Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/03/2015

La route du tabac / Tobacco Road - 1941

J'ai été particulièrement surpris lors de la vision de "la route du tabac". En effet, ce film en noir & blanc de John Ford est très particulier. Je pourrais faire comme toutes les critiques et le rapprocher des "raisins de la colère" du même Ford, tourné l'année précédente. Et c'est vrai qu'il s'en rapproche par ses aspects dramatiques, et sa description d'une misère campagnarde profonde. Mais dans "les raisins de la colère" (1940), la critique était avant tout social, et acerbe contre le système capitaliste. Dans "la route du tabac", il n'y a pas réellement de critique du système en place en Amérique. On est plus dans une critique de toutes les misères : misère du grand âge, mais aussi misère financière, sociale, et intellectuelle. Par ailleurs, Ford mélange avec génie, le drame, la comédie, et le rire, pour donner à son film, un ton vraiment particulier. Et c'est un ton , rarement vu dans le cinéma hollywoodien de cette époque. Le rôle principal est tenu par Charley Grapewin (le grand père épuisé), et on aperçoit de temps en temps Gene Tierney qui joue avec délice la sauvageonne, mais aussi Dana Andrews, et War Bond. Marjorie Rambeau semble quant à elle, s'être beaucoup amusé à jouer le rôle d'une vieille fille intégriste, mais décidée à se marier avec un garçon attardé de 20 ans son cadet !

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,charley grapewin,marjorie rambeau,gene tierney,william tracy,elizabeth patterson,dana andrews,ward bond,slim summerville,arthur c miller,david buttolph,john ford

L'idée de la pièce est de nous montrer ce que sont devenus les descendants des grandes plantations qui longeaient la fameuse route du tabac. Le film est une adaptation fidèle de Nunnally Johnson d'une pièce jouée plus de 4000 fois à Broadway, elle-même tirée d'un roman d'Erskine Caldwell. Le génie de Ford est de mettre une courte introduction, dans le style "d'autant en emporte le vent" (1939), avec une caméra plantée, sur cette route du Tabac, filmant une grande demeure en ruine, et les feuilles mortes sur la route, balayées par le vent de l'histoire. On a l'impression que Ford a voulu faire un anti "autant en emporte le vent" ou s'être amusé comme un enfant à l'idée de raconter une suite totalement "underground" et décalée, avec des descendants devenus des personnages douteux. Aujourd'hui on rit beaucoup, on est ému, devant cette histoire de miséreux. Et on se surprend à être touché par le charme d'une Gene Tierney sale, couchée dans la paille et dans la boue, mendiant War Bond pour un sac de légumes, mais toujours magnifiquement belle.  "La route du tabac" est donc un film admirable de Ford, qui doit être redécouvert en urgence pour ceux qui ne l'ont pas vu. Son final est en plus extrêmement touchant, comme rarement vu au cinéma. Un chef-d'oeuvre sur la vie des miséreux du Sud profond. Certains pourront peut être, simplement lui reprocher cet humour systématique, et potache, dont Ford aime jouer en maître, et qui pourra parfois lasser les plus intellectuels d'entre nous.

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,charley grapewin,marjorie rambeau,gene tierney,william tracy,elizabeth patterson,dana andrews,ward bond,slim summerville,arthur c miller,david buttolph,john ford

Ci-dessus : Gene Tierney

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,charley grapewin,marjorie rambeau,gene tierney,william tracy,elizabeth patterson,dana andrews,ward bond,slim summerville,arthur c miller,david buttolph,john ford

Ci-dessus : War Bond, Charley Grapewin et Gene Tierney

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,charley grapewin,marjorie rambeau,gene tierney,william tracy,elizabeth patterson,dana andrews,ward bond,slim summerville,arthur c miller,david buttolph,john ford

Ci-dessus : Charley Grapewin et Gene Tierney

cinéma,cinema,hollywood,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,charley grapewin,marjorie rambeau,gene tierney,william tracy,elizabeth patterson,dana andrews,ward bond,slim summerville,arthur c miller,david buttolph,john ford

Ci-dessus : War Bond & Charley Grapewin

Disponible en DVD Zone 2 en VO sous-titrée sur Amazon ou FNAC.

Note : 9 / 10

28/03/2014

Boomerang - 1947

"Boomerang" est un film en noir & blanc, d'Elia Kazan. Ce dernier avait tourné également en 1947, "le roi de la prairie" avec Spencer Tracy, Katharine Hepburn, Robert Walker et Melvyn Douglas, qui était un étrange western dramatique et psychologique tout à la fois. Avec "Boomerang" on change de registre et Kazan s'attaque cette fois-ci au genre film noir avec un succès certain. Ainsi, il part d'un fait divers atroce : l'assassinat en pleine rue d'un prêtre apprécié de sa communauté. Le film pose question sur la violence de la société américaine des années 50, mais aussi sur l'idée de justice et les rapports que cette dernière entretien avec les politiciens. Le film est d'autant plus fort qu'il est clairement inspiré de faits réels.

jCHoDYV41sEQqqRxQQVxQ32dBsD.jpg

Le casting est plutôt fameux avec un Dana Andrews au meilleur de sa forme et il est entouré par une pléiade de seconds rôles comme Lee J Cobb en policier, qui était l'affreux gangster de "Traquenard" (1958) avec Robert Taylor. Mais il y a aussi Carl Malden que l'on verra très souvent en particulier dans "un tramway nommé Désir" (1951) avec Vivien Leigh. Enfin Arthur Kennedy a peut être dans "Boomerang" son meilleur rôle. On se souvient de lui pour ses rôles dans les films d'Errol Flynn, comme 'la charge fantastique" (1942) ou "Sabotage à Berlin" (1942). Mais que peut on reprocher à Boomerang ? Pas grand chose. Peut être Kazan et son directeur de la photographie Norbert Brodine auraient pu travailler un peu plus la photographie de l'ensemble, qui n'est pas au niveau d'autres films de la même époque. Néanmoins certaines scènes sont encore très belles. Le film vaut donc par son scénario assez original et par l'inversion des rôles qu'il met en place. De plus, il est formidablement joué. Ce film reste donc très fort, par sa dénonciation de la peine de mort, du système judiciaire américain, et de son rattachement nocif à la politique. L'académie des Oscars ne devait pas s'y tromper et décerner l'Oscar du meilleur scénario à Richard Murphy, scénariste de "Boomerang".

 cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, Dana Andrews, Arthur Kennedy, Lee J Cobb, Karl Malden, Karl Malden, Jane Wyatt,  Cara Williams, elia kazan

Le choc !

 cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, Dana Andrews, Arthur Kennedy, Lee J Cobb, Karl Malden, Karl Malden, Jane Wyatt,  Cara Williams, elia kazan

Ci-dessus  :Cara Williams  & Dana Andrews

 cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, Dana Andrews, Arthur Kennedy, Lee J Cobb, Karl Malden, Karl Malden, Jane Wyatt,  Cara Williams, elia kazan

Ci-dessus : Lee J Cobb & Karl Malden

 cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, Dana Andrews, Arthur Kennedy, Lee J Cobb, Karl Malden, Jane Wyatt,  Cara Williams, elia kazan

Ci-dessus : Arthur Kennedy (assis) et Dana Andrews

 

La bande-annonce :

Disponible en DVD Zone 2 en VO sous-titrée chez Twentieth Century Fox.

Note : 7,5  / 10

16/02/2014

Le courrier de l'or / Westbound - 1959

Cinquième collaboration entre Randolph Scott et le réalisateur Budd Boetticher, "le courrier de l'or", est aussi une des plus faibles. Budd Boetticher, parler d'ailleurs du film en des termes peu élogieux : "En ce qui concerne mes films avec Randolph Scott, je n'ai jamais compris "le courrier de l'or", qui à mon avis aurait pu aller droit dans l'océan Pacifique. "Le courrier de l'or", était une mission de sauvetage, rien de plus. Et je le considère comme une catastrophe." Le scénario de Berne Giler assez peu travaillé, semble le principal problème. Pourtant il y avait tout de même le duo Randolph Scott / Virginia Mayo. Mais cela ne suffit pas, et Virginia Mayo est en plus, assez peu présente, laissant le champ libre à des seconds rôles attachants, comme Karen Steele ou Michael Dante. Dans le rôle du vrai méchant, qui se fiche de son patron, il y a l'excellent Michael Pate. Mais il est assez dur de trouver beaucoup d'intérêt à  cette histoire  de chargements d'or, dont Randolph Scott à la charge de faire parvenir au Nord en pleine guerre de sécession.

Le-Courrier-de-l-or-affiche-7291.jpg

Concernant la forme, les costumes semblent un peu trop clinquant et cela ajoute au malaise général que l'on ressent à la vision de ce film, mollement réalisé. A cela, il faut ajouter que la musique de David Buttolph est particulièrement énervante car elle apparaît pour toutes les séquences de diligence et comme les diligences vont et viennent tout le long du film, la mélodie devient lassante, puis tape rapidement sur les nerfs. Voilà, je n'ai donc pas trouvé beaucoup de qualités à un film qu'une certaine critique (essentiellement française) a l'habitude encore aujourd'hui, de surnoter. Cela peut s'expliquer car une séquence de ce film apparaît dans "a bout de souffle" de Jean-Luc Godard. C'est bien tout ce qu'il y a à retenir de ce petit film où Budd Boetticher, Randolph Scott et Virginia Mayo se sont perdus et où surnagent de temps en temps les scènes d'actions. Au final, c'est assez peu. Et pourtant c'est un fan de Randolph Scott qui a écrit cet article.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,randolph scott,virginia mayo,karen steele,michael dante,andrew duggan,michael pate,wally brown,john daheim,walter barnes,david buttolph,budd boetticher

Ci-dessus : Karen Steele

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,randolph scott,virginia mayo,karen steele,michael dante,andrew duggan,michael pate,wally brown,john daheim,walter barnes,david buttolph,budd boetticher

Ci-dessus : Virginia Mayo

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,randolph scott,virginia mayo,karen steele,michael dante,andrew duggan,michael pate,wally brown,john daheim,walter barnes,david buttolph,budd boetticher

Ci-dessus : Andrew Duggan et Virginia Mayo

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,randolph scott,virginia mayo,karen steele,michael dante,andrew duggan,michael pate,wally brown,john daheim,walter barnes,david buttolph,budd boetticher

Ci-dessus : Karen Steele et Randolph Scott

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,hollywood,randolph scott,virginia mayo,karen steele,michael dante,andrew duggan,michael pate,wally brown,john daheim,walter barnes,david buttolph,budd boetticher

Ci-dessus : Virginia Mayo et Karen Steele

Note : 4,5 / 10

11/11/2012

Montana - 1950

Montana est le dernier film tourné par le couple Errol Flynn, Alexis Smith. Il est le pendant de San Antonio, même si il n'y a pas de rapport scénaristique entre les 2 films. Le film a été réalisé par Ray Enright dont nous avons déjà commenté un de ces films : "l'amour et la bête". Il dirigea tout de même, plus de 70 films pour la Warner, sans que sa patte de metteur en scène laisse une trace indélébile dans l'histoire du cinéma américain. L'histoire de Montana est assez simple. Un éleveur de moutons (Flynn) veut s'installer dans le Montana. Mais la population locale s'y refuse. Il va trouver une rivale en la personne de Maria Singleton (Alexis Smith). Mais sera t'elle seulement une rivale ? Et sait elle qui est réellement Flynn ? Dans ce scénario assez basique, Flynn et Alexis Smith tiennent à eux seuls tout le film. En effet, Flynn se retrouve avec une ville presque entièrement contre lui. Et à part se faire pourchasser, on lui donne finalement assez peu de chances au début. L'opposition entre les 2 vedettes atteindra son paroxysme à la fin.

3087251020a1.jpg

On a donc là un western en technicolor, honnête, sans beaucoup de prétentions et d'une durée assez courte (76 minutes) mais qui fait malgré tout passer un très bon moment au spectateur. Néanmoins "San Antonio" ou bien évidemment des films comme "les conquérants" ou "la charge fantastique" lui sont très supérieurs sur bien des points. Quoiqu'il en soit, comme pour "San Antonio" on ne boudera pas non plus, ici son plaisir. En effet, le film vaut la peine d'être vue rien que pour le couple Flynn/Smith et la beauté de l'ensemble. Et puis Flynn tout seul contre toute une ville, c'est plutôt intéressant à voir.  A noter enfin une belle musique originale de David Buttolph.

montanaerrolflynn.jpg

 

montanaPDVD_013 .jpg

 

La bande annonce :

 

NOTE : 7,5 / 10