Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/05/2014

Obsessions / Flesh and Fantasy - 1943

"Obsessions" ou en anglais "Flesh and Fantasy" est un film tourné aux USA par Julien Duvivier en 1943. Le film évoque le fantastique, et le rêve dans sa 3ème partie. En effet, le film est divisé en 3 histoires distinctes les unes des autres. Seule la deuxième histoire est reliée à la troisième et dernière histoire. Quatre histoires ont été écrites. Mais cette quatrième et dernière histoire ne sera pas ajoutée au montage et n'apparaîtra qu'en 1944 dans "Destiny", film de Reginald Leborg. Le casting est prestigieux et comprend outre Edward G. Robinson, Charles Boyer, Barbara Stanwyck, Betty Field, mais aussi Robert Cummings  et Thomas Mitchell.

MovieCovers-171636-171637-OBSESSIONS.jpg

Après une petite introduction qui fait commencer le film par la discussion de deux gentlemen dans un club, le film déroule sa première histoire. Il faut bien dire que cette introduction est inutile et ralentit le film encore plus qu'un carton d'explications. Elle n'apporte d'ailleurs rien aux histoires qui suivront. Sans vouloir, tout vous raconter la première histoire porte sur l'obession d'une femme laide (Betty Field) qui veut tout faire le jour du carnaval pour goûter à l'amour. Elle choisit donc un masque, sort s'amuser et rencontre un beau jeune homme (Robert Cummings). Duvivier, explore dans cette histoire le rôle de l'âme humaine dans ce qu'elle fait pour nous représenter, au delà de notre apparence physique. Les plans rapides sont nombreux, la fête est bien représentée et Duvivier joue avec le mystère de lumières, inondant des abîmes de noirceurs.

a flesh and fantasy OBSESSION-5.jpg

La peur de l'autre, mais aussi l'attirance vers l'autre est bien représentée. Et jusqu'au bout on ne sait si l'un et l'autre arriveront à totalement se comprendre, jusqu'à la libération finale qui advient comme une incroyable et improbable évidence fantastique.

field-cummings-fantasy.jpg

Ci-dessus : Robert Cummings et Betty Field

La deuxième histoire fait entrer en scène Edward G. Robinson et Thomas Mitchell. Thomas Mitchell vous vous souvenez sûrement de lui. C'était le père dans "Autant en Emporte le vent". Edward G Robinson (important avocat) se fait donc lire son avenir par Thomas Mitchell (incroyable médium).Malheureusement la révélation ne sera pas celle attendue. Duvivier fera là tout son possible pour faire jouer la caméra et représenter le double maléfique de Robinson, comme par exemple dans l'image ci-dessous ou dans des improbables jeu de glace. On retrouve aussi des seconds rôles attachant dans cette partie avec par exemple C. Aubrey Smith en pasteur.

Image162.jpg

Ci-dessus : Edward G. Robinson

Enfin la troisième histoire, mettra en scène Charles Boyer et Barbara Stanwyck. Le rêve rentrera là alors à plein. En effet, un acrobate rêvera qu'il tombe devant les yeux de la femme qu'il aime. Le film explore alors l'influence du rêve sur la vie de l'homme. Le destin de Rome aurait il été le même si César avait écouté les conseils de sa femme qui avait rêvé la veille de son assassinat ? Nul ne peut le dire. Pour en revenir à "obsessions" on est donc devant un formidable film à tiroirs, au croisement de plusieurs genres (film noir, film fantastique, mélodrame) mais qui bénéficie malheureusement d'une médiocre introduction. Tout le reste est par contre admirable. Duvivier montre là tout son talent, et déroule de fantastiques idées de mise en scène qui font de ce film, un indémodable classique du film fantastique où le rêve et la conscience ont toute leur place. C'est à dire la première.

barbara_stanwyck-02.png

Ci-dessus : Barbara Stanwyck

 

NOTE : 8 / 10

31/07/2013

Arrêt d'autobus / Bus stop - 1956

"Arrêt d'autobus" est un film avec Marilyn Monroe et pour Marilyn Monroe. Alors devrait-on le voir seulement pour Marilyn ?  Oui mais pas forcément uniquement pour le sex-appeal de Marilyn, mais surtout pour son jeu d'actrice, troublant et touchant dans ce film. En effet, Marilyn joue ici une actrice à l'abandon, dont personne n'écoute la chanson ou ne regarde le numéro dans le bar miteux dans lequel elle se produit. Personne ne semble faire attention à elle. Et cela la touche. On sent qu'elle est mal à l'aise. Et plus que jamais elle donne ici un ton magnifiquement désespérée et comique à son interprétation. Alors bien sûr, cela reste une comédie légère. Mais on sent bien qu'elle habite littéralement son personnage, d'artiste paumée, qui ne veut pas de l'amour qu'on veut lui donner. C'est pour cela que le film est attachant.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, marilyn monroe, don murray, Arthur O'Connell, betty field, hope lange, Joshua Logan

Le film est intéressant également car il nous propose de nombreux seconds rôles de qualité comme la belle "Hope Logan" dont c'est le premier rôle et que l'on retrouvera plus tard dans "le brigand bien-aimé (1957) ou dans "le bal des maudits" (1958). Betty Field est également présente, mais le scénario ne lui permet malheureusement pas de donner la pleine mesure de son talent. Ainsi, on se demande un peu où est passé l'incroyable actrice de "kings Row" (1942). Sinon que dire du partenaire de Marilyn, Don Murray, sinon qu'il est peut être un peu trop âgé pour ce rôle de jeune n'ayant jamais connu de femme. Par contre, il sait être réellement pénible voir trop. Mais je suppose que c'est le scénario qui veut ça.

cinéma, cinema, dvd, bluray, acteur, actrice, film, films, hollywood, marilyn monroe, don murray, Arthur O'Connell, betty field, hope lange, Joshua Logan

On a donc ici une vraie comédie, qui vire parfois aux larmes, mais sans jamais tomber dans du mélodrame et on rit également beaucoup devant cette incroyable histoire de cowboy qui cherche sa femme au lasso. "Arrêt d'autobus" est donc un bon divertissement qui s'élève au dessus des comédies de l'époque par le talent d'une certaine Marilyn Monroe.

 

Bande-annonce :

Note : 7 / 10

01/07/2013

Souvenez vous de ... Betty Field !

Mon premier souvenir de Betty Field a été sa prestation incroyable dans "Crimes sans châtiments" (1942) que j'ai découvert sur TCM il y a 12 ou 13 ans, où elle interprétait Cassandra une jeune schizophrène désespéremment amoureuse de Robert Cummings, mais incapable de répondre à l'amour du jeune homme. Pour quelqu'un qui connaît un peu les maladies mentales on ne pouvait qu'être totalement secoué par le jeu de Betty Field qui faisait passer le spectateur par toutes les émotions en quelques minutes d'une courte scène. L'année suivante, on devait la retrouver dans "Flesh and Fantasy" (obsessions en français). Là son visage était caché la plupart du temps derrière un masque de carnaval et elle était enlaidie pour le besoin du script. Mais son talent était telle que derrière son masque elle faisait passer encore d'incroyables émotions. Dans sa carrière cinématographique, elle aura comme partenaires John Wayne, Marilyn Monroe, Burt Lancaster, Ann Bancroft ou Elizabeth Taylor, entre autres. Malgré tout, on peut logiquement, se demander pourquoi cette grande actrice au talent immense, membre à vie de l'actor's studio, n'a pas tourné un peu plus. Aujourd'hui elle est malheureusement totalement oubliée, ne bénéficiant même pas d'une vidéo hommage sur internet. Hollywood Classic lui rend donc aujourd'hui hommage. Souvenez vous de Betty Fied !

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,actrice,hommage,hollywood,betty field

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,actrice,hommage,hollywood,betty field

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,actrice,hommage,hollywood,betty field

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,actrice,hommage,hollywood,betty field

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,actrice,hommage,hollywood,betty field

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,actrice,hommage,hollywood,betty field

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,actrice,hommage,hollywood,betty field

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,actrice,hommage,hollywood,betty field

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,actrice,hommage,hollywood,betty field

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,actrice,hommage,hollywood,betty field

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,actrice,hommage,hollywood,betty field

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,actrice,hommage,hollywood,betty field

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,actrice,hommage,hollywood,betty field

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,actrice,hommage,hollywood,betty field

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,actrice,hommage,hollywood,betty field

cinéma,cinema,dvd,bluray,film,films,actrice,hommage,hollywood,betty field


Filmographie

YearFilmRole
1939 What a Life Barbara Pearson
Of Mice and Men Mae
1940 Seventeen Lola Pratt
Victory Alma
1941 The Shepherd of the Hills Sammy Lane
Blues in the Night Kay Grant
1942 Kings Row Cassandra Tower
Are Husbands Necessary? Mary Elizabeth Cugat
1943 Flesh and Fantasy Henrietta
1944 The Great Moment Elizabeth Morton
Tomorrow, the World! Leona Richards
1945 The Southerner Nona Tucker
1949 The Great Gatsby Daisy Buchanan
1955 Picnic Flo Owens
1956 Bus Stop Grace
1957 Peyton Place Nellie Cross
1959 Hound-Dog Man Cora McKinney
1960 BUtterfield 8 Fanny Thurber
1962 Birdman of Alcatraz Stella Johnson
1966 7 Women Florrie Pether
1968 How to Save a Marriage and Ruin Your Life Thelma
Coogan's Bluff Ellen Ringerman

11/09/2012

Crimes sans châtiment / Kings Row - 1942

Crimes sans châtiments, explore la vie d'une petite ville de Province et commence en 1880. Il est tiré d'une nouvelle controversée de Bellamann. Il explore la vie de Parris Mitchell (Rober Cummings), jeune enfant au début du récit amoureux depuis toujours de Cassandra (Betty Field), qui est la fille du Docteur Towers. Mais le docteur Towers (Claude Rains) et Cassandra cachent un lourd secret ...Et l'âge adulte va dénouer ce secret.

 

kingsrowposter.jpg

 

Ann Sheridan et Ronald Reagan dans son meilleur rôle sont également de la partie et jouent le deuxième couple de l'intrigue Dans les seconds rôles on notera la présence de Nancy Coleman et Judith Anderson. La distribution est donc prestigieuse et à cela il faut bien entendu najouter la musique éclatante  et comme d'habitude symphonique de Korngold qui marque le film et le laisse tout de suite reconnaissable rien qu'à l'ouverture.

 

Robert Cummings, Ann Sheridan & Ronald Reagan ci-dessous :

Kings Row B.jpg

 

Ce film m'a beaucoup marqué car il explore des thèmes difficiles comme la folie, la schyzophrénie, le suicide, la psychiatrie, la psychologie, les autres qui mettent à l'écart la personne différente et la toute puissance de certains médecins. Sans vouloir dévoiler toute l'histoire, la leçon du film est qu'il vaut mieux dire la vérité plutôt que laisser vivre les gens dans le mensonge. La vérité peut être difficile à accepter, mais elle est plus constructive pour l'individu que le mensonge si l'individu arrive à la surmonter.

 

Ces thèmes ont fait que le film eu du mal à sortir des mailles de la censure du bureau Hays (bureau de censure cinématographique de l'époque).

A noter que ce film fut 3 fois nominés aux Oscars. Donc oui un film qui vaut beaucoup mieux que le sourire un peu coincé de nos 3 stars sur la photo ci-dessus. A découvrir en DVD zone 1 !


Extrait de la musique du film :


 

Le générique du film :

http://www.youtube.com/watch?v=CgZAZJGziFk&feature=re...



Note : 8 / 10