Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/07/2015

Les passagers de la nuit / Dark Passage - 1947

1947, Humphrey Bogart était devenu une immense vedette. C'était bien fini le temps d'un Bogart, jouant le rôle de faire-valoir du héros, ou qui se complaisait dans le rôle de méchant de service, comme dans "la caravane héroïque" (1940) ou dans de très nombreux films de gangsters des années 30. Comme beaucoup de mes lecteurs le savent c'est surtout "Casablanca" (1942) qui a changé la donne de la carrière de Bogart, et le monde découvre alors un talent qu'il avait aperçu jusqu'alors de loin, dans quelques grands films, comme "une femme dangereuse" (1940), ou encore "la grande évasion", "le faucon maltais" (1941). Dans ces deux derniers films, Bogart assumait pleinement son statut de vedette mais pas encore d'immense star, qu'il allait devenir un an plus tard. Et donc depuis "Casablanca" (1942), Bogart enchaine les très grands films. Les plus célèbres de cette période sont évidemment, "le port de l'angoisse" (1944), "le grand sommeil" (1946) et plus tard "Key Largo" (1948), tous les trois tournés avec sa compagne à la ville, Lauren Bacall. Bogart / Bacall, est bien le couple mythique du Hollywood de cette époque. Et c'est un des rares qui a survécu à la folie du système hollywoodien. Pour en revenir, à notre film, "les passagers de la nuit", est le troisième film de Bogart avec Bacall. Il tourné en noir & blanc, par Delmer Daves pour le compte de la Warner Bros, le film est à classer dans la catégorie film noir et dans les excellents films de Delmer Daves. Delmer Daves on se souvient de lui pour ses films noirs, mais aussi pour ses westerns originaux. Ainsi, dans "la flèche brisée" (1950), il se mettait du côté des indiens, et montrait l'iniquité de la justice des blancs envers, les natifs américains. Dans "3H10 pour Yuma", il mettait en scène un scénario de film noir, dans l'univers du western. Comme souvent dans sa carrière, Delmer Daves est réalisateur des "passagers de la nuit", mais également scénariste.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, humphrey bogart, lauren bacall, agnes moorehead, Bruce Bennett, Sid Hickox, franz waxman, delmer daves,

Le film est une réussite par son casting, son scénario, mais aussi de par sa réalisation incroyablement novatrice pour l'époque. Ainsi, dans ses 10 premières minutes, Daves filme en perspective en se plaçant dans la peau du personnage joué par Bogart. Le spectateur est donc scotché à son fauteuil, se demandant qu'elle va être la suite de l'histoire et que va faire le héros. Dès le départ, Daves arrive ainsi à mobiliser l'attention du spectateur. Il va avoir de nouveau recours à ce procédé dans le premier tiers du film. Ainsi, pendant 40 minutes, on ne voit jamais le visage de Bogart. Cela donne au film, un ton tout à fait particulier pour l'époque et assez unique. Et l'épisode du cauchemar de Bogart est tout aussi marquant. Mais "les passagers de la nuit", c'est aussi le tournage dans un San Francisco brumeux de 1947, qui donne au film un caractère poétique. Cette ville filmée, le plus souvent la nuit ou au petit matin, fait beaucoup pour mettre le film, bien au-dessus du lot. Daves, dans son plaisir à filmer le visage des acteurs, fait contraste à sa volonté de ne pas filmer le visage de Bogart dans le premier tiers du film. A tout cela, il faut ajouter la belle musique de Franz Waxman, aidé de Max Steiner, qui l'un et l'autre font également, beaucoup pour rendre le film marquant. "Les passagers de la nuit" est donc une très belle réussite, filmé avec beaucoup de poésie. Ce film possède encore aujourd'hui un charme fou. Il mériterait sans aucun doute, une restauration et une sortie Bluray, ne serait ce que pour son côté documentaire, et sa plongée dans le San Francisco de 1947. Parfois il m'arrive de me demander, si la Warner sait mettre en valeur les pépites qu'elle possède dans son catalogue.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, humphrey bogart, lauren bacall, agnes moorehead, Bruce Bennett, Sid Hickox, franz waxman, delmer daves,

Ci-dessus : Lauren Bacall (avec Bogart que l'on doit imaginer en face d'elle)

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, humphrey bogart, lauren bacall, agnes moorehead, Bruce Bennett, Sid Hickox, franz waxman, delmer daves,

Ci-dessus : Bogart (au fond) et au premier plan Tom D'Andrea

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, humphrey bogart, lauren bacall, agnes moorehead, Bruce Bennett, Sid Hickox, franz waxman, delmer daves,

Ci-dessus : Lauren Bacall & Humphrey Bogart

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, humphrey bogart, lauren bacall, agnes moorehead, Bruce Bennett, Sid Hickox, franz waxman, delmer daves,

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, humphrey bogart, lauren bacall, agnes moorehead, Bruce Bennett, Sid Hickox, franz waxman, delmer daves,

Ci-dessus : Lauren Bacall & Humphrey Bogart

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, humphrey bogart, lauren bacall, agnes moorehead, Bruce Bennett, Sid Hickox, franz waxman, delmer daves,

Ci-dessus : Excellent plan de Daves, qui montre la menace dans le dos de Bogart

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, humphrey bogart, lauren bacall, agnes moorehead, Bruce Bennett, Sid Hickox, franz waxman, delmer daves,

Ci-dessus : Agnes Moorehead (dont la personnalité perverse de son personnage est mis en valeur magnifiquement dans ce plan rapproché)

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, humphrey bogart, lauren bacall, agnes moorehead, Bruce Bennett, Sid Hickox, franz waxman, delmer daves,

Ci-dessus : Humphrey Bogart & Agnes Moorehead

 

La bande-annonce :

Disponible en DVD Zone 2 ou DVD zone 1 chez Warner en VO sous-titrée (je ne sais pas si il y a une VF sur le zone 2, possédant l'édition zone 1 sous-titrée français).

Note : 8 / 10

28/06/2015

Cowboy - 1958

Avec "Cowboy", Delmer Daves nous propose un sujet plus léger que "3H10 pour Yuma" tourné l'année précédente. Ainsi, Jack Lemmon arrive à mettre un peu d'humour à son personnage de pied-tendre, qui veut devenir "cowboy" pour retrouver au Mexique, une belle mexicaine. Mais la vie de cowboy n'est pas de tout repos et se relèvera parfois dramatique. Le scénario sera le dernier de Dalton Trumbo et au générique ce sera Edmund N North que l'on créditera du scénario. Malgré un sujet très différent de "3H10 pour Yuma", Delmer Daves reprendra la même équipe, avec Glenn Ford dans le rôle titre, mais aussi Richard Jaeckel dans les seconds rôles, Charles Lawton Jr à la photographie, et George Duning à la musique. Pourtant la réussite n'est pas tout à fait la même que dans "3H10 pour Yuma". En effet, la photographie paraît plus banale. On peut dire un peu pareil de la réalisation de Delmer Daves ou de la musique de George Duning moins marquante que sur la précédente oeuvre de Delmer Daves. Il n'en reste pas moins que le film reste assez marquant, de par son casting et son scénario. Ainsi, si j'ai dit que Jack Lemmon amenait parfois une touche d'humour, le film nous permet également de retrouver Brian Donlevy, à qui on aurait souhaité un rôle plus étoffé. Cela aurait aussi, permis de sortir d'une vision un peu binaire et de ce conflit entre deux hommes. "Cowboy" reste néanmoins un bon spectacle, et un film assez attachant.

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,Glenn Ford, Jack Lemmon, Anna Kashfi, Brian Donlevy, Dick York, Víctor Manuel Mendoza, Richard Jaeckel, King Donovan, Vaughn Taylor, Donald Randolph, James Westerfield, Eugene Iglesias, Frank DeKova,charles lawton jr,delmer daves

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,Glenn Ford, Jack Lemmon, Anna Kashfi, Brian Donlevy, Dick York, Víctor Manuel Mendoza, Richard Jaeckel, King Donovan, Vaughn Taylor, Donald Randolph, James Westerfield, Eugene Iglesias, Frank DeKova,charles lawton jr,delmer daves

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,Glenn Ford, Jack Lemmon, Anna Kashfi, Brian Donlevy, Dick York, Víctor Manuel Mendoza, Richard Jaeckel, King Donovan, Vaughn Taylor, Donald Randolph, James Westerfield, Eugene Iglesias, Frank DeKova,charles lawton jr,delmer daves

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,Glenn Ford, Jack Lemmon, Anna Kashfi, Brian Donlevy, Dick York, Víctor Manuel Mendoza, Richard Jaeckel, King Donovan, Vaughn Taylor, Donald Randolph, James Westerfield, Eugene Iglesias, Frank DeKova,charles lawton jr,delmer daves

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,Glenn Ford, Jack Lemmon, Anna Kashfi, Brian Donlevy, Dick York, Víctor Manuel Mendoza, Richard Jaeckel, King Donovan, Vaughn Taylor, Donald Randolph, James Westerfield, Eugene Iglesias, Frank DeKova,charles lawton jr,delmer daves

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,Glenn Ford, Jack Lemmon, Anna Kashfi, Brian Donlevy, Dick York, Víctor Manuel Mendoza, Richard Jaeckel, King Donovan, Vaughn Taylor, Donald Randolph, James Westerfield, Eugene Iglesias, Frank DeKova,charles lawton jr,delmer daves

 

Extrait de la musique de George Duning :

Disponible en Bluray en VF et VO sous-titrée chez Carlotta

Note : 7 / 10

27/06/2015

3H10 pour Yuma / 3:10 to Yuma - 1957

1957, est une grande année du western. Ainsi, de très nombreux westerns sont tournés cette année là. On tourne beaucoup de westerns de série, certains de qualités moyennes et d'autres très bons. On peut citer dans ces petits westerns excellents : "Quantez leur dernier repaire" avec Fred MacMurray et Dorothy Malone, ou encore "Joe Dakota" avec Jock Mahoney & Luana Patten. A côté de ces westerns peu ambitieux, mais à la qualité appréciable, il y a de très grands westerns, comme "règlement de comptes à Ok Corral" de John Sturges avec le duo Burt Lancaster / Kirk Douglas. "3H10 pour Yuma" de Delmer Daves, en fait clairement  parti de ces grands westerns. Mais est-ce vraiment un western ? En effet, si l'ambiance et les paysages de l'Ouest sont bien présents, le scénario est lui beaucoup plus proche de celui d'un film noir. En effet, un misérable petit fermier (joué par Van Heflin) est témoin d'une attaque meurtrière de diligence par une bande menée par (Glenn Ford). Le personnage joué par Van Heflin va alors se retrouver en charge de ramener le chef de bande au train de 3H10 qui part pour Yuma et sa prison. Mais les complices vont l'attendre à la sortie de l'hôtel, afin de récupérer leur chef. Contrairement à la version de 2007, avec Russel Crowe et Christian Bale, ici l'action est totalement minorée. On est plus proche de la tension nerveuse et du climat angoissant du film noir. D'ailleurs la photographie de Charles Lawton Jr est plus proche de celle d'un film noir, que d'un western. En effet, Charles Lawton Jr nous donne une photographie noir & blanc très contrastée.  On notera que ce dernier sera plusieurs fois le directeur de la photographie du réalisateur Delmer Daves. Ainsi ils collaboreront tous deux, sur "Cow-boy" (1958), "l'amour à l'italienne" (1962) et sur "La Montagne des neuf Spencer" (1963). "3H10 pour Yuma" profite donc de ce climat et de cette photographie noire, pour nous donner une ambiance tendue, très particulière et que l'on retrouve finalement assez rarement sous cette forme. Il faut noter aussi la présence féminine de Felicia Farr, qui étonne par la modernité de son personnage, qui se donne sans remord à un hors-la-loi. Delmer Daves, réalisateur trop oublié aujourd'hui nous donne ici un western au carrefour du film noir, aux plans stylisés, étonnamment modernes. "3H10 pour Yuma" reste un classique inoubliable. On peut sans aucun doute remercier chaleureusement, l'éditeur Carlotta pour cette sortie bienvenue, et cette belle édition remplie de bonus.

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,glenn ford,van heflin,leora dana,felicia farr,henry jones,richard jaeckel,charles lawton jr,george duning,delmer daves

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,glenn ford,van heflin,leora dana,felicia farr,henry jones,richard jaeckel,charles lawton jr,george duning,delmer daves

Ci-dessus : Glenn Ford

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,glenn ford,van heflin,leora dana,felicia farr,henry jones,richard jaeckel,charles lawton jr,george duning,delmer daves

Ci-dessus : Felicia Farr & Glenn Ford

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,glenn ford,van heflin,leora dana,felicia farr,henry jones,richard jaeckel,charles lawton jr,george duning,delmer daves

Ci-dessus : Van Heflin

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,glenn ford,van heflin,leora dana,felicia farr,henry jones,richard jaeckel,charles lawton jr,george duning,delmer daves

Ci-dessus : Van Heflin & Glenn Ford

cinema,cinéma,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,glenn ford,van heflin,leora dana,felicia farr,henry jones,richard jaeckel,charles lawton jr,george duning,delmer daves

Ci-dessus : Leora Dana

 

Musique du titre par George Duning & chantée par Frankie Laine :

 

Bande-annonce :

Disponible en DVD (2002) & Bluray (2015) chez Carlotta en VF et VO sous-titrée

 

 Note : 8 / 10

06/11/2013

La Plume Blanche / White Feather - 1955

"La plume Blanche" est un film particulier. En effet, il bénéficie d'un bon casting avec Robert Wagner, Debra Paget, et Jeffrey Hunter. Le film est également en Cinémascope et Technicolor. Robert Wagner c'est évidemment le mari de Natalie Wood.  Jeffrey Hunter c'est celui qui joue le jeune métisse dans le chef-d'oeuvre de Ford, "la prisonnière du désert" (1956), Debra Paget, c'est la jeune actrice qui a déjà eu un rôle d'indienne dans "la flèche brisée" (1950), ou qui était une très attachante Cosette dans la version américaine des "Misérables" (1952), mais aussi comme interprète exotique dans les films de Fritz Lang, "le tigre du Bengale" et "le tombeau hindou" (1959). Alors forcément Jeffrey Hunter en indien n'est pas tout à fait crédible, mais cela reste acceptable. Le film bénéficie également en plus de Debra Paget, du même scénariste que sur "la flèche brisée" (1950), en la personne de Delmer Daves. On sait que Delmer Daves avait des sympathies pour les indiens. Et il les montra dans plusieurs films en tant que réalisateur ou scénariste. Ainsi par exemple il devait participer à l'élaboration du film, "la porte du diable" avec Robert Taylor ou évidemment à l'écriture scénaristique et à la réalisation de "la flèche brisée".

La plume blanche.JPG

Du Technicolor, un bon casting, un bon scénario, mais que manque t'il alors ? Et bien, il manque peut être un bon réalisateur. En effet, Robert D Webb, nous offre un film désespérément plat, sans contour et sans relief. Les meilleurs scènes sont les quelques plans larges ou la mise en avant de la beauté de Debra Paget. Mais je ne sais si c'est le format cinémascope qui ne lui convient, ou sa manière de filmer, mais c'est une réalité, tout est plat. Malgré tout on arrive quand même à s'attacher à un scénario qui ressemble un peu à celui de "danse avec les loups" (1990). En effet, les Indiens sont montrés comme des êtres intrépides, courageux, luttant pour sauvegarder leurs coutumes et leurs terres, devant un homme blanc, avide. Donc, malgré une réalisation sans inspiration, le film retient l'attention. On regrette néanmoins qu'un tel scénario n'est pas pu bénéficier d'une meilleure représentation cinématographique. On est pas passé loin d'un bien meilleur film. C'est bien dommage. On peut néanmoins, noter que "la plume blanche", formidable western pacifiste, est un essai que "danse avec les loups" concrétisera 35 ans plus tard de la plus belle des manières.

critique-plume-blanche-webb1.jpg

critique-plume-blanche-webb4.jpg

critique-plume-blanche-webb5.jpg

Disponible chez Sidonis & Calysta en VF et VO sous-titrée

Note : 5,5 / 10

30/06/2013

La flèche brisée / Broken Arrow - 1950

Aujourd'hui c'est dimanche, jour de repos. J'ai donc décidé de laisser la parole à Mr Patrick Brion, notre maître à nous tous, les jeunes cinéphiles, pour vous présenter la flèche brisée, superbe western en couleur de 1950, tourné par Delmer Daves. Le film était basé sur le roman de 558 pages, "Blood Brother" (1947) par Elliott Arnold, qui a raconté l'histoire de l'accord de paix entre le chef Cochise Apache et l'armée américaine, de 1855 à 1874. Le studio employa près de 240 Indiens de Fort Apache (la réserve indienne de l'Arizona), toutes les scènes de localisation ont été tournées à Sedona, en Arizona. L'histoire de Cochise a effectivement eu lieu dans ce qui est aujourd'hui le monument national de Chiricahua en Arizona du sud. Le studio a tenté de dépeindre les coutumes apaches dans le film, comme la fonction sociale de la danse et le rite du passage à la puberté de la jeune fille, et la cérémonie du mariage. Ce western est un des premiers westerns qui remet les indiens à leur vraie place et qui ne les montre plus, comme une menace, mais comme des gens défendant simplement leurs terres. On peut se rapprocher ce film de "la porte du diable" (1950) avec Robert Taylor ou encore "la dernière chasse" toujours avec Robert Taylor, et tourné en 1956.

a broken arrowPDVD_021.jpg

500full.jpg

fleche-brisee-1950-03-g.jpg

tumblr_lmerig4rML1qbrdf3o1_500.jpg

photo-La-Fleche-brisee-Broken-Arrow-1950-2.jpg

Ci-dessus : A noter les deux acteurs couchés et enlacés (scène très osée pour l'époque).

 La présentation de Patrick Brion :

 

LA bande-annonce :


Note : 8,5 / 10