre français est "présumé coupable" et le procureur prend une place qu'il n'a pas dans le film de Lang. En effet, c'est Michael Douglas qui reprend le rôle. Quant au journaliste joué par Dana Andrews, Jesse Metcalfe n'apporte pas beaucoup d'étoffe à son personnage. Et je ne parlerai pas de l'actrice féminine qui reste à des années lumières de Joan Fontaine. Cette nouvelle version, reste néanmoins un bon divertissement, qui n'arrive pas évidemment à concurrencer l'original qui reste lui comme un classique du film noir, même si on a connu Lang beaucoup plus inspiré.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood,  Dana Andrews, Joan Fontaine, Sidney Blackmer, Arthur Franz, Philip Bourneuf, Edward Binns, Shepperd Strudwick, Robin Raymond, Barbara Nichols, Dan Seymour, Rusty Lane, fritz lang

Ci-dessus : Sidney Blackmer et Dana Andrews

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood,  Dana Andrews, Joan Fontaine, Sidney Blackmer, Arthur Franz, Philip Bourneuf, Edward Binns, Shepperd Strudwick, Robin Raymond, Barbara Nichols, Dan Seymour, Rusty Lane, fritz lang

Ci-dessus : Barbara Nichols et Dana Andrews

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood,  Dana Andrews, Joan Fontaine, Sidney Blackmer, Arthur Franz, Philip Bourneuf, Edward Binns, Shepperd Strudwick, Robin Raymond, Barbara Nichols, Dan Seymour, Rusty Lane, fritz lang

Ci-dessus : Dana Andrews et Joan Fontaine

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood,  Dana Andrews, Joan Fontaine, Sidney Blackmer, Arthur Franz, Philip Bourneuf, Edward Binns, Shepperd Strudwick, Robin Raymond, Barbara Nichols, Dan Seymour, Rusty Lane, fritz lang

ci-dessus : Joan Fontaine et Fritz Lang

Note : 7,5 / 10

19/06/2013

12 hommes en colère / Twelve angry men - 1957

"Douze hommes en colère" est une adaptation d'un pièce de Reginald Rose déjà portée à l'écran, par Franklin Schaffner pour la série Studio One en 1954. Le réalisateur Sidney Lumet a quant à lui, déjà une longue carrière de réalisateur de télévision à son actif quand il commence à tourner.  Le film a pour sujet la délibération d'un jury de cour d'assise qui doit décider si un jeune homme à tuer son père ou si il est innocent. Au delà du verdict, le scénario explore notre propre Humanité, mais aussi la paradoxale impossibilité d'établir parfois des faits avec certitude. La conséquence est que parfois la justice des Hommes n'est pas parfaite, et que donc la peine de mort ne devrait pas exister. Tous ces thèmes concourent à faire du film un chef-d'oeuvre absolu.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,henry fonda,lee j. cobb,jack warden,ed begley,martin balsam,eg marshall,jack klugman,edward binns,robert webber,george voskovec,john fiedler,joseph sweeney,sidney lumet

Ainsi, le huis-clos est parfaitement construit, accentué par la règle classique des trois unités   (unité de temps : unité de lieu, et unité d'action), mais aussi par la chaleur qui augmente encore la pression. L'orage libérateur intervient d'ailleurs à la conclusion du film. Tout ceci donne un film parfais mais il en ressort malgré tout une certaine théâtralité qui nuit quelque peu à l'action. Lumet, aurait pu peut être montrer les différentes hypothèses en faisant sortir le spectateur de la pièce. Mais ce n'était pas son but. Ici le réalisaeur nous invite à réfléchir sur la destinée d'un jeune homme accusé de meurtre. Il ne peut donc y avoir ici que rencontre avec notre propre conscience et avec celle des autres jurés. Le spectateur devient donc un juré parmi d'autres. Et comme les autres jurés, il reste assis à attendre un dénouement qui ne peut venir que de ses hommes mais aussi de lui même. Pour toutes ces raisons, "12 hommes en colère" est un très bon film, constitutif d'une conscience civique et morale.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,henry fonda,lee j. cobb,jack warden,ed begley,martin balsam,eg marshall,jack klugman,edward binns,robert webber,george voskovec,john fiedler,joseph sweeney,sidney lumet

Note : 9 / 10