Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/02/2016

Le Démon des eaux troubles / Hell and High Water - 1954

"Le démon des des eaux troubles" est un improbable film de guerre en couleur et en Cinémascope, mettant en scène des sous-marins. Pourquoi improbable ? Car tout simplement le scénario est inepte et vide. En effet, si il nous replace dans un contexte de guerre froide, entre l'Occident et la Chine communiste. On ne croit pas un instant à cette histoire de scientifiques pacifistes, qui vont faire affréter un ancien sous-marin japonais, pour aller visiter des îles du Pacifique qui pourraient, potentiellement abriter une base secrète communiste, capable de lancer des missiles nucléaires. On adhère donc jamais un seul instant à ce scénario. On reste assez froid devant les péripéties de l'équipe. Et si la jolie Bella Darvi apporte un peu d'air à cet étouffant scénario, elle ne peut empêcher le film de lentement couler. Richard Widmark semble vouloir en faire des tonnes, pour tenter de sortir le film d'un sombre destin. Mais malheureusement, il n'y peut pas grand chose. Entre les têtes à têtes amoureux, alors qu'ils sont en territoire ennemi, rien est crédible. L'affaire est rapidement attendu. Cameron Mitchell, fait quant à lui un rôle de lourdaud, plus ou moins amusant. Non il n'y a quasiment rien à retenir de ce film du grand Samuel Fuller, sinon quelques belles prises de vues. On retient aussi en plus de Richard Widmark, la belle musique d'Alfred Newman. Pour le reste, le film sombre dès les premières minutes, et on se demande bien pourquoi, après l'avoir vu, pourquoi on ne l'a pas laissé dormir au fond de sa DVDthèque ou plus sûrement au fond des océans, 20 milles lieux sous les mers. Le mot fin, inscrit sur l'écran, reste ici à n'en pas douter, le meilleur moment du film.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,bella darvi,richard widmark,victor francen,david wayne,cameron mitchell,gene evans,stephen bekassy,richard loo,peter scott,henry kulky,wong atarne,harry carter,robert adler,don orlando,rollin moriyama,john giffford,tommy walker,leslie bradley,john wengraf,harry denny,ramsey williams,robert williams,harlan warde,neyle morrow,alfred newman,samuel fuller

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,bella darvi,richard widmark,victor francen,david wayne,cameron mitchell,gene evans,stephen bekassy,richard loo,peter scott,henry kulky,wong atarne,harry carter,robert adler,don orlando,rollin moriyama,john giffford,tommy walker,leslie bradley,john wengraf,harry denny,ramsey williams,robert williams,harlan warde,neyle morrow,alfred newman,samuel fuller

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,bella darvi,richard widmark,victor francen,david wayne,cameron mitchell,gene evans,stephen bekassy,richard loo,peter scott,henry kulky,wong atarne,harry carter,robert adler,don orlando,rollin moriyama,john giffford,tommy walker,leslie bradley,john wengraf,harry denny,ramsey williams,robert williams,harlan warde,neyle morrow,alfred newman,samuel fuller

Ci-dessus : Richard Widmark & Bella Darvi

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,bella darvi,richard widmark,victor francen,david wayne,cameron mitchell,gene evans,stephen bekassy,richard loo,peter scott,henry kulky,wong atarne,harry carter,robert adler,don orlando,rollin moriyama,john giffford,tommy walker,leslie bradley,john wengraf,harry denny,ramsey williams,robert williams,harlan warde,neyle morrow,alfred newman,samuel fuller

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,bella darvi,richard widmark,victor francen,david wayne,cameron mitchell,gene evans,stephen bekassy,richard loo,peter scott,henry kulky,wong atarne,harry carter,robert adler,don orlando,rollin moriyama,john giffford,tommy walker,leslie bradley,john wengraf,harry denny,ramsey williams,robert williams,harlan warde,neyle morrow,alfred newman,samuel fuller

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,bella darvi,richard widmark,victor francen,david wayne,cameron mitchell,gene evans,stephen bekassy,richard loo,peter scott,henry kulky,wong atarne,harry carter,robert adler,don orlando,rollin moriyama,john giffford,tommy walker,leslie bradley,john wengraf,harry denny,ramsey williams,robert williams,harlan warde,neyle morrow,alfred newman,samuel fuller

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,film,films,bella darvi,richard widmark,victor francen,david wayne,cameron mitchell,gene evans,stephen bekassy,richard loo,peter scott,henry kulky,wong atarne,harry carter,robert adler,don orlando,rollin moriyama,john giffford,tommy walker,leslie bradley,john wengraf,harry denny,ramsey williams,robert williams,harlan warde,neyle morrow,alfred newman,samuel fuller

Disponible en DVD Zone 1 sous le titre "Hell and High Water" en VF et VO sous-titrée.

 

Note : 3,5 / 10

01/07/2015

Désirée - 1954

Le cinéma a beaucoup représenté le personnage de Napoléon que ce soit comme personnage principal ou comme personnage secondaire. On peut citer le mythique "Napoléon" d'Abel Gance tourné en 1927, avec ces 15 versions et montages différents ! Et dans la galerie des films sur l'empereur, il y a aussi "Austerlitz" (1960) du même Abel Gance, ou encore "Guerre et Paix" (1956) de King Vidor, ou une autre version de "Guerre et Paix" (1967) soviétique cette fois, de Sergueï Bondartchouk. On doit également à ce même Sergueï Bondartchouk, "Waterloo" (1970), récit de la célèbre bataille des cents jours.  "Désirée" est quant à lui, un film en Technicolor et Cinémascope produit par la Twentieth Century Fox, et tourné par Henry Koster. La version mis à disposition par l'éditeur Opening est quant à elle en Pan&Scan en dehors de son titre de début et de fin. Cela aurait pu être très destructeur pour l'oeuvre, mais ça ne l'est pas. Et cette version est tout à fait visible. Henry Koster (de son vrai nom Herman Kosterlitz), est un réalisateur allemand, qui avait fui l'Allemagne à l'arrivée des nazis, et il avait américanisé son nom comme beaucoup d'autres. "Désirée, raconte" une partie de la vie sentimentale de Désirée Clary, fiancée du tout jeune général Napoléon Bonaparte. Le film ne s'embarrasse pas beaucoup de considérations historiques. Ainsi, il y a des erreurs. Lorsque la servante de Désirée dit qu'il y a trop de guerres et parle d'un conflit avec l'Espagne, au moment du sacre de Napoléon. Or au moment du sacre de Napoléon, la France était une alliée de l'Espagne. De plus, certains aspects de la vie de Désirée sont gommés. Il n'en reste pas moins que Marlon Brando est extraordinaire en Napoléon 1er, jouant son rôle pour nous rendre un Napoléon 1er plus vrai que nature ! C'est bien simple, on dirait que l'empereur est là, à l'écran. Brando arriver d'ailleurs à jouer le jeune Bonaparte et Napoléon 1er à la fin de son règne. La performance est donc assez impressionnante. Jean Simmons est une parfaite ingénue dans son rôle de Désirée, et arrive à donner un ton très léger au film, qui lui enlève tout le caractère indigeste qu'il aurait pu avoir. Son duo avec Marlon Brando est ainsi, très bon. Brando amène toute sa présence et son incarnation du personnage historique, et Jean Simmons amène une insouciance et une légèreté toute féminine, qui font beaucoup pour rendre le film sympathique à regarder.

 cinéma, cinema, film, films, dvd, bluray, acteur, actrice, marlon brando, jean simmons, Cameron Mitchell, merle oberon, michael rennie,

Le reste du casting, est intéressant avec Merle Oberon plutôt convaincante en Joséphine, Michael Rennie pas si mal en Maréchal Bernadotte. Seul, Cameron Mitchell  semble peu ressemblant en Joseph Bonaparte. Il fait néanmoins ce qu'il peut, sans gâcher l'oeuvre. Si le budget du film est conséquent, il ne lui permet pas de retracer et reconstituer toute l'épopée napoléonienne, il se concentre donc sur quelques évènements (le sacre) et fait en sorte d'axer son histoire sur les rapports entre Désirée et Napoléon. Il n'en reste pas moins que cela donne malgré tout, un effet statique à l'oeuvre. Mais, le public n'est pas frustré, car Brando tient le film. Ceci dit, c'est vrai, on aura droit ici ni au siège de Toulon, ni à Austerlitz, ni à Waterloo ... De plus, quelques scènes représentants des extérieurs sont tournés en studio. Aujourd'hui c'est assez compliqué de les revoir avec nos yeux de spectateurs d'aujourd'hui. Le film bénéficie néanmoins de costumes admirables et d'une réalisation correcte. Et entre les costumes, Brando, la légèreté de Jean Simmons, et l'histoire mythique, il est assez facile de se laisser emporter par la légende, et de ne jamais regarder sa montre. L'éditeur Twilight Time avait sorti une version Bluray pour le marché anglo-saxon, avec une image au format Cinémascope respecté. Il serait bien qu'un éditeur français fasse de même, avant la fin de l'année 2015. Ce serait ainsi rendre hommage au plus grand homme de l'histoire de France et à peut être un des plus grands héros de l'histoire mondiale.

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,marlon brando,jean simmons,cameron mitchell,merle oberon,michael rennie

Ci-dessus : A droite Napoléon 1er peint par Paul Delaroche, à droite Marlon Brando

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,marlon brando,jean simmons,cameron mitchell,merle oberon,michael rennie

Ci-dessus à droite : Marlon brando en général Bonaparte

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,marlon brando,jean simmons,cameron mitchell,merle oberon,michael rennie

Ci-dessus : Marlon Brando & Merle Oberon

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,marlon brando,jean simmons,cameron mitchell,merle oberon,michael rennie

Ci-dessus : Jean Simmons

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,marlon brando,jean simmons,cameron mitchell,merle oberon,michael rennie

Ci-dessus : l'empereur ... euh non l'acteur Marlon Brando

cinéma,cinema,film,films,dvd,bluray,acteur,actrice,marlon brando,jean simmons,cameron mitchell,merle oberon,michael rennie

Ci-dessus : Marlon Brando en Napoléon 1er

 

Extrait de la musique d'Alex North :

A voir en DVD zone 2 en VF et VO sous-titrée français. A quand un Bluray pour le marché français ?

Note : 7,5 / 10

08/08/2014

Les Pièges de la passion / Love Me or Leave Me - 1955

"Les Pièges de la passion" présent sur le coffret consacré à Doris Day est une très belle surprise, qui nous permet de réévaluer le talent de Doris Day. Si son jeu de comédienne n'est pas extraordinaire, c'est sans aucun doute, une formidable chanteuse et une très belle femme. Le film est tenu par le duo Doris Day / James Cagney, agrémenté d'un Cameron Mitchell, qui trouve là un de ses plus grands rôles. James Cagney est ici particulièrement inquiétant, en gangster, qui tient une laverie, qui lui sert à raqueter les restaurants de son quartier, en leur proposant plus de nappes propres, qu'ils ne peuvent en consommer ! La personnalité trouble de Cagney ne va pas s'arrêter là, car sous des airs mielleux, il fera tout pour que sa proie (Doris Day) tombe dans ses filets. L'affiche ci-dessous représente d'ailleurs assez bien l'esprit du film, d'une femme pourchassée par un homme que l'on qualifierait aujourd'hui de "pervers narcissique".  "Les pièges de la passion" s'inspire librement de la vie de la chanteuse, Ruth Etting, qui était célèbre dans les années 20, et qui devait d'ailleurs tourner quelques films pour Hollywood. Le film propose d'ailleurs en bonus quelques court-métrages où apparaît Ruth Etting.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, film, films, james cagney, doris day, Cameron Mitchell, George Stoll, Chilton Price,charles vidor,

Au delà de l'intrigue, le film est un véritable tour de chant à la gloire de Doris Day, et encore une fois, on mesure son immense talent de chanteuse. Le film est en cinémascope et en couleurs. On retient une réalisation sérieuse de Charles Vidor. On trouve sur Wikipédia une longue description de la carrière de ce réalisateur qui reste célèbre pour les cinéphiles comme réalisateur de "Gilda" (1948). Pour les amateurs de ragots, on retiendra qu'il devait mourir sur le tournage de son dernier film : "le bal des adieux" (1960), sur lequel il fut remplacé par George Cukor. Dirk Bogarde raconte que son cercueil étant trop petit, on dut lui scier les pieds et le rapatrier ainsi aux USA. Pour revenir à notre film, "le pièges de la passion", on ne peut pas lui reprocher, sinon peut être un format cinémascope qui ne sied que moyennement à une comédie musicale très intéressante, mais peut être un poil trop académique. D'un autre côté, le sujet ne prête pas réellement à la folle exubérance des autres comédies de la MGM. Mais la MGM avait déjà produit des films un peu plus vivant, en particulier avec Gene Kelly en acteur.. On peut rapprocher ce film, d'un autre film mais cette fois-ci produit par la Warner Bros, "Pour elle un seul homme" (1957) avec Ann Blyth également dans le rôle d'une chanteuse, et Paul Newman dans le rôle de l'impresario. Concernant "les pièges de la passion", le film devait être très rentable et rapporter 595,000 $ et être le huitième plus gros succès de l'année.

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,james cagney,doris day,cameron mitchell,george stoll,chilton price,charles vidor

Ci-dessus : James Cagney et Doris Day

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,james cagney,doris day,cameron mitchell,george stoll,chilton price,charles vidor

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,james cagney,doris day,cameron mitchell,george stoll,chilton price,charles vidor

Ci-dessus : Doris Day et James Cagney

cinéma,cinema,dvd,bluray,acteur,actrice,hollywood,film,films,james cagney,doris day,cameron mitchell,george stoll,chilton price,charles vidor

Extrait :

 Film disponible en DVD zone 2 dans le coffret consacré à Doris Day (VF et VO sous-titrée), chez Warner sur Amazon.fr à 11,89 € (autant dire cadeau, vu qu'il y a 4 autres films).

Note : 7,5 / 10

23/05/2014

Cirque en révolte / Man on a Tightrope - 1953

"Cirque en révolte" est un film qui porte plus sur la dictature communiste que sur l'univers du cirque. Le film bénéficie d'une belle distribution avec en tête Fredric March, Terry Moore, la belle Gloria Grahame, Paul Hartman, Richard Boone, Cameron Mitchell et Adolphe Menjou. Le titre américain, "Man on a Tightrope" (un  homme sur une corde raide), est tiré du roman éponyme de Neil Paterson. Fredric March joue comme d'habitude admirablement bien. Néanmoins même si le casting est excellent, on se dit que cette histoire de cirque tchécoslovaque qui lutte pour sa liberté de conscience aurait pu être meilleure jouée par des acteurs tchèques. Elia Kazan est plutôt inspiré et sait donner un ton particulier à son film, un ton entre rire et larmes, où le drame concurrence très souvent la comédie. Le film reste donc quand même une oeuvre mineure dans l'oeuvre d'Elia Kazan, mais la réalisation et les acteurs élèvent clairement l'ensemble, porté encore une fois par un excellent Fredric March qui mériterait que l'on se souvienne un peu plus de lui aujourd'hui.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, film, films,

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, film, films,

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, film, films,

Ci-dessus : Gloria Grahame

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, film, films,

Ci-dessous : Gloria Grahame et Fredric March

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, film, films,

Ci-dessus : Adolphe Menjou et Fredric March

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, film, films,

Ci-dessus : Terry Moore

Disponible en DVD zone 2 en VO sous-titrée chez Twentieth Century Fox dans la collection "Hollywood Legends".

Note : 7 / 10

18/06/2013

Les bannis de la Sierra / The Outcasts of Poker Flat - 1952

"Les bannis de la Sierra" est un superbe western tourné pendant plus d'une heure en huis-clos. En effet, après une scène d'hold-up nocturne superbement filmée et stylisée, et une randonnée dans des montagnes enneigées, le film aura pour unique lieu de tournage une cabane solitaire. L'histoire tourne donc autour de ce groupe d'exclus, obligés de vivrre dans une cabane et qui attend la fin de la tempête de neige. Mais l'arrivée de Cameron Mitchell psychotique, responsable d'un hold-up sanglant va contrarier le séjour et faire de ces quelques jours un insoutenable et angoissant huis-clos.

22032011131735j.jpg

Le film va donc développer un suspens psychologique où ressortiront les caractères pour les uns, et la perversion pour un autre. On se prend alors à réfléchir au devenir de cette petite société miniature rejetée par la grande, mais où les moeurs et la morale sont en lutte avec la violence d'un homme prêt à tout. Il n'y a donc aucune scène romantique mais presque une scène de viol. On ne s'ennuie donc jamais en regardant ce western psychologique, qui est plus proche d'un thriller que d'un vrai western. Le film bénéficie en plus d'un très bon casting avec la jeune Anne Baxter, Dale Robertson en plus de Cameron  Mitchell. On note aussi la présence de Miriam Hopkins dans le rôle d'une prostituée. Miriam Hopkins était au plus haut de sa carrière dans les années 30, là sa beauté semble fannée et on a parfois un peu de peine quand on pense à la femme qu'elle était 20 ans auparavant.

a_duk779.jpg

Ci-dessus : On reconnait Cameron Mitchell, Dale Robertson, Anne Baxter, et Miriam Hopkins à droite.

Je finirai en disant quelques mots sur le réalisateur Joseph M. Newman : ancien garçon de course de la MGM dès l'âge de 13 ans,  se retrouva assistant de cinéastes tels Raoul Walsh ou George Cukor. Sa première réalisation date de 1941, "Northwest Rangers", remake de "Manhattan Melodrama" de W.S. Van Dyke. Juste avant "les Bannis de la Sierra", il nous réalise une comédie avec June Haver et Marilyn Monroe dans un de ses premiers rôles, "Nid d'amour". Mais le film le plus célèbre de Newman sortira en 1953 et deviendra un grand classique de la science-fiction : "Les Survivants de l'infni" (This Island Earth).

opfintro3.jpg

Ci-dessus : Cameron Mitchell

cinéma, cinema, film, films, dvd, bluray, acteur, actrice, hollywood, miriam hopkins, dale robertson, cameron mitchell, anne baxter, joseph newman,

 

Extrait : 

 

Note : 8 / 10

13/02/2013

Les misérables - 1952

Je n'ai pas oublié notre "Théma" sur "les misérables" au cinéma et je vous présenterai donc aujourd'hui la version de 1952 produite par la Twentieth Century Fox. Le film a été tourné par un très grand réalisateur en la personne de Lewis Milestone à qui on doit entre autres, "à l'ouest rien de nouveau" (1930), "l'ange des ténèbres" (1943) avec Errol Flynn, ou encore la version des "Révoltés du Bounty" de 1962 avec Marlon Brando. On a donc un réalisateur capable de filmer de belles oeuvres à l'écran. Et sur ces "Misérables" c'est bien le cas. On se rappelera aussi que Lewis Milestone fera parti de ces réalisateurs inscrits sur la fameuse liste noire et obligés de s'exiler hors des états-unis au début des années 50. Quoiqu'il en soit avec un réalisateur comme Milestone, le film multiplie les plans d'exceptions surtout dans sa première partie, et donne au spectateur une vision sur le noir et blanc assez intéressante, avec une recherche sur les ombres et des gros plans sur les visages, finalement assez rares pour l'époque.

les-miserables-movie-poster-1952-1020195547.jpg

Le film a bien des défauts, ainsi on voit toujours Jean Valjean en galérien. On fait croire au public qu'en 1815 il y a encore des galères en France alors que Louis XV a supprimé les galères il y a plus de 60 ans ! Et puis il y aurait beaucoup à redire sur le casting avec un Michael Rennie beaucoup moins crédible que Fredric March et Robert Newton tout de même moins bon que Charles Laughton. Cameron Mitchell semble également assez loin de l'idée que l'on peut se faire d'un très jeune étudiant révolutionnaire et républicain. Néanmoins on retrouve la sublissime Debra Paget en Cosette et une très bonne surprise avec Sylvia Sidney en Fantine.

Capture222.JPG

Ci-dessus : Michael Rennie

Mais au delà du casting, c'est le scénario qui porte le plus préjudice au film. Ainsi, le scénario enlève la famille Ténardiers du roman. Eponine n'apparaît plus non plus. On ne comprend pas bien les ambitions de Marius etc etc On finit donc par faire abstraction du scénario pour voir le film comme lointainement inspiré des Misérables. Il en reste alors un spectacle relativement plaisant et très marqué d'une forte coloration hollywoodienne, qui permet une belle production mais également des incohérences avec l'esprit et la culture française. Cette version a également un découpage de l'oeuvre via des titres insérés mais cette fois-ci sans les plans fixes qui vieillissaient terriblement la version de 1935. Mais c'est bien le seul avantage de cette version qui multiplie les incohérences avec l'oeuvre originale. On ne retrouve d'ailleurs que peu de la belle osmose entre Valjean et Cosette. Et Valjean apparaît ici plutôt comme un être jaloux et possessif, prêt à tout pour garder Cosette pour lui.

 

Capture22.JPG

Ci-dessus : Debra Paget et Cameron Mitchell

Cette version des "Misérables" est donc loin d'être la meilleure, elle n'en reste pas moins intéressante pour le regard que Milestone porte sur l'oeuvre d'Hugo mais aussi et surtout pour sa belle réalisation dont la facture hollywoodienne fait un film intéressant, mais tout de même assez loin de l'idée que l'on peut se faire de l'esprit de l'oeuvre originale d'Hugo. A voir.

il_fullxfull.283414321.jpg

Ci-dessus : Debra Paget et Cameron Mitchell

 

La bande-annonce :

 

 

Disponible en DVD Zone 2 à la Fnac. A noter que la jaquette comprend des photos de la version de 1935 ... [sic]


Note : 6 / 10