Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/01/2013

La fille de l'enfer / Safe in Hell - 1931

"La fille de l'enfer" ou en anglais "Safe in Hell" est un fim de William Wellman avec Dorothy Mackaill et Donald Cook. L'histoire tourne autour d'une prostituée, qui fait ce qu'elle fait par manque d'argent et non par goût ou par vice. Mais une rencontre avec un ancien client tourne mal et elle le tue. La seule solution partir en secret sur le paquebot de son amant pour une destination inconnue : une île qui refuse l'extradiction. Ce refuge deviendra rapidement un terrible Enfer ... Avec ces quelques mots, on pourrait dire que nous avons résumé une grande partie de l'intrigue. Mais il n'en est rien et le film réserve néanmoins quelques rebondissements jusqu'à la fin.

cinéma, cinema, film, films, dvd, bluray, acteur, actrice, dorothy mackaill, donald cook, hollywood, précode hays, william wellman

Ceci dit, "Safe in Hell" est un film sale et poisseux. Sale car il n'a pas une bonne qualité d'image, mais sale aussi et surtout par son scénario. Le métier de l'héroïne se passe de commentaires. Mais aussi, les situations sur l'île ou comme seule femme blanche elle sera la proie de mâles en chaleur.

cinéma, cinema, film, films, dvd, bluray, acteur, actrice, dorothy mackaill, donald cook, hollywood, précode hays, william wellman

Ci-dessus : Dorothy Mackaill

Mais la plupart des personnages masculins sont aussi détestables. Tous avec un seul but en tête, être l'amant de la jeune femme. Wellman joue à plein dans ce registre et réserve quelques plans et situations qui font du film quelque chose d'étrange et de finalement. En tant que spectateur on sent donc rapidement piégé comme cette jeune femme. Et je mentirais si je vous disais que l'on prend du plaisir à voir ce film. Une scène est particulièrement marquante. A l'arrivée dans le seul hotel miteux de l'île, les locataires masculins s'installent devant le grand escalier du salon, et les chaises allignées ils regardent monter et descendre Dorothy Mackaill. Finalement, un des comparses s'en va avec une poule à la main. Un autre lui demande : "Qu'as tu l'intention de faire avec cette poule ?" Et finalement c'était pour l'offrir à la jeune femme. Ouf !

cinéma, cinema, film, films, dvd, bluray, acteur, actrice, dorothy mackaill, donald cook, hollywood, précode hays, william wellman

Bref ! Ce n'est pas un film que l'on revoit avec plaisir. A voir car c'est un vrai pré-code et pour le beau jeu de Dorothy Mackaill. Mais franchement ce n'est pas ma tasse de thé. "Safe in Hell" est donc comme son héroïne, un film assez dur à sortir des flammes de l'enfer et de l'oubli, même si il possède quelques qualités.


Disponible en Zone 2 sur le site de la Warner ou chez Gibert Joseph


NOTE : 5,5 / 10

27/12/2012

The office wife - 1930

"The Office wife" est un des premiers films parlant de la Warner. Le film bénéficie d'une réalisation assez statique, et cela s'explique en grande partie par les moyens techniques limités de l'époque. Le film est inspiré d'une nouvelle de Faith Baldwin, qui évoque la concurrence entre la femme de l'homme d'affaire et sa secrétaire. On y retrouve donc la belle Dorothy MacKaill en secretaire et Joan Blondell (dont c'est seulement le 2ème film) et Lewis Stone. Pour nous Lewis Stone reste célèbre dans son rôle du père d'André Moreau dans "Scaramouche" (1952). On se souvient aussi qu'il a interprêté le rôle du marquis De Maine dans la version de Scaramouche de 1923. "The Office wife" fait parti des films pré-codes. On y retrouve donc plusieurs scènes plutôt sexy our l'époque. On y voit entre autre, Joan Blondell mettre ses bas. Natalie Moorhead joue le rôle de la femme de notre businessman.

ofw_001aaaheadr1a.jpg

tumblr_m7qb36oral1qbm5l6o1_500.gif

Ci-dessus : Dorothy MacKaill

Le film est court et dure moins d'une heure. Il est assez sympathique à voir, et la romance entre Lewis Stone et Dorothy MacKaill est crédible. On revoit la mode des maillots de bain de 1930 et on ne peut s'empêcher de penser : Quelle horreur ! Pour le reste, pas grand chose à ajouter sur cette comédie romantique qui fait parti des "Archives Warner" et qui vient de sortir en France sur le site de l'éditeur. La qualité d'images est correct pour un film de cette époque. On a vu bien pire sur des films plus récents. On peut simplement regretter un prix exorbitant à 12,90 € !! pour un DVD proposé sans aucun bonus, ni restauration apparente. On est pas près de diffuser de la culture à ce prix là. Un prix au dessous de 10 € serait quand même plus raisonnable pour une oeuvre sympathique du cinéma US de ces années là, mais loin d'être un chef d'oeuvre inoubliable.

cinéma,cinema,dvd,film,films,acteur,actrice,dorothy mackaill,joan blondell,lewis stone,natalie moorhead

Extrait :

 

 

NOTE : 6,5 / 10